A la poursuite du soleil | Karina Halle

Résumé :
Après un voyage de six mois à travers le monde, Amber, qui n’a plus de quoi se payer un billet retour vers la Californie, fait une halte à Positano, puis à Capri sur la côte Almafitaine, où elle va croiser la route d’un bad boy, en mode Latin lover.
Il est temps pour Amber MacLean – 24 ans – de prendre les bonnes décisions. Après six mois de voyage- sac à dos à travers la Nouvelle Zélande, l’Australie et l’Asie du Sud-Est, la voici en Méditerranée, fauchée, sans même avoir de quoi payer un billet retour pour la Californie. Il y a pire dans la vie que de se retrouver coincé en Italie du sud, au bord d’un littoral magnifique. Malheureusement, le seul travail qu’Amber trouve consiste à enseigner l’anglais à deux morveux.
Et ce qui ne lui facilite pas la tâche, c’est que les deux enfants sont sous la garde de leur ténébreux grand frère, l’ancien pilote de moto Desiderio Larosa. Sexy et mystérieux, Derio ne cesse de tester la patience d’Amber – sans parler de ses hormones.
Une fois devenue nounou à plein temps dans la vieille villa, la jeune fille se sent de plus en plus attirée par ce solitaire énigmatique. La voilà bientôt tiraillée entre une vie tranquille et sécurisante aux Etats-Unis et les mystères du coeur si secret de Derio.
Sous le soleil de Capri, la passion va crescendo. Mais Amber parviendra-t-elle à percer le mystère de Derio, son ténébreux italien ?
Je remercie mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Voyager. C’est le maître mot de ce roman et comme pour Entre Ciel et Mer, cette liberté qui habite les personnages est tout ce dont j’avais besoin pour rêver les yeux ouverts. Après avoir lu ces deux romans, je me sens admirative de ces personnages qui ont tout quitté sur un coup de tête pour refaire leur vie dans un pays qui n’est pas le leur. J’ai toujours apprécié voyager et reprendre sa vie ailleurs semble tellement inaccessible pour moi, que j’ai voyagé par procuration en plein cœur de l’Italie et avec le plus séduisant des guides.

Amber est un personnage que nous avions déjà rencontré dans Entre Ciel et Mer, mais la lecture de ce roman ne nécessite pas d’avoir lu le roman qui n’affecte en rien la compréhension. J’avais connaissance de l’identité de l’héroïne, mais je reste assez surprise de son évolution qui s’éloigne un peu de l’idée que je m’étais fait d’elle pendant son road-trip précédent. Aujourd’hui la jeune femme doit se rendre à l’évidence, après 6 mois à voyager avec son sac sur le dos, ses finances sont arrivées au point de non-retour et trouver un travail devient primordiale si elle veut pouvoir se payer un billet de retour pour sa Californie natale.

N’ayant aucune piste et complètement désespérée Amber accepte d’enseigner l’anglais à deux enfants d’une riche famille, mais Desiderio Larosa le grand frère, va venir troubler son quotidien à la villa. Étant de nature plutôt curieuse, Amber va progressivement s’immiscer dans cette famille et mettre en lumière les dysfonctionnements.

Amber est la force de ce roman et ses décisions qui pourrait paraître irréfléchi son simplement une volonté de trouver sa place en voyageant. Sa situation personnelle n’est pas forcément la meilleure et en Amérique elle n’a pas trouvé la place qu’elle occupe à Capri. A travers les yeux d’une novice nous allons visiter une ville magnifique et mon imagination a encore une fois très bien travaillée, visualisant sans mal les paysages tous plus beaux les uns que les autres. Sans oublier bien sûr la naissance d’une romance superbe et qui m’a fait briller les yeux et le cœur.

Je dois dire que l’idée de départ est plutôt attirante, bien que satisfaite de ma lecture ce n’est pas totalement ce que j’attendais. Notamment le fait que les enfants soient en retrait et pas moteur de l’histoire. Leur rôle sur l’histoire est trop dans l’évocation et ça ne met pas en valeur Derio, car bien qu’il soit un amant attentionné et que le charme italien opère à cent pour cent, il renvoie une image négative de par son comportement parfois égoïste. Pourtant c’est difficile de ne pas l’apprécier, car son traumatisme est présent dans ses réactions et le mystère qui l’entoure nous force à poursuivre pour obtenir des réponses, mais je n’adhère pas à toutes ses décisions.

En bref, une histoire de voyage comme je les aime. Si vous avez lu Entre Ciel et Mer ce roman est dans la même lignée avec un peu moins de description pour ceux qui auraient été perturbé, mais si comme moi, l’aura de voyage vous avez conquise ce roman sera encore meilleur. La fin aurait peut-être nécessité un peu plus de profondeur et pour le coup, l’image du héros en a pris un coup, mais dans mon esprit la magie opère. J’ai savouré cette liberté pendant quelques pages et apprécié la passion évidente de Karina Halle pour la découverte d’un ailleurs.

Retrouvez mon avis sur Entre Ciel et Mer ICI

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.