New Adult

Angry God | L. J. Shen (All Saints High #3)

Résumé :Elle est la seule qui puisse le percer à jour… sauf s’il la détruit avant
Au lycée, Vaughn fascine autant qu’il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le cœur aussi froid que le marbre qu’il cisèle. Surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d’une concurrente au charme magnétique, fraîchement débarquée dans son lycée, Vaughn comprend qu’il va pouvoir joindre l’utile à l’agréable. Évincer la propre fille de son mentor promet d’être très satisfaisant…
Lenora déteste la jeunesse dorée futile qu’elle découvre à All Saints High. Le seul élève qui se distingue est le protégé de son père  : Vaughn, un artiste sexy à s’en damner, dont l’ambition et le talent sont sans limites. La noirceur aussi. Mais Lenora connaît le secret qui a fait de lui ce prince sans cœur. Alors, même s’il se comporte en salaud quand il la croise au lycée ou dans l’atelier de son père, elle n’a pas peur de lui. D’un mot, elle peut briser sa fierté éclatante…

Je tire ma révérence à L.j. Shen qui parvient encore une fois à rendre supportable un personnage au comportement atroce et encore je pèse mes mots, car Vaughn est absolument détestable. L’univers et les personnages sont toujours aussi captivant, mais c’était peut-être un peu trop sombre et j’ai eu plus de mal à éprouver de l’empathie pour Vaughn, que pour les autres personnages, mais il garde un côté attachant et attise notre curiosité à chaque interaction.

Vaughn fils unique de Vicious et Emily est un personnage redoutable qui comme son père est en colère après le monde entier. Il est aussi le lycéenne le plus convoité sa beauté fascine et les filles se battent pour avoir un peu d’attention et son souvent prête à tout pour satisfaire le moindre de ses désirs. De son côté il n’hésite pas à se servir d’elles pour servir ses intérêts, tout ce qui l’intéresse un minimum c’est son art et on peut dire que c’est un prodige de la sculpture. Sa motivation c’est d’intégrer le stage d’une prestigieuse école d’art, seulement la fille de son mentor est également en lice pour obtenir cette place.

Après plusieurs années en Angleterre, Lenora vient faire sa terminale à All Saints High et les élèves de ville sont tout ce qu’elle déteste et ils lui rendent bien. Alors qu’un jeu malsain débute entre Lenora et Vaughn, la jeune femme va attiser la haine des admiratrices du Prince sans cœur et réveiller la bête qui sommeil en lui, car elle est la seule à connaître son plus intime secret et il est prêt à tout pour qu’elle garde le silence.

La relation entre haine et amour pourrait en déranger certaine, mais si vous appréciez L.j. Shen vous savez que les relations qu’elle dépeint son bancal et ce n’est pas forcément le genre d’histoire d’amour qui fait rêver. Celle-ci ne fait pas exception, Vaughn est en colère et il a du mal à gérer ses émotions lorsqu’il est proche de Lenora et ça se retranscrit par une forte haine. Lenora a ses propres démons à gérer, et il est hors de question qu’elle se laisse intimider par le roi du lycée. Cette indifférence ne va faire d’exacerber la colère de son ennemi et ils vont jouer à une sorte de jeu où ils se rendent coup après coup. En toute honnêteté c’est très malsain, mais qu’est-ce que c’est addictif.

J’ai beaucoup apprécié le thème abordé, Vaughn est un personnage difficile à apprécier, mais son évolution le rend de plus en plus captivant. On veut connaître les raisons de cette haine qui l’habite et comprendre ses réactions parfois disproportionné. Lenora est moins instable, mais son passé lui pèse sur les épaules et elle est inexplicablement attiré par son ennemi juré. Ca m’a fait pensé à une citation qui résume parfaitement cette histoire « Entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas, entre la violence et la paix il y a un long chemin. »

En lisant les romans de L.j. Shen on recherche tous l’inédit, le frisson et l’intensité qu’elle est la seule à nous faire éprouver. Les émotions m’ont mis les nerfs à vif et il est difficile de rester indifférent quand les masques tombent, pourtant ce tome n’est pas mon favoris, il faut dire qu’il est difficile de passer après les émotions de Broken Knight qui m’a littéralement briser le cœur, mais tout est réuni pour passer un excellent moment et m’a atteint à sa manière.

 

New Adult

Broken Knight | L. J. Shen (All Saints High #2)

Résumé :Il veut la conquérir.
Elle le veut tout entier.
Knight est la star du lycée. Sexy, sportif, populaire, il enchaîne les filles comme les soirées. Pourtant, derrière cette façade de serial lover insouciant, Knight ne pense qu’à Luna. Luna, sa voisine, qu’il a prise sous son aile tout au long de leur enfance. Mais, alors qu’il se décide à amener leur relation amicale sur un terrain plus… sensuel, Luna lui échappe.
Tout le monde aime Luna. Discrète, douce, paisible. Mystérieuse. Ce que les gens ignorent, c’est qu’elle n’est pas la Belle au bois dormant passive qu’ils imaginent. Non, Luna sait parfaitement ce qu’elle veut  : Knight, celui qui lui a redonné goût à la vie quand tout s’écroulait autour d’elle. Elle le veut, mais pas à n’importe quel prix. Hors de question de finir comme toutes ses conquêtes d’un soir, qu’il jette le lendemain. Pour Luna, ce sera tout, ou rien.

Todos Santos est décidément la ville de toutes les surprises et sa population parvient toujours à me secouer à sa manière. Ce tome je l’attendais particulièrement car Luna a toujours été une petite fille intrigante et attachante. Découvrir son évolution m’importait beaucoup et j’étais curieuse de découvrir l’homme qui bousculerait la vie de la fille de Trent Rexroth.

Ce tome m’a plongée dans une sacrée nostalgie, Luna a bien grandi depuis Scandalous mais elle n’a rien perdu de son mutisme sélectif. Depuis leur enfance, Knight Cole a toujours protégé Luna malgré sa différence et chaque étape clés de leur vie, ils les ont partagé ensemble, alors qu’ils ne pourraient être pas être plus différents. Lui, c’est le sportif adulé de tous et toutes les filles du lycée veulent être associées à lui. Elle, c’est une jeune femme discrète qui voudrait passer inaperçue et qui doit conjuguer la haine qu’elle inspire aux femmes, car Knight n’a d’yeux que pour elle. Leur relation privilégiée ils l’ont toujours chérie, mais la dure réalité va détruire leur âme d’enfant.

La relation autodestructrice entre Luna et Knight est problématique par bien des aspects, mais quand on connaît l’écriture de L.J. Shen on ne sait jamais à quoi s’attendre et c’est bien souvent des histoires où la vengeance fait bon ménage avec les sentiments. On ne va pas débattre sur les relations toxiques dans la littérature, car de mon côté je suis absolument et totalement conquise par cette histoire qui m’a bouleversé à bien des égards. Ne vous laissez pas tromper par la douceur du résumé, préparez-vous à lire une histoire d’amour chaotique, où la famille a une place centrale et où les épreuves de la vie vont faire d’énormes dégâts dans la vie de deux âmes tourmentées.

Ce deuxième opus va au-delà de mes espérances, j’ai été complètement aspirer par cette histoire d’amour douloureuse où nous voyons deux amis d’enfance dans une spirale de dépendance, confrontée à des incompréhensions et des réticences qui vont tantôt éloigner, puis rapprocher nos deux héros. On atteint un degré de frustration assez énervant et c’est justement cette passion que j’ai éprouvée pendant ma lecture qui rend les mots de L.J. Shen à la fois puissant et bouleversant. J’ai été témoin de nombreuses scènes mêlant amitié, amour, haine et jalousie, j’ai vu ces deux héros grandir à cause des épreuves de la vie et j’ai fait partie le temps d’une histoire, d’un moment privilégié de leur vie.

Luna et Knight dégagent une certaine sensibilité qu’on n’a pas forcément l’habitude de découvrir. La plupart du temps Knight est insolent et détestable, mais quand on observe sa manière de se comporter avec sa famille on est face à un homme métamorphoser qui se comporte comme le petit garçon qu’il est toujours au fond de lui. Bien évidemment la colère et la peine n’expliquent pas tout, mais personnellement il ne m’en fallait pas plus pour être touché. Sa peur de l’abandon il la partage avec Luna, c’est peut-être ce qui l’a rapproché d’elle depuis tout ce temps. Ils s’étaient promis de toujours être là l’un pour l’autre et malgré les erreurs, les doutes et les difficultés, tels deux aimants ils reviennent toujours l’un vers l’autre et vont devoir affronter la plus terrible des épreuves

Nous avons une remarquable évolution des personnages et ce tome m’a rappelé de nombreux souvenirs des précédents opus. J’ai beaucoup apprécié la place de la famille et la manière dont les amitiés des parents ont évolué, ce qu’ils ont d’ailleurs transmis à leurs enfants. Face aux épreuves, ils sont plus soudés que jamais et malgré la force de notre désir, l’issue est inévitable et la manière dont L.J. Shen à retranscrit cette peine, m’a fait pleurer mille larmes. Je pense qu’on peut dire que cette autrice réussit à chaque fois le pari de me surprendre.

New Adult

Confidence | Sarina Bowen & Elle Kennedy (WAGs #2)

Résumé :
Bouleversée par son récent divorce, Hailey consacre tout son temps à Fetch, le service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Si elle n’attend rien de la gent masculine, elle ne peut s’empêcher de flirter avec un certain Sniper87. Est-il possible de tomber sous le charme d’un parfait inconnu, par écran interposé qui plus est ? Justement, ce client anonyme pourrait bien être Matt Eriksson, le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto ! Leurs échanges demeurent purement virtuels, jusqu’au jour où Sniper87 demande à Hailey une chose qu’elle ne peut refuser…

Le premier opus l’avait laissé une forte impression, mais cette suite n’est absolument pas comparable et à mon sens elle la surpasse totalement. Blake était un personnage adorable, mais son extravagance était parfois trop prononcée, alors faire la rencontre du héros son exact opposé c’était beaucoup plus reposant et la douceur de l’histoire m’a séduite. Nous avons deux personnages touchants, drôles, sexy et leur attirance est évidente pour le lecteur, qui n’attend que le moment où ils vont se laisser porter par leur désir.

Hailey consacre tout son temps à Fetch, l’entreprise de service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Elle se donne corps et âme pour son travail en pleine extension pour oublier l’échec de son mariage. Afin de satisfaire les clients VIP, la jeune femme s’occupe elle-même de certaines demandes particulières et c’est dans ce contexte qu’elle fait la connaissance de Sniper87, un client fidèle avec qui elle échange depuis plusieurs mois. Bien que le nom de ce client figure dans les dossiers, elle n’a jamais cherché à découvrir qui était cet homme qui l’attire, mais malgré elle son esprit fait des suppositions et les indices montrent qu’il pourrait s’agir de Matt Eriksson le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto. Suite à un problème lié au service qu’elle propose, Hailey accepte de rendre service au jeune homme en acceptant une mission qui va donner un aspect plus réel à leurs échanges.

J’ai apprécié la vulnérabilité que les deux personnages dégagent lorsqu’ils évoquent leur divorce. Tous les deux s’étant séparés à la même période, ils vont commencer à échanger pendant une période où ils sont à fleur de peau et malgré les dix-huit mois écoulés, il est évident qu’ils voient leurs divorces comme l’échec de leur vie. Néanmoins il ne le gère pas de la même manière, Hailey n’étant pas prête à rencontrer d’autres hommes n’a jamais tenté de fréquenter un nouvel homme et lorsqu’elle fait la rétrospective de sa vie, elle panique en réalisant que son mari a été le seul homme qu’elle est fréquentée et son rapport à la sexualité la tient à distance des hommes. Sa rencontre avec le héros va complètement la déstabiliser et les sensations qu’elle ressent en sa présence vont chambouler ses certitudes. Sa timidité va nous valoir quelques scènes amusantes et j’ai apprécié leur rencontre.

Du côté du héros, il est à un tournant de sa vie et il réalise qu’il en a terminé avec les coups d’un soir et bien qu’il ne soit pas à la recherche d’une femme, il aimerait rencontrer une femme qui s’acclimate à son mode de vie. Bien qu’il soit la force personnifiée, son divorce à laisser des séquelles et les mots de son ex-femme sont resté gravé dans sa tête et il ne se croit pas assez bien pour être avec une femme. Lui qui n’a jamais réussi à comprendre les femmes, va s’avérer être d’une étonnante clairvoyance vis-à-vis de Hailey et sa patience envers elle, n’a fait qu’accentuer mon amour pour lui. Et il n’hésite pas à utiliser tous ses atouts pour convaincre la jeune femme.

Une suite avec beaucoup d’humour, de douceur et les personnages m’ont vraiment touché. L’histoire est simple et il n’y a pas de réel rebondissement, mais l’authenticité de l’histoire m’a convaincu et il ne m’en fallait pas plus pour apprécier ma lecture. J’étais persuadée qu’une suite était disponible donc je me suis empressée de vouloir lire le résumé, mais malheureusement je ne sais pas une suite est prévue, mais je le souhaite.

New Adult

Nightingale Way | Samantha Young (Dublin Street #6)

Résumé :
Pour échapper à des parents toxiques, Grace, londonienne d’origine, s’est installée à Édimbourg. Elle est éditrice de romance à son compte, entourée d’amis très proches et habite un appartement qu’elle aime particulièrement. Cette vie que Grace a su créer avec force et détermination semble en tout point idéale. Il n’y manque, peut-être, qu’un petit ami aux qualités essentielles à ses yeux : compréhensif, protecteur et drôle. Tout l’opposé de son nouveau voisin, en somme. Logan, un Don Juan notoire, est le manager d’une boîte de nuit du quartier. Il est impoli, prétentieux, et malgré tout… terriblement séduisant.

 

Je referme ce livre un peu déstabilisé par mon ressenti. J’ai le mot déception au bord des lèvres, mais ce n’est pas vraiment ça. Il faut savoir que cette série est l’une des premières à m’avoir fait découvrir le New Adult et je place cette série dans mes coups de cœur sans aucune hésitation. Seulement après 5 tomes plus que grandiose, j’ai peut-être mis cette suite sur un niveau d’attente un peu trop importante et l’attente liée à sa publication n’a fait que renforcer mon désir de retrouver les personnages. Dans un sens, j’ai été plus que comblée et c’est un réel bonheur de replonger dans cette ambiance si particulière, mais l’alchimie des héros n’a pas réussi à m’atteindre complètement. Depuis quelques mois, je peine à être touché par les émotions de mes lectures et c’est très certainement moi qui suis passée à côté et ça me désole.

Grace et Logan sont les parfaits opposés et malgré un palier pour les séparer, on ne peut pas dire que leur relation soit au beau fixe. Grace est une jeune femme simple, épanouie dans son travail et entourée d’amis fidèles. Rien n’aurait pu perturber sa petite vie sauf peut-être son Don Juan de nouveau voisin qui est en bonne voie pour la rendre folle. Après un premier échange qui donne le ton, nos deux voisins vont tenter de cohabiter dans le calme, mais ils vont pouvoir compter sur une aide extérieure qui connaît tous bien pour les rapprocher et un événement perturbant va précipiter un rapprochement entre nos héros, favorisant une certaine alchimie.

L’histoire se déroule à travers les yeux de Grace et on a tendance à avoir du mal à cerner Logan, mais au contact de la jeune femme il va montrer un visage amical et son histoire est touchante. Après plusieurs échanges explosifs Grace va se retrouver malgré elle impliqué dans l’histoire du jeune homme et cette nouvelle proximité va les rapprocher avec un peu d’aide extérieure. L’histoire de Grace a contribué à la femme qu’elle est devenu et sa fragilité par moments est émouvante, on a envie de la voir se relever face à ses doutes qui peuvent parfois la ronger, alors la voir s’ouvre aux autres n’a pas de prix et on veut la protéger.

Je parlais plus haut d’un sentiment de déception, mais dans son ensemble c’est une très bonne lecture et Grace va pouvoir compter sur les personnages des autres tomes pour l’aider. C’est une impression assez particulière d’avoir découvert des personnages et de continuer de les voir évoluer dans l’avenir, de voir leurs familles s’agrandir et les liens se souder. La bienveillance de ce clan me laisse sans voix et Grace va pouvoir compter sur une aide précieuse pour poursuivre son petit bout de chemin. La famille a toujours eu une place importante dans cette série et malgré les difficultés rencontrées par nos personnages, le bonheur est leur porte de sortie.

En bref, une page se tourne et je me sens un peu nostalgique après avoir terminé l’épilogue. Je pense faire durer les nouvelles pendant quelques semaines pour replonger le temps de quelques pages dans cette ambiance cosy. Par curiosité, j’aimerais beaucoup que les autres romans de Samantha Young soient traduits pour la découvrir dans un autre environnement et avec d’autres personnages à rencontrer. Une belle conclusion et j’ai adoré me rappeler de quelques souvenirs des tomes précédents.

Mon avis sur Jamaica Lane #3 ICI
Mon avis sur India Place #4 ICI
Mon avis sur Scoland Street #5 ICI

New Adult, Romance

Ashes Falling for the Sky | Nine Gorman & Mathieu Guibé (#1)

Résumé :

– Espérais-tu plus qu’un jeu, Sky ?
– Certainement pas. On ne tombe pas amoureuse d’un inconnu.
Pour sa première rentrée universitaire, Sky compte bien se délester de son costume de petite fille sage. Elle jette son dévolu sur Ash, attirant mais insupportable bad boy. Prête à assumer cette relation sans lendemain, Sky se jette à corps perdu dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…

Les romans issus de Wattpad ne sont pas forcément ceux qui motivent mes achats, mais je suis sensible aux retours des lecteurs et comme bien souvent le bouche-à-oreille à susciter mon envie de découvrir à mon tour cette histoire. En soi c’est une romance qui n’invente rien, mais tous les éléments qui constituent l’intrigue assemblée font qu’on a envie d’en savoir plus et la description qui est faite des personnages pousse le lecteur à en savoir plus.

Sky débute l’année universitaire décidée à oublier le passé et ses souffrances, ainsi que cette image de fille sage qui lui colle à la peau. Le soir de la fête de pré-rentrée, elle jette remarque l’insaisissable Ash, réputé pour être infréquentable. Pourtant, loin d’être effrayée Sky y voit un lot de consolation et surtout un moyen de penser ses blessures. Commence alors un jeu de séduction entre les deux personnages, d’un côté l’étudiante studieuse et de l’autre de bad boy passé maître dans l’art des relations sans lendemain. Ce jeu va révéler deux âmes brisées qui vont entrevoir les blessures de l’autre et jouer le jeu de la séduction pour le meilleur et pour le pire.

Sky est une héroïne que j’ai apprécié découvrir, son passif a contribué à fragilisé une vie entière et ce nouveau départ loin de tout est une échappatoire qu’elle s’espérait plus. Lors de cette première soirée, son passé va la pousser à vouloir tenter une expérience et Ash va rapidement attirer son attention. On va d’ailleurs constater indépendance intéressante, mais ses failles très présentes vont mettre un terme au jeu de séduction, sans pour autant le clôturer complètement. Chaque rencontre change imperceptiblement l’attitude de l’autre et l’alternance des points de vue appuie cette évolution. Face à leurs fêlures, on ne peut qu’être touché par Sky et Ash.

Ash est un personnage complexe qui va bien plus loin qu’une image de bad boy. Au fil des pages ont découvre une histoire bien plus profonde qu’on s’y attendait et pour une fois on ose montrer un homme avec ses faiblesses. La narration alternée, permet de connaître Ash sans se fier aux apparences et du point de vue de Sky, on aurait facilement pu détester notre héros. Il y a un côté psychologique abordé d’une manière intéressante et les révélations bien que prévisibles, n’en demeure pas moins émouvante.

J’ai eu du mal à trouver le temps pour avancer dans ma lecture, mais une fois lancée la fluidité de la plume des deux auteurs à m’a tout simplement emportée. Je ne regrette pas du tout mon achat et d’avoir mis mes préjugés de côté, bien que la frustration liée à la fin soit assez terrible. Heureusement que je ne l’ai pas lu dès sa sortie, parce que c’est assez insoutenable. Il y a cette soif d’en savoir plus et ce désir de voir l’obscurité s’en aller pour voir nos personnages heureux. Je suis plus qu’impatiente de lire le second en opus en juin.

New Adult, Romance

Will | Rachel Van Dyken (Famous Love #3)

Résumé :

« J’aurais aimé réussir à lui mentir. A lui dire que je ne ressentais rien de ce lien entre nous, puissant comme l’océan, bruyant comme les vagues venues s’écraser sur la berge. Ce lien serait toujours là. Mais je continuerais de l’ignorer. Je n’avais pas le choix. »
Will Sutherland, ancien chanteur du groupe Adrenaline, ne s’est jamais vraiment remis de sa rupture avec l’actrice Angelica Greene. Désormais agent, il accepte malgré tout d’aider la jeune femme à relancer sa carrière et lui obtient un rôle dans un film. Will est déterminé : il conservera une relation strictement professionnelle avec celle qui a détruit leur relation. Mais il ne tarde pas à se rendre compte qu’Angelica pourrait une nouvelle fois lui voler son cœur, celui-là même qu’elle a si cruellement brisé des années plus tôt…
Merci aux éditions Milady pour l’envoi de ce roman

Ma première crainte dans les histoires de seconde chance c’est de m’ennuyer et de ne pas savourer totalement ma lecture, car la première rencontre est toujours l’un de mes moments favoris dans une romance. Ici tout est vite balayé par l’aversion qu’ont les deux personnages l’un pour l’autre et j’ai apprécié ma lecture plus que je ne l’aurais imaginé. Finalement mon seul regret c’est que Milady n’est pas publié l’autre série consacrée aux personnages secondaires de cette série, car ce qui n’était qu’une impression est rapidement devenue gênante dans ce tome, quand on évoque des scènes dont le lecteur n’a jamais été témoin.

Will Sutherland a eu la chance d’exceller dans deux carrières, anciennement chanteur d’un groupe ayant rencontré un immense succès, il est aujourd’hui un agent de star reconnu et ses anciens clients sont aujourd’hui des amis. La seule ombre à sa vie s’appelle Angelica Green, à une époque elle a été la seule femme qu’il désirait et malgré une rupture difficile, il accepte d’apporter son aide à celle qui a brisé son cœur. Il est sa dernière chance, Angelica le sait et malgré une relation professionnelle compliquée, ils pourraient bien retomber dans les travers du passé, pour ça il suffit juste de laisser tomber les barrières et accepter le pardon.

Will est un personnage qu’on a déjà rencontré et qu’on a apprécié dans le tome précédent, donnant une image un peu rigide il n’en reste pas moins un très bon ami et il est reconnu dans son métier. Dès les premières pages on ressent sa rage bouillonner dans ses veines et cette colère va se confronter à une jeune femme pas aussi solide qu’il n’y paraît. Son caractère difficile peut renvoyer une image négative, mais on comprend qu’il a été meurtrie et sa colère c’est le premier symptôme d’un homme blessé, mais ça montre également qu’il n’est pas indifférent.

Il manque peut-être la vision d’ensemble de toute la bande, mais Angelica est présentée comme étant la fille de Satan et dès le premier chapitre on s’attend à découvrir une Nan (cf Rosemary Beach), mais ce sentiment s’efface dès qu’on rentre dans sa tête, difficile de ne pas aimer cette héroïne d’une incroyable fragilité. Finalement lorsque j’ai découvert ce personnage, j’ai eu l’impression que c’était elle la victime et c’est là qu’on se rend compte qu’il manque très certainement des éléments, car on ressent une animosité envers elle, sans comprendre.

En bref, une série qui met du baume au cœur, tant par la romance mignonne à souhait, que part l’humour toujours autant présent et bien évidemment cette amitié qui unit les personnages est un modèle et ce sont là des ingrédients parfaits pour apprécier sa lecture. C’est un tome qui permet de relâcher la pression et après une dure journée c’est tout ce qu’on demande. Un petit plaisir à déguster enroulé dans un plaid.

Mon avis sur Lincoln #1 ICI
Mon avis sur Zane #2 ICI