A Huis Clos | Jennifer L. Armentrout (Frigid #1)

Petit pincement au cœur en terminant cette lecture, car pour la première fois le talent de cette auteur n’est pas totalement exploité. J’ai toujours été habituée à des histoires addictives, originales et avec des personnages réalistes, or même-si là le récit est plutôt agréable il n’est clairement pas parmi les meilleurs romans de Jennifer L. Armentrout, tout en étant restant une romance sympathique.

Alors qu’ils sont amis depuis leur enfance, Sydney ne cesse de rêver qu’un jour Kyler va enfin voir que sous les traits de sa meilleure amie, ce cache une jeune femme de vingt-et-un ans, désespéramment amoureuse de lui et bien que les années passent ses sentiments ne cessent de grandir. Seulement dans la réalité, Kyler est un homme qui ne passe pas inaperçu et il n’est pas du genre à fermer les yeux lorsqu’une jolie fille vient se frotter à lui. Bien que la situation devient de moins en moins supportable Sydney, préfère conserver une amitié solide plutôt que tout risquer pour des sentiments qu’elle sait non partagés.

Comme chaque année à l’approche des fêtes de Noël, Kyler, Sydney et leur groupe d’amis prennent la route pour le chalet du jeune homme. Cette année, alors que l’ambiance semble électrique entre les deux amis, ils décident de ne pas changer leur habitude et faire la route ensemble, seulement les choses ne vont pas se dérouler comme prévu. A commencer par cette énorme tempête de neige qui va les contraindre à un huis clos dont ils se seraient bien passé, entre malentendus, disputes, attirances les deux jeunes gens vont découvrir que se retrouver tous les deux peut tout chambouler et remettre en question leur relation.

Globalement cette lecture m’a fait passer un bon moment, mais dès le début j’ai été assez agacée par certains clichés et je n’ai pas eu trop d’affinités avec les héros qui sont beaucoup trop stéréotypés. C’est un peu facile le beau gosse qui fait tomber toutes les filles et qui a une relation fusionnelle avec sa meilleure amie, leur relation est dans la possessivité alors rapidement lorsqu’elle est approchée par un homme, il va montrer les crocs, alors que de son côté il ne se gêne pas pour passer d’une fille à l’autre. J’ai trouvé leur relation un peu bancale, de son côté il est conscient de la présence de Sydney, mais il ne la voit pas réellement. C’est difficile à expliquer, mais j’ai eu l’impression qu’ils se connaissent seulement depuis quelques semaines, j’ai du mal à concevoir qu’après des années à se fréquenter, à grandir ensemble, connaître les premières expériences, ils ne se connaissent pas par cœur l’un et l’autre, c’est la même chose du côté de Kyler, qui ne voit pas quand il blesse sa meilleure amie, ça me semble improbable.

Parce qu’on ne va pas se mentir, les sentiments de Sydney sont flagrants et il faut être aveugle pour voir à quel point cette situation la ronge. Elle s’isole, ne veut pas être à proximité des conquêtes de son meilleur ami, se désespère de trouver une nouvelle femme à son bras chaque soir et elle en devient parfois un peu pathétique, parce qu’elle n’arrive pas à voir au delà de celui qu’elle sait qu’elle n’aura jamais. Alors oui, je sais les sentiments sont incontrôlables, mais elle ne fait rien pour changer la situation et lorsqu’elle essaye de faire le premier pas elle se ridiculise. J’ai l’impression d’être dure avec elle, mais j’ai eu du mal avec son personnage qui se pose un milliard de questions et qui même quand les choses vont dans son sens trouve le moyen de paniquer pour autre chose et d’en faire des montagnes pour une simple phrase.

Ma chronique semble un peu dure, mais je vous assure que l’histoire n’est pas si terrible et la romance à ses bons côtés. Je reproche surtout à l’histoire un manque de réalisme et les réactions parfois puériles des héros. La plupart des scènes qui pourraient expliquer ce qui m’a dérangé seraient trop ancré dans l’histoire donc il est difficile de vous retranscrire ce qui m’a dérangé, mais on voit bien que Jennifer L. Armentrout tente d’introduire une intrigue, qui est plutôt un prétexte au rapprochement des héros, mais ça reste bien tenté et même si le suspense n’est pas insoutenable ça rajoute un peu de consistance à l’histoire. Malgré une bonne histoire, il m’a manqué l’originalité et l’addictivité à laquelle j’avais été habituée.

Publicités

5 réflexions sur “A Huis Clos | Jennifer L. Armentrout (Frigid #1)

  1. « il n’est clairement pas parmi les meilleurs romans de Jennifer L. Armentrout, tout en étant restant une romance sympathique »
    Je passe mon tour, il m’en reste un million de l’auteur à lire, alors merci pour celui-ci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s