Avec ou sans toi | Donna Freitas

ImpressionTrès bon

« Parfois l’amour est comme ça, aussi. Violent, dangereux et injuste. »

J’ai faits l’erreur de lire le résumé avant de commencer cette lecture, alors croyez-le ou non mais je vous déconseille de trop en savoir avant de commencer cette lecture. Je vais volontairement rester évasive dans ma chronique, pour ne pas vous gâcher votre plaisir. C’est marrant, parce que même consciente d’avoir compris les secrets rapidement, j’ai tourné les pages avec l’impression de foncer dans un mur. Vous savez ce sentiment, qui vous pousse à tourner chaque page, la peur au ventre face à l’évidence et ce petit sentiment qui vous pousse à en savoir plus, à comprendre, à tenter de répondre à vos questions. Et puis lorsque vous reposer le roman, vous vous dites que c’était difficile, c’était beau, c’était compliqué, mais qu’au final vous êtes face à une héroïne qui peut enfin assumer son fardeau.

Jane Calvetti, tout le monde connaît ce nom. Jane n’a de secret pour personne, tout le monde sait qu’elle est la fille traumatisée, qui lors d’un cambriolage a perdu son père. Seulement, ce que personne ne sait c’est que Jane est rongée par la culpabilité. Cette nuit la hante, cette nuit où tout a basculé, l’empêche de se construire. Il y a la personne qu’elle était avant et celle qu’elle est aujourd’hui. Tout le monde cherche à la soutenir, mais personne ne comprend à quel point c’est difficile pour elle d’évoquer cet instant où tout a changé. Ce moment où la gentille petite fille sage est complètement perdue.

Cet été, c’est l’occasion de passer du temps sur la plage avec ses copines de toujours. La joyeuse petite bande composée de Bridget la romantique, Tammy et Michaela ont l’habitude de ces étés où les locaux, se mélangent avec les vacanciers. Les jeunes filles ont décidé de passer un été léger, pour oublier l’année éprouvante qui vient de s’écouler. Tel un bouclier, elles sont toutes décidées à protéger leur petite Jane, qui depuis le drame est restée secrète. Pourtant fragilisée, elle va se laisser séduire par Handel Davies un garçon aux fréquentations douteuses, qui cache pourtant un cœur tendre.

A force de le fréquenter, elle va s’ouvrir comme jamais. Sa fragilité va progressivement laisser place à une force et malgré leur jeune âge, ils vont être surpris par la puissance de leurs sentiments. Le problème, c’est que les mauvais garçons ont des secrets et Jane est dans une phase de transition, elle a besoin d’être sauvée et non pas de sauver Handel. Ce garçon est mystérieux, tout le monde a une mauvaise image de lui, pourtant nous découvrons un garçon résigné. On voit bien qu’il ne se juge pas digne de Jane et pourtant, sa simplicité et son côté mystérieux ont tout pour plaire.

Cette histoire, aborde beaucoup de sujets : le deuil, la culpabilité du survivant, l’amitié, l’amour. Jane va apprendre que pour être heureuse le chemin est long. J’ai été touchée en plein cœur par cette histoire, j’étais consciente que lire ce roman serait difficile, mais j’étais loin d’imaginer qu’une jeune fille, qui regarde vers la mer, puisse nous révéler autant de chose. Mon côté drogué, aurait tendance à croire qu’une suite est possible, tout simplement car j’ai eu du mal à quitter Jane et j’aurais beaucoup aimé découvrir son évolution dans plusieurs années. Sans compter que la suite ferait un très bon New Adult.

Je suis conquise par la plume de Donna Freitas et j’espère qu’on aura l’occasion de la lire de nouveau, car je n’ai pas vu le temps passer, mon seul regret va pour la rapidité des derniers chapitres, que j’aurais aimé voir plus approfondi et moins ouverts. Je vous le recommande et puis, cette couverture est tout simplement très représentative de l’identité de Jane, c’est assez rare pour être mentionné.

Signature Lucie

Publicités

7 réflexions sur “Avec ou sans toi | Donna Freitas

  1. Je viens tout juste de le finir et je suis d’accord avec toi sur l’avis globale. Une bonne lecture sympathique, qui se lit vite mais un peu trop prévisible en effet (comme souvent dans ce genre de roman). Je suis un peu déçue que les revelations soient si tardive dans le roman car j’aurais aimé en savoir plus sur le après. Sinon à ce moment là en effet un second tome pourrait être sympa 😊

    • Malheureusement, je pense qu’on peut toujours rêver, mais oui si on avait eux la révélation plus tôt, une évolution aurait été possible. Après je comprends le choix de l’auteure, t’imagine ça t’arrive c’est normale et ils sont trop « jeunes » pour passer au dessus de ça si rapidement.

  2. En deux phrases tu m’as convaincue :
    « j’ai tourné les pages avec l’impression de foncer dans un mur. Vous savez ce sentiment, qui vous pousse à tourner chaque page, la peur au ventre face à l’évidence et ce petit sentiment qui vous pousse à en savoir plus, à comprendre, à tenter de répondre à vos questions.  »

    « les mauvais garçons ont des secrets et Jane est dans une phase de transition, elle a besoin d’être sauvée et non pas de sauver Handel. »

    #WishList +1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s