The Deal | Elle Kennedy (Off-Campus #1)

Après avoir succombé la VO, j’étais ravie de pouvoir me programmer une relecture de ce premier tome. Difficile d’être pleinement conscient de chaque émotion transmise par se livre, au fil des mois qui ont suivi cette lecture, je suis régulièrement replongé dans mes passages chouchous et mon adoration pour cette histoire est montée d’un cran. Je ne fais pas souvent de relecture, mais là je suis retombée éperdument amoureusement de Graham. C’est vrai que l’histoire paraît simple sur le papier, mais impossible pour moi d’oublier le plaisir que m’a procuré ma lecture. Les personnages sont extrêmement attachants et les épreuves qu’ils ont affrontées sont éprouvantes pour eux.

Hannah Wells est étudiante en musique, elle a choisi de s’éloigner son passé et elle trouve du réconfort dans ses partitions, sa vie est une succession d’action planifiée. Elle excelle dans ses études, notamment en cours de philosophie où elle fait partie des rares à atteindre la moyenne. C’est ce A-, qu’elle va attirer Garrett Graham le capitaine de l’équipe de hockey, ayant complètement raté son examen, afin de se remettre à niveau et pour ne pas perdre sa place dans l’équipe, il va se rapprocher d’Hannah, qui semble indifférente à son charme et va même jusqu’à refuser de lui venir en aide.

A force de revenir à la charge, Garrett va commencer à observer les habitudes d’Hannah et il va remarquer le béguin pour un footballer, qui la remarque à peine ne va pas lui échapper. Afin que chacun y trouve son compte, ils vont décider de passer un marché : elle devient sa tutrice et de son côté il fait en sorte que Justin la remarque. Hannah est une adorable jeune femme et la révélation de son secret va nous montrer à quel point c’est une femme forte, malgré son passé, elle est toujours sur ses pieds et affronte les épreuves. Sa rencontre avec l’insupportable Graham n’était pas prévue, mais une forte amitié va naître entre eux et leur complicité évidente va déboucher sur des sentiments qu’ils ne s’attendaient pas à ressentir. Lui le joueur vedette, qui séduite toutes les filles qu’il veut et elle la rêveuse, un peu réserver, mais la force de persuasion de Graham va s’avérer une arme fatale. Fatal pour elle comme pour moi, il redouble de ressources pour se faire remarquer et c’est redoutable, car il est un soutien indéniable lorsqu’elle en aura besoin dans les moments de vulnérabilité.

J’ai trouvé les termes abordés touchants et on n’a aucun mal à s’imaginer les scènes, tout est fait pour attirer la sympathie du lecteur, les drames sont évoqués de manière positive et Hannah ne s’apitoie jamais sur son sort, elle arrive à ne pas se focaliser sur ses démons et elle surmonte ses difficultés. Je crois qu’elle n’aurait jamais imaginé pouvoir autant compter sur Graham, il est d’une loyauté indéfectible et comment ne pas succomber à son côté ultra-protecteur ? Sans compter cette capacité de lire en elle à chaque instant, il est drôle, amusant et lorsque les ennuis se font sentir, il apporte des solutions, toujours avec un sourire irrésistible qui m’a envoûtée. Il va voir au-delà de l’image de la tutrice studieuse et sage, il va chercher à s’intéresse à celle qu’elle est vraiment et on n’est loin du sportif arrogant et rien que pour ça, il rejoint haut la main ma liste de Best Book Boyfriends.

En bref, une romance universitaire comme je les aime, cette relecture est d’autant plus agréable que j’ai pu revenir sur certains détails de l’histoire et c’est une très belle acquisition pour les éditions Hugo Roman. Malgré la prévisibilité de certaines scènes, Graham s’éloigne du cliché du sportif qui se consacre à son sport au détriment de ses études, c’est un bosseur qui fait tout avec détermination. Une romance qui possède tous les ingrédients pour séduire les fans de new adult, un décor universitaire étoffé, des sportifs avec un grand cœur et un couple fait l’un pour l’autre qui mérite son happy-end. J’ai pris l’habitude de relire certains passages lorsque ma journée a été difficile, c’est le genre de roman qui fait sourire et qui réchauffe le cœur. J’étais loin d’imaginer qu’un an après ma première lecture, j’y penserais encore régulièrement aujourd’hui, c’est un pansement pour le cœur et l’esprit.

Lucie

Publicités

5 réflexions sur “The Deal | Elle Kennedy (Off-Campus #1)

  1. « Je ne fais pas souvent de relecture, mais là je suis retombée éperdument amoureusement de Graham. »
    « on n’est loin du sportif arrogant et rien que pour ça, il rejoint haut la main ma liste de Best Book Boyfriends. »
    « j’y penserais encore régulièrement aujourd’hui, c’est un pansement pour le cœur et l’esprit. »
    Quelque mots et le livre vient de gagner sans place dans ma PAL de vacances..

  2. Comme toi j’ai passée un agréable moment. Garrett est un amour. Je voulais juste dire qu’il faut avancer de plusieurs chapitres, car au début j’étais déçue et me suis dit, ok encore à la fac, ok encore une fille violer, ok un bad boy du sport !! bref je me suis dit cliché! et bien j’ai eu tord!! A lire absolument!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s