The Kiss | Marie Rutkoski (Winner #3)

 Résumé :
Dans un monde en guerre, entièrement né de l’imagination fertile de Marie Rutkoski, se battent pour survivre Arin et Kestrel, deux personnages que tout oppose, séparés par leur allégeance à deux nations en conflit.
Fille unique du général le plus admiré de tout l’Empire, Kestrel est pourtant en pleine disgrâce : exilée dans un camp de prisonnier, la jeune fille est désormais bien loin des dorures et des fastes du palais impérial, où elle devait épouser l’héritier du trône. Arin, lui, se trouve déjà au cœur des affrontements et s’apprête à livrer une lutte à mort contre l’Empire. Pris dans le tourbillon des événements qui déchirent le continent, Kestrel et Arin ne peuvent lutter contre leur destin, qui les sépare irrémédiablement…
Ultime volume d’une trilogie qui ne ménage ni les personnages, ni les nerfs du lecteur, The Kiss entremêle avec talent intrigues politiques, suspense et romance contrariée. Forte d’un style finement ciselé et de la psychologie fascinante de personnages en plein dilemme, la trilogie de Marie Rutkoski trouve en The Kiss une conclusion magistrale.
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Cet épilogue est absolument époustouflant, Marie Rutkoski signe avec The Kiss le meilleur tome de la série, laissant le lecteur dans une tension permanente, sans se douter un seul instant de l’issue de ce roman. La guerre est déclarée et nous plongeons au cœur du chaos, avec les ingrédients qui ont fait le succès de cette série, des complots, des stratégies, des secrets et bien évidemment une superbe romance, qui est au centre de tout.

Encore une série qui me laisse un goût particulier, à la fois le plaisir d’avoir la conclusion de cette histoire qui m’aura fait vibrer et d’un autre côté, la nostalgie de me dire que l’histoire est terminée. Les autres tomes avaient cette intensité qui l’a immédiatement séduite et c’est série est l’une de mes plus belles découvertes en fantasy, me donnant l’envie d’en lire davantage. J’écris cette chronique quelques heures après avoir terminé ma lecture, pour laisser le temps à mon rythme cardiaque de revenir à la normale. Lire ce tome m’a donné quelques sueurs froides et les évènements vont s’enchaîner de manière naturelle qu’on ne se rend pas compte du temps qui passe.

L’histoire reprend quelques jours après la fin du second opus et j’ai apprécié replonger dans l’histoire grâce à l’alternance des points de vue. A commencer par Arin, qui semble s’être remis de son cœur brisé et qui prend part à la guerre sans aucune pitié, déterminer à rendre justice à son peuple, ils se donnent corps et âmes dans cette cause. Du côté de Kestrel, la situation est plus critique, puisqu’elle a perdu sa liberté et suite à sa trahison contre l’Empire, elle est envoyée dans un camp de prisonniers sans possibilités d’avertir son entourage avec pour seule compagnie ses souvenirs qui semblent s’effacer et une combativité qui s’essouffle.

Bien que la situation soit complexe, ce tome c’est celui des révélations et après trois tomes de secrets, de mensonges et de complots, le destin va enfin réunir Kestrel et Arin, afin qu’ils puissent surmonter les obstacles. Bien évidemment, les choses se font progressivement et j’ai apprécié les voir s’ouvrir l’un à l’autre, quitte à être vulnérable, c’est ce qui en fait des personnages authentiques et avec leurs faiblesses. On alterne les moments de douceur, avec de nombreuses scènes de combat qui m’auront donné des sueurs froides, il faut dire que l’auteure semble prendre un malin plaisir à malmener nos héros et c’est dans les pires situations qu’ils vont prendre conscience de leur potentiel. On est face à des héros qui ont été changé par la guerre et par leurs décisions, et on constate une réelle évolution tant de la mentalité, que dans la prise de risque pour une cause partagée.

En bref, l’intrigue est mené par des personnages charismatiques qui m’auront chacun leur tour fait passer par une palette d’émotions, de l’émotion, de l’humour, de la peur, de l’amour… tout est réuni pour proposer une saga captivante. Très émue par la dernière scène, qui joue sur la corde sensible, mais j’aurais volonté acceptée quelques pages supplémentaires. Je suis très sélective dans mes lectures en fantasy, mais que vous soyez débutants, convertis ou simplement curieux, sachez que cette série est à découvrir.

Mon avis sur The Curse #1 ICI
Mon avis sur The Crime #2 ICI

Publicités

4 réflexions sur “The Kiss | Marie Rutkoski (Winner #3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.