Wallbanger | Alice Clayton (Cocktail #1)

ImpressionTrès bonLe début d’année a été assez laborieux, mes livres dans ma PAL n’arrivaient pas à canaliser mon envie des futures publications. Résultat : frustration, ennuie et surtout abandons… Du coup, j’attends ce roman avec grande impatience et puis c’était aussi l’occasion de débuter dans la joie et la bonne humeur une lecture commune avec Aude, Aurélie, Cindy, Charlotte et Nathalie.

Je crois qu’on ne pouvait pas tomber mieux comme lecture commune, ce roman réunit tous les éléments pour que ce soit une réussite. Notamment l’humour qui occupe une place importante, mais aussi un duo de héros qui mène la romance d’une main de maître, tant par leurs répliques que dans leur caractère. En emménageant dans l’appartement de ses rêves, Caroline Reynolds n’imaginait pas être tirée du sommeil par des bruits nocturnes provenant de chez son voisin, encore moins subir ça sur plusieurs nuits de rang. La pilule est d’autant plus difficile à avaler pour la jeune femme qui est dans une période d’abstinence un peu trop prolongée à son goût. A la fois énervée et jalouse, elle finit par s’amuser à donner des surnoms à son harem et affubler son tombeur de voisin, d’un surnom tout aussi amusant le « Cogneur de Mur » et bien d’autres tout aussi recherchés.

Leur rencontre n’a pas été immédiate et c’est agréable, car avec Caroline nous allons pouvoir partir dans une imagination débordante, avec pour seul indice sa manière d’interagir avec ses partenaires. Or un soir, la fatigue, combinée à la frustration vont la mener à frapper à la porte de Simon, son séduisant voisin. Et ils ne vont cesser de se croiser, pour peu à peu apprendre à se connaître et progressivement développer une amitié attendrissante et surtout avec humour. Et on était toutes d’accord pour dire, que le chat est un personnage à part entière. Au départ un peu surprise, il est vite devenu un personnage avec beaucoup de charme et c’est un vrai petit diable (et un peu flippant).

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est la manière dont l’auteure instaure une complicité entre nos héros sans jamais se précipiter, tout en restant à la fois tendre et amusante. L’humour ne brise pas du tout les moments entre Simon et Caroline, bien au contraire il est source de rapprochement. Mais toujours avec une certaine réserve, Simon est mystérieux et on comprend que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Sa manière d’agir pose question et pourtant, on a toutes été séduites par ses actions et sa description physique fait baver. Il dégage une aura, sa manière de réagir, ou simplement d’interagir, fait de lui un personnage très attachant et en tant que femme, mon radar ne peut pas passer à côté d’un homme pareil. Et puis, le pire c’est que même avec son harem on l’accepte complètement. Caroline est très bien entourée avec ses copines et ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de mec qu’elle se morfond.

Son métier et sa patronne lui rendent bien, seule ombre au tableau, sa libido n’est pas au top et ça commence sérieusement à devenir problématique surtout avec un voisin aussi bruyant. J’ai également apprécié la manière dont l’auteure évite les scènes à rallonge, avec des passages plus relax, je pense notamment aux échanges de SMS entre les personnages principaux où secondaire qui sont assez réaliste et nous font sourires tant c’est malicieux et gourmand. Vous ne verrez plus la pâtisserie de la même manière et l’avantage c’est que vous aurez le plaisir sucré et sans prendre aucun gramme.

Difficile de rester morose après une lecture aussi craquante, la romance à la sensualité d’une romance érotique et la légèreté d’une comédie. La tension sexuelle est présente pendant une bonne partie du roman et la petite touche d’humour a réussi à adoucir la frustration pour en savourer chaque ligne, avec un sourire digne d’un enfant le jour de Noël. Même une fois terminé j’ai toujours les yeux qui pétillent face à une romance aussi délicieuse et ça a été un plaisir d’échanger avec les copinautes. Idéal pour lutter contre la déprime, sourire garantie. Tout est réunit pour succomber à cette romance originale.

Retrouvez la chronique de Aurélie ICI
Retrouvez la chronique de Charlotte ICI
Signature Lucie

Publicités

10 réflexions sur “Wallbanger | Alice Clayton (Cocktail #1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s