Fantasy

La cité corrompue | Leigh Bardugo (Six of Crows #2)

Résumé :
Une mission sépare Kaz et ses complices de la liberté.
Une mission pour survivre devenir riches et obtenir la gloire.
Une mission au cours de laquelle tout Ketterdam se dresse contre eux.
VIOLENCE. ALLIANCE. RÉDEMPTION.
Une partie mortelle. Six destins.
Quand les dés sont truqués, ils changent les règles du jeu…

En ce moment j’ai un petit passage à vide côté lecture et j’ai l’impression de les faire trainer c’est atroce entre le stress et la fatigue, mais bon je me suis accrochée et j’ai terminé cette série évènement. A l’image du premier opus cette suite a été pleine d’action et de rebondissements.

A l’inverse du premier opus ce second tome nous plonge immédiatement dans l’action et notre équipe va devoir tout donner pour une dernière mission avant de retrouver la liberté. Bien évidemment, ils vont se mettre tout Katterdam à dos et encore une fois ils vont se mettre en danger pour honorer cette mission.

L’action s’enchaine et on ne s’ennuie pas un instant, alors qu’on pense que tout est perdu Kaz parvient encore une fois à élaborer le plan parfait et son équipe de choc va pouvoir mettre à profit ses compétences de la meilleure des manières. J’ai trouvé ce tome plus personnel on en découvre davantage et d’une manière plus approfondie, Inje se dévoile encore davantage, Jesper s’est mis à nu face à ses erreurs et on donne la parole à Wylan qui va être un personnage clé dans cette nouvelle intrigue et dévoiler le meilleur de lui-même. Et que dire de Nina et Matthias qui nous offre de beaux échanges marquants.

Les plans s’enchaînent et parfois les désillusions aussi, mais à aucun moment le groupe n’abandonne et malgré les déconvenues et les rebondissements, ils vont tout donner on a l’impression qu’ils sont toujours dans la maîtrise. On continue de s’attacher aux personnages et c’est le fait qu’ils soient des hors-la-loi qui les rend l’histoire si différente. Et j’ai apprécié cette immersion dans l’univers de Grisha donc je me suis procuré la série Grisha pour découvrir le commencement et j’envisage de lire King of Scars. Si on ajoute la série Netflix, je devrais vivre encore un moment à travers cet univers captivant, tout en le savourant.

Fantasy, Young Adult

Six of Crows | Leigh Bardugo (#1)

Résumé :KAZ. INEJ. WYLAN
Un voleur exceptionnel surnommé « Dirtyhands ».
Une espionne défiant les lois de la gravité.
Un fugueur des beaux quartiers.
Un tireur d’élite accro au jeu.
Un soldat assoiffé de vengeance.
Une Grisha aux pouvoirs exceptionnels.
JESPER. MATTHIAS. NINA.
Ensemble, ils peuvent sauver leur monde de la destruction… s’ils ne s’entretuent pas avant.

J’arrive un peu l’engouement pour cette saga, mais à l’approche de la sortie de l’adaptation Netflix je voulais mettre un pied dans cet univers et j’aurais peut-être dû commencer par Grisha, mais c’est trop tard pour avoir des doutes. Le décor est complexe et j’ai manqué de passer à côté de cette histoire, par manque de temps et le long week-end a sauvé mon ressenti et m’a permis de découvrir convenablement l’aventure extraordinaire de ces six héros.

L’histoire est écrire du point de vue de plusieurs personnages et à travers une narration à la troisième personne, on va découvrir le parcours de nos cinq hors-la-loi prêt à tout pour empocher le pactole d’une mission sauvetage de l’impossible. Chacun possède une compétence qui lui vaut sa place dans l’équipe et j’ai ris énormément de plaisir à faire la connaissance de ces six jeunes et découvrir leurs talents, leurs passés et les liens qui les unissent.

Leigh Bardugo manie à la perfection son univers et nous plonge au cœur d’une mission palpitante et j’ai adoré vivre cette aventure avec les personnages, du début à la fin on est plongée au cœur de l’action, on frissonne face aux imprévus et on jubile quand ils retombent sur leurs pieds et on découvre des sentiments qu’on imaginait pas et qu’on prend plaisir à découvrir.

Notre équipe est composé de Kaz Brekker un voleur à la tête du gang des Dregs et crains de tous. C’est un personnage complexe et mystérieux qu’on prend plaisir à découvrir, on comprend rapidement qu’il est à la tête du gang grâce à son intelligence et il a une capacité assez incroyable à se tirer de toutes les situations et semble savoir tout anticiper.

Inje est liée à notre chef de gang par un contrat, elle est son espionne surnommée « le Spectre » car elle a la capacité de tout entendre et tout voir sans être vue. J’ai beaucoup apprécié la psychologie autour de son personnage, et sa capacité à se foudre dans le décor est assez incroyable. Je ne l’aurais pas imaginé, mais ses échanges avec Kaz sont trop chouette.

Nina Zenik une Grisha aux précieux pouvoir et malgré une erreur de parcours, elle a le sens de l’honneur et est très préoccupé par le sort des Grisha. J’ai apprécié l’amitié entre elle et Inje qui se développe au fil des pages.

Matthias Helvarun chasseur de Grisha, qui est le seul présent contre sa volonté et qui va être à l’origine de quelques tensions.

Jesper le meilleur tireur d’élite des Dregs et qui pourtant est le personnage le plus désinvolte de l’équipe, il est drôle, il a également des problèmes d’addiction au jeu d’argent et la gâchette facile.

Et enfin, Wylan le fils d’un riche homme d’affaires qui s’avère être un outil précieux. Sur le papier ils forment l’équipe parfaite, mais ils vont devoir apprendre à travailler en équipe s’ils veulent s’en sortir vivant.

La fin a un bon cliffhanger qui fait que la suivre devrait être lu très prochainement, de même que l’adaptation devrait être visionné.

Fantasy, Young Adult

Toucher glaçant | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #2)

Résumé :
Layla a perdu la seule personne capable de la comprendre, et Zayne, qu’elle aime depuis l’enfance, lui est inaccessible.
Pour couronner le tout, son propre clan lui cache de dangereux secrets ! Si elle pensait que la situation ne pouvait pas empirer, l’évolution inattendue de ses pouvoirs vient la contredire.
Et lorsque Roth réapparaît, l’univers de Layla bascule. Certes, son vœu le plus cher semble enfin sur le point de se réaliser, mais le prix à payer promet d’être particulièrement élevé….
Ce roman est le second tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Autrice incontournable de ma bibliothèque, chaque nouvelle publication de Jennifer L. Armentrout me pousse à me le procurer. Le premier opus avait été une belle découverte et puis tout simplement, elle a la capacité à m’offrir les meilleures émotions durant mes lectures. Elle a cette capacité à captiver son lecteur avec un univers bien construit et des personnages charismatiques qui m’avaient laissé un bon souvenir dans le premier tome. Honnêtement l’envie d’en savoir plus à chaque révélation est là, mais le triangle amoureux m’a rendu dingue et c’est pour moi un point négatif de ce second opus.

Les évènements du premier tome ont laissé des séquelles dans la vie de Layla, il y a cette fragilité qu’à causer le sacrifice de Roth et cette perte qu’elle ne parvient pas à oublier et qui l’empêche d’avancer vers Zayne, et la tension du clan qui est omniprésente, les gardiens semblent sur leurs gardes et méfiants face aux pouvoirs de Layla et Abbot est plus que jamais derrière elle. Lorsqu’une série d’évènements étranges semble être reliée à Layla, les soupçons vont se faire plus présents et l’évolution de ses pouvoirs ne va rien arranger. Lorsque Roth réapparaît cela ne va pas être aussi idyllique qu’elle l’espérait.

J’ai beaucoup apprécié l’univers, tout dans cette histoire me donne envie d’en savoir plus. Il y a cette maîtrise à la perfection de deux univers qui représentent Layla : le bien et le mal. Zayne le gardien protecteur qui est une représentation du bien et Roth, le démon tentateur qui tente de l’entraîner vers le mal. Tous les deux semblent vouloir l’attirer d’un côté ou de l’autre et c’est assez représentatif de ce que ressent Layla. Elle est déchirée entre les deux côtés de sa personnalité, mais on met surtout en lumière que tout n’est pas blanc ou noir et que parfois les représentations qu’on se fait peuvent être trompeuses. De cet aspect, l’intrigue est assez complète et les mystères qui prennent vie dans cet opus bien qu’addictif, sont ternis par le triangle amoureux omniprésent.

J’ai tenté de me faire violence et de me concentrer sur l’enquête qui prend forme, mais honnêtement le triangle amoureux m’a rendu dingue, cette indécision permanente est agaçante et j’avais vraiment envie de hurler de frustration. Layla ne sait pas ce qu’elle veut et elle papillonne de l’un à l’autre sans jamais remettre en question cette situation et ça prend vraiment trop d’importance dans l’intrigue. Je suis une inconditionnelle de Jennifer L. Armentrout et l’histoire est un vrai délice, mais j’avais vraiment envie qu’on en finisse et que les passages de romance se terminent pour se consacrer vraiment à la traque du Lilin, à défaut de prendre une vraie décision.

L’intrigue avance trop lentement à mon goût et malgré les derniers chapitres qui s’accélèrent et donnent envie de plonger dans la suite, j’aurais aimé qu’on soit fixé sur le triangle amoureux entre Roth, Zayne & Layla. Je suppose que le mystère va perdurer jusqu’à la fin du troisième opus, en espérant que mon chouchou en compétition remporte la mise et pas au dernier chapitre.

Fantasy, Romance

Baiser brûlant | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #1)

Résumé :
Layla est un être unique. Non seulement ses baisers sont capables de tuer n’importe qui ayant une âme, mais elle est aussi la seule représentante de son espèce : mi-gargouille, mi-démon. Or, quand on grandit au sein d’un clan de Gardiens chargés d’anéantir les créatures démoniaques pour protéger l’humanité, mieux vaut faire profil bas et cacher ses sentiments. En particulier auprès du charmant Zayne, qui la voit davantage comme une petite sœur. Lorsque Layla rencontre Roth, un démon aussi dangereux que séduisant, la liste de ses priorités change quelque peu. En effet, ce dernier prétend connaître tous ses secrets, notamment celui de ses origines…

Jennifer L. Armentrout a un style bien à elle et encore une fois c’est avec des papillons dans le ventre que je termine ma lecture. J’avais beaucoup apprécié Covenant et Origine, mais avec cette nouvelle série on atteint l’excitation qui avait accompagné ma lecture de Lux. Encore une fois l’univers qui se dessine est captivant et les personnages ont tout pour plaire.

Nous sommes plongées dans un monde où les Gargouilles et les Démons sont en guerre. Au milieu de tous ces clans notre héroïne Layla a la particularité d’être mi-gargouille, mi-démone et un seul baiser d’elle pourrait tuer n’importe qui ayant une âme. Difficile de trouver sa place lorsqu’on est la seule représentante de son espèce, au fil des ans les gargouilles qui l’ont recueilli enfant, se sont servi de son don unique pour traquer les démons, mais à l’aube de ses dix-sept ans, elle fait la connaissance du ténébreux Roth un démon supérieur qui est aussi dangereux que séduisant et qui semble tenir les réponses liées à ses origines et connaître tous ses secrets.

Vous connaissez mon aversion pour les triangles amoureux, et cette histoire développe plus ou moins des sentiments partages. Comme seule Jennifer L. Armentrout sait le faire, nous avons deux héros que tout oppose et qui ont un fort potentiel. D’un côté nous avons Zayne, le gardien protecteur avec qui elle a grandi et qui la considère Layla comme sa petite sœur et de l’autre le ténébreux Roth qui est un démon et par définition son « ennemi », mais qui lui fait ressentir des émotions différentes. Personnellement mon cœur a fait son choix, et il n’est pas sans rappeler notre très cher Daemon, mais je vous laisse découvrir lequel mettra vos sens en éveil. Dans un sens, c’est un peu plus compliqué qu’un triangle amoureux, et l’histoire n’est pas véritablement centrée sur la romance, mais elle a son importance.

J’ai trouvé qu’on était dans un univers riche et j’ai beaucoup apprécié découvrir le décor, les personnages et leur histoire. Il y a cet aspect de l’histoire qui évoque la guerre entre le bien et le mal, pour finalement mettre en lumière que les gargouilles ne sont pas forcément tous des êtres bons et en opposition, les démons ne sont pas tous foncièrement mauvais. Au milieu de tout ça, nous avons Layla qui a toujours pensé qu’elle était du côté des gentils et bien que l’aspect de son histoire ne lui soit pas totalement révélé, elle a grandi dans un foyer qui a tenté de l’intégrer à son clan et même si, elle n’était pas totalement considérée comme un membre à part entière, ils se rapprochent le plus de ce qui qualifierait de famille. Et grâce au lycée, elle peut prétendre à un semblant de normalité, en étant intégrée par les humains et ses amis sont géniaux. J’ai beaucoup aimé sa personnalité, à la fois douce et combative. Sa rencontre avec Roth va lui ouvrir les yeux sur sa condition et lui apporter beaucoup.

Ce premier tome réunit tout ce qui fait sensation lorsque je lis un roman de Jennifer L. Armentrout, une intrigue prenante, de l’action, de l’humour et bien évidemment une romance qui pose ses bases et qui pourrait demeurer forte dans les prochains opus. Avec une telle fin, on ne peut qu’être excitée à l’idée de découvrir la suite. Impossible de passer à côté si vous appréciez Jennifer L. Armentrout et pour les autres lancez-vous, ça semble être l’occasion.

Fantasy, Romance

Donne-moi ton cœur | Sara Wolf (#2)

Résumé :
Alors que la guerre entre sorciers et humains est imminente, de nombreux défis attendent Zera…
Tiraillée par ses sentiments, Zera n’a pu se résoudre à mettre à mort Lucien. Elle en paie le prix fort : son coeur est désormais entre les mains d’une nouvelle sorcière, beaucoup moins bienveillante que Chantenuit. Les ordres qu’elle lui donne pourraient plonger le royaume dans les ténèbres, mais Zera ne peut qu’obéir. Désormais seule, elle affronte le mépris de ceux qu’elle a trahis : le prince, son garde du corps, Malachite, et la rayonnante Fione. Zera n’a aucun espoir de retrouver leur amitié. Comment pourraient-ils lui pardonner sa monstruosité ?
Ce roman est le second tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Quel plaisir de replonger dans cette saga, le confinement a failli me faire passer à côté de l’annonce de cette sortie, mais une chose est sûre je referme ce second tome avec le cœur palpitant. Je garde une préférence pour le premier tome, mais cette suite m’a fait passer un excellent moment.

L’histoire reprend à la suite des événements du tome précédent, et soyez assurée que plus rien ne sera pareil. Son identité a été dévoilée et sa vraie nature exposée aux yeux de ses amies, n’ayant pas réussi à mener sa mission à bien, la jeune femme va devoir affronter ses choix et Zera va devoir se résoudre à appartenir à une autre sorcière, qui a des projets pour elle et encore une fois la promesse de récupérer son cœur va être son moteur.

Dans ce second opus nous sommes au cœur de l’action et bien que la romance soit toujours présente, elle est placée au second plan au profit de l’intrigue qui émerge progressivement. Zera va tenter de nouveau d’éviter la guerre et sa nouvelle sorcière va lui confier une mission importante qu’elle est la seule à pouvoir honorer de par son statut de sans cœur. Parallèlement alors qu’elle tente de prendre ses distances, le retour de la Princesse Varia va la conduire à devoir affronter Lucien, Fione et Malachite qui sont désormais méfiants et n’ont plus confiance en elle. Chaque rencontre est plus dévastatrice pour Zera et nous sommes témoin impuissant de sa souffrance. Il n’y a pas plus dure que voir cette jeune femme se déprécier et la faim ne cesse de la faire souffrir. Elle est plus seule que jamais et malgré les doutes, Zera va tout faire pour mener sa mission à bain et creuser le fossé qu’il y a entre elle et ses ex-amis.

Cette révélation sur la condition de Sang-Cœur de Zera a causé beaucoup de déception et de méfiance, mais finalement c’est la jeune femme elle-même qui est la plus dure envers elle. Afin d’éviter de souffrir elle ne va pas oser à mentir et prétendre qu’elle jouait un rôle et chaque mensonge lui coûte, on pourra compter sur un Lucien particulièrement en forme durant ce tome et bien que la jeune femme se fasse souffrir on comprend en partie sa motivation, car elle est enrôlée dans un projet dangereux et éloigner ceux qui ont été proche d’elle c’est une manière de leur éviter le danger et donc les empêcher de souffrir.

Un second opus où l’action, le complot, la manipulation et le danger sont au cœur de l’histoire. On pourra compter sur le sarcasme et l’humour de Zera pour faire retomber la pression et la fin devrait apporter son lot de surprise. Le plus difficile reste à venir puisqu’il faudra attendre la parution du troisième volet pour enfin obtenir des réponses et découvrir ce qui attend nos héros.

Fantasy, Romance

Donne-moi ton cœur | Sara Wolf (#1)

Résumé :
Pour retrouver sa liberté, elle doit ravir le coeur du prince…
Quand sa famille a été décimée par une horde de bandits, Zera a été sauvée in extremis par une sorcière. Mais cette dernière a pris son coeur en otage afin de faire d’elle son esclave.
Un jour, la sorcière propose un marché à Zera : si elle obtient le cœur du prince héritier du royaume, elle récupérera le sien. Si elle échoue, elle perdra à jamais la chance de redevenir humaine.
Le prince héritier Lucien d’Malvane déteste la vie de cour et ne se prive pas de le montrer. Surtout, il rêve d’un monde plus juste. Alors que ses parents insistent pour qu’il se marie, personne ne trouve grâce à ses yeux… jusqu’à ce que l’insolente Zera se présente à lui.
Ainsi commence le jeu du chat et de la souris entre un prince entêté et une jeune fille qui n’a rien à perdre. Le gagnant remportera le coeur de l’autre… littéralement.

J’étais loin d’imaginer à quel point ce roman allait me captiver, j’ai découvert Sara Wolf dans des récits contemporains et sa série Je te hais, vient d’être a longtemps été ma favorite de l’auteure, mais ça c’était avant de découvrir cet univers. J’ai tendance à vouloir suivre une auteure dans toutes les étapes de son parcours, alors même s’il y a la crainte d’un nouveau registre la curiosité est un moteur. Lorsque Pocket Jeunesse a annoncé la publication de cette série, j’étais ravie tant pour le résumé que pour la couverture absolument sublime.

Zera a perdu sa famille il y a trois ans dans une tragique attaque où elle aurait dû périr, mais l’intervention d’une sorcière lui a permis de survivre. La magie a réussi à la maintenir en vie, mais sa sauveuse lui a pris son cœur afin qu’elle demeure son esclave. Bien qu’elle supplie chaque jour la sorcière de lui rendre sa liberté, la jeune femme est contrainte de vivre avec une faim insatiable qui lui murmure à chaque instant des actes terribles pour assouvir cette soif de sang. Alors qu’elle réchappe à une attaque, la sorcière lui propose un marché, Zera pourra récupérer son cœur si elle lui rapporte celui du Prince Lucien. Pour mettre son plan à exécution, la jeune femme se rend au royaume de Cavanos en tant que Fiancées du Printemps et espère obtenir le cœur du Prince.

Zera est une héroïne surprenante, lorsque nous faisons sa connaissance c’est son sarcasme qui se démarque. Rapidement elle va montrer l’image d’une jeune femme combative, avec ses convictions sur la manière donc la royauté dirige le peuple. Lutter contre la faim est un combat permanent et on va rapidement constater à quel point la Sang-Cœur peut avoir des mots durs envers elle-même. Elle ne cesse de ressasser ses erreurs et malgré qu’elle se qualifie elle-même de monstre, je l’ai trouvé parfois plus humaine que certains protagonistes. Afin de rendre crédible son plan, Y’shennria une noble au sombre passé, va devoir lui enseigner les bases de la noblesse. Bien que leur rapport soit explosif, j’ai apprécié les interactions et l’évolution au fil du récit.

Ma crainte c’était la manière dont on allait aborder la romance, Zera est chargé de séduire le Prince pour lui prendre son cœur, donc j’avais peur qu’on soit trop dans une séduction feinte. Et puis finalement, l’histoire prend une direction inattendue et la séduction va finalement être placée en second plan face à un complot. Notre héroïne bien qu’elle n’en soit pas consciente, va montrer sa part d’humanité et grâce à son sarcasme, réussir à se faire remarquer d’une manière imprévue. Lucien n’a pas l’intention de se marier et tout ce qu’il voit quand il regarde les Fiancées tout ce qu’il voit ce sont des chaînes. Alors évidemment oser briser le protocole et se servir des informations qu’elle a en sa possession c’est rafraîchissant pour le Prince et entre deux échanges sous le signe de l’humour mention spéciale à Malachite ; on n’aspire qu’à un rapprochement malgré la distance de Lucien

Il y a bien évidemment une certaine méfiance, des femmes intéressées il en a rencontré beaucoup et sa seule préoccupation c’est le confort de son peuple. Les actes barbares se multiplient et l’ombre d’une guerre contre les sorcières plane au-dessus du royaume et cette guerre chacun souhaite l’éviter, et malgré leur différence Zera et Lucien vont bien souvent se retrouver dans les mêmes situations périlleuses, et découvrir une nouvelle facette de leurs personnalités. Tous les deux ont leurs propres missions, mais il va s’avérer difficile de lutter. Il demeure encore quelques questions sur l’univers et à mon sens, il n’est pas totalement exploité, mais la curiosité est là et les coutumes évoquées sont crédibles. J’ai particulièrement apprécié le personnage de Zera et le fait qu’elle soit narratrice nous permet de comprendre les souffrances de sa situation et le déchirement liés à sa quête et malgré son pacte avec le diable, on éprouve forcément d’empathie envers elle et j’ai craint l’issue de cette mission.

En refermant ce livre, j’ai immédiatement éprouvé une énorme frustration et en analysant mes émotions je réalise que je préfère éprouver cette douce torture plutôt que refermer ce livre indifférente. J’entends par là, que lire ce premier tome a été un vrai bonheur et je n’avais pas éprouvé ça depuis tellement longtemps l’excitation de découvrir la suite, que c’est finalement appréciable de pouvoir ressentir le plaisir de l’attente et le bonheur de surveiller la moindre information sur la publication de la suite. Bref, vous l’aurez compris c’est une lecture que je vous recommande et je ne peux que vous souhaiter d’apprécier votre lecture autant que moi !