Épilogue | CJ Roberts (The Dark Duet #3)

img_20161207_101935epilogueTrès-bonCe roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai beaucoup aimé me replonger dans cette série hors du commun, petite nouveauté dans cet épilogue c’est Caleb qui mène la danse et j’ai trouvé que c’était une manière assez intéressante de se renouveler. Sans compter que ce tome est loin d’être indispensable, alors j’étais curieuse de découvrir la direction qu’allait prendre ce dernier opus. L’échange de point de vue est assez appréciable, dans le sens où cela apporte une touche de nouveauté et nous montre les choses sous un angle différent.

Cette série fait partie des plus difficiles à assumer, au cours de ma lecture des tomes précédents j’avais ce sentiment honteux d’être captivée par une histoire aussi terrible et pourtant il me fallait cet épilogue. J’avais besoin de mettre un point final à cette histoire dérangeante et pourtant tellement prenante. Ce tome se déroule 1 an après les évènements qui ont contraint Caleb et Livvie à se séparer au Mexique, alors que l’épilogue de Seduced in the Dark présentait les retrouvailles du couple d’une manière idyllique, la réalité est un peu différente et plus complexe que le laissait paraître le récit de Livvie.

Il est indéniable que Caleb et Livvie sont ravi de se retrouver et le baiser qu’il échange sur le Paseo de Colón prouve les sentiments qu’ils ont l’un pour l’autre. Pourtant, le temps a passé et le contexte est différent. Caleb a réalisé l’amour sincère qu’il portait pour sa captive et malgré le côté égoïste de sa démarche, on comprend qu’il ne puisse pas vivre sans Livvie. Je dois dire que j’ai été assez surprise de l’évolution spectaculaire de ce personnage, son côté vengeur est mis de côté et malgré les tourments liés à l’absence de Livvie dans sa vie, il paraît relativement calme. Bien conscient de ne pas être un homme pour la jeune femme, il va néanmoins s’avérer incapable de rester éloigné.

Du côté de Livvie c’est une tout autre jeune femme, en un an elle a du se reconstruire une vie et sa vie est désormais paisible entre ses études, son travail et ses amis. Bien qu’elle fasse bonne figure et que sa nouvelle vie la rend heureuse, l’absence de Caleb dans sa vie est toujours aussi douloureuse, alors elle va être partagée entre deux sentiments contradictoires, la joie de revoir celui qu’elle aime et la colère liée à sa disparition. Durant ces quelques chapitres, ils vont réapprendre à se faire confiance et apprivoiser les personnes qu’ils sont devenus, le tout dans un décor complètement différent puisque au lieu d’interagir dans l’obscurité, en huit clos, ils vont être au cœur de la société.

En bref, un épilogue très bien mené qui apporte de nouvelles réponses, le tout avec un côté moins sombre puisque nos héros assume complètement leur sexualité déviante et leur pratique du BDSM. On découvre l’évolution des personnages depuis le commencement de la série et l’impact qu’à eux la captivité de Livvie, sur nos deux héros et ainsi que leur futur. Une belle conclusion qui malgré un commencement hors du commun, arrive à rendre crédible cette histoire d’amour.

Retrouvez mon avis sur Captive in the Dark #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Seduced in the Dark #2 ICI
Lucie
Publicités

5 réflexions sur “Épilogue | CJ Roberts (The Dark Duet #3)

  1. hum.. c’est à peu près le même genre que Keep me, Twist me et Hold me d’Anna Zaires non?
    on se sent coupable d’apprécier la lecture alors que dans le RL ce sont des actes que l’on ne tolère pas. On se retrouve à apprécier un bourreau et c’est difficile à expliquer.
    D’ailleurs je n’ai pas su chroniquer Anna zaires 😅

    Bref, cette série me tente bien quand même^^

    • Oui c’est dans l’esprit de la série d’Anna Zaires, le thème de la Dark Romance est identique, mais pour avoir lu les deux dans le cas de Twist Me je n’ai jamais réussi à me convaincre que ce n’étais pas un syndrôme de stockholm. Julian était quand même très sombre, alors qu’ici Caleb le personnage principal est certes son geôlier, mais par moment on aperçoit son humanité et tu t’attaches beaucoup plus à lui. Après ça reste une romance difficile à concevoir, mais même si j’ai honte j’ai beaucoup aimé les voir tomber amoureux. La chronique est difficile, mais je n’ai jamais réussi à apprécier Julian donc j’ai du mal à comparer les deux 😝

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s