Romance

Oui ou non | Vi Keeland

Résumé :
Bennett Fox a débarqué dans ma vie par un lundi matin merdique.
J’étais en retard pour le premier jour de mon nouveau boulot, un boulot pour lequel j’allais maintenant devoir me battre même si j’avais déjà travaillé huit ans pour le remporter, à cause d’une fusion inattendue.
Alors que je trimballais mes affaires jusqu’à mon nouveau bureau, j’ai reçu un PV pour m’être mal garée. La policière verbalisait tout un alignement de voitures, à l’exception de l’Audi garée devant moi, exactement la même marque et le même modèle que la mienne.
Agacée, j’ai décidé de refiler mon PV à la voiture qui avait échappé à l’amende. Avec un peu de chance, le propriétaire le paierait sans se douter de rien.
L’ennui, c’est que j’ai accidentellement cassé l’essuie-glace en glissant le papier sur le pare-brise de la voiture.
Sérieusement, ma journée commençait mal.
Tout s’est arrangé quand j’ai rencontré un homme magnifique dans l’ascenseur. Nous avons partagé l’un de ces moments qui n’arrivent que dans les films.
Vous voyez le genre… votre corps s’embrase, des feux d’artifice se déclenchent et l’air crépite autour de vous.
Sous son regard brûlant, le temps que je sorte de l’ascenseur, j’étais toute rouge.
Finalement, la journée n’était pas si mauvaise.
C’était ce que je croyais.
Jusqu’à ce que j’entre dans le bureau de mon nouveau patron et rencontre mon concurrent.
Le beau spécimen de l’ascenseur était désormais mon ennemi juré. Son regard n’était pas brûlant en raison d’une attirance mutuelle. C’était parce qu’il m’avait vue vandaliser sa voiture. Et maintenant, il était impatient d’anéantir sa rivale.
La limite est fine entre l’amour et la haine, et c’est un jeu dangereux.
C’est une limite à (ne pas) franchir… pourtant, ce serait tellement agréable de jouer un peu.
Date de parution : 14 octobre 2020

Autrice incontournable chez Hugo New Romance, il était inconcevable de louper le virage en autoédition de cette autrice. J’avais beaucoup d’attente envers la traductrice et pour mon premier coup d’essai ce fût une réussite.  J’ai retrouvé avec plaisir l’univers léger de Vi Keeland et encore une fois cette romance est comme une pommade qui adoucit le cœur. En toute honnêteté l’intrigue n’a rien d’originale, mais la simplicité n’a jamais été un frein pour moi et ça m’a laissé un sentiment de plénitude à chaque fois que je lisais un chapitre.

Je garde un souvenir assez mémorable des premières rencontres dans les romans de Vi Keeland et celle-ci ne fait pas exception. Lorsque Bennett rencontre pour la première fois Annalise, la jeune femme est en train de vandaliser sa voiture en voulant déposer une amande. A la fois amusé et sous le charme, Bennett va vite déchanter lorsqu’il découvre qu’il s’agit de sa concurrente pour un poste qu’il convoite. Afin de les départager, leur patron va décider de les mettre en compétition sur plusieurs projets, tout en les forçant à travailler ensemble sur d’autres dossiers pour développer une cohésion.

L’esprit de compétition de nos deux héros va les confronter à de nombreux désaccords, qui vont s’avérer être assez amusant et parfois puéril, pour mon grand plaisir. Bien évidemment bien qu’ils soient combatifs, ils vont devoir compter sur un début d’attirance qui va venir troubler la compétition et chacun étant déterminé à gagner ils vont tenter d’ignorer l’alchimie. A plusieurs reprises, ils vont être proches de franchir la limite qu’ils se sont fixés. J’ai bien aimé l’aspect moral de l’histoire, toujours dans le respect et sans coup bas, alors qu’ils ont tous les deux beaucoup à perdre en cas de défaite.

J’ai un petit faible pour les romances dans le milieu professionnel et d’autant plus lorsqu’il s’agit d’une compétition. J’ai beaucoup aimé leurs échanges et bien que Bennett se comporte parfois comme un grand enfant, la relation haine / amour est un délice. A aucun moment on ne franchit la limite de l’acceptable et bien qu’ils soient en compétition, ils vont rester fairplay. Plusieurs scènes m’ont fait sourire et il est difficile de rester indifférent à la tension sexuelle.

L’intrigue secondaire est également intéressante et on apporte une touche d’émotion à l’histoire, mais on se concentre principalement sur l’aspect léger et comme d’habitude l’humour de cette autrice fonctionnement parfaitement avec moi. C’est toujours un plaisir de découvrir les romans de Vi Keeland.

Romance

La loi de l’exception | Tillie Cole (Hades Hangmen #8)

Résumé :
« Je lus sur ses traits qu’il était déjà parti, prisonnier du passé, hanté par des voix qui l’enchaînaient aux pires instants de sa vie… des souvenirs qu’il avait imaginé revivre dès qu’il avait su que nous allions avoir un bébé. »Flamme et Maddie ont trouvé le réconfort dans les bras l’un de l’autre, et leurs âmes blessées commencent enfin à guérir. Mais malgré la force de leur amour, les démons de leur passé n’ont pas totalement disparu. Lorsqu’un nouvel ennemi menace les Hades Hangmen, Flamme doit se battre sur tous les fronts. Il retombe alors dans son enfer personnel et c’est à Maddie de le sauver pour lui rappeler qu’ensemble, ils peuvent tout affronter et que rien ni personne ne peut les séparer.
Mais le feu qui le dévore de l’intérieur pourrait bien être le vainqueur de cet ultime combat.
Je remercie les éditions Milady pour l’envoi de ce roman

J’ai été très heureuse d’apprendre qu’un nouvel opus des Hades Hangmen allait arriver dans nos bibliothèques. Etant une grande fan de l’autrice et de cette série qui est différente, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir ce roman et j’y suis allez un peu à l’aveugle. J’étais persuadée qu’il s’agissait d’une nouvelle histoire donc j’ai éprouvé une légère déception en réalisant qu’on retrouvait des personnages déjà rencontre. Je mentirais si je disais que cette lecture ne m’a pas fait passer un bon moment, mais je déplore quelques répétitions.

Nous retrouvons Flamme et Maddie qui malgré les épreuves précédemment surmontées vont devoir affronter un nouvel ennemi. On retrouve les personnages emblématiques de la série, plus soudé que jamais pour faire face à de nouvelles menaces. Ce tome n’est pas indispensable à l’intrigue et si comme moi vous aviez apprécié ce couple vous passerez un bon moment, mais ça n’apporte pas grand chose à l’intrigue. Hormis découvrir un nouveau mystère, ce tome est assez redondant et ça pourrait freiner certaines personnes.

Après honnêtement bien que j’ai apprécié ma lecture, je trouve que la série perd un peu de sa superbe. C’est toujours un plaisir de retrouver ce clan soudé et de découvrir leur mode de vie, mais l’attrait de la nouveauté se fane un peu de mon côté et j’espère pouvoir ressentir le plaisir des débuts avec le prochain opus. Il y aura toujours une forme d’attachement pour ces personnages qu’on a vus évoluer et qu’on prend plaisir à retrouver, mais j’ai besoin de retrouver les émotions des précédents opus, la découverte d’un couple que tout oppose et la force du lien qui se tisse entre les personnages et la passion naissance.

Je pense que c’est toujours délicat dans une suite d’offrir l’attrait de la nouveauté, et j’ai conscience que ma frustration est infondée, mais il faut que j’arrête de placer la barre si haute. Mon ressenti est un état général dans mes lectures, les autrices chères à mon cœur parviennent à véhiculer un instant d’évasion, mais j’ai l’impression d’être comme anesthésier. Dans le cas précis, plusieurs facteurs ont contribué à troubler ma lecture, à commencer par des éléments extérieurs, fatigue et travail, qui viennent parasiter mes émotions et le fait que mon appréciation du récit, ne dépasse jamais le bon moment avec le sentiment qu’il manque l’élément qui va faire la différence.

Une bonne lecture, bien que ces retrouvailles n’apportent rien et que j’ai eu l’impression de rajouter des épreuves supplémentaires à un couple qui a déjà été bien amoché. Viking a su apporter un peu d’humour et ce fut appréciable dans cette ambiance sombre ou le passé à rouvert de vieilles blessures.

Romance

Dirty Devil | L. J. Shen (All Saints High #1)

Résumé :
Il fera tout pour assouvir sa vengeance… et son désir
Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…
Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.
Je remercie les éditions Harlequin et NetGalley pour l’envoi de ce roman
Sortie prévue le 2 septembre 2020

Je crois pouvoir dire que je n’ai raté aucune parution signée L.J. Shen et à chaque fois, j’en ressors conquise. En toute honnêteté les derniers romans de l’autrice se situaient dans une catégorie plus gentillette et peut-être un peu moins originale, mais si comme moi vous aviez adoré Sinners of Saint, cette nouvelle série devrait vous captiver et vous plonger dans un lycée prometteur.

Daria est en haut de l’échelle sociale, riche, belle et capitaine des pom-pom girls, les filles l’envient et les garçons la désire. Au lycée All Saints High, elle fait la pluie et le beau temps, mais son royaume va commencer à prendre l’eau lorsque Penn capitaine de l’équipe adverse menace de détruire tout ce qu’elle a construit, pour venger l’erreur qu’elle a commise il y a quatre ans.

On pourrait facilement qualifier Daria d’anti-héros, elle n’a rien de douce et mieux vaut ne pas en faire son ennemi. Il est rare que dans les romances nous rencontrions un héros aussi atypique et très franchement cette noirceur c’est rafraîchissant. Lorsque les choses ne vont pas dans son sens, la jeune femme passe en mode « Hulk » et sa haine se déverse sur quiconque se mettant en travers de son chemin. Elle possède les pires défauts qu’on pourrait s’attendre à apprécier chez une héroïne, jalouse, égoïste et extrêmement capricieuse, pourtant il y a une infime part de vulnérabilité qui nous empêche de la détester.

Depuis la disparition de sa sœur jumelle Penn n’est plus que l’ombre de lui-même, à la mort de sa mère il est recueilli par la famille Followhill où vit également Daria.  La cohabitation va nous faire passer par un panel d’émotion d’un côté nous avons un papa protecteur qui menace son invité de représailles s’il touche à sa fille, de l’autre une guerre qui s’installe et enfin un désir croissant qui va nous rendre impatients de chaque confrontation. Le début laisse imaginer une histoire classique avec des similitudes avec Vicious, pour finalement s’avérer surprenante dans certains rebondissements que je n’ai pas vus venir et qui m’ont totalement embarquée dans l’histoire.

J’ai crains au début que l’âge des personnages puissent enlever une part d’intensité dans l’attirance entre Daria et Penn et finalement on aborde des thèmes assez matures et les scènes osées sont parfaitement dosées. Ils ont une alchimie indéniable et malgré leur conflit, Penn est le seul qui voit  vraiment Daria et le fait d’être spectateur dans sa maison n’y est pas étranger. Daria a de gros problèmes de communication et sa relation avec sa mère va s’en trouver dramatiquement touchée. Pages après pages, on est témoin des mauvaises décisions de Mélanie et de l’effondrement progressif de leur relation mère/fille.

J’ai vraiment beaucoup aimé découvrir ce spin-off et j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire de Daria et Penn, même si il est vrai qu’on retrouve les codes de la série Sinners of Saint le récit prend rapidement son indépendance et on se laisse porter par une certaine originalité, que ce soit le choix des thèmes abordés ou encore le caractère explosif des personnages, ou tout simplement les voir lutter entre haine et amour, tout en se découvrant eux-mêmes.

Une très bonne histoire et en bonus découvrir les Sinners en adulte presque responsable ça m’a bien plu, surtout que j’étais un peu comme une groupie durant les quelques apparitions des autres personnages et je suis heureuse de voir que malgré les apparences, ils n’ont pas changé. Bien évidemment la progéniture des autres Hot Heroes ont fait une apparition remarquée et je déplore de devoir attendre si longtemps pour découvrir la suite.

Romance

Landon & Shay | Brittainy C. Cherry (#2)

Résumé :
Shay est tombée amoureuse d’un garçon. Landon, un beau garçon brisé qui avait ses propres démons à affronter. C’était leur histoire d’amour, et elle a fonctionné pour eux jusqu’à ce que leurs vies changent à jamais.
Landon est devenu le nouveau golden boy d’Hollywood. Sa carrière s’est envolée, celle de Shay a stagné. Il a connu un énorme succès alors que ses rêves à elle ne se sont jamais réalisés. Pourtant, Shay a toujours su que Landon avait sa place dans sa vie. Mais aujourd’hui, elle n’est plus sûre d’appartenir encore à la sienne.
Ce roman est le deuxième tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Le premier tome aussitôt terminé, j’ai enchaîné avec le second opus de cette merveille histoire d’amour. J’appréhendais un peu de lire une suite, mais la curiosité est bien souvent la plus forte. Objectivement, cette suite est légèrement en dessous du précédent, mais difficile de ne pas ressortir avec le cœur en miettes quand on découvre le parcours de ces deux belles personnes.

Shay et Landon sont tombés éperdument amoureux dans le premier tome et malgré les embûches ils ont tout fait pour que leur amour dur. Aujourd’hui leur vie va prendre des directions différentes et nous allons les voir évoluer de l’adolescence à l’âge adulte. Alors que tout semble réussir à Landon dans sa carrière d’acteur, Shay va voir progressivement son rêve s’envoler.

L’histoire se poursuit au moment où les événements s’arrêtaient dans le précédent opus, Landon va prendre le temps de guérir et Shay continuer sa vie, progressivement les rôles vont s’inverser et alors que Landon tente de remonter la pente, Shay va vivre des instants difficiles et devoir faire un choix pour s’en sortir indemne. Des années plus tard, Landon semble aller mieux et il est désormais un acteur célèbre, alors il est difficile pour Shay d’oublier son ex-copain, lorsqu’elle suit le parcours de son amour perdu dans la presse. Lorsque leur route va de nouveau se croiser, de vieux souvenirs vont refaire surface et ils vont tous les deux se demander s’ils ont réellement tourné la page.

A plusieurs reprises j’ai eu les larmes aux yeux, notamment dans le début du roman où la dépression de Landon va tout engloutir sur son passage. Face à tant de souffrances, nous allons voir Landon et Shay aller droit dans le mur et les émotions se bousculent, on a envie d’aider Landon à s’en sortir et en même temps, ce n’est que lorsqu’il aura touché le fond qu’il pourra s’en sortir. J’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour Shay dans la première partie du roman, un peu moins dans la seconde où elle a eu tendance à m’agacer dans ses réactions. Néanmoins ça reste une magnifique romance avec un beau message d’espoir.

Les lecteurs d’Eleanor & Grey se feront une joie de retrouver le couple et découvriront leur histoire sous un nouvel angle. Dans cette suite encore, on aborde avec beaucoup de justesse le thème de la dépression et j’ai beaucoup aimé qu’on ne minimise pas cette maladie. En bref, bien que j’aie préféré le tome précédent, la romance m’a tout autant ému dans cette suite.

Romance

Bad Girl, Sexy Boy | Elizabeth O’Roark

Résumé :Pour la sauver des ténèbres, il doit braver l’interdit.
Imbattable. Rebelle. Dangereuse. Olivia traîne une fichue réputation lorsqu’elle intègre l’équipe d’athlétisme de l’université du Colorado. Tant pis, elle n’est pas là pour se faire aimer. Elle est là parce que courir est vital, c’est la seule chose qui parvienne à museler les démons de son passé. Alors, même si son play-boy de coach, que toutes les filles trouvent si sexy, la pousse jour après jour dans ses retranchements, elle compte bien lui prouver qu’elle est la meilleure.
Will n’a jamais voulu d’Olivia dans son équipe. Farouche, imprévisible, violente, elle incarne l’opposé des valeurs sportives, même si elle est son meilleur espoir. Mais, quand il découvre les failles qui menacent de faire sombrer la jeune femme, il comprend tout. Olivia a besoin d’aide. Et, pour l’aider, il doit sortir de son rôle de coach…Ancre

Cette lecture est la parfaite lecture du dimanche, dès les premières pages j’ai réussi à déconnecter mon cerveau qui a du mal à se mettre sur pause en ce moment et ça été un vrai bonheur de profiter de cette lecture en oubliant le reste. Depuis plusieurs semaines, j’ai besoin de lecture captivante pour profiter pleinement et celle-ci n’aurait pas pu me combler davantage. J’avais déjà un petit aperçu avec le résumé alléchant et les divers retours que j’avais pu lire, mais j’ai vraiment été sur mon petit nuage durant ma lecture.

Nous suivons Olivia une jeune femme avec un lourd passif, aujourd’hui elle contrainte d’intégrer une nouvelle université, car suite à une bagarre elle s’est fait renvoyer de sa précédente équipe d’athlétisme. Bien évidemment, malgré les kilomètres entre les deux établissements, sa réputation la précède et immédiatement le département sportif et son nouveau coach la mettent en garde sur son comportement. On ne peut pas dire que Will soit ravi d’accueillir Olivia au sein de l’équipe, bien qu’elle fasse partie des meilleures athlètes, son comportement autodestructeur et son rejet face aux règles, ne fait que l’agacer et il est persuadé qu’elle va créer des problèmes et dans un sens il n’a pas tort.

Olivia est un personnage solitaire qui aspire simplement à faire partie d’une équipe d’athlétisme, car elle est excellente en course. Son comportement va en contradiction avec le besoin de cohésion de l’équipe et bien qu’elle soit l’une des meilleures, son côté rebelle va lui valoir plusieurs réprimandes. Je n’ai pas souvenir d’avoir déjà rencontré une héroïne qui soit autant imprévisible, une fois n’est pas coutume c’est le héros qui va canaliser les pensées de notre farouche sportive. Bien évidemment son manque de confiance dans ceux qui l’entoure va être difficile à combattre, mais Will va s’accrocher et sa détermination, va progressivement aider à fendiller l’armure de son étudiante.

Bien qu’il n’ait aucune confiance dans la nouvelle venue, Will va être intrigué par cette jeune femme qui a un don pour la course et qui semble sombrer. D’abord réticent, il va chercher à comprendre pourquoi Olivia a ce comportement et face à l’étendue des bagages émotionnels de la jeune femme, il n’aurait jamais pu imaginer à quel point son soutien allait l’aider à sortir la tête de l’eau. Lui-même a quelques problèmes, mais ça n’a rien de comparable. L’attirance est immédiate, mais compte tenu de la position de chacun, ce n’est pas une option de succomber. Pourtant, face aux problèmes d’Olivia, il ne va pas hésiter à lui tendre la main et l’aider à s’en sortir en s’impliquant émotionnellement et c’est ce qui va rendre la situation encore plus intense.

J’aurais encore beaucoup de choses à dire pour vous donner envie de découvrir ce roman, mais il faut surtout retenir que le couple n’aurait pas pu être mieux assorti, l’intrigue est à la fois captivante et éprouvante, mais ce que je retiendrais la manière dont est abordé l’amour interdit. Tomber amoureux émotionnellement de son partenaire ça n’a pas de prix et même si, ça peut paraître frustrant de les voir garder leurs distances. Personnellement j’ai adoré la relation qu’ils développement et cette confiance qu’ils entretiennent. Mention spéciale à la maman de Will, qui est une femme exceptionnelle. Cette lecture aurait pu devenir un coup de cœur, mais à la fin il y a une légèrement accélération du rythme et la conclusion se précipite sans raison. Ça reste un détail, car l’histoire qui est vraiment excellente. Je suis ravie de voir que c’est la deuxième parution chez les Éditions Harlequin qui fait palpiter mon petit cœur.

Fantasy, Romance

Baiser brûlant | Jennifer L. Armentrout (The Dark Elements #1)

Résumé :
Layla est un être unique. Non seulement ses baisers sont capables de tuer n’importe qui ayant une âme, mais elle est aussi la seule représentante de son espèce : mi-gargouille, mi-démon. Or, quand on grandit au sein d’un clan de Gardiens chargés d’anéantir les créatures démoniaques pour protéger l’humanité, mieux vaut faire profil bas et cacher ses sentiments. En particulier auprès du charmant Zayne, qui la voit davantage comme une petite sœur. Lorsque Layla rencontre Roth, un démon aussi dangereux que séduisant, la liste de ses priorités change quelque peu. En effet, ce dernier prétend connaître tous ses secrets, notamment celui de ses origines…

Jennifer L. Armentrout a un style bien à elle et encore une fois c’est avec des papillons dans le ventre que je termine ma lecture. J’avais beaucoup apprécié Covenant et Origine, mais avec cette nouvelle série on atteint l’excitation qui avait accompagné ma lecture de Lux. Encore une fois l’univers qui se dessine est captivant et les personnages ont tout pour plaire.

Nous sommes plongées dans un monde où les Gargouilles et les Démons sont en guerre. Au milieu de tous ces clans notre héroïne Layla a la particularité d’être mi-gargouille, mi-démone et un seul baiser d’elle pourrait tuer n’importe qui ayant une âme. Difficile de trouver sa place lorsqu’on est la seule représentante de son espèce, au fil des ans les gargouilles qui l’ont recueilli enfant, se sont servi de son don unique pour traquer les démons, mais à l’aube de ses dix-sept ans, elle fait la connaissance du ténébreux Roth un démon supérieur qui est aussi dangereux que séduisant et qui semble tenir les réponses liées à ses origines et connaître tous ses secrets.

Vous connaissez mon aversion pour les triangles amoureux, et cette histoire développe plus ou moins des sentiments partages. Comme seule Jennifer L. Armentrout sait le faire, nous avons deux héros que tout oppose et qui ont un fort potentiel. D’un côté nous avons Zayne, le gardien protecteur avec qui elle a grandi et qui la considère Layla comme sa petite sœur et de l’autre le ténébreux Roth qui est un démon et par définition son « ennemi », mais qui lui fait ressentir des émotions différentes. Personnellement mon cœur a fait son choix, et il n’est pas sans rappeler notre très cher Daemon, mais je vous laisse découvrir lequel mettra vos sens en éveil. Dans un sens, c’est un peu plus compliqué qu’un triangle amoureux, et l’histoire n’est pas véritablement centrée sur la romance, mais elle a son importance.

J’ai trouvé qu’on était dans un univers riche et j’ai beaucoup apprécié découvrir le décor, les personnages et leur histoire. Il y a cet aspect de l’histoire qui évoque la guerre entre le bien et le mal, pour finalement mettre en lumière que les gargouilles ne sont pas forcément tous des êtres bons et en opposition, les démons ne sont pas tous foncièrement mauvais. Au milieu de tout ça, nous avons Layla qui a toujours pensé qu’elle était du côté des gentils et bien que l’aspect de son histoire ne lui soit pas totalement révélé, elle a grandi dans un foyer qui a tenté de l’intégrer à son clan et même si, elle n’était pas totalement considérée comme un membre à part entière, ils se rapprochent le plus de ce qui qualifierait de famille. Et grâce au lycée, elle peut prétendre à un semblant de normalité, en étant intégrée par les humains et ses amis sont géniaux. J’ai beaucoup aimé sa personnalité, à la fois douce et combative. Sa rencontre avec Roth va lui ouvrir les yeux sur sa condition et lui apporter beaucoup.

Ce premier tome réunit tout ce qui fait sensation lorsque je lis un roman de Jennifer L. Armentrout, une intrigue prenante, de l’action, de l’humour et bien évidemment une romance qui pose ses bases et qui pourrait demeurer forte dans les prochains opus. Avec une telle fin, on ne peut qu’être excitée à l’idée de découvrir la suite. Impossible de passer à côté si vous appréciez Jennifer L. Armentrout et pour les autres lancez-vous, ça semble être l’occasion.