Avec toi, malgré moi | Vi Keeland & Penelope Ward

Après avoir eu un énorme coup de cœur pour Cocky Bastard, j’avais revu mes exigences à la baisse pour m’éviter une déception. Je n’en reviens pas de voir à quel point la magie opère lorsque le duo Vi Keeland & Penelope Ward rentre en jeu. Au delà de leurs deux incroyables books boyfriend qui m’ont rendu dingues et amoureuse, Soraya est une héroïne avec un caractère comme je les aime et c’est appréciable pour une fois de voir une héroïne avec autant de répartie et un style atypique qui la rend unique.

On ne peut pas dire que la première rencontre entre Soraya et Graham soit partie sur de bonne base. Il faut dire que le jeune homme est un odieux connard, arrogant et qui ne se préoccupe que de sa personne, il faut voir comment il traite ses employés pour se faire une idée de l’homme qu’il cache derrière ses costumes. Malgré ça, Soraya est fascinée par la beauté sa beauté, alors lorsqu’elle constate qu’il a oublié son téléphone dans le train, elle le récupère par réflexe et se laisse quelque temps pour fouiner, mais lorsqu’elle se décide enfin à lui rapporter, son comportement va au-delà de ce qu’elle aurait pu imaginer.

Au premier abord on ne peut pas dire que Graham soit très sympathique et son personnel lui rend bien. Pourtant, une simple phrase de Soraya va venir fragiliser l’image du connard, sa réaction est inattendue et on découvre un personnage pas aussi mauvais qu’on pourrait le croire. Certes il ne mâche pas ses mots et Soraya va faire les frais de son arrogance, mais voyant qu’un lien inexplicable les attire, il va montrer le meilleur de lui-même face à une femme qui besoin de garantie pour se lancer. De son côté Soraya ne va pas hésiter à user et abuser de sa superbe répartie, on peut dire que son caractère fait son effet et Graham n’a qu’à bien se tenir, Soraya ne va pas lui rendre les choses faciles, il va devoir être convaincant.

Immédiatement j’ai été accrochée par l’alchimie entre nos héros, à travers des échanges pétillants, osés et touchants, ils vont établir un premier contact qui a immédiatement séduite la romantique en moi. Bien qu’il n’ait rien en commun, ils vont reconnaître qu’ils ont tous les deux besoins de savoir où cette attirance va les mener, j’ai beaucoup aimé la manière dont il reste toujours sincère l’un envers l’autre. Ce qui va nous valoir quelques scènes mémorables, sans filtre et c’est justement cette manière détachée de construire leur relation qui m’a fait sourire. L’intensité de leur attirance est une chose, mais c’est surtout la manière dont ils font tous les deux tomber leur défense qui aura eu raison de moi. C’est incroyable comme Graham peut être arrogant et sexy, et en même temps tellement attentionné. Je suis sous le charmer et j’aurais aimé prolonger l’instant quelques heures supplémentaires, mais impossible à m’y résoudre.

On pourrait sans mal diviser ce roman en deux parties. Dans un premier temps l’histoire va exclusive s’intéresser à la relation naissance de Soraya et Graham. Ils vont s’apprivoiser, se taquiner et bien sure j’ai succombé. Dans un second temps, quand les bases de la relation sont posées, un élément perturbateur va venir ajouter un peu de rythme à cette romance qui n’aurait pas été aussi romantique si elle n’avait pas eu quelques obstacles. Pour la deuxième fois consécutive, Vi Keeland & Penelope Ward auront réussi l’exploit de me faire tomber amoureuses d’un books boy-friend qui fait des ravages tellement il est attachant, obsédant et à tomber. J’ai été captivée par cette histoire d’amour touchante et l’addictivité aura eu raison de moi, impossible de le lâcher avant d’avoir lu la dernière ligne, un vrai régal du début à la fin.

Entre parenthèses | Emma Chase (Sexy Lawyers #3.5)

Oubliez tout ce que j’ai pu dire au sujet de Brent, certes il était au coude à coude avec Jack et définitivement ce tome donne la victoire haut la main à mon Sexy Lawyers père de famille. Cette nouvelle est parfaite en tout point, j’avais une petite idée de la direction qu’allait prendre l’auteur et c’est avec un immense plaisir que j’ai traversé ces turbulences avec la famille McQuaid. Cette famille a tout pour plaire et très franchement Jack n’aurait pas pu être plus parfait, sa gestion de crise est au point, son intensité toujours au rendez-vous et mon cœur peine à se remettre de ces émotions/palpitations.

Cette nouvelle va aborder avec humour et tendresse, l’évolution du couple Jack & Chelsea après 2 ans de mariage, une tribu qui grandit et une routine bien rodée. Un évènement inattendu va venir bouleverser l’équilibre que la famille avait mis tant de temps à obtenir et nous allons suivre pendant un peu moins d’un an, les péripéties de la famille McQuaid / Becker et on peut dire que toutes les émotions sont au rendez-vous, humour, tendresse et surtout des moments en famille qui m’auront vraiment touché.

Vous l’aurez compris, si vous avez aimé cette série ce tome est un bonus indispensable. Si vous avez adoré Jack, alors cette nouvelle vous fera revivre toutes les émotions présentes dans Sous Influence et on peut dire que chaque passage, chaque scène sont tout simplement à la hauteur de toutes mes espérances, je n’aurais pas pu passer meilleur moment qu’en compagnie de ces adorables petits monstres. Une famille au top qui malgré les coups durs se trouve désormais totalement soudée et en voyant à quel point ces enfants avaient grandi, j’ai eu le sentiment d’avoir participé à un moment important de leur vie. Alors merci Emma Chase de nous avoir donné ce magnifique bonus et d’avoir prolongé l’aventure.

Retrouvez mon avis sur Objection #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Sous Influence #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Affaire non classée #3 ICI

Cocky Bastard | Vi Keeland & Penelope Ward

img_20170222_190955_990cocky-bastardMerci mille fois aux Éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman que j’attendais particulièrement. Après avoir adoré chacun des romans que j’ai pu lire de Vi Keeland et m’être réconciliée avec Penelope Ward, je mourrais d’envie de découvrir ce que ce roman à quatre mains allait donner. Au cours de ma lecture, je n’ai pas vraiment différencié si changement d’auteurs il y avait, mais une chose est sûre, j’ai éprouvé un plaisir indescriptible en découvrant cette histoire. Le résumé en dit à la fois beaucoup et tellement peu, c’est pourquoi encore une fois il va être difficile de mettre en avant cette histoire, sans trop en dévoiler.

Chance et Aubrey vont se rencontrer pour la première fois sur une station service au Nebraska. Leurs premiers échanges vont d’emblée donner le ton et même s’ils sont physiquement attiré l’un par l’autre, on remarque instinctivement qu’ils n’ont rien en commun. Cette rencontre va marquer un point important dans leur vie, notamment pour Aubrey. La jeune femme peine à se remettre d’une rupture et Chance a tout d’un arrogant frimeur, avec un physique de démon et un humour un peu poussé qui m’aura valu des rires.

Le début a tout d’une histoire classique et j’étais loin d’imaginer à quel point cette lecture serait un coup de cœur. Après un incident Chance et Aubrey décident de prendre la route ensemble et cela va marquer le commencement d’un road-trip inoubliable. Leurs différences vont s’afficher dès le début et Chance va se faire un plaisir de mettre mal à l’aise Aubrey chaque fois qu’il lui est possible. Pourtant au fil des kilomètres, ils vont se découvrir d’une manière assez intime et ce qui ressemblait à un voyage pénible va s’avérer beaucoup plus intéressant. Plus ils s’ouvrent l’un à l’autre et plus des sentiments indescriptibles apparaissent. Pourtant la fin du voyage s’éloigne complètement de leurs attentes.

On pourrait dire que le roman se découpe en deux parties, une première partie beaucoup plus légère et insouciante qui va nous permettre de découvrir nos personnages sous leur meilleur jour et mettre en avant une complicité qui va au delà de l’attirance entre un homme et une femme. J’ai vraiment aimé l’humour toujours présent pendant leur voyage et même si Chance semble cacher quelque chose, il n’est pas difficile de s’attacher à cette relation évidente. La deuxième partie va être marquée par une révélation choc qui va complètement changer notre manière de voir les choses, à proprement parler elle n’est pas plus difficile mais le quotidien s’éloigne de cette ambiance sans-souci que le voyage leur offrait.

Le twist va être pour moi le point d’ancrage de toutes mes émotions, car c’est à ce moment que le vrai Chance apparaît. Je crois que là mon top 3 de Books Boy-Friends vient d’en prendre un sacré coup, même Cam jusqu’ici indétrônable vient de subir une sacrée secousse. Cet amour qu’il donne à chaque instant, cette combativité qui le force à se battre et toutes ses petites attentions m’ont totalement fait tomber amoureuse de ce personnage. Aubrey est une héroïne qui va probablement en énerver certain et ses réactions ne sont pas toujours explicables, mais l’intrigue possède tout ce que j’aime dans les romances, l’histoire n’a pas une intrigue extraordinaire. C’est principalement les héros qui portent cette histoire, ses pensées sont déjà au summum de la mignonnerie, mais ses actions ont complètement fait exploser le feu d’artifice de papillon que j’avais dans le cœur. Et la manière dont ce duo se tourne autour est exaltant.

En bref, c’est le genre de lecture qui pourrait facilement déprimer les célibataires, car le héros est sacrement passionné et c’est là que tu te dis que ce genre de personne ça n’existe pas dans la vie, ou alors c’est tellement rare que tu en savoure chaque ligne et tu soupirs de plaisir lorsque l’amour éclate. Toutes les actions que Chance va mener en disent long sur sa personne et moi j’en ai le cœur qui bat la chamade.

Lucie

Happy Ending | Victoria Van Tiem

img_20170129_175814_560happy-endingCoup-de-coeurDate de sortie : 1er février 2017
Merci Babelio et les Éditions Harlequin.

Voilà une sensation que j’aime par-dessus tout. Vous parler d’une incroyable découverte, qui m’a complètement retourné le cœur tellement j’ai adoré chaque instant passé en compagnie de héros attachants, tendres, drôle et dégoulinant d’amour. J’ai entendu parler de ce roman et j’ai trouvé, que le résumé avait l’air intéressant, je n’envisageais pas particulièrement de l’acheter dans l’immédiat, il avait rejoint la liste des peut-être et puis un coup de pouce de la masse critique, m’a donné envie de tenter ma chance. C’est toujours quand on s’y attend le moins, que les bonnes nouvelles arrivent, puisque par chance j’ai été sélectionné pour découvrir ce roman. Après une lecture particulièrement difficile, j’avais envie d’une lecture mignonne et avec le recul, il me semblait impossible de faire plus romantique, qu’un résumé qui proclame son amour pour les plus belles comédies romantiques c’était déjà un appel pour mon petit cœur.

Cette chronique est bien partie pour être interminable, mais je suis tellement euphorique de vous parler de cette histoire. Là-haut tout est déjà en train de s’emballer pour susciter un maximum de curiosité et vous pousser à l’achat le plus mignon de toute la terre. Kensington, c’est notre adorable héroïne. La trentaine n’est pas encore là qu’elle peut déjà se féliciter d’avoir trouvé le fiancé parfait, sa famille l’adore et la bague à son doigt rendrait jalouse n’importe qui. Cet instant, elle l’a attendu toute sa vie et il a tout pour ressembler à ces comédies romantiques qu’elle affectionne depuis tant d’années. Tout était calculé, rien n’aurait pu ternir son bonheur, pas même sa famille un peu spéciale. Pourtant un contrat qu’il lui faut absolument décroché va venir raviver une flamme qui c’était éteinte, il y a plusieurs années.

Son client c’est Shane Bennett et il lui a brisé le cœur après quatre ans d’amour. Le timing est parfait, puisqu’il choisit de réapparaître au moment le plus heureux de sa vie et même si l’ignorer aurait été la solution la plus logique, ce contrat elle ne peut pas le laisser s’échapper. Vous la venez venir l’embrouille ? Oui, en plein dans le mille, le bel anglais a bien prévu son coup et il ne signera avec qu’elle qu’à une condition : Rejouer dix scènes cultes ayant appartenu aux plus belles comédies romantiques. Entre nous, ça a été le commencement : glousser, couiner, rire, sourire, avoir les yeux qui pétillent et surtout un rappel constant à l’amour que renvoient ces comédies romantiques j’en ai encore des palpitations. Pour Kensington il est impératif de rester de marbre et ce concentré sur son fiancé parfait, mais quand un homme fait tout pour conquérir, c’est normal qu’elle finisse par avoir du mal à le sortir de ses pensées.

Pour vous résumer un peu, le mec il va élaborer la plus belle déclaration d’amour que j’ai jamais vu de ma vie. Il connaît tout d’elle et même si leur rupture a laissé quelques séquelles à Kenzi, lui de son côté n’a rien oublié de sa passion pour les comédies romantiques. Quand je dis passionnée, c’est du genre  à connaître chaque réplique par cœur, alors moi quand je le vois faire son possible pour la surprendre avec une scène d’un de ses films préféré, je suis déjà au bord de l’évanouissement, car il se donne à fond sans jamais devenir lourd, ni la forcer à abandonner tout ce qu’elle a construit. Il arrive avec la plus douce des méthodes, à lui rappeler celle qu’elle était il y a des années et qu’elle a oublié. Il va susciter des questionnements, une remise en question et surtout lui insuffler la confiance dont elle manque cruellement.

Je suis tellement à fleur de peau, que j’ai l’impression que ma chronique est assez confuse donc n’allez pas croire que ce roman est un enchaînement de scènes cultes, car elles s’accompagnent des aléas de la vie que ce soit dans sa vie professionnelle et sa vie privée. Tout ce que Shane va élaborer, va venir raviver l’étincelle et parce qu’il faut bien rivaliser avec les comédies romantiques, la touche d’humour est bien présente. Ah ma pauvre Kenzi, elle a le don de se mettre dans des situations gênantes et particulièrement drôles, sans jamais tourner au ridicule. En fait, à l’image de Bridget Jones, elle va faire face et en ressortir rayonnante de ce traquenard. Je crois qu’en bonne romantique qui se respecte, j’ai toujours rêvé que des scènes d’amour se transposent à la réaliser et Victoria Van Tiem n’a fait que prolonger le rêve.

En bref, prenez un roman qui s’inspire des comédies romantiques qui vous ont toujours fait rêver, rajoutez une touche personnelle pour proposer quelques choses de nouveau et que les romantiques seront les seules à comprendre, une pincée d’humour, des scènes qui passent par à peu près toutes les émotions, colère, attendrissement, doute, passion et bien évidemment un amour inconditionnel. Ça résume plutôt bien ce par quoi je suis passée pendant ma lecture. Sans compter, les titres des chapitres qui m’ont à la fois rappelé de bons souvenirs et m’orientaient, pas toujours préparé à ce que j’allais lire, mais toujours ravie des échanges. J’ai également totalement adoré les petits dessins de fin de chapitre. Si vous cherchez un roman pétillant, qui vous fera revivre les meilleures scènes des comédies romantiques, ce roman est fait pour vous. Un récit avec l’humour de Bridget Jones, la modernité de 27 robes ou la passion de Dirty Dancing, en passant par la pétillante Pretty Woman, ce roman est bonbon qu’il vous faudra savourer pour ne pas ressentir le manque, lorsque les dernières pages seront tournées. Je suis totalement amoureuse de cette histoire et j’espère que comme moi vous succomberez face à cette déclaration d’Amour.

 Lucie

Losing Hope | Colleen Hoover (Hopeless #2)

img_20170120_180630_638losing-hopeCoup-de-coeurCe roman je l’ai attendu pendant des années, je m’étais résigné à devoir le lire en V.O. sans pour autant savourer complètement ma lecture. L’annonce de sa publication en français a été l’une des plus belles nouvelles pour les sorties 2017. Avant tout, j’aimerais mettre l’accent sur le fait que Losing Hope n’est pas une suite. Il s’agit d’une réécriture de Hopeless raconté par Holder, avec quelques scènes complémentaires.

Si vous lisez cette chronique, c’est qu’à mon sens vous avez lu Hopeless et que comme moi Dean Holder vous a intrigué. Lorsque je l’ai découvert pour la première fois, j’ai immédiatement été sous le charme. Il est encore jeune, pourtant son côté protecteur est un de ses traits de caractères les plus prononcés et également celui qui m’a rendu accro à lui. Traumatisé enfant par la disparition de sa voisine Hope, Holder ne s’est jamais vraiment remis de cet évènement, mais c’est la mort de sa sœur jumelle qui va détruire le peu de confiance qu’il a envers les autres et précipiter sa volonté de garder ses distances.

Aujourd’hui, après une année difficile, le jeune homme est de retour chez sa mère et alors que j’étais persuadé qu’il était solitaire, ce tome compagnon a dressé un portrait différent de Holder, car il est en  réalité entouré par un ami de longue date Daniel. Son caractère est assez surprenant et pourtant son amitié à se révéler précieuse pendant les moments difficiles. Alors qu’il envisageait d’abandonner ses études, le regard désarmant de Sky qui n’est pas sans lui rappeler celui de la petite Hope, va lui faire changer ses plans. D’abord intrigué, il va rapidement se laisser mener par ses sentiments et chaque heure passée en sa compagnie va lui redonner l’espoir, que peut-être tout n’est pas perdue.

J’ai vu beaucoup de personnes se programmer une relecture avant la sortie de Losing Hope, pour ma part je suis contente que ma lecture n’ait pas été trop récente, car j’ai pris plaisir à redécouvrir ce roman qui m’avait tant touché. Holder s’est toujours montré le plus fort et pourtant cette épreuve qu’a traversée Sky a été l’une des plus difficiles pour lui, car il a toujours voulu protéger la jeune femme et même s’il a perdu Lesslie il lui reste une chance de sauver Hope. Les émotions qui se dégagent de cette lecture sont différentes de Hopeless, au contact de Sky nous avions appris à reconstituer le puzzle de son passé et les révélations terribles m’avaient causé tant de peine face à sa souffrance. J’ai du mal à croire que j’ai retrouvé les sourires, les rires, les couinements, les soupirs de plaisir, la tristesse, la colère et une immense peine pour ces deux personnages lorsque la vérité éclate et ce sentiment d’impuissance.

Ici, mon cœur s’est prisé quand j’ai constaté les dégâts que la mort de Lesslie avaient causés sur Holder. Impossible pour lui de la laisser s’en aller, pour ne pas rompre le contact il va choisir de lui écrire des lettres. D’abord pleine de colère, puis progressivement pleine d’espoir et rempli d’amour. Je dois dire que ces lettres m’ont bouleversé et sa vision est attachante, notamment car ce personnage si secret va nous montrer l’étendue de ses sentiments et j’ai été soufflée de tout le chemin parcouru. Parfois même les sauveurs, ont besoin d’être soutenu et ce tome est un complément magnifique pour redécouvrir Holder.  A l’image de cette série, les dernières pages sont terriblement touchantes, et j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi. La prochaine étape consiste à attendre la publication de Finding Cinderella et la fin sera bel et bien là.

Retrouvez mon avis sur Hopeless #1 ICI
Lucie