Lucides | Adrienne Stoltz & Ron Bass

ImpressionExcellentJe viens de poser mon livre et j’écris cette chronique totalement perturbé par ce livre. Ça fait un moment que je le traîne, sans jamais osé le commencer. Ce matin je me suis lancée et je dois dire que malgré un début un peu lent, je me suis totalement prise dans cette histoire. Je ne m’attendais pas à une part aussi important dans l’émotionnel et je dois dire que je ne sors pas indifférente de cette lecture. On a frôlé le coup de cœur, mais le final me laisse un peu sur ma faim.

Maggie et Sloane sont deux jeunes filles de 17 ans. Elles ne se connaissent pas et ne se sont jamais rencontrées. Pourtant, quand elles se couchent, chacune vient la vie de l’autre. Aussi loin qu’elles se souviennent ce lien a toujours existé entre elles. Elles ont un caractère relativement opposées et quelques parts, chacune est un peu jalouse de la vie de l’autre. Cet équilibre va basculer du jour au lendemain, lorsqu’elles rencontrent chacune quelqu’un dont elles vont tomber amoureuses. Maggie est beaucoup plus forte que Sloane, c’est une des choses qu’elle lui envie, avec sa liberté. Sloane à l’impression d’être enfermée dans une cage dorée, sans être capable de se défendre. L’une et l’autre sont à la fois différente et similaire, ce que l’une envie à l’autre est enfoui en elle et vice-versa.

Au départ, l’histoire a mis un peu de temps à se mettre en place, mais un évènement inattendu va se produire au milieu du roman et c’est à partir de cet instant que le récit à eux la totalité de mon attention, ne pas finir était inconcevable. J’ai fait un retour en arrière pour me situer, être sûre d’avoir bien compris l’ampleur que ça implique, j’étais complètement perdue et aussi bouleverser que l’héroïne. Une fois commencée, il n’était pas envisageable de me coucher sans avoir une explication plausible sur ce qui venait d’arriver. Je dois dire, que je m’attendais à quelques choses dans la lignée de ce qui s’est passée, mais je ne m’imaginais pas ça, de cette manière et je n’ai pas été déçue de ce qui m’attendais.

Les auteurs manient à la perfection les émotions du lecteur, jusqu’au dernier chapitre j’étais totalement en haleine. Jusqu’à la dernière page, rien n’était encore définitif. Et le chapitre final, met un sacré coup : un bombe, et puis enfin l’heure des explications et mon dieu, quelles explications totalement émouvantes. J’avais cette boule dans la gorge qui me maintenait les nerfs à vif. A plusieurs reprises, j’ai failli verser quelques larmes certaines scènes sont plus touchantes que d’autres. Mais ce roman est d’une originalité et à la fois d’un perturbant. Le genre qui fait réfléchir et que ne nous laisse pas indifférent, tant d’émotion dans ce livre. J’en suis encore toute retournée, une belle découverte qui m’a hantée encore quelques jours après l’avoir terminé.
Signature LuxnBooks

Publicités

23 réflexions sur “Lucides | Adrienne Stoltz & Ron Bass

    • Bah écoute c’est assez particulier, c’est mon genre de livre habituel (j’ai probablement été poussées par les histoires d’Amour). Mais très franchement, je regrette pas de l’avoir lu car c’est original et intriguant dans le bon sens ! 😛

  1. « Je dois dire, que je m’attendais à quelques choses dans la lignée de ce qui s’est passée, mais je ne m’imaginais pas ça, de cette manière et je n’ai pas été déçue de ce qui m’attendait. » C’est exactement ça !!

  2. Je l’ai finis hier soir et j’ai beaucoup aimé.
    J’ai eu du mal à bien saisir la fin. Je ne suis toujours pas sur que mon explication soit la bonne, mais si elle l’est, c’est très touchant !

      • SPOILER ATTENTION SPOILER :
        Qu’as tu compris justement de cette fin ?
        Pour ma part j’ai compris que Sloane était la vraie et que Maggie était le fruit de son imagination depuis la mort de Bill. MAIS pourtant elle aurait ses rêves depuis toute petite…

      • /!\ ATTENTION SPOILER /!\
        /!\ ATTENTION SPOILER /!\

        Oui Sloane est la vraie. En faite, quand quelqu’un subit un traumatisme, il arrive que pour des raisons inconnus sont cerveaux/subconscient (ou je sais quoi d’autre) protèges de la souffrance, car la personne ne le supporterait pas. Ses rêves/ Maggie sont probablement apparue à la mort de Bill car elle était tellement malheureuse de l’avoir perdu que ça en est devenu insupportable pour elle, alors selon moi, elle s’est persuadé que Maggie avait toujours existé (la magie du cerveau). Donc Maggie à été ‘créée’ pour supporter la douleur. Du coup, elle a commencer à se réfugier dans cette double vie et tout allait bien au final, mais quand elle est tombée amoureuse les choses ont été changés, car elle a commencé à accepter peut à peut sans même sans rendre compte. La douleur d’avoir perdu l’amour de Bill est devenu supportable car elle était de nouveau amoureuse et peu à peu les barrières qu’elle s’était imaginé pour pouvoir survivre ont été fissuré, à mon avis c’est arrivé quand elle a raconté que Maggie existait. Puisqu’elle acceptait Maggie ça voulait dire, qu’elle acceptait la douleur associée à elle.

        J’avais déjà lu ce genre de roman similaire sur le subconscient qui invente des choses comme lors d’enlèvement, les victime se crée parfois une double personnalité, un alter-ego qui supporte la douleur, le cerveau se met genre un pause, et ‘l’hôte’ ne se rappel de rien. Quand Sloane a commencé à accepter, le rêve et le réel ont commencés à se mélanger et avant d’assimiler la vie de Maggie à celle de Sloane, qui au final avait certaine similitude malgré les différences de vie et bien elles se sont retrouvées perdue incapable de savoir laquelle était la vraie. Normal qu’il soit embrouillé puisque aucune des deux ne s’est vraiment rendu compte de la chose. (Ce genre de sujet c’est un truc de fou ! )

        Enfin, moi je l’ai vue comme ça, je sais pas si j’ai répondu à tes questions.. !

  3. A chaque fois que je tombais sur ce livre en librairie j’ai eu peur de l’acheter du coup j’ai trouvé un compromis et une amie me l’a gentiment passé pour que je le lise sur ma liseuse. Je n’en entends que du bien de ce livre mais le résumé ne me parle pas j’ai peur qu’il me déçoive en fait et en même temps je suis intriguée. Je le lirai sûrement au mois d’aout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s