Ennemis Intimes | David Hill

ImpressionBonSlade vient de s’installer à Green Harbour, sa première journée est marquée par sa rencontre avec Mallory Garner. Adulée par ces professeurs, elle a tout de l’élève parfaite, intelligente, belle et douée au piano. Issue de milieux différents, elle a tout ce que Slade a toujours rêvé d’avoir, pourtant les apparences sont parfois trompeuses. Isolée des autres élèves, Mallory passe son temps à travailler, afin d’être la meilleure dans tous les domaines et pouvoir accéder à des études de médecine.

Slade n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, mais je l’ai trouvé agressif dès les premières lignes. Il porte des jugements sur Mallory avant même de lui avoir parlé et lorsqu’ils sont amenés à se parler, il va avoir une attitude odieuse qui m’a vraiment déçue. Il n’a pas spécialement de difficulté à se faire des amis, malgré son côté un peu rêveur. Rapidement, il va se rendre compte que le comportement de Mallory cache quelque chose et il va s’intéresser à cette jeune fille mystérieuse, qui semble ne pas être spécialement appréciée de ses camarades de classe. C’est grâce au Club des jeunes écrivains qu’ils vont se découvrir une passion commune pour l’écriture et Slade va rapidement comprendre la pression que subit Mallory pour avoir les meilleures chances de son côté.

Au premier abord j’ai été un peu surprise par le vocabulaire utilisé, qui n’est pas tout jeune et puis j’ai fini par m’habituer au style d’écriture. Durant les premiers chapitres je suis passée par plusieurs émotions, tout d’abord la surprise de découvrir que la narration est d’un point de vue masculin et ensuite agacée par notre héros qui est vraiment désagréable sans raison, pour finir admirative par son sens de l’amitié. Slade va rapidement comprendre que Mallory a des problèmes et il va lui apporter tout le soutient dont il est capable pour améliorer son quotidien. Voyant que cette histoire le dépasse, il va prendre la peine de se renseigner pour agir de la meilleure manière possible. J’ai noté une véritable amélioration dans son attitude et ce n’est pas pour me déplaire, car ses préjugés ont des limites.

Je n’avais jamais eux l’occasion de découvrir un roman qui traite d’auto-destruction et je dois dire que le sujet est traité avec une justesse impressionnante. On voit clairement que l’auteur maîtrise son sujet. Faire le choix d’être extérieur au problème est très intéressant, car on découvre en même temps que notre héros cette maladie, mais en même temps l’auteur reste délibérément en retrait. Un roman qui s’adresse à tout le monde, peut-être plus particulièrement aux adolescents qui souhaitent une lecture informative, avec une histoire mignonne pour alléger le sujet. Je pense que le fait d’être spectateur de cette souffrance, rend l’histoire moins profonde. Par contre, le titre est vraiment bien trouvé et l’auteur a répondu à ma question de son origine. Un roman qui fait réfléchir sur l’auto-mutilation et la pression parentale chez les adolescents. Il m’a manqué quelque chose, mais aucun regret, je l’ai dévoré.

Signature Lucie

Publicités

5 réflexions sur “Ennemis Intimes | David Hill

      • Dans Hors limite y avais le même type de vocabulaire.. tellement qu’à un moment je me suis demandé si ce n’était une version québécoise ! J’ai hâte de lire ces petits mots old school 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s