New Romance

L’As de cœur | Morgane Moncomble

Résumé :
S’il y a bien une chose que Rose et Levi ont en commun, autre qu’un passé sombre, c’est le poker. Elle est née avec un don ; il a passé sa vie à dépouiller les casinos du monde entier pour un jour devenir le meilleur. Arrivé à son apogée, un seul obstacle se dresse devant lui : Tito Ferragni, sa némésis de toujours. Si son honneur lui a jusqu’ici évité de révéler au public les nombreuses tricheries de Tito, Levi refuse de se laisser faire plus longtemps.
Cette année, un seul homme remportera le Tournoi Mondial de Poker, et ce sera lui. Pour cela, il fait appel à Rose, un détecteur de mensonges sur pattes en recherche d’argent facile. Capable d’affirmer qui bluffe et qui dit la vérité, elle accepte de devenir son arme secrète. Mais si Levi refuse de se laisser distraire par l’attirance qu’il ressent envers elle, Rose compte bien lui rendre la tâche difficile.
Entre vengeance, mensonges et secrets, tout devient possible à Las Vegas…

Pas un coup de cœur, mais toujours un plaisir de retrouver cette autrice qui parvient toujours à proposer un récit qui aborde des thématiques atypiques et toujours une romance qu’on prend plaisir à découvrir. J’ai bien aimé l’immersion dans le milieu du poker qui change complètement et c’est un dépaysement.

Nous faisons la connaissance de deux personnages qui vont se rencontrer grâce au poker et se rapprocher à cause d’un sombre passé qu’il partage. Lors d’une partie de poker Levi est subjugué par le talent de Rose qui fait d’elle une redoutable joueuse, arrivée à un tournant de sa carrière, Levi doit absolument sortir vainqueur face à son concurrent de toujours Tito Ferragni, c’est dans cette optique qu’il décide de proposer à Rose d’exploiter son don pour améliorer sa technique et ainsi devenir son arme secrète. Rester professionnel va s’avérer plus compliqué que prévu face à l’attirance naissante.

Rose est un personnage complexe qu’on aime et déteste à la fois. A première vue Rose est une jeune femme indépendante qui a ne laisse pas les hommes indifférents, à commencer par les joueurs de poker qui semblent voir en elle une belle plante et qui n’ont aucune idée des capacités incroyables de la jeune femme. Progressivement ses faiblesses vont être mises en lumière et on va découvrir que derrière les sourires et le glamour, il y a un passif compliqué et des secrets inattendus vont être révélés. Je dois dire que son parcours semé d’embuches m’a rendu admirative dans ses choix et dans ses combats.

Encore une fois Morgane Moncomble a la capacité de mettre en lumière personnage masculin qui parvient à toucher une corde sensible. Il a ce côté fascinant et mystérieux qui nous donne envie d’en savoir plus. Son désir de vengeance attise la curiosité on veut comprendre ses motivations et ça nous permet de découvrir un aspect intéressant de sa personnalité puisqu’il va élaborer un plan presque infaillible pour mettre en lumière les sombres côtés de son concurrent de toujours. J’ai apprécié sa personnalité qui sort du moule et la mise en avant d’une particularité qui rend ce personnage hors norme.

On retrouve la patte de l’autrice avec des personnages haut en couleur qui mettent en avant la diversité et des personnages secondaires que j’ai apprécié découvrir. Ils m’ont fait passer par toutes les émotions et malgré les épreuves, ils restent soudés. On imaginerait sans mal un spin-off pour prolonger l’aventure et offrir une conclusion moins ouverte et plus poussée dans l’avenir. On a également un univers original avec un tournoi de poker à Las Vegas et la mise en place d’un plan de vengeance au gré des révélations et rebondissements. Sans oublier l’alchimie qui se développe entre Rose et Levi, difficile de passer à côté ce duo explosif qui va mutuellement se faire tourner la tête et bousculer les projets de toute une vie.

Il y a un côté assez frustrant dans le fait d’avoir eu plusieurs coups de cœur dans la bibliographie d’une autrice, car même si on ne le veut pas et bien le degré d’exigence monte forcément d’un cran ou plus et j’ai passé un bon moment, j’ai été prise d’affection pour les personnages, j’ai apprécié les thèmes abordés, mais je m’attends toujours à être bouleversé par le récit. C’est totalement subjectif, mais j’attends toujours à ressentir les émotions de certains romans qui ont su trouver le chemin de mon cœur sans pouvoir l’expliquer et revivre pour la première fois ce que j’ai ressenti avec un autre roman. C’est un peu mon ressenti en terminant ce roman, il a tout pour plaire et j’ai moi-même beaucoup aimé ma lecture, mais je voulais le feu d’artifice et il n’a pas explosé assez fort pour atteindre le point sensible à l’intérieur de mon cœur.

New Romance

Hard to Lose | K. Bromberg (Play Hard #4)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Chase Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsqu’elle reçoit avec cinq ans de retard, une simple lettre égarée du joueur de baseball, lanceur prodige du club de LMB (ligue majeure de baseball) qu’elle est censée signer, comment renoncer à lui, sans tirer au clair, un mystère qui la hante depuis des années.

Une série qui a débuté de manière assez moyenne pour continuer sur une très belle lancée dans la suite des aventures des sœurs Kincade. On l’attendait le tome consacré à la petite dernière chouchouter par le clan et on est sur une romance qui sonne comme une évidence.

Chase Kincade n’a jamais résisté à un défi et lorsqu’il est question de recruter un client elle se donne à fond dans son travail et depuis la fin de sa dernière relation elle ne vit que pour la société et ses nouveaux contrats, au détriment de sa vie personnelle. Lorsqu’elle reçoit une lettre avec 5 ans de retard, la jeune femme est obnubilée par ce joueur de base-ball qui leur a écrit et dans l’intérêt de l’agence elle y voit une opportunité. Son enquête va la mener dans une petite ville ou résident d’anciens militaires.

Dès le premier soir elle se laisse porter dans un bar, car c’est bien connu les gens parlent. Contre toute attente elle va faire la connaissance du charmant propriétaire avec qui l’alchimie va être immédiate et on perçoit une belle complicité à naître dès les premiers échanges. Puisque Chase tente de se fondre dans la masse pour enquêter sans attirer l’attention, elle se laisse tenter par les locaux et notamment Gunner qui est la distraction parfaite pour la durée de son séjour.

Dans cet opus on s’éloigne un peu du côté sportif au profit d’un univers plus dur et plus vif puisqu’on va s’intéresser à des anciens combattants de retour à la vie civile avec leurs peurs et leurs blessures. Ok sait tout de suite que l’histoire va être plus difficile car le thème abordé est douloureux pour Gunner et en même temps on a une certaine légèreté porter par le duo Chase / Gunner qui profite de la vie et se crée des souvenirs inoubliables.

On reste dans un schéma de romances assez similaires et en même temps c’est un tome qui se démarque par ses thèmes abordés et par l’environnement un peu différent. Je n’en attendais pas moins de K. Bromberg qui parvient encore une fois à nous livrer une romance à la fois touchante et laisse le cœur léger. J’ai passé un excellent moment et je suis ravie de constater que la série ne s’arrête pas là puisque le plus détestable des agents aura visiblement droit à une réhabilitation.

Fantasy

Maison de la Terre et du Sang | Sarah J. Maas (Crescent City #1)

Résumé :
Bryce, une jeune femme mi-fae, mi-humaine, a une vie parfaite : elle travaille la journée chez un marchand d’antiquités qui vend des artefacts magiques et fait la fête toute la nuit avec ses amis en savourant chaque plaisir qu’offre Lunathion – plus connue sous le nom de Crescent City. Mais un jour, un terrible meurtre va venir ébranler 
les fondations de la ville, de même que le monde de Bryce.
Deux ans plus tard, son travail ressemble à une impasse et elle se plonge dans l’oubli en écumant les clubs les plus fameux. Mais lorsque le meurtrier frappe de nouveau, Bryce se retrouve entrainée dans l’enquête et doit faire équipe avec Hunt, un mystérieux ange déchu dont le passé noir hante chacun de ses pas. Ce dernier est l’assassin personnel des archanges et il doit protéger la jeune femme, même s’il lui porte peu d’intérêt.
À la recherche de la vérité, Bryce et Hunt vont apprendre à se connaître et vont explorer les bas-fonds de la ville jusqu’aux niveaux les plus sombres de l’Anfer où des choses qui dormaient depuis des millénaires se réveillent…

Un premier tome riche en rebondissements, l’univers est complexe et l’intrigue qui se dessine est captivante. J’ai découvert Sarah J. Maas en littérature jeunesse et on ressent une vraie maturité dès les premiers chapitres,  ça demandait parfois de la concentration pour s’immerger complètement dans l’histoire. La taille du roman peut donner quelques sueurs froides, mais on enchaîne les rebondissements et on n’a pas le temps de s’ennuyer une seconde.

Je n’ai pas eu de coup de cœur, mais Bryce est une héroïne que j’ai apprécié découvrir. Malgré les épreuves la jeune femme conserve une force de caractère et malgré les chutes, elle se relève et elle n’a pas peur de prendre les choses en main. Elle s’est construit une image pour cacher ses faiblesses et personne ne semblent voir au delà de l’image de la fêtarde. Seulement un meurtre survenue il y a deux ans a considérablement changer sa vie, aujourd’hui elle est sollicitée pour participer à l’enquête dont elle est la seule témoin. Avant qu’Hunt rentre dans sa vie, elle avait une routine bien calculée et il va être le seul qui va voir clair dans son jeu. Mention spéciale aux personnages secondaires qui sont également bien construits et on apprécie passer du temps en leur compagnie, je pense notamment à Lehabah et Ruhn qui apportent beaucoup à l’intrigue.

La première partie va mettre l’histoire en place et on va s’imprégner de l’univers qui est dense et il y a beaucoup d’éléments à intégrer. L’histoire se concentre sur l’enquête liée à un dramatique meurtre et au fil des pages l’autrice parvient à nous surprendre et à nous montrer que tous les éléments ont un lien et qu’elle maîtrise dans les moindres détails son récit. A plusieurs reprises les révélations vont venir donner un second souffle, ce qui boost continuellement le récit.

A la fin du livre l’action s’enchaîne, et il est difficile de lâcher le livre avant d’avoir les réponses. L’autrice parvient encore une fois à créer un univers incroyable et rien n’est laissé de côté. Un vrai régal, votre cœur sera mis à rude épreuve. Sarah J Maas a vraiment le don de nous écrire des séries fantastiques et j’ai vraiment hâte de découvrir la suite, mais il va falloir être patient.

 

New Romance

My Favorite Half-Night Stand | Christina Lauren

Résumé :
Millie Morris, professeur, comme ses quatre meilleurs amis et collègues à l’université de Santa Barbara, est une célibataire endurcie. Après une aventure d’un soir avec Reid, l’un des membres du groupe, Millie crée un profil en utilisant son deuxième prénom  » Catherine « , une photo qui ne dévoile pas son visage, et le retrouve sur l’application en ligne.
Les deux amis se lancent alors dans une relation sexuelle et romantique inattendue dans le royaume digital qui menace de détruire leur amitié dans la vie réelle.
La narration alternée, en prose pour la majeure partie du roman, se conjugue avec textos, chats de groupe et messages échangés via l’application, qui s’invitent dans l’univers de Millie, Reid et ses amis, laissant entrevoir l’évolution originale et sexy de la romance et vous donnera envie de swiper !

Une lecture agréable avec ce duo on se trompe rarement, mais je peux d’ores et déjà vous dire que ce n’est pas leur meilleur. J’ai apprécié l’humour et la complicité entre la bande d’amis, mais la romance ne m’a pas transporté. Quand on apprécie un auteur, on a tendance à devenir de plus en plus exigeant et à toujours vouloir vivre les mêmes sentiments toujours plus profond, mais parfois on se heurte à un roman bon, mais peut-être un peu moins captivant.

L’histoire va s’intéresser particulièrement à Millie et Reid, mais également à leur groupe d’amis et collègue, alors qu’un important évènement va avoir lieu dans l’université où il travaille, ils font le pari de venir accompagner et se lancent tous les cinq dans l’expérience des sites de rencontres. Alors que ses quatre meilleurs amis semblent trouver des profils avec qui ils matchent, la jeune femme se heurte à des profils peu glorieux et après une pique sans conséquence de ses amis, elle décide par manque de confiance de créer un autre profil au nom de Catherine afin de se sentir plus libre d’être elle-même. Contre toute attente, l’application va proposer Reid comme profil avec qui elle est la plus compatible et elle va débuter une relation épistolaire avec le jeune homme, tout en commençant à se rapprocher de lui dans la vraie vie.

Comme souvent quand j’apprécie la plume d’un auteur, je me lance un peu à l’aveugle sans lire la quatrième de couverture et je dois dire que dès le début j’ai été assez perturbé car j’avais du mal à voir la direction qu’allait prendre l’histoire. Rapidement je suis tombée sous le charme de cette bande d’amis qui est drôle et décomplexé, chacun apporte sa petite touche de folie et c’est cette insouciance que j’ai appréciée. Alors que la complicité de la bande est indéniable, j’ai été un peu moins exaltée par la romance. Bien que la personnalité de Millie soit touchante et que ses difficultés à s’ouvrir aux autres sont tellement bien retranscrites qu’on a du mal à comprendre certaines de ses réactions, car elle met des barrières et je suppose que le mensonge n’aide pas.

Comme on pouvait s’y attendre ce second profil ça ne peut pas bien se terminer et bien que j’ai apprécié la correspondance qui permet à Reid et Millie de s’ouvrir, j’ai été dérangé par le fait que Reid discute avec deux femmes sur l’application, tout en débutant quelque chose d’autres avec Millie et j’ai eu l’impression qu’il jouait sur deux tableaux et ça m’a légèrement refroidi. Et finalement plus il se rapproche de Catherine, plus je me sentais mal à l’aise face aux mensonges. Pourtant c’est un personnage assez sympathique et on voit qu’il est perdu face à cette relation naissance et qu’il a de bonnes intentions.

Globalement on passe un bon moment et la plume est toujours aussi fluide, je l’ai terminé en une journée et on retrouve la petite pointe d’humour qu’on aime avec Christina Lauren. Bien que je n’aie pas été touché par la romance, on a une très belle amitié et j’ai trouvé ça très chouette. Pas forcément la romance la plus mémorable, mais pas mauvais pour autant, en été c’est l’idéal.

Romance Historique

La chronique des Bridgerton 5 & 6 | Julia Quinn

Résumé :
Depuis que sa meilleure amie, Pénélope Featherington, a convolé en justes noces, Éloïse, la rebelle de la fratrie Bridgerton, s’interroge : les commères n’auraient-elles pas raison de prétendre qu’elle ne trouvera pas de mari ? Oh, elle en a reçu des propositions au fil des ans ! Elle les a toutes refusées, sous prétexte que ses prétendants n’étaient pas… parfaits. Une exigence ridicule, bien sûr.
Inquiète à l’idée qu’il ne soit déjà trop tard, Éloïse reçoit à point nommé une invitation de la part de sir Phillip Crane, un veuf avec qui elle entretient une relation épistolaire. La proposition est d’autant plus audacieuse qu’il envisagerait de se remarier… Sans en souffler mot à quiconque, elle décide de se rendre chez cet homme qu’elle n’a jamais rencontré.
De son côté, sa sœur Francesca file le parfait amour avec son mari, le comte de Kilmartin, dans leur château en Écosse. Elle n’imagine pas qu’un événement inconcevable va bouleverser le cours de sa vie, pour le pire et pour le meilleur.

Depuis la diffusion de la série, cette série m’a vraiment fait passer de bons moments, cette ambiance et ces personnages ont tout pour donner l’impression d’être à la maison. Ce 5ème tome, je l’attendais avec une grande impatience, car notre très chère Éloïse a su se démarquer de sa fratrie, car elle ne rentre pas dans le moule et c’est ce qui la rend si attachante.

Depuis le décès de sa cousine, Éloïse entretien une correspondance avec son veuf Sir Philip, père de deux enfants et contre toute attente, la jeune femme va s’enfuir pour le rejoindre afin de rencontrer son mystérieux correspondant. Pour ce 5ème tome on change de décor, fini Londres et sa saison mondaine, place à la campagne loin de la famille Bridgerton et sa bonne humeur.

Même si j’ai passé un bon moment, ce tome n’est clairement pas à l’image d’Éloïse. Cette femme qui a refusé plusieurs demandes en mariage et qui assumait d’attendre l’homme qui serait sa grande histoire d’amour, prête à rester vieille fille, se sent subitement seule depuis que sa meilleure amie s’est mariée. Elle va se servir de sa correspondance pour s’en aller sans prévenir sa famille et pour le rencontrer. Honnêtement ces lettres n’avaient rien d’excitantes et une fois sur place on est loin de l’alchimie évidente des premiers tomes, puisque Sir Philip recherche une mère pour ses enfants et semblent penser que n’importe qui fera l’affaire et Éloïse méritait mieux.

On retrouve la malice de la jeune femme lorsqu’elle est en présence des jumeaux Amanda et Oliver, deux terreurs qui vont se faire un plaisir de jouer des tours à leur hôte. Et ils ne vont pas être déçue face à une Éloïse en grande forme. Ces échanges étaient rafraichissants et le rapport qui naît entre la jeune femme et les enfants est assez amusant et attendrissant.

Lady Whistledown m’a vraiment manqué, mais je suppose qu’elle n’aura pas pu alimenter sa chronique avec les kilomètres qui séparent Éloïse de Londres et les passages de lettres sont agréables à découvrir. J’ai adoré l’arrivée en fanfare de la fratrie Bridgerton prêt à protéger l’honneur de leur sœur et qui viennent mettre le bazar à leur manière. et c’est tout ce qu’on attendait d’eux.

***

Francesca est la sœur qui m’intriguait le plus, je l’ai toujours trouvé en retrait des autres membres de la famille et objectivement elle a été plutôt absente des précédents opus ce qui est étonnant contenu du lien fort qui unit les Bridgerton.

Francesca vit en Écosse avec son mari le comte de Kilmartin et elle n’aurait pas pu être plus comblée qu’avec son tendre époux. Elle était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tournant tragique et on peut dire que son histoire a plus de zones d’ombre que quiconque par son parcours de vie.

Elle parvient pourtant à maintenir le cap et rester une femme forte et après plusieurs années difficiles elle va développer ses propres envies et ne pas vraiment savoir comment les assumer sans blesser ceux qui lui sont proches. Son parcours m’a beaucoup ému et j’ai apprécié découvrir cette femme étonnante. L’alchimie entre les protagonistes est très belle et malgré la complexité de la situation ils s’en sortent à merveille.

On aborde le thème du deuil dans ce récit, les histoires sont différentes, mais cette même envie de former une famille comme celle que les deux héroïnes avaient est très présente. On sent que le mariage heureux de ses parents est un modèle et contre toute attente Francesca qu’on pourrait considérer comme l’outsider va s’avérer avoir de nombreux points communs avec Violet.

J’ai une préférence pour le tome consacré à Francesca que j’ai trouvé touchante et bien construite. La plume de l’autrice parvient toujours à nous embarquer dans ses histoires avec le plus grand des plaisirs.

New Romance

Hard to Score | K. Bromberg (Play Hard #3)

Résumé :
Comme ses 3 sœurs, Brexton Kincade, est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour remonter l’agence de sportifs fondée par sa famille et qui bat de l’aile. Mais lorsque la réputation de son père qui dirige l’agence, se trouve mêlée à une histoire de faillite de la famille du joueur vedette de l’équipe de football américain qu’elle vient de signer, cela risque de compromettre sa relation avec ce dernier qu’elle retrouve dix ans après l’avoir rencontré…

Un troisième opus qui se démarquent des précédents et qui insufflent une bouchée d’air frais très appréciable. A l’inverse de ces sœurs Brexton a conservé son âme de romantique et malgré les échecs, elle conserve un côté fleur bleue.

Nous faisons la connaissance de Brexton troisième sœur de la fratrie Kincade, qui ne recule devant rien pour recruter les meilleurs sportifs pour l’agence et sa chasse au client va la conduire à s’intéresser à un jeune quarterback prometteur. Sur place son attention va se porter sur le quarterback remplaçant Drew Bowman, un jeune homme qu’elle connaît très bien puisque leurs deux familles passaient leurs étés ensemble, jusqu’à ce qu’un scandale éclate. Même après dix ans, l’alchimie entre eux semble toujours aussi présente et vient consolider ce lien qu’ils avaient. Seul le passé semble être un obstacle à leur idylle et ils devront affronter les secrets pour pouvoir vivre leur histoire.

Je ne suis pas une grande fan des histoires de deuxième chance, mais quand je vois Brexton et Drew se redécouvrir c’est ce qui me fait vibrer dans les romances. Brexton a tendance à se faire chahuter par ses sœurs, car elle a tendance à tomber amoureuse très vite et même si elle a conscience qu’elle doit protéger son cœur, elle a cette capacité à vivre totalement son histoire d’amour avec Drew malgré la peur et les doutes. J’ai beaucoup apprécié cet aspect de sa personnalité, elle est amoureuse de l’amour et malheureusement ça lui a joué des tours par le passé, mais cette fois elle sait que c’est le bon.

Retrouver Brexton après toutes ses années va être une épreuve pour Drew qui va prendre un aller simple pour le passé et tous ses non-dits qui ont creusé un fossé entre lui et sa famille. Il semble inconcevable de tomber amoureux de la fille de l’homme qui a détruit sa famille et pourtant, ces retrouvailles sont comme une évidence. Il est inconcevable pour lui de rester éloigner de la jeune femme malgré que le passé le pousse à rester à distance. J’ai trouvé ce personnage très bon construit, il a un côté tendre qui convient parfaitement à Brexton et il va s’avérer être un partenaire très à l’écoute et un brin romantique.

Un roman qui comble parfaitement mes attentes de romantique et il détrône les deux autres sœurs Kincade que j’ai rencontrées. Brexton est incomparable, à la fois tellement plus douce et ouverte que je pouvais qu’être séduite par cette femme. Et contre toute attente un personnage jusqu’alors détestable semble avoir trouvé une infime part d’humanité. Cette lecture me motive complètement pour découvrir le final de la série avec la benjamine.