Inséparables | Sarah Crossan

La beauté de ce roman est tout simplement indescriptible. C’est dans ces moments que je suis heureuse d’écouter les conseils des copinautes blogueuses, sans les avis de Carnet Parisien et PrettyBooks, j’aurais pu passer à côté de cette superbe histoire. Le choix de narration contribue à l’originalité et c’est ce qui a rendu cette lecture aussi belle, mais ce qui a terminé de me convaincre c’est le thème unique et percutant.

Depuis seize ans, Grace et Tippi sont inséparables et pour cause, elles sont sœurs siamoises. Pour elle, ce lien qui les maintient attachées l’une à l’autre est bien plus que ça, leur complicité est telle qu’elles ont toujours considérés qu’elles étaient jumelles et leur complicité est un vrai rayon de soleil. Pour la première fois, les deux adolescentes vont devoir affronter leur entrée au lycée et dans cette jungle remplie d’adolescenst, elles vont vivre pour la première fois leur vie à cent à l’heure. Face aux regards, au jugement ou à la pitié, elles vont faire face toutes les deux et rencontrer de vrais amis qui vont leur faire découvrir la vie sous un nouvel œil, car c’est bien connu lorsqu’on est heureuse la vie est plus belle.

Cette manière de fonctionner en parfaitement synchronisation avec un autre être humain est assez incroyable, à l’image de la narration qui nous fait vivre une expérience unique nous allons rentrer dans la tête d’une héroïne qui découvre la vie à sa manière et qui aspire à une vie normale. Cette immersion au lycée va s’avérer effrayante et en même temps c’est une expérience unique qui va leur montrer la vie sous un nouvel angle. A côté de ça, on va être en totale immersion dans la vie de cette famille et j’avais parfois l’impression d’être un voyeur qui assiste à tous les côtés positifs et négatifs que peuvent apporter deux sœurs siamoises dans une famille. Certains moments vont s’avérer très touchants, voire déchirants et l’instant d’après, l’insouciance refaisait surface pour adoucir les difficultés de la vie.

Notre narratrice porte un regard d’une extraordinaire douceur sur le monde qui l’entoure bien qu’elle soit la plus timide des deux, les deux sœurs s’apportent mutuellement le soutien nécessaire à leur condition et j’ai été tellement subjugué par leur lien mental, qu’à aucun moment je n’ai éprouvé de pitié. J’ai simplement assisté à l’éclosion de deux papillons qui bien que différentes vont vivre une première rentrée scolaire mouvementée et la manière dont on les voit s’épanouir est tout simplement merveilleux. Le résumé s’attarde beaucoup sur la naissance de sentiment amoureux, pourtant ce n’est pas ce que je retiens de cette histoire, car dans un sens ça fait partie de l’évolution d’une adolescente. Non moi, j’ai simplement découvert une histoire racontée tel un poème avec des mots forts et un amour fraternel extraordinaire.

C’est à travers l’authenticité du récit que j’ai trouvée des émotions qui ne seront jamais assez fortes par écrit, mais qui je l’espère vous donnera envie de découvrir ce récit hors du commun. Dès le début j’ai été embarquée jusqu’à ressentir une totale implication à chaque nouvelle page. Ce roman ne laissera personne indifférente, laissez simplement la magie opérer. Un coup de cœur comme on en voit rarement.

Publicités

Down shift | K. Bromberg (Driven #8)

L’écriture de cette chronique est extrêmement difficile, car il marque la fin de l’une de mes séries préférés New Romance. Si vous connaissez mon blog depuis longtemps vous savez l’amour que je porte à cette série et notamment à l’un de ses personnages Colton Donovan. Découvrir l’histoire de Zander Donovan c’est un retour sur l’histoire initiale et une conclusion parfaite pour cet enfant que nous avons appris à aimer enfant et que j’ai pris plaisir à redécouvrir dans sa vie d’adulte.

Zander Donavan a tout pour être heureux, une famille soudée et aimante, un job qui l’a conduit au sommet de sa discipline et des fans qui ne demande qu’à faire la connaissance du célèbre champion automobile. Pourtant lorsqu’un élément de son passé resurgit, il prend un virage à 90° et enchaine les excès, alcool, femmes… jusqu’à perdre ses sponsors. Afin d’affronter son passé, il part s’exiler sur une ile où il réside dans un cottage au bord de la mer. Sa tranquillité va être bouleversée lorsqu’il rencontre Getty.

Leur première rencontre va être électrique, chaque échange est explosif et à force de se côtoyer, ils vont se découvrir plus de points communs qu’il n’y paraît. Le changement d’attitude va se faire progressivement et malgré eux, ils vont tous les deux se juger sur de fausses impressions et à force de se découvrir, ils vont progressivement repousser leur limite. Ils sont tous les deux conscients de ne pas avoir beaucoup de point commun, mais leurs démons vont les rapprocher. Ce passé envahissant qui les conduits à la tranquillité, va s’avérer être un bon moyen de se rapprocher l’un de l’autre. Au contact des habitants de l’île, ils vont affronter leur passé dans un huis-clos qui va contribuer à les attirer l’un vers l’autre.

Zander n’a pas beaucoup de secrets pour nous, on connaît son passé grâce à l’histoire de Rylee et Colton, pourtant l’intensité de sa souffrance est terriblement touchante. Lorsque j’ai lu le prologue, j’ai vraiment cru que mon cœur allait se briser face à ces deux hommes en détresse. Alors voir que K. Bromberg a choisi de donner la parole à Getty n’a pas vraiment été une surprise, son personnage conserve le mystère et lorsqu’on réalise l’étendue des dégâts sur son personnage, on ne peut que trouver qu’elle est la femme parfaite pour Zander. Elle conserve une telle douceur et une force de caractère liés à son passé qui en font un personnage comme je les aime. Il est difficile de se sortir la tête de l’eau, mais malgré ses craintes jamais elle n’abandonne et sa rencontre avec Zander va débloquer quelque chose chez elle.

De son côté Zander est un personnage qui m’a étrangement fait penser à Colton, bien qu’il ait réchappé à son passé enfant et qu’il soit désormais au sein d’un foyer prêt à tout pour lui, le jeune homme est dans une tourmente dont il est le seul à pouvoir sortir. Son arrivé sur l’ile ne va pas passer inaperçu, tant par sa petite célébrité que son physique qui ne passe pas inaperçu. Il a un côté taquin et insouciant que j’ai beaucoup apprécié, mais la colère qui ne le quitte pas va contribuer à des rapports difficile avec Getty, notamment car il n’a pas besoin de complications supplémentaires. Ils vont tous les deux éprouver une attirance physique, mais c’est avant tout une relation de confiance qui va voir le jour, curieux de mieux comprendre la jeune femme il va s’approcher doucement, pour l’aider à affronter son passé et ce lien qui va se créer va le sortir de l’obscurité qui menaçait de l’engloutir sous le poids de son passé.

Il y a deux ans, j’ai découvert une série qui compte désormais parmi mes plus belles lectures. Pour beaucoup le héros a ce caractère insupportable, pour moi ça été un vrai coup de foudre livresque. A travers ces huit tomes, j’ai rencontré des héros différents, des histoires intenses et à chaque nouvelle parution sont quota d’émotions. C’est avec beaucoup de tendresse, que je dis adieu à ces personnages et cet univers qui aura su m’embarquer malgré les différences. Cette série aura également marqué une période personnelle de ma vie et cette échappatoire que ces tomes m’ont apportés est indescriptible. Ce tome n’est certainement pas un adieu, je prends encore régulièrement du temps pour relire mes passages chouchous et le plaisir est toujours là. Alors n’ayez aucune hésitation et foncez découvrir cette auteure de talent.

Retrouvez mon avis sur Driven #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Fueled #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Crashed #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Raced #3.5 ICI
Retrouvez mon avis sur Aced #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Slow Flame #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Sweet Ache #6 ICI
Retrouvez mon avis sur Hard Beat #7 ICI

The Silent Waters | Brittainy C. Cherry (Elements #3)

Quelques heures se sont écoulées depuis que j’ai terminé la dernière page de ce roman et je sens la puissance des émotions. Il est rare de débuter un roman et d’avoir déjà la gorge serrée, signe annonciateur d’un coup de cœur. Dans ce roman, il est question de moments qui peuvent changer la vie, ce roman fait partie des histoires poignantes qui auront forcément un impact dans votre vie de lectrice.

Il est assez difficile d’expliquer les émotions qui m’ont traversé pendant ma lecture, mais je pense que la plus marquante c’est cette boule qui vient me prendre au cœur et l’impacte que les mots ont pu avoir sur moi. En commençant les avis étaient déjà tellement élogieux, qu’il ne faisait aucun doute que mon avis mitigé du précédent opus allait être balayé. En fait, ce tome m’a permis de retrouver mon ressenti lorsque j’ai découvert The Air He Breathes. Brittainy C. Cherry a cette capacité à nous toucher directement en plein cœur, dès le premier chapitre j’ai commencé à être envahis par mes émotions et au fil des pages je n’ai cessé de m’accrocher pour ne pas pleurer. Vous savez ce moment où vous ressentez la moindre émotion puissance mille ? Eh bien ce roman, c’est un peu une bombe à retardement, chaque tic-tac est à l’origine d’une montée de panique et lorsqu’on croit que le compte à rebours s’est enfin stabilisé, l’un de ces moments importants vient tout remettre en question pour nos héros.

Maggie May Riley a toujours été une enfant débordante de vie et ses sourires la rendent lumineuse aux yeux du monde. Grâce au récent remariage de son père, la petite fille est heureuse de pouvoir compter sur une nouvelle famille et la présence d’une maman qui lui a tant manqué. Alors qu’elle préparait un heureux évènement du haut des ses huit ans, la petite fille va vivre un moment terriblement douloureux qui changera à jamais sa vie et marquera le jour où elle a perdu sa voix. A un âge où l’insouciance aurait dû être sa seule préoccupation, Maggie va trouver du réconfort auprès de Brooks Griffin, le seul qui puisse la comprendre malgré son silence et il va devenir son ancre pendant la tempête.

Brittainy C. Cherry est assez incroyable dans ce troisième opus, il y a ce mélange de moments bouleversants, où l’issue semble tellement incertaine et puis des instants qui vont vous arracher quelques sourires et apporter une vraie bouffée d’air frais dans la tourmente. Malgré les années Brooks va consolider une amitié solide et Maggie va pouvoir compter sur des alliés inattendus, notamment Madame Boone qui malgré son caractère difficile est un personnage indispensable à cette histoire pour que la vérité soit entendue. Et on peut dire qu’avec les relations conflictuelles, il faut parfois énoncer les faits au risque de heurter. Le fait que Maggie n’est plus sa voix nécessite qu’on se batte pour elle et même si elle peut compter sur très peu de personnes, ceux qui l’entourent donneront tout pour la protéger. Brooks sera le premier à prendre soin d’elle quoi qu’il arrive et c’est ce qui les rend si attendrissants.

Entre nous, ce qui m’a définitivement perdu c’est le charme et la gentillesse de Brooks, la relation qui va se tisser entre eux est belle. Malgré l’absence de mots, ils vont se livrer l’un à l’autre et s’apporter mutuellement le soutien et c’est magnifique de les voir succomber l’un à l’autre sans réserve. On ne va pas se mentir, dès qu’ils ont commencé à interagir l’un avec l’autre, j’avais envie qu’un Brooks soit inventé pour pouvoir glousser à ma guise. Certaines scènes ont fièrement été ajoutée à mes moments chouchous de tous les temps, je suis brisée par cette histoire et le pire c’est que c’est tellement beau, que je n’hésiterais pas à revivre ces souffrances pour pouvoir me dire que j’ai lu un roman aussi poignant.

Retrouvez mon avis sur The Air He Breathes #1 ICI
Retrouvez mon avis sur The Fire #2 ICI

 

Avec toi, malgré moi | Vi Keeland & Penelope Ward

Après avoir eu un énorme coup de cœur pour Cocky Bastard, j’avais revu mes exigences à la baisse pour m’éviter une déception. Je n’en reviens pas de voir à quel point la magie opère lorsque le duo Vi Keeland & Penelope Ward rentre en jeu. Au delà de leurs deux incroyables books boyfriend qui m’ont rendu dingues et amoureuse, Soraya est une héroïne avec un caractère comme je les aime et c’est appréciable pour une fois de voir une héroïne avec autant de répartie et un style atypique qui la rend unique.

On ne peut pas dire que la première rencontre entre Soraya et Graham soit partie sur de bonne base. Il faut dire que le jeune homme est un odieux connard, arrogant et qui ne se préoccupe que de sa personne, il faut voir comment il traite ses employés pour se faire une idée de l’homme qu’il cache derrière ses costumes. Malgré ça, Soraya est fascinée par la beauté sa beauté, alors lorsqu’elle constate qu’il a oublié son téléphone dans le train, elle le récupère par réflexe et se laisse quelque temps pour fouiner, mais lorsqu’elle se décide enfin à lui rapporter, son comportement va au-delà de ce qu’elle aurait pu imaginer.

Au premier abord on ne peut pas dire que Graham soit très sympathique et son personnel lui rend bien. Pourtant, une simple phrase de Soraya va venir fragiliser l’image du connard, sa réaction est inattendue et on découvre un personnage pas aussi mauvais qu’on pourrait le croire. Certes il ne mâche pas ses mots et Soraya va faire les frais de son arrogance, mais voyant qu’un lien inexplicable les attire, il va montrer le meilleur de lui-même face à une femme qui besoin de garantie pour se lancer. De son côté Soraya ne va pas hésiter à user et abuser de sa superbe répartie, on peut dire que son caractère fait son effet et Graham n’a qu’à bien se tenir, Soraya ne va pas lui rendre les choses faciles, il va devoir être convaincant.

Immédiatement j’ai été accrochée par l’alchimie entre nos héros, à travers des échanges pétillants, osés et touchants, ils vont établir un premier contact qui a immédiatement séduite la romantique en moi. Bien qu’il n’ait rien en commun, ils vont reconnaître qu’ils ont tous les deux besoins de savoir où cette attirance va les mener, j’ai beaucoup aimé la manière dont il reste toujours sincère l’un envers l’autre. Ce qui va nous valoir quelques scènes mémorables, sans filtre et c’est justement cette manière détachée de construire leur relation qui m’a fait sourire. L’intensité de leur attirance est une chose, mais c’est surtout la manière dont ils font tous les deux tomber leur défense qui aura eu raison de moi. C’est incroyable comme Graham peut être arrogant et sexy, et en même temps tellement attentionné. Je suis sous le charmer et j’aurais aimé prolonger l’instant quelques heures supplémentaires, mais impossible à m’y résoudre.

On pourrait sans mal diviser ce roman en deux parties. Dans un premier temps l’histoire va exclusive s’intéresser à la relation naissance de Soraya et Graham. Ils vont s’apprivoiser, se taquiner et bien sure j’ai succombé. Dans un second temps, quand les bases de la relation sont posées, un élément perturbateur va venir ajouter un peu de rythme à cette romance qui n’aurait pas été aussi romantique si elle n’avait pas eu quelques obstacles. Pour la deuxième fois consécutive, Vi Keeland & Penelope Ward auront réussi l’exploit de me faire tomber amoureuses d’un books boy-friend qui fait des ravages tellement il est attachant, obsédant et à tomber. J’ai été captivée par cette histoire d’amour touchante et l’addictivité aura eu raison de moi, impossible de le lâcher avant d’avoir lu la dernière ligne, un vrai régal du début à la fin.

Entre parenthèses | Emma Chase (Sexy Lawyers #3.5)

Oubliez tout ce que j’ai pu dire au sujet de Brent, certes il était au coude à coude avec Jack et définitivement ce tome donne la victoire haut la main à mon Sexy Lawyers père de famille. Cette nouvelle est parfaite en tout point, j’avais une petite idée de la direction qu’allait prendre l’auteur et c’est avec un immense plaisir que j’ai traversé ces turbulences avec la famille McQuaid. Cette famille a tout pour plaire et très franchement Jack n’aurait pas pu être plus parfait, sa gestion de crise est au point, son intensité toujours au rendez-vous et mon cœur peine à se remettre de ces émotions/palpitations.

Cette nouvelle va aborder avec humour et tendresse, l’évolution du couple Jack & Chelsea après 2 ans de mariage, une tribu qui grandit et une routine bien rodée. Un évènement inattendu va venir bouleverser l’équilibre que la famille avait mis tant de temps à obtenir et nous allons suivre pendant un peu moins d’un an, les péripéties de la famille McQuaid / Becker et on peut dire que toutes les émotions sont au rendez-vous, humour, tendresse et surtout des moments en famille qui m’auront vraiment touché.

Vous l’aurez compris, si vous avez aimé cette série ce tome est un bonus indispensable. Si vous avez adoré Jack, alors cette nouvelle vous fera revivre toutes les émotions présentes dans Sous Influence et on peut dire que chaque passage, chaque scène sont tout simplement à la hauteur de toutes mes espérances, je n’aurais pas pu passer meilleur moment qu’en compagnie de ces adorables petits monstres. Une famille au top qui malgré les coups durs se trouve désormais totalement soudée et en voyant à quel point ces enfants avaient grandi, j’ai eu le sentiment d’avoir participé à un moment important de leur vie. Alors merci Emma Chase de nous avoir donné ce magnifique bonus et d’avoir prolongé l’aventure.

Retrouvez mon avis sur Objection #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Sous Influence #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Affaire non classée #3 ICI