Indécent | Colleen Hoover (Indécent #1)

IndécentSUBLIME. AUTHENTIQUE. TOUCHANT. MERVEILLEUX.

J’avais beaucoup entendu parler de Colleen Hoover, mais jusqu’à lors aucun de ses livres n’avaient été édité en France, alors quand j’ai vu que les éditions ‘J’ai Lu’ allait donner leur chance à ’Slammed’, j’ai été toute excitée de pouvoir enfin découvrir. Je dois dire que je n’ai pas été déçue de sa plume qui m’a totalement conquise. Colleen Hoover décrit parfaitement un sujet délicat, qui est le deuil. Par contre, qu’est-ce que ce livre a d’Indécent ? J’ai été totalement prise au dépourvu par le retournement dès le chapitre 3, j’ai été étonnée, je ne l’ai pas vue venir, les barrières dressée entre  Layken et Will sont conséquentes. 

Nous sommes embarqués dans la vie de Layken, 18 ans l’histoire commencent sur un déménagement. Le décès de son père survenu quelques mois plus tôt, l’oblige à déménager. Layken, prend donc la route avec sa mère et son frère direction le Michigan. On ressent rapidement que cette décision de partir n’enchante pas du tout Lake, qui laisse derrière elle la maison de son enfance, les souvenirs associés à son père et une part de sa vie. A son arrivée, elle fait rapidement la connaissance de son charmant voisin Will Cooper, l’attirance entre les personnages est perceptibles dès les premières lignes. Dès sa première rencontre avec Will on sent tout de suite les émotions que cette rencontre provoque. Pourtant, la vie est parfois semée d’embûches.

Lake est un personnage très émouvant, ses émotions sont parfaitement expliquées, j’ai eu l’impression de vivre sa vie à travers ma lecture. J’ai été emportée par tout ce qui lui tombe dessus, par ces questions qu’elles se posent et qui restent sans réponse. Son histoire, ses émotions font d’elle un personnage authentique et on ne peut que vouloir en savoir plus.

Colleen Hoover propose une histoire axée sur l’univers du Slam, nous montrant qu’elle a l’art d’utiliser les mots pour tirer sur la corde sensible de nos émotions. Will fait rapidement découvrir l’univers du Slam à Lake et c’est appréciable de rentrer dans le vif du sujet. J’avais peur que les Slam coupent le récit, mais chacun d’entre eux apporte un élément important à l’histoire. C’est une part des personnages qui nous est offert, les mots mettent l’accent sur l’intensité des émotions, sur le vécu des personnages, leur peine, leur douleur, mais aussi l’amour.

Will est la définition même de la personne responsable, il est aussi très attentif, sensible et doux. Par moment, j’aurais aimé qu’il assume un peu plus ce qu’il veut, mais ça donne aussi l’image de quelqu’un qui a ses faiblesses donc on lui pardonne aisément ces fausses notes, en découvrant tout ce qu’il est capable de faire pour Lake.

Les personnages secondaires apportent une touche d’humour, malgré les drames. Tout d’abord, Kel et Caulder apporte une touche d’innocence pour ces enfants qui sont encore jeunes pour comprendre ce qui se passe dans le monde des adultes. Ils sont attachants, inventifs et rapproche malgré eux Lake et Will. Mention spéciale à Eddie qui va devenir une amie sur laquelle on peut compter dans les coups durs, ou pour garder un secret.

Habituée des romances New-Adult, cette histoire n’a rien de commune avec les autres. Le livre monte en intensité à chaque page, c’est un concentré d’émotion qui m’a beaucoup émue. L’histoire est menée par des personnages qui ont été écorchée par la vie et qui lutte encore aujourd’hui pour avoir la vie qu’ils ont toujours rêvée. J’ai été énervé pour eux, j’ai lutté contre les sentiments avec eux et j’ai aussi eu les larmes aux yeux. Un récit qui nous rappelle qu’il faut mettre l’accent sur la vie.

Une histoire où on passe du rire, aux larmes. On passe par toutes les émotions possibles : joie, tristesse, colère… Une auteur qui rentre parmi mes auteurs chouchous, avec une plume excellente. J’attends avec impatience de découvrir ces autres romans, selon moi Colleen Hoover est une valeur sûre.

Je recommande chaudement cette jolie romance pleine d’empathie.
Signature LuxnBooks

Publicités

12 réflexions sur “Indécent | Colleen Hoover (Indécent #1)

  1. Tu me tentes vraiment beaucoup avec cette chronique. Je suis hyper difficile et pour le moment ce que j’ai lu en NA ne m’a pas convaincue du tout. Mais d’après toi celui est différent. Je vais peut-être me pencher sur la question et le lire !

    • Je l’ai trouvé quand même assez différent des autres New-Adult, par exemple l’aspect Sexe, était absent c’est surtout le développement des sentiments qui est mis en avant et aussi l’histoire de fond qui occupe 50% du roman. Je sais pas trop ce qui t’a déplu dans les autres New-Adult, mais pour moi il se démarque quand même. Après tu gardes l’aspect « Je suis un être torturé a qui il arrive des malheurs » typique du NA ^^

      • Je trouve qu’en general tout va trop vite et les caractère et le contexte manque de developpement du coup celui là va peut-être d’avantage me plaire. Après je me fiche qu’il y ait beaucoup de scenes de sexe du moment que derrière ça suit.

      • On va pas dire que l’histoire se passe « lentement » mais je trouve pas que ça soit rapide. Ça reste un bouquin, faut un minimum pour pas que ça dure 1000 pages ^^

      • Non effectivement pas besoin de 1000 pages mais quand l’écriture est bonne et que le contexte n’est pas bancal ça passe beaucoup mieux pour moi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s