Ce si joli trouble | Cora Carmack (Losing It #1)

ImpressionBonCe roman commence fort, dès la première page on est face à une Bliss qui veut se débarrasser de sa virginité. Enfin, en apparence parce que vouloir, n’est pas toujours pouvoir. Sa rencontre avec Garrick était improbable, mais c’était aussi l’occasion de passer à l’acte avec un canon. Et un canon, qui a tout pour lui, intelligence, humour et culture, tout un assemblage qui a fait craquer Bliss. Après avoir discuté autour d’un verre, Bliss se décide à le suivre chez lui non sans mal, car c’est aussi une succession d’évènement qui va commencer à la faire paniquer. Incapable de gérer ces émotions, elle prend ses jambes à son coup et fuit Garrick. Un banal coup d’un soir, si le lundi matin dans son cours de théâtre, elle ne s’était pas retrouvée face à Garrick : Son nouveau professeur de comédie. *Outch*…

Cela nous offre des perles en termes de situation gênante, ainsi que beaucoup de scènes amusantes. On ressent une énorme tension sexuelle entre nos deux héros. On voit que parfois elle souffre de cette situation, c’est parfois difficile pour elle de gérer une situation qui la dépasse, difficile de se faire violence pour fuir l’homme qui l’attire. Sous sa carapace de fille fragile, on découvre quelqu’un qui se bat pour préserver la carrière de Garrick et qui veut laisser une chance à son avenir professionnel. Elle n’est pas consciente de l’effet qu’elle produit autour d’elle, son côté naïf la rend drôle et sa maladresse m’a valu pas mal de rire. Bliss n’est pas sûre d’elle et qui découvre l’impact qu’elle a sur les hommes, que ce soit avec Cade et surtout Garrick. Leur rencontre va lui permettre de s’assumer.

Je regrette l’absence d’un double point de vue masculin, car dès qu’elle rencontre Garrick j’aurai souhaité savoir ce qu’il éprouve lors de leur première rencontre. Il ne véhicule pas le caractère du macho, qui vient draguer dans les bars une fille pour un coup d’un soir, il a l’air d’être assez solitaire. Dès le départ, on a l’image d’un homme bien et on se dit que Bliss n’aurait pas pu trouver mieux. Il a l’air totalement conquit par Bliss et il se retrouve dans une situation difficile car les relations Professeurs/Élevés sont interdites. Il lutte pour ne pas s’approcher, mais ça semble plus fort que lui et il ne veut pas renoncer à elle. Dans la première partie du roman, on a un personnage plutôt dans la passivité, il n’agit pas vis-à-vis de Bliss, il donne l’impression d’être « en vieille ». Garrick observe ce qui se passe autour d’elle, il l’étudie, cherche à mieux la connaître tout en gardant ses distances. Ce n’est que vers le milieu du récit, qu’il se décide à passer à l’action. Il montre un côté possessif, une volonté de la voir n’être qu’à lui, ça lui donne un côté plutôt craquant. On voit clairement qu’il ne veut pas la partager malgré qu’il soit parfois maladroit avec elle. (Typiquement masculin…)

Seul petit bémol pour le nombre de pages, le roman est beaucoup trop court, on en redemande. Personnellement, je l’ai dévoré et aller en stage était pour moi atroce car j’aurais voulu pouvoir le finir. Arriver à la moitié, une certaine tension apparaît et l’action commence enfin à se mettre en place, même si c’est parfois un peu trop platonique. Dans l’ensemble, c’est une très belle histoire New-Adult qui nous montre qu’on ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Les personnages sont attachants, on a toujours cette légèreté dans la lecture, toujours cette addiction à l’écriture et à l’histoire. Belle conclusion avec un épilogue qui m’a surprise, je ne m’y attendais pas et c’est une belle surprise. Une lecture sans prise de tête, qui propose un moment de détente avec humour.
Signature LuxnBooks

Publicités

11 réflexions sur “Ce si joli trouble | Cora Carmack (Losing It #1)

    • Je suis d’accord, je m’attendais à mieux aussi. J’avais beaucoup d’espoir mais même si on passe un bon moment, on en veut plus. La suite avec Cam (j’ai un doute sur son prénom) m’emballe pas plus que ça mais bon, pourquoi pas ^^

  1. J’ai bien aimé moi aussi, même si j’ai été déçu de la façon dont la relation prof/élève est exploité. Ça reste une bonne lecture, simple et sympathique 😀
    Super chronique, j’aime beaucoup le design de ton blog au passage 🙂

    • C’est vrai que leur relation aurait pu évolué différemment. L’histoire est sympa mais c’est pas le meilleur de l’année mais c’est sans prise de tête !
      Merci pour ces gentils compliments 🙂

  2. J’aimerai vraiment me mettre au New Adult (aoutch, si ça se trouve je me trompe complètement et Ce si joli trouble n’est pas du New Adult ><) ! C'est un genre qui fait beaucoup parler de lui en ce moment 🙂
    Bonnes lectures !

    • Si si, c’est bien un New-Adult ! Je t’avoue que ce n’est pas le meilleur du genre. Mon préféré c’est ‘Loin de tout’ (je ne l’ai pas chroniqué car lu avant l’ouverture de mon blog lol). Mais du coup j’aime bien ce genre, c’est ciblé pour ma tranche d’age faut dire. Mais les romances érotiques me plaisent tout autant ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s