Opposition | Jennifer L. Armentrout (Lux #5)

Ce roman est le 5ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je n’en reviens pas que ce tome marque la fin d’une série aussi géniale. Certes il reste encore le tome du POV de Daemon pour faire durer le plaisir, mais renoncer à retrouver les aventures de ces héros est un peu triste, cette série m’aura marqué. Toutes les émotions qui auront animé mes lectures n’auront pas été de tout repos, mais chaque moment de frustration en aura valu la peine de cette conclusion.

L’attente pour ce dernier opus aura été longue, le chemin parcouru par nos héros est impressionnant, mais enfin ce dernier tome est arrivé. Je me suis trouvé dans une situation complexe, vous savez ce besoin irrépressible de lire un livre et cette envie inexplicable de faire durer les choses. Autant vous dire que je n’en ai fait qu’une bouchée, la faute au tome précédent, une fin pareille ça nécessite beaucoup de concentration pour apaiser mon petit cœur, puis Daemon m’a donné envie de ne plus le quitter et puis une chose en entrainant une autre, l’action m’a totalement kidnappé. Ce tome sera l’occasion de revoir des personnages qui nous ont manqués, d’autres un peu moins. Vous serez surpris de découvrir qu’à situation compliquée, exige mesure exceptionnelle. Et on peut dire que l’arrivée des Luxens sur Terre vont amener le chaos. J’ai beaucoup aimé retrouver Dawson, Beth, Dee et Archer, certes c’est le chaos mais la famille est au cœur de leurs préoccupations et face à tout ce qu’ils vont vivre j’ai été émue par leur combat.

Je dois dire que l’intrigue est bien amenée et même si je voyais venir cette situation, l’action n’en pas moins intense. Je me suis toujours demandé quel camp choisirait Daemon et sa position est assez compliqué, parce que les Luxens sont sa famille, mais son monde ne tournerait pas rond sans Kat. Comme à son habitude, Jennifer L. Armentrout, a réussi à trouver le parfait équilibre entre l’action et la romance. C’est d’ailleurs ce qui m’a séduite, car l’histoire prend un tournant New-Adult et pourtant l’univers est ancré dans de la science-fiction, j’aime la manière dont les instants romantiques sont amenés, chaque moment est privilégié et malgré l’étau qui se resserre, ils restent amoureux, et l’humour taquin garde une place importante et Daemon reste un gentil petit alien protecteur, mais en faisant davantage confiance aux capacités de Kat et même si elle a le don de s’attirer des ennuis, elle arrive très bien à se défendre.

Je pourrais encore parler pendant des heures de cette saga, du bien qu’elle me fait, du plaisir que dégage son personnage principal et surtout de l’intensité liée à l’action. Il y aurait beaucoup à dire, mais ça nécessiterait de rentrer dans les détails et puisqu’il s’agit d’un tome cinq, j’ai envie d’en dire le moins possible pour que vous gardiez cet émerveillement et cette peur qui m’a habitée pendant toute ma lecture. Romantique, Drôle, Originale, Surprenante, Haletante, cette série m’aura fait passer par toutes les émotions.. Si vous deviez ne retenir qu’une chose pour lire cette série : Daemon Black.

Retrouvez mon avis sur Obsidienne #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Onyx #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Opale #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Origine #4 ICI
Publicités

Origine | Jennifer L. Armentrout (Lux #4)

img_20161116_110311origineExcellentCe tome est le 4ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je viens de dévorer cette petite merveille en un après-midi. Mon dieu ce tome c’est de la bombe, les tomes précédents étaient vraiment géniaux mais ça fait longtemps que je n’avais pas ressenti autant d’émotion. A mon sens, ce tome est l’un des meilleurs de la série, on y retrouve tout ce qui a fait le succès du premier opus, de l’action, du suspense, des révélations et surtout beaucoup d’Amour.

La grosse nouveauté non négligeable dans ce tome c’est le point de vue de notre dieu à toute Daemon. Être dans sa tête est une pure merveille, il est exactement comme je l’imaginais et pour une fois on découvre que sous la carapace du dur à cuire exaspérant, il n’est qu’un homme et même s’il ne l’admettra pas facilement la fin du tome précédent l’a complètement ébranlé. Sa petite Kitten est l’amour de sa vie et le désastre de Mont Weather lui a foutu une grosse claque. L’avantage c’est qu’on reprend sensiblement au moment où le tome précédent s’arrêtait, on retrouve Kat dans une posture difficile et la séparation va nous offrir l’avantage de découvrir ce que fabrique notre alien préféré.

A l’inverse du tome précédent, aucun répit pour le lecteur qui n’a pas le temps de s’ennuyer. Du début à la fin, les rebondissements s’enchaînent et de nombreuses révélations vont venir nous éclairer concernant le rôle du Dédale, ainsi que sur les Luxen. De nouveaux personnages vont faire leur apparition, certains seront des ennemis et d’autres deviendront des alliés. On pourrait croire qu’avec autant d’action, la romance serait un peu mise en second plan et bien comme à son habitude Jennifer L. Armentrout nous offre une romance totalement envoûtante et ce malgré quatre tomes. J’avais un peu peur que la séparation s’éternise et puis je me suis rendu compte, que c’était l’occasion d’approfondir les sentiments et de renforcer le lien qui unit Daemon et Kat.

Dans ce tome on découvre une nouvelle facette de Kat certes elle conserve son côté fragile, mais ce qu’elle va vivre va profondément la changer et durcir une partie d’elle-même. Pour s’en sortir elle va devoir faire des choses dont elle ne s’imaginait pas capable et pendant qu’elle sera éloignée de Daemon elle va tenter de garder l’esprit sain. Du côté de Daemon, on va découvrir qu’il est prêt à tout pour retrouver celle qu’il aime, même si cela implique de prendre des décisions qui pourraient mettre en danger sa famille. Étrangement j’ai été assez satisfaite qu’il fasse de Kat une priorité devant tout le monde, car trop souvent elle était mise à l’écart au profit de sa famille.

Ce qui est bien avec ce tome c’est qu’il apporte vraiment des révélations qui vont être utile pour l’avancer de l’intrigue et contrairement au précédent on arrête de tourner autour du pot, on agit et je peux vous dire que ce tome est totalement explosif. Un tome excellent qui ne vous laissera pas indemne, certaines scènes sont terribles et encore une fois la fin ne nous épargne pas, le final est à hurler de frustration. Bon là je ne vous cache pas que je suis un peu au bout de ma vie, je viens de réaliser que la suite ne sortirait pas avant avril 2017 et j’ai un peu l’impression que je suis une droguée.

Retrouvez mon avis sur Obsidienne #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Onyx #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Opale #3 ICI
Lucie

Opale | Jennifer L. Armentrout (Lux #3)

img_20161024_213244opaleTrès-bonCe livre est le 3ème d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Depuis quelque temps, mes lectures sont souvent tourné vers le contemporain, mais je ne pouvais pas passer à côté de la suite de cette série que j’aime beaucoup. L’histoire reprend là où le tome précédent s’était arrêté, à savoir le retour inattendu de Dawson et le début d’une nouvelle gestion de crise.

Alors que Kitty se remet doucement du traumatisme lié à son enlèvement et au changement que son nouveau statut lui impose, elle va trouver un allier en la personne de Dawson, qui ressort profondément marqué par sa propre captivité. Le jeune homme a du mal à retrouver le lien qu’il avait avec Daemon et il compte bien retrouver par tous les moyens Beth, pour la sauver de l’organisation le Dédale.

Même si j’adore cette série je suis un peu déçue du début, l’histoire peine un peu à décoller et j’ai eu du mal à rentrer complètement dans le récit. J’ai trouvé ce tome un peu différent, et même si l’humour n’a pas totalement disparu l’ambiance est plus pesante, on ressent notamment le fossé qui se creuse entre Dee et Kitty, la première ayant complètement changé depuis la mort d’Adam. J’ai trouvé Kitty désespérément seule dans ce tome, on a l’impression que mise à part Daemon elle n’a pas grand monde sur qui compter et même le jeune homme a parfois du mal à entendre raison. La gravité de la situation atteint encore le level au-dessus et pour protéger sa belle, Daemon ne redoublera pas d’effort, quitte à être parfois un peu trop autoritaire, mais elle pourra compter sur le soutien de Dawson.

J’ai été agréablement surprise par l’évolution de la relation entre Daemon et Kitty, ils sont unis à chaque étape et bien que Dee ne soit plus autant présente dans sa vie, elle peut compter sur son super petit-ami pour venir apporter un peu de normalité dans sa vie. J’ai été assez attendri par ses tentatives de sortie de couple, même si bien souvent les moments de tendresse étaient rattrapés par les drames qui les entourent, ils ont réussi à trouver le juste équilibre et leur connexion n’en devient que plus forte. Même si je dois admettre que le comportement de Cro-Magnon de Daemon a ses limites, car il ne peut pas toujours protéger Kitty. Et elle est déterminée à se prendre en main et j’ai aperçu un côté plus sombre, qui lui permet néanmoins de survivre face à cette situation surréaliste. L’étau se ressert et même s’il tente de faire bonne figure pour ne pas alarmer le gouvernement, le couple doit absolument cacher leur faculté sous peine de se voir exposé et pire être torturé par le Dédale.

En bref, ce tome ne fait pas exception au précédent, on retrouve la patte de Jennifer L. Armentrout, une bonne dose d’amour, des amitiés et surtout beaucoup d’émotion, le tout appliqué avec un baume apaisant à la sauce Daemon. Je m’étais malheureusement fait spoiler une partie de la fin, donc je m’attendais à quelque chose de terrible, mais je n’étais absolument pas préparé à cette scène finale qui m’a vraiment brisé le cœur. J’aurais vraiment pu en pleurer de frustration, toutes ses émotions qui traversent l’esprit de Kitty et Deamon sont déchirantes et on ne peut absolument rien faire et on souffre pour eux. J’ai eu le réflexe de tourner les pages en me disant que ce n’étais pas possible que ça se termine maintenant et même en faisant cette chronique, je ne m’en remets toujours pas.

Retrouvez mon avis sur Obsidienne #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Onyx #2 ICI
Lucie

Protège-moi | Maya Banks (Slow Burn #1)

ImpressionBonRien que le nom de l’auteure a suffit à me convaincre de lire cette nouvelle série, signée Maya Banks. En premiers lieux, j’ai été intrigué par le résumé qui me rappelait étrangement un tome de KGI et malheureusement l’histoire est trop similaire pour ne pas faire la comparaison tout au long du livre.

L’histoire commence par l’enlèvement de Tori Devereaux, complètement désespéré et ne voyant aucun recours susceptible d’être efficace, Caleb son frère, part à la recherche de Ramie St Claire, qui a un don de clairvoyance, qui a longtemps aidé la police à localiser les victimes. Aujourd’hui, la jeune femme vit recluse et a fui son passé. Alors qu’elle découvre Caleb sur son palier, elle va tenter de lui faire comprendre qu’elle ne peut pas l’aider, mais Caleb ne va pas lui laisser le choix. Et ce qu’il va découvrir du don de la jeune femme, va le faire culpabiliser. En effet, à chaque vision, la jeune femme subit une douleur physique et mentale, au même titre que ses victimes. Lorsque Tori est retrouvé, Caleb souhaite réparer le mal qu’il a causé à Ramie, mais il découvre qu’elle a une nouvelle fois fui.

Contre toute attente, c’est Ramie qui va contacter Caleb. Poursuivi par un dangereux psychopathe, elle n’a pas d’autre choix que de demander l’aide et la protection de Caleb. Et le jeune homme est bien décidé à réparer les erreurs qu’il a commises, en laissant libre cours à ses sentiments. La rapidité, avec laquelle le couple succombe est décevante, j’aurai aimé que Caleb apprivoise davantage Ramie, qui est apeurée et qui a toujours vécu en solitaire. La phase de séduction est ce que je préfère dans une romance et ici, à peine il se retrouve qu’ils sont déjà presque amoureux l’un, de l’autre sans avoir levé le petit doigt. Où est la séduction, la passion ?! Mais bon, j’admets qu’ils sont touchants, notamment Ramie qui a subi des choses horribles et qui réussit à se relever et se battre pour ce qu’elle croit juste.

Si on fait abstraction du fait, que l’histoire est un copier-coller de sa série KGI, l’intrigue est plutôt bien menée et l’univers sombre prend rapidement place dès les premières lignes. Le paranormal n’est pas le genre que je préfère, mais de temps en temps ça ne peut pas faire de mal et le dosage romance / fantastique est habilement amené, même si par moments certains passages manquent de crédibilité. Pourtant, l’intrigue est vraiment bien développée et on ressent vraiment bien l’ambiance pesante et effrayante. La plume de Maya Banks réussit à marier action et romance, même si le suspense est davantage exploité, au détriment de la romance et de ses personnages, qui laisse un sentiment d’inachevé, comme si tout restait en surface. J’ai le sentiment d’être insatisfaite, mais c’est principalement dû à ma comparaison avec KGI, donc je préfère garder le souvenir d’une jolie plume et me faire une idée définitivement, avec la suite des aventures des frères Devereaux.

Signature Lucie

Something Wicked | Nancy Bush & Lisa Jackson (Wicked #3)

ImpressionMoyenCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

C’est toute contente que j’ai débuté ce troisième volet de la série Wicked et j’ai rapidement déchanté. Je l’ai trouvé complètement différent des précédents et à aucun moment je ne me suis attaché aux personnages et très sincèrement j’ai été un peu dépassé par l’intrigue, qui traîne en longueur.

Nous faisions la connaissance de l’inspecteur Savannah Dunbar dans le tome précédent, où nous apprenions qu’elle allait être la mère porteuse du bébé de sœur Kristina et son mari Hale. Difficiles avec un métier comme le sien d’être une femme, mais quand s’ajoute la grossesse les hommes deviennent des mufles, pourtant elle a réussi à concilier son métier et sa grossesse dans les meilleures conditions possibles. Je me souvenais vaguement que nous terminions le second opus avec la découverte du corps de Marie, appartenant à la communauté du Chant des Sirènes. Catherine sa sœur décide contre toute attente de demander de l’aide auprès du bureau du shérif, lors de cette visite elle décida d’accorder sa confiance à Savyy, pour découvrir l’ADN de la personne qui aurait tué sa Marie. A côté de ça, une série de meurtres voit le jour et Savyy s’occupe d’enquêter auprès de son beau-frère.

J’ai été assez perturbée par ce tome, d’abord je ne me souvenais pas du double meurtre qui est survenu dans le tome précédent et c’était la base de l’enquête. Ensuite, une seconde enquête voit le jour sur demande de Catherine et j’ai été un peu perdue par ses deux enquêtes. Sans compter qu’on s’intéresse à pas mal de personnages. Savyy, Hale, le meurtrier, Kristina ont la parole. Et je ne vous cache pas que j’ai été un peu dépassé par toutes ses informations qui arrivent et qui pour moi n’avaient aucun lien. L’histoire personnelle de Savyy va prend une place importante dans l’histoire, car Hale et Kristina sont en pleine crise et la grosse de Savyy est dans tous les esprits. Bien que l’héroïne ne soit pas issue du Chant des Sirènes, le paranormal est toujours très présente, notre meurtrier a soif de vengeance, il le fait savoir et abuse de son don à mauvais escient, ses victimes n’ont qu’a bien se tenir.

Après, qu’est-ce qui m’a dérangé ? Eh bien, tout d’abord le résumé qui est très éloigné de l’intrigue. L’enquête qui occupe le plus de temps à Savyy concerne le double meurtre et celle du Chant des Sirènes n’est que secondaire, on ne s’y intéresse réellement que lorsqu’un élément troublant vient aux oreilles de l’inspectrice. Ensuite, les personnages n’ont pas réussi à me convaincre, leurs relations sont superficielles, sans aucune profondeur. Et je ne parle pas même pas de Savyy / Hale, je cherche toujours le début d’attirance présenté dans le résumé. Leur relation est purement familiale et à aucun moment je n’ai senti d’ambiguïté comme annoncé. Il m’a manqué la petite étincelle.

En bref, une enquête qui n’a pas réussi à me convaincre. Je ne suis passé par aucune émotion et même lors du dénouement, je n’ai pas frissonné. Tout est creux et pour moi ça n’a pas fonctionné. Un troisième tome décevant pour lequel j’attendais plus d’émotion et qui n’a pas réussi à m’emporter. Je laisse une ultime chance au tome final. Je termine avec un goût d’inachevé, une pointe de déception.

Retrouvez mon avis sur Wicked #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Wicked #2  ICI
Signature Lucie