Avec ou sans fleurs… | Cari Quinn (Juste de l’amour #1)

ImpressionMoyenJ’ai découvert cette série grâce à une petite nouvelle, j’avais été agréablement surprise, par le récit certes court, mais avec des personnages touchants, avec histoire passionnelle. Malheureusement, c’est avec une petite pointe de déception que je quitte cette lecture, le problème ne vient pas de l’écriture ou de l’histoire qui est mignonne, mais il m’a manqué un truc pour en ressortir pleinement satisfaite.

Alexa Conroy est propriétaire d’une boutique de fleur, passionnée par son métier elle est néanmoins au bord de la faillite. Afin de sortir la tête de l’eau, elle décide de vendre sa maison et de déménager dans un appartement un peu moins onéreux. Résignée à revoir à la baisse ses exigences, elle s’installe dans studio délabré, comme si les choses ne pouvaient pas être pire, la tuyauterie lâche. Complètement impuissante, elle trouve de l’aide auprès d’un plombier qui travail dans l’appartement d’en face. Cette rencontre avec Dillon ne pouvait pas mieux tomber, il est beau, sexy et disponible. Et c’est sans compter sur un malentendu qu’ils vont apprendre à se connaître, et plus si affinités…

Les personnages principaux restent trop superficiels. A vrai dire, je n’ai pas eu l’impression de retenir beaucoup d’éléments à leur sujet, on survole beaucoup trop certains aspects extérieurs de leur vie. Les évènements sont prévisibles et j’aurai pu passer outre le manque d’originalité si l’auteure avait réussi à combler en partie mon ennui. J’ai trouvé que l’auteure utilisait le sexe, à la place de dialogue plus « profond », entre la tournure à caractère sexuel des phrases ou les rapports prennent le dessus sur une conversation. Sans compter les ellipses qui enlèvent des moments clés de leur rapprochement.

Le couple est prometteur qui n’a pas réussi à me convaincre, j’attendais davantage de l’histoire. L’auteure reste en surface et n’exploite pas le caractère de ses personnages. On reste en surface et c’est frustrant en tant que lecture, parce qu’on s’attend à ce que l’histoire soit développée, on attend le moment où il va y avoir le déclic pour s’attacher aux personnages, mais ce moment ne vient pas. Ça serait mentir que de dire que l’histoire n’est pas sympathique on passe un bon moment, mais avec une histoire aussi classique j’aurais aimé davantage de passion entre Alexa et Dillon, mais malheureusement je n’ai pas eux les étincelles qui m’auraient permis de décoller.

En bref, on peut retenir malgré tout, une plume intéressante de Cari Quinn. Une romance contemporaine un peu plate, mais avec quelques scènes sensuelles intéressantes. Mais malgré mes efforts pour m’accrocher, je n’ai pas réussi à m’attacher aux héros. Quoi qu’il en soit, si vous cherchez une romance contemporaine simple et sans prise de tête cela pourrait vous plaire.
Signature LuxnBooks

Publicités

Une réflexion sur “Avec ou sans fleurs… | Cari Quinn (Juste de l’amour #1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s