The Goal | Elle Kennedy (Off-Campus #4)

img_20170103_163932_494the-goalTrès-bonCe roman est le 4ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.
Sortie prévue le  12 janvier 2017.

Je remercie la collection New Romance pour l’envoi de cet ultime tome, mon week-end n’en aura été que meilleur. Cette série restera l’une des belles plus de 2016, Elle Kennedy a réussi à proposer des tomes avec pour thème commun une bande de hockeyeurs sans donner un sentiment de déjà-vu. Ses quatre héros ont un caractère totalement différent et même si Garrett restera à jamais mon favori, j’ai été surprise de découvrir un Tucker complètement différent de l’idée que je m’étais faite de son personnage. On a du mal à croire que cela puisse être possible mais The Goal est le tome le plus long, que ce soit en nombre de pages et en terme de déroulement de l’histoire. Pendant un laps de temps assez long, les personnages vont peu à peu s’ouvrir et nous offrir une romance qu’il vous sera difficile de lâcher. Lorsque toutes les barrières s’abaissent enfin, mon cœur a fait des bons et je n’imaginais pas pouvoir ressentir ça une nouvelle fois.

Lorsque son regard croise Sabrina James, John Tucker est persuadé que cette femme a tout pour le combler et il souhaite s’approcher de la jeune femme, pour en savoir plus à son sujet. Malgré les conseils de Dean concernant cette reine des glaces, il va écouter cette attirance. L’alchimie est telle qu’ils décident de se faire du bien pour une seule et unique nuit et on peut dire qu’elle va tout changer pour la suite.

On ne peut pas dire que Sabrina m’ait bonne impression lorsque je l’ai découverte dans le troisième tome, sa manière d’interagir avec Dean lui donnait l’image d’une garce et la révélation à la fin, était assez inattendue. Au premier abord, la jeune femme renvoi l’image d’une femme froide et pas forcément sympathique, seulement cette façade qu’elle s’est construite est parfaitement calculée. La jeune femme, a tout planifiée : obtenir son diplôme, être accepté en fac de droit à Harvard et décrocher un job d’avocate dans un cabinet prisée. Pour que son rêve se réalise, Sabrina va tout donner quitte à travailler de manière acharnée sans prendre de temps pour elle. Entre ses études et ses deux jobs, elle n’a pas le temps à accorder à un homme, mais une nuit isolée de temps en temps avec des sportifs ne se refuse pas. Tucker ne va pas échapper à la règle et il va tout donner pour lui offrir la meilleure nuit de sa vie.

Malgré trois tomes, je n’avais aucune idée de la personnalité de Tucker sa manière d’être en retrait du groupe a rendu son personnage assez mystérieux et en même temps il a toujours été le cuisinier de Garrett, Logan et Dean. Il ne faut pas se fier aux apparences, car le gentil barbu possède une vraie personnalité et son côté gentleman m’a tout de suite fait craquer. Son passé a contribué à l’homme qu’il est aujourd’hui, le voir être à l’écouter de sentiments qu’il éprouve sans chercher à se mentir le rend touchant. Il a conscience qu’il a besoin de plus qu’une nuit et malgré sa promesse de se tenir à l’écart, il va persévérer. Il a cette manière d’analyser et de prendre des décisions dans un calme olympien, ce qui explique probablement qu’il soit toujours celui qui conseille ses amis et le rend également plus mature.

J’ai beaucoup aimé la manière dont Elle Kennedy nous fait revivre les évènements qui se sont déroulé simultanément dans le troisième opus, notamment car certaines scènes ont été perçues d’une manière différente et également car nous avons un nouvel angle de vue. Au début, je n’étais pas très fan de Sabrina, car elle renvoyait une image dure et la voir se dévoiler lorsqu’elle est narratrice, m’a montré une jeune femme complètement différente, sa situation familiale n’est pas enviable et on peut comprendre qu’il ne lui reste que ses études pour s’en sortir, alors perdre son temps avec un mec qu’elle n’aura pas le temps de voir est assez compréhensible. Tucker va s’avérer être un amant persuasif, son côté bien élevé va être un atout, car il va l’empêcher de se braquer et toujours être d’une patience à rude épreuve. Après c’est vrai que parfois Sabrina a des réactions agaçantes, mais cette vulnérabilité a fait fondre la glace.

Après quatre tomes, Elle Kennedy aura su se renouveler pour proposer des personnages uniques, avec des récits toujours plus captivants et des romances qui m’auront fait rêver. J’ai du mal à me dire qu’après autant de moments passés en compagnie des héros, qu’il est temps de leur dire adieu. Cette série restera l’une de mes préférées, le récit addictif et les personnages auront eu raison de mon petit cœur. Visiblement un spin-off pourrait voir le jour, donc j’espère que ce projet verra le jour et que les suppositions évoquées seront les bonnes. Une série que vous devez absolument vous procurer pour un plaisir intense !

Retrouvez mon avis sur The Deal #1 ICI
Retrouvez mon avis sur The Mistake #2 ICI
Retrouvez mon avis sur The Score #3 ICI
Lucie
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s