Le Jeu | Karina Halle (Les McGregors #3)

img_20160912_222124BonCe livre est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

L’histoire avait beaucoup de potentielle et rapidement j’ai été touché par le parcours de Lachlan. Dès le premier chapitre on comprend qu’il a un sacré bagage émotionnel qu’il se trimbale depuis des années et l’homme qu’il est aujourd’hui est rempli de fêlure. Dans le tome précédent, lorsque nous avons fait sa connaissance nous apprenions que le cousin de Bram et Linden était un sportif blessé et Écossais de surcroît, qui venait porter main-forte au clan McGregors grâce à sa notoriété. En découvrant une partie de son passé, il était difficile de rester de marbre et même s’il n’est pas très expressif, lorsqu’il s’exprime c’est intense et on imagine sans mal de vilaines choses ce n’est pas Kayla qui dira le contraire.

Ce tome est différent des précédents et à l’image de son héros, l’intrigue est beaucoup plus sombre. Lachlan est un solitaire et il n’est pas très proche de sa famille, il n’avait aucune raison de se retourner sur Kayla. La jeune femme n’a pas peur d’enchaîner les hommes et jusqu’à ce que ses copines se casent, elle a toujours été pleinement satisfaite de ses nuits déjantées. Pourtant, face à l’évidence amoureuse de ses meilleurs amis, Kayla va décider de remettre en question son mode de vie et d’arrêter les coups d’un soir pendant quelque temps. Son pacte va être mis à mal lorsqu’elle va faire la connaissance de Lachlan, le rugbyman a beau ne pas avoir l’air intéressée la jeune femme ne va pas se décourager et progressivement elle va franchir les barrières qu’il s’est créée pour tenir les gens éloignés.

Dès le début nos héros vont être conscient que leur relation a une durée de péremption, puisque Lachlan doit retourner en Écosse dans les semaines à venir. Ça ne va pourtant pas les empêcher de se donner corps et âme dans une relation intense. Lachlan est un héros assez unique, ce beau sportif est loin d’être bavard et son côté massif est assez impressionnant, surtout qu’on ne peut pas dire qu’il fasse l’effort d’être agréable à ses interlocuteurs. Afin de rendre service à Bram, la jeune femme va se lancer dans un projet qui implique le bel Écossais et malgré son caractère difficile, elle va grâce à son culot réussir à l’approcher suffisamment près pour lui arracher quelques réactions et susciter son intérêt.

Lachlan est un héros totalement différent de ce à quoi Karina Halle m’avais habitué, le séduisant Écossais est loin d’être aussi séducteur que l’étais ses cousins. Certes c’est un homme qui plaît aux femmes, mais son physique imposant et son caractère difficile, est assez effrayant au premier abord. Les informations concernant son passé ont réussi à dresser le portrait d’un homme sombre, qui est sur le point de se laisser gagner ses démons. Sa rencontre avec la pétillante Kayla va venir réanimer une partie qui était jusqu’alors morte. Sous ses airs de joyeuse fêtarde, la jeune femme est aussi seule que Lachlan, alors lorsqu’il va découvrir qu’elle est plus fragile qu’il n’y paraît, il va vouloir la protéger.

Pendant ma lecture j’avais la tête ailleurs, alors ça a influencé mon ressenti, mais l’histoire manque de rythme et l’absence d’évènement concret à commencer à se faire sentir. Le récit est divisé en deux parties, la première c’est un peu la phase d’apprivoisement, Kayla va se montrer sous un autre jour et la croqueuse d’homme va avoir du mal à approcher Lachlan, qui de son côté n’est pas des plus expressifs. Alors oui, la double narration ça m’aura permis d’être touché par la fragilité du beau rugbyman et on voit clairement qu’il ne va pas tarder à s’effondrer. Ce qui est problématique, c’est qu’il aura fallu attendre plus de la moitié pour découvrir dans la seconde partie, ce qui ronge Lachlan et s’y intéresser.

En bref, un troisième tome qui s’éloigne des précédents, à la fois par son côté sombre et par son héros qui est unique. Un peu déçue par l’abondance de scène de sexe, qui comble selon moi un manque d’intrigue, mais qui malheureusement m’a empêché de profiter pleinement de ma lecture. Néanmoins l’histoire est addcitive et au vu du parcours de son héros, on a envie d’en apprendre davantage pour avoir toutes les cartes en main. Une relation touchante va naître entre les héros et face à leur quête d’Amour, on ne peut qu’être ému. Un bon moment, mais ce tome n’est clairement pas mon préféré.

Retrouvez mon avis sur Le Pacte #1 ICI
Retrouvez mon avis sur L’Offre #2 ICI
Lucie
Publicités

4 réflexions sur “Le Jeu | Karina Halle (Les McGregors #3)

  1. J’ai vraiment eu beaucoup de mal à lire ce livre. Le personnage de Kayla ne m’ayant pas plu dans les deux premiers tomes, je ne savais pas à quoi m’attendre en lisant son histoire. Si elle et Lachlan sont touchants, je suis restée totalement spectatrice de leur histoire et j’ai trouvé ça beaucoup trop long.
    Je regrette que la série de Karina Halle soit aussi inégale.

  2. «  »Pendant ma lecture j’avais la tête ailleurs, alors ça a influencé mon ressenti, mais l’histoire manque de rythme et l’absence d’évènement concret à commencer à se faire sentir. » C’est fou jusqu’à cette phrase j’avais envie de lire le roman rapidement, et en une phrase tu viens de me refroidir hahahaha Sans parler de ta conclusion, qui me donnes envie de virer le tome de ma PAL carrément !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s