Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux | Christina Lauren

Résumé :

Hazel sait qu’elle n’est pas facile à vivre – et franchement, la plupart des hommes ne sont pas prêts à relever le défi. Si son armée d’animaux domestiques et son goût prononcé pour l’absurde ne les font pas fuir, son absence de filtre la conduit systématiquement à dire ce qu’il ne faut pas dans les moments délicats. Tant pis pour eux. Hazel est une belle personne. Josh connaît Hazel depuis la fac, à un moment où son allégresse loufoque était totalement incompatible avec son caractère à lui, calme et dans la retenue. Depuis le premier soir où ils se sont rencontrés – quand elle lui a avoué de but en blanc qu’elle  » serait honorée de (lui) offrir (son) corps  » – jusqu’au jour où elle lui vomit avec grâce sur les chaussures, Josh a toujours pensé qu’Hazel relevait plus du spectacle que de l’être humain. Cependant, dix ans plus tard, après une relation houleuse avec une fille qui l’a trompé, sortir avec Hazel est une vraie bouffée d’air frais. Non que Josh et Hazel sortent ensemble. Du moins, pas ensemble ensemble. Parce qu’organiser en duo une série de  » double dates  » de plus en plus terribles, signifie bien qu’il n’y a rien entre eux… n’est-ce pas ?
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse

Vous le savez, mais depuis Beautiful Bastard je ne loupe aucune sortie du duo de choc Christina Lauren. A l’annonce de la traduction de ce roman, j’ai rapidement survolé le résumé sans pour autant vouloir tout connaître de l’histoire. Il y a des auteurs à qui ont fait confiance et encore une fois l’histoire est à la fois originale et surprenante. Un roman important qui traite avec humour de l’amitié et l’acceptation de soi.

Impossible de ne pas apprécier Hazel lorsqu’on la découvre dans le prologue. La jeune femme est une héroïne drôle et pétillante que j’ai pris plaisir à découvrir au fil des pages, sa joie et ses excentricités sont communicatives et ses maladresses épiques. Hazel sait qu’elle n’est pas facile à vivre et assume son originalité, mais d’une certaine manière elle a peur que sa personnalité l’empêche de trouver l’amour. Il faut dire que son absence de filtre la positionne souvent dans des situations absurdes, mais c’est justement ce qui fait son charme et qui fait d’elle une belle personne avec un cœur énorme. Hazel a toujours su qu’elle n’avait aucune chance avec Josh, que ce soit lors de leur première rencontre à la fac ou lors de leur seconde rencontre sept ans plus tard. Seulement rien ne les empêche de devenir amis et de chercher ensemble l’amour.

Josh est le parfait opposé d’Hazel, il est calme, posé et réfléchis, mais sa rupture après une relation toxique va le plonger dans une semi dépression ,et la présence réconfortante d’Hazel va lui apporter la lumière nécessaire pour reprendre goût à la vie. Ensemble, ils vont décider d’organiser en duo une série de double rencarts et chaque rencontre va s’avérer pire que la précédente. Seulement malgré les échecs amoureux, leur complicité ne cesse de s’épanouir et même s’ils s’accordent à dire qu’il ne sont pas ensemble, ils vont se découvrir qu’ils ne sont pas si incompatibles. La romance pourrait paraître lente pour certain, mais j’ai trouvé qu’elle était authentique.

J’ai trouvé intéressant que la romance sorte du schéma habituel, il n’y a aucun drama et l’histoire suit sont cours. C’est un récit de vie où deux personnes se rencontrent et acceptent les différences de l’autre pour en faire une force. Sans compter qu’on quitte un peu le stéréotype du tombeur qui cherche à séduire toutes les femmes, Josh est un personnage qui cherche le bonheur et la sécurité d’un amour partagé. Sa rencontre avec Hazel va chambouler son quotidien, la jeune femme va lui apporter le grain de folie qui lui manquait et Josh va lui apporter l’assurance nécessaire pour qu’elle prenne enfin confiance sur ce qu’elle peut offrir à ceux qu’elle aime.

Chaque roman depuis que j’ai découvert ce duo d’auteures parvient à me surprendre, car les romances sont différentes. La force de cette histoire c’est l’attachement qu’on éprouve envers les personnages et l’humour qu’ils renvoient, faire sourire un lecteur c’est un point important pour qu’il passe un bon moment et avec Hazel impossible de ne pas rire. A mon sens, c’est le genre de roman que j’apprécie lire sur la plage parce que c’est frais et léger, donc certes la romance prend sont temps, mais c’est un duo qu’on adore retrouver.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.