Voisin, Voisine | Angela Behelle

Voisin VoisineOn pourrait croire qu’après tout ce temps, on a fait le tour dans les histoires érotiques. Et bien je suis contente de pouvoir dire : Non. J’ai été agréablement surprise par un récit qui promettait une histoire banale et qui pour finir est compliquée, unique et ne tombe pas dans la facilité. C’est une lutte intérieure, on est parfois révolté, dégoûté, énervé, mais ne vous y trompez pas, c’est une romance qui vous apprend que parfois l’amour habite la porte à côté.

Andréa partage sa vie entre son travail de professeur dans un lycée et ses traductions. De nature plutôt solitaire, elle a tendance à s’oublier dans son appartement. Habituée à l’absence de locataire dans l’immeuble en face, Andréa vit sans pudeur, en toute simplicité. Progressivement, la vie semble reprendre dans l’appartement d’en face, le chantier laisse la place à un charmant voisin à la plastique parfaite. Un simple lien de voisinage, se transforme peu à peu en séduction innocente par fenêtre interposée, chacun étant conscient de la présence de l’autre. Peu à peu cette distance entre voisins va se faire plus mince et des limites inattendues vont être dépassées.

On pourrait dire que le roman est divisé en deux parties. Dans un premier temps, nous sommes dans la séduction, puis un jeu érotique s’installe, laissant place à une tension sexuelle entre nos deux voisins. Andréa et Marc s’apprivoisent, se rapprochent, se cherchent, se titillent…, cependant aucun ne passe à l’acte. Nous découvrons Marc, terriblement autoritaire et laissant le sentiment d’être inaccessible. Il semble avoir ce besoin de tout connaître d’Andréa, pourtant rapidement on est face à quelqu’un qui reçoit beaucoup de la part d’Andréa , mais qui donne peu. Andréa donne l’image d’une personne généreuse, prête à offrir son savoir à ses élèves, sa passion envers Marc, mettant sa vie entre parenthèse. Elle m’a éblouie par sa générosité, et déçue par sa passivité. Quelque part, elle subit cette situation sans jamais se rebeller, comme si c’était inévitable. Son manque de combativité pourrait en énerver plus d’une, moi j’ai découvert une jeune femme prête à tout par amour, faisant passer ses propres émotions après celle des gens qu’elles aiment et je trouve ça honorable.

Secret, fuyant les questions, mais déterminé à avoir des réponses. Marc est à la fois séduisant et agaçant. Les questions sans réponses à son sujet s’enchaînent et les réponses n’arrivent que dans la deuxième partie du roman. Où la tension est enfin assouvie et laisser place aux désirs croissant. Et là, les barrières s’écroulent on rencontre un nouveau Marc. Il se dévoile, répond aux questions, s’ouvre à Andréa. Le comportement de Marc m’a révolté par moment, pourtant un petit quelque chose m’a empêché de le haïr. Je suis malgré tout restée sur mes gardes concernant son personnage, son attitude m’a déplu à de nombreuses reprises, son égoïsme m’a dérangé et j’ai détesté lui pardonner quand il savait trouver les mots. C’est davantage une forme de déception, face à ce personnage que rien ne semble atteindre. Je suis déçue qu’il n’est pas réagit durant certaines scènes, déçue qu’il n’est pas comprit avant et surtout déçue qu’il soit à l’origine de cette situation.

On ressent de nombreuses émotions entre les personnages, l’écriture de Angela Behelle est très addictive, on a envie de continuer et d’en découvrir davantage. Je dois dire que les secrets de Marc sont totalement inattendus. Son personnage a tout pour être détesté, pourtant on s’attache à lui. J’ai été très touchée par l’histoire, Andréa m’a fait beaucoup de peine à certain moment, le genre de situation où on se sent impuissant, on aimerait pouvoir agir, mais aucun mot ne pourrait apaiser pareille souffrance. J’ai eu l’impression d’être spectateur d’une descente aux enfers et ça m’a empêché de savourer le récit, comme je l’aurais souhaitée.

Jusqu’à la dernière page, je me suis demandé quel dénouement l’auteur allait offrir à cette histoire chaotique. Je dois dire que malgré l’histoire compliquée entre les personnages, certaines répliques sont vraiment très belles et remplie d’amour, principalement l’une des scènes finales, qui est selon moi la plus touchante du roman. Et cette scène, vaut bien pareil torture tout au long du récit. Les répliques entre Marc et Andréa m’ont captivés, m’ont fait rêver. Les non-dits éclatent enfin. Les personnages sont montrés sous leurs meilleurs jours.
Signature LuxnBooks

Publicités

4 réflexions sur “Voisin, Voisine | Angela Behelle

  1. Son manque de combativité pourrait en énerver plus d’une, moi j’ai découvert une jeune femme prête à tout par amour, faisant passer ses propres émotions après celle des gens qu’elles aiment et je trouve ça honorable. > Oui, ca m’horripile les perso qui se laisse maltraiter :/
    Le comportement de Marc m’a révolté par moment, pourtant un petit quelque chose m’a empêché de le haïr. Je suis malgré tout restée sur mes gardes concernant son personnage, son attitude m’a déplu à de nombreuses reprises, son égoïsme m’a dérangé et j’ai détesté lui pardonner quand il savait trouver les mots. > whaouw, il me fait presque peur ce livre maintenant.
    Et voilà tu m’as eu avec ton histoire de secret. Maintenant je suis intriguée.
    J’ai eu l’impression d’être spectateur d’une descente aux enfers et ça m’a empêché de savourer le récit, comme je l’aurais souhaitée. > me revoilà à douter de mon achat ! !

    • Maltraité c’est un grand mot, elle ne subit pas un être odieux. Par moment, elle est blessée, mais jamais volontairement ! Sinon j’aurais pas supporter ma lecture si y avait pas des sentiments honnêtes ^^

      Je peux pas te dévoiler l’intrigue, mais c’est une situation pas facile. Marc le personnage principal a beaucoup de qualité, mais il n’a pas été habitué à ouvrir son cœur, il agit un peu mécaniquement. Ça montre parfois un personnage assez déplaisant, pourtant on voit qu’il pense pas à mal, il a l’air sincère dans sa démarche et il a un côté attachant au final.

      Je pense que c’est une histoire qui peut en révolter plus d’une, surtout si tu es du genre féministe. Je me verrais pas du tout être à la place de l’héroïne. Le final à largement rattraper la seconde partie, qui m’avait un peu perturbée. Si tu craques, je serais curieuse de savoir ce que tu en as pensée. Mais autant dire que c’est pas le roman de l’année. Ni la plus belle histoire d’amour de 2014 ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s