Sweet Ache | K. Bromberg (Driven #6)

C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg, je ne cesse de le répéter mais cette auteure a été une véritable révélation pour moi. L’Amour que je porte à Colton est indétrônable, mais avoir le plaisir de le revoir par l’intermédiaire de sa petite sœur n’a fait que la rendre plus touchante. Avec ce tome je n’avais aucune attente, mais j’ai toujours un petit faible pour les musiciens, alors j’étais ravie de changer de changer d’univers même si le petit clin d’œil au pilote est bel et bien là.

Quinlan a été à bonne école avec un père célèbre et un frère tout aussi reconnu alors lorsqu’elle fait la connaissance du rockeur Hawkin Play elle est loin d’être impressionné par son attitude puisque Colton a longtemps été un célibataire aussi arrogant. Elle n’a ni l’envie, ni le temps de se consacrer à une relation amoureuse et céder à une nuit débridée avec cet homme insupportable n’est pas une option envisageable pour la jeune assistante. Son objectif consiste à terminer sa thèse tout en étant l’assistante du rockeur. Ce que Quinlan ne sait pas, ce sont les raisons qui ont poussé le célèbre chanteur à donner une conférence.

Hawkin est passionné et il réalise enfin le rêve de son enfance, pourtant malgré les excès que la presse ne cesse de mettre en avant, personne ne connaît l’Amour qu’il porte à son frère jumeau, allant même jusqu’à réparer chacune de ses erreurs. Pourtant cette fois, Hunter est allé trop loin et protéger son frère pourrait bien avoir des répercussions sur son groupe. Afin de montrer sa bonne foi, il va accepter de sensibiliser les étudiants au star-system Sex, Drogues & Rock’n’roll et succomber à la repartie de sa belle assistante.

Très belle histoire qui m’aura valu quelques sueurs froides vers la fin et qui m’a complètement séduite. J’aimerais mettre l’accent sur le fait que Quinlan est une héroïne qui a tout pour être heureuse et elle profite à pleine dent de tout ce qu’on lui offre. Vivre avec un père célèbre n’a pas toujours été facile et elle garde une affection touchante pour Colton, qui malgré une enfance difficile a toujours été un frère protecteur prêt à tout pour sa petite sœur. Leur relation a un peu changé depuis qu’il est un mari, car Rylee lui a ouvert les yeux, mais j’ai aimé voir qu’elle pouvait compter sur lui dans les coups durs. Oui, il m’est impossible de ne pas parler de lui, quand je vois à quel point il a parcouru du chemin lorsqu’il conseille Quinlan.

 Hawkin a de nombreux points communs avec son frère, son enfance a été assez merdique et il est en recherche perpétuelle de l’amour de sa mère, sa relation avec son frère est difficile à expliquer, mais il serait prêt à tout pour le voir sortir de cette mauvaise passe, alors lorsque le masque arrogant se fendille un peu, la sensibilité » dont il fait preuve montre une autre personne et il peut compter sur son groupe pour le soutenir dans ses décisions, même si l’histoire du pari n’est pas sa meilleure idée, on s’attache définitivement à ce héros torturé et on aspire à le voir enfin heureux.

Et puis que dire de cette repartie digne du premier tome qui m’a fait sourire, Quinlan n’a rien à envier à son frère, elle sait manier les mots et parfois la température a pris quelques degrés. Je ne vous cache pas qu’au début j’avais du mal avec Hawkin, car il a une attitude un peu désagréable et hautin, progressivement on découvre que ce n’est qu’un masque d’arrogance pour tenir les autres éloignés, mais il m’aura fallu du temps pour supporter son sale caractère. Sans compter que j’étais hyper perturbé par cette histoire de pari qui était de mauvais goût, alors voir qu’il n’assumait pas ça m’a rendu dingue et j’avais envie de le secouer.

En bref, une romance sexy dans un univers musical comme je les aime avec le piquant et la séduction des premiers tomes. Le flirt qui va s’instaurer entre Quinlan et Hawkin est terriblement sensuel, elle va lutter de toutes ses forces et il va user de ses charmes pour pouvoir enfin obtenir ce qu’ils attendent tous les deux, alors quand ce moment arrive on ne peut que savourer. Je serais au rendez-vous le mois prochain.

Retrouvez mon avis sur Driven #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Fueled #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Crashed #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Raced #3.5 ICI
Retrouvez mon avis sur Aced #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Slow Flame #5 ICI

Asa | Jay Crownover (Marked Men #6)

Date de sortie : 20 avril 2017

Un grand merci à mon partenaire Hugo Roman pour la traduction de cette superbe série et je suis ravie d’avoir pu terminer cette série avec une conclusion digne des Marked Men. En ce moment j’ai l’impression que toutes mes séries chouchous se terminent et bien que j’ai du mal à contrôler ma lecture, c’est toujours avec une pointe de regret que je fais mes adieux à des héros qu’on ne présente plus.

Si on m’avait dit à la fin du tome 2, que j’aurais hâte de découvrir l’histoire de Asa je n’y aurais moi-même pas cru. Au fil des tomes qui ont suivi, j’ai appris à découvrir un homme qui n’était pas foncièrement mauvais et même si, il aura fallu attendre le sixième tome pour se rendre compte qu’il avait autant sa place parmi les membres du groupe, aujourd’hui je suis dans un état d’excitation indescriptible, alors que je viens tout juste de refermer mon livre. Ce dernier opus va s’intéresser à deux personnages que tout oppose et si comme moi vous avez attendu, le moment est venu d’en savoir plus sur Asa et Royal. Je sais que c’est un peu cliché le délinquant et la flic, mais franchement ce tome à beau être simple dans son intrigue, j’ai trouvé qu’il était très juste d’un point de vue émotionnel, notamment Asa qui est un personnage complexe.

Asa a fait beaucoup d’erreur dans sa vie, son passé est sombre et il assume parfaitement de ne pas être un homme bien. Pourtant il a un seul regret, avoir fait souffrir sa sœur Ayden. Après être sorti du coma, il était conscient qu’il ne pourrait pas changer du jour au lendemain et même si, il a perdu la confiance de celle qui l’a toujours soutenu, il est décidé à tenter de faire les choses bien. Après son emménagement à Denver, Rome lui a offert une opportunité inestimable et aujourd’hui derrière son bar, il s’en sort plutôt bien pour rester la tête hors de l’eau. Lorsque Royal va tenter de se rapprocher de lui, il va conserver une bonne distance avec la jeune femme et éviter toute tentation en  fuyant le plus possible la jeune femme. Évidemment le travail de Royal n’y est pas étranger, mais c’est également à cause de sa vulnérabilité. Son travail va la confronter à affronter une situation tragique qui va mettre en danger la vie de son coéquipier et plonger la jeune femme dans une détresse qu’elle n’assume pas. Voyant qu’elle sombre peu à peu, Asa va être le premier à remarquer la descente aux Enfers de la jeune femme et il va l’aider à se relever.

J’étais la première à croire qu’Asa était un tombeur et au final, il a tellement une mauvaise opinion de lui-même, qu’il ne se fait pas confiance encore moins avec Royal. Malgré les avances apparentes, il ne va pas se sentir à la hauteur pour être avec une flic et encore moins une fille aussi bien que Royal. Je dois dire que j’ai été assez troublée par ses émotions, il assume son passé et ne cache absolument rien de ses erreurs, il se considère comme quelqu’un qui ne peut pas changer et lui-même ne se fait pas confiance, il sait qu’il finira par faire une connerie et tout détruire. Ce qu’il ne voit pas, c’est qu’il a changé depuis son arrivée à Denver et encore plus depuis que Royal est entrée dans sa vie. Ça m’a fait vraiment mal au cœur cette mauvaise image qu’il garde au fond de lui, alors qu’on voit clairement qu’il n’est plus le même.

En bref, un tome qui va combler les fans de la série. Nous continuons de suivre les membres du Marked et les bonnes nouvelles se succèdent. Sans compter que des éléments issus de sa série Spin-Off sont dévoilés au cours du récit pour nous mettre l’eau à la bouche. Je relèverais juste une petite déception concernant une importante révélation, qui n’a pas tourné dans le sens où je l’attendais et ça m’a déstabilisé. Cette série fait partie de mes favorites, cette manière d’exploiter les failles de ses personnages et de mettre en scène des héros atypiques est réellement fascinant. Je me suis découvert un intérêt tout particulier pour les tatouages et piercings et mon imagination a fait le reste. Une série qui prône la différence, à découvrir.

Retrouvez mon avis sur Rule #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Jet #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Rome #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Nash #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Rowdy #5 ICI

A ta portée | Gail McHugh (Collide #2)

Ce roman est le 2ème tome d’un dyptique, la chronique peut contenir des spoilers.

Je ne garde pas un souvenir mémorable du tome précédent, mise à part la fin atroce qui m’avait tellement frustrée et je vous avoue que ma lecture ne m’a pas forcément rafraîchie la mémoire seulement j’avais très envie d’apaiser ma frustration et c’est désormais chose faite. L’attente a été vraiment très longue et même si cette suite n’est pas parfaite, j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

Cette suite reprend quelques heures après la nuit où tout s’est écroulé pour Emily et c’est avec un immense bonheur, que j’ai pu constater qu’elle avait enfin pris des bonnes résolutions et assumait enfin ses sentiments pour Gavin. Malheureusement, le jeune homme n’a pas attendu ce revirement et c’est envolé à l’étranger sans explication. C’était prévisible que la situation se complique un peu, mais voir qu’Emily sait enfin ce qu’elle veut s’est reposant, son comportement dans le premier tome était insupportable.

A l’image du tome précédent Gavin est incroyablement touchant, brisé que sa relation se soit arrêté aussi brutalement il a préféré s’éloigner de l’endroit qui lui rappelle la femme qu’il a perdue. Comme dans le tome précédent, j’ai mis quelques pages avant de me réhabituer à la narration à la troisième personne, mais progressivement je me suis laissé guider. J’attendais avec impatience le moment des retrouvailles et même si c’est du déjà vu, j’ai apprécié ce moment où nos héros peuvent se confronter à ce qui s’est passé.

La romance occupe une place centrale et même si je m’attendais à des rebondissements un peu moins prévisibles, ça été un plaisir de clôturer cette histoire. J’avais le souvenir que le tome précédent était un peu plus mouvementé dans l’histoire, compte tenu des antécédents d’Emily, j’aurais cru que ces décisions viendraient perturber un peu plus sa petite romance tranquille. Au final, c’est classique et prévisible, mais avec tout ce qui s’est dressé contre Emily et Gavin, c’est appréciable de voir autant d’amour.

En bref, un roman que j’ai dévoré notamment grâce à la plume de l’auteure, mais également lié à la romance mignonne. Après je ne vous cache pas qu’il m’a manqué un petit quelque chose pour apprécier pleinement ma lecture, plus particulièrement certains passages trop passifs et qui viennent casser le rythme. Après la lecture du tome précédent, j’attendais un impact et des problèmes liés à l’ancien triangle amoureux, mais pour finir c’est l’histoire d’un couple qui réapprend à se faire confiance et qui aspire juste à un avenir tranquille bien mérité. Une belle histoire, mais une attente un peu trop longue pour savourer pleinement ma lecture, car au final j’ai oublié un tas d’éléments importants à l’histoire.

Retrouvez mon avis sur A ta merci #1 ICI

Shame | Rachel Van Dyken (Reborn #3)

Un tome beaucoup plus sombre que les précédents qui aura réussi à nourrir la folie qui est en moi. J’étais loin d’imaginer que ce dernier opus serait celui que j’ai préféré de la série. L’histoire est obscure et au fil des pages les révélations font froid dans le dos, mais c’est ce qui fait que ça fonctionne, car l’envie de connaître tous les secrets de nos héros est plus forte que tout et on attend juste le moment où tout va éclater.

Lisa n’a pas toujours été celle qu’on connaît, avant d’être à l’université de Seattle, la jeune femme vivait une relation destructrice avec Taylor. Son amitié avec Gabe l’a aidé à se sortir plus forte de cette épreuve et malgré l’état déplorable dans lequel elle en ressort mentalement. Bien que les blessures soient invisibles sa souffrance est palpable et même si elle peut compter sur un groupe d’ami soudé :  Wes, Kiersten, Gabe et Saylor, elle est la seule à pouvoir affronter ses démons. Cette deuxième année va être marquée par sa rencontre avec le Professeur Tristan Blake, elle n’en a pas encore conscience mais il va bouleverser toutes ses certitudes. Sans compter que son passé va réapparaître sous la forme de lettre, toutes plus effrayantes les unes que les autres et j’ai redouté la confrontation qui arrivait à une vitesse impressionnante.

Je gardais un souvenir assez flou de Lisa et mon intérêt pour elle a grandi lorsqu’on a appris la vérité au sujet de Gabe. Cette amitié qu’ils entretiennent est également très présente et le côté protecteur de Gabe m’a permis de voir à quel point la jeune femme est plus vulnérable qu’il n’y paraît. On connaît très peu de choses du passé de Lisa et en même temps les extraits du journal de Taylor nous offrent un aperçu de l’enfer qu’elle a traversé, ces passages sont durs mais indispensables pour réaliser l’étendue des dégâts.

L’alternance des points de vue va également être un atout pour mieux cerner Tristan, dès le départ nous connaissons son secret et malgré la peur liée aux futures révélations, on peut dire que le couple à tout pour plaire. L’alchimie est indéniable et le goût d’interdit va venir ajouter un peu plus de tension, avec un beau mélange de frissons. Autant vous dire qu’immédiatement la sadique qui sommeille en moi, a vraiment été ravie de la romance qui s’offrait à moi. On voit Lisa essayer tant bien que mal de s’en sortir et de repartir sur des bases saines et lorsque son passé va la rattraper, le récit n’en devient que plus captivant.

J’ai beaucoup aimé ce côté angoissant qui se dégage du récit et l’apaisement que la romance nous fait ressentir. Je n’aurais pas pu espérer meilleur tome pour clôturer cette série comme il se doit et malgré la rapidité des dernières pages, l’épilogue se termine sur une belle touche d’espoir. Ce troisième opus est une excellente conclusion, qui m’aura à la fois donné des frissons et touché avec la romance.

Retrouvez mon avis sur Disaster #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Toxic #2 ICI

The Fire | Brittainy C. Cherry (Elements #2)

img_20170303_141940_272the-fireTrès-bonDate de sortie :  9 mars 2017

Je remercie mon super partenaire Hugo Roman pour m’avoir permis de découvrir ce sublime roman. Avant tout, il faut savoir qu’il peut se lire indépendamment de The Air He Breathes et encore une fois les émotions sont à l’état brut. Je crois qu’on peut dire que Brittainy C. Cherry a de l’or au bout des doigts et la couverture annonce la couleur ce tome, nos héros pourraient bien se brûler les ailes.

Tout le monde s’accorde à dire que Alyssa et Logan n’ont rien en commun, personne ne comprenait à quel point ces deux opposés pouvaient être à ce point complémentaire. Pourtant ce que personne ne sait, c’est qu’ils ont bien plus en commun qu’il n’y paraît et leur amitié les a empêchés de sombrer lorsque la situation dans leur famille se compliquait. Alors que la jeune femme tente désespérément de s’accrocher à son ami d’enfance, Logan sombre peu à peu et l’issue va s’avérer dévastatrice pour les deux jeunes gens.

Après un incroyable coup de cœur pour l’histoire de Tristan, j’ai pris du recul avant de débuter cette histoire, car la comparaison est évidemment impossible. Cette intensité qui se dégage du récit m’a plus d’une fois mise dans une situation difficile, car l’attachement que j’ai éprouvé pour Logan a été immédiat, sa vie est loin d’être simple et tout ce qui lui tombe dessus est terrible car malgré la positivité de Alyssa, il est submergé par tout ce qu’il vit et c’est loin d’être simple, car il a tendance à se laisser sombrer.

Je n’ai eu aucun mal à apprécier le personnage de Logan, grâce à son frère Kellan et à Alyssa nous voyons que derrière la facette de l’homme qui est englouti par l’obscurité, se cache un jeune homme en détresse qui a besoin d’être soutenu et c’est justement ce que lui apporte son amitié avec Alyssa, chaque instant passé en sa compagnie l’attire un peu plus vers la lumière. Je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce deuxième volet, pourtant cette lecture a été très émouvante et j’ai vécu chaque drame intensément, mais je suis déçue, car j’aurais aimé que l’auteure s’intéresse plus à Alyssa. Le début du roman met en lumière des failles qui l’ont rapproché de Logan, pourtant au fil des pages l’intérêt s’est porté sur Logan et au final, ce que je pensais être deux êtres brisés vont surtout montrer qu’Alyssa a porté Logan lorsqu’il flanchait.

The Fire est une magnifique histoire d’amour entre l’ombre et la lumière. Brittainy C. Cherry a encore une fois réussi à me faire tomber amoureux de ces personnages torturés, qui n’ont pas été épargnés. Il y aura des hauts et des bas, ils vont souffrir, manquer de nous faire pleurer lorsque tout s’écroule et finalement espérer que l’obscurité ne les aura pas. Une lecture qui n’aura pas fait long feu, je l’ai dévoré en quelques heures et malgré l’addictivité, le récit n’aura pas autant pris possession de mon esprit qu’aurait pu le faire le tome précédent. Néanmoins cette saga est une perle et je suis admirative du parcours de High & Lo. Maintenant j’attends avec impatience de découvrir le troisième tome, qui en plus d’avoir une couverture à tomber par terre, ne cesse de m’appeler depuis sa sortie. Rendez-vous en juin.

Retrouvez mon avis sur The Air He Breathes #1 ICI

Lucie