Le tour de chauffe | Jaci Burton (Les idoles du Stade #6)

ImpressionMoyenDepuis quelques tomes, j’ai l’impression que la magie s’estompe un peu et je termine un peu déçue par ce sixième tome, qui est pour moi en dessous des autres. J’ai mis un temps fou à le terminer et j’ai décroché de ma lecture à de nombreuses reprises. Ce n’est pas que c’est mauvais, mais c’est lent et aucun rebondissement pour réveiller tout ça. La testostérone n’aura pas suffit à me garder accrocher.

Grayson Preston est le fils du sénateur Mitchell Preston, ayant choisi de s’éloigner de la politique pour vivre de sa passion la course automobile, où il excelle, depuis il n’a que de rare contact avec sa famille. Alors que sa popularité est en augmentation, son père y voit un moyen de rallier de nouveaux électeurs, puisqu’il est candidat à la vice-présidence. Pour superviser son fils, il envoie son assistante Evelyn Hill chargée d’élaborer la meilleure stratégie de communication, afin que les fans du pilote apportent également leur soutient au candidat. Ce que la jeune femme n’a pas compris, c’est que Gray déteste la politique et il déteste encore plus son père. Les différences entre leurs mondes vont entrer en collision et ils vont découvrir qu’ils ne sont pas si différents l’un de l’autre et s’apprivoiser.

Gray et Evelyn ont un caractère plutôt semblable et ils sont prêts à défendre bec et ongles leur passion. Evelyn est dévouée à son métier et elle entend bien mener une carrière politique, ainsi qu’une vie de famille. Malgré les découragements de son entourage, elle se donne corps et âme pour faire avancer sa carrière. Elle a des rêves plein la tête sur son futur, marié à un avocat, avec une maison et des gentils enfants qui jouent dans le jardin. Gray déteste la politique et entend bien rester le plus loin possible de cet univers qui lui a pris son père. Lorsqu’il rencontre Evelyn, l’attirance est immédiate, mais il déchante rapidement en apprenant qu’elle travaille pour son père. Ils ont tous les deux leur petit caractère explosif et ils ne vont pas attendre bien longtemps avant de se sauter dessus.

Comme dans les tomes précédents, le sport est mis en avant et on ressent quelques sensations fortes lorsque Gray est au volant de son bolide à pleine vitesse. J’étais plutôt contente de changer de décor et de passer aux sports automobiles. Le fait que l’héroïne soit novice est appréciable, puisque le pilote lui explique en même temps qu’à nous et ça aide à s’imprégner. La lecture n’est pas désagréable, c’est juste que l’intrigue manque d’originalité, je m’attendais à plus d’action, associé la vitesse à une histoire qui bouge. Or même les scènes de sexe sont des copier-coller les unes, des autres… Au fil des pages, je me suis lassée et je n’ai pas été transportée par les sentiments des personnages, qui ne dégagent pas plus d’émotion que ça. Je garde espoir, sur le prochain tome qui je l’espère saura remonter le niveau de cette saga où le sport, la sensualité et l’érotisme sont au rendez-vous.

Retrouvez mon avis sur Les idoles du stade (#4) ICI
Signature Lucie

Publicités

2 réflexions sur “Le tour de chauffe | Jaci Burton (Les idoles du Stade #6)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s