New Romance, Romance de Noël

Un Noël sans fin | Christina Lauren

Résumé :
Maelyn Jone (en pleine crise de la quarantaine), vit avec ses parents, déteste son job-qui-ne-mène-nulle-part, et sa dernière bourde sentimentale a pris des proportions épiques. Mais le pire de tout : ce sera le dernier Noël qu’elle passera dans le lieu qu’elle aime le plus au monde : la cabane enneigée de l’Utah où chaque année depuis sa naissance elle célèbre Noël en famille, et avec ses deux autres familles de cœur. Au volant de sa voiture alors qu’elle s’éloigne de la cabane pour la dernière fois, des pneus crissent, un bruit de tôle retentit…puis Écran noir. Elle se réveille à bord d’un avion bondé à destination de l’Utah, où elle recommence les mêmes vacances encore et encore. Comment briser le cycle infernale de cette boucle du temps ? Et finalement rencontrer le véritable amour sous une branche de gui ?

La saison des lectures de Noël est officiellement lancée, c’est l’occasion de me concocter une pile à lire spéciale.

Nous faisons la connaissance de Mae, une jeune femme de vingt-six ans pas du tout en pleine crise de la quarantaine comme l’indiquait le résumé, mais en plein questionnement sur sa vie et sur son avenir. En effet la jeune femme a été contrainte de retourner vivre chez sa mère après un échec professionnel et se voit aujourd’hui dans un poste qu’elle déteste. A l’occasion des vacances de Noël, Mae se rend en Utah dans sa famille de cœur où elle a passé chacun des Noëls de son enfance. Après avoir appris qu’il s’agissait du dernier Noël au chalet, sur la route du retour la jeune femme se questionne sur sa vie et alors qu’un accident se produit, la jeune femme se réveille dans l’avion le premier jour de ses vacances. Et elle revit encore et encore ces quelques jours sans comprendre comment briser ce cycle sans fin.

Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, j’ai bien aimé l’ambiance chaleureuse des fêtes et le lien entre ces deux familles qui malgré leurs différences, se complètent à merveille. Mae est une jeune femme qui n’a jamais fait de vagues et elle a de bons côtés, mais honnêtement je n’ai pas réussi à m’attacher. Certes la romance est mignonne, mais il m’a manqué la petite étincelle. Je pense que c’est lié au fait qu’ils se connaissent depuis des années et ce qui est une évidence pour eux, est source de frustration pour la romantique en moi, car la romance arrive finalement assez rapidement.

Après on a une bonne ambiance de Noël, un groupe d’amis proches, des moments de complicité, des rapprochements et c’est une lecture de saison, mais ce duo d’autrices m’avaient habitué à des romances pleines d’intensités et des personnalités plus développées. Ce roman n’est pas mauvais, le style est également fluide, il ne répond pas complètement à mes attentes. Je serais malgré tout au rendez-vous pour la prochaine publication de Christina Lauren.

Romance de Noël

Les Azalées fleurissent en hiver | Dahlia Blake

Résumé :
1er décembre. Vingt-trois jours avant Noël, vingt-quatre avant l’anniversaire d’Azalea, vingt-cinq avant son mariage. Pourtant, ce jour-là, Azalea laisse ses clefs sur le meuble de l’entrée, attrape une valise et son livre préféré, et s’envole pour la Martinique. Là-bas, elle retrouve la chaleur de son enfance, les traditions qui l’ont vue grandir, les Chanté Nwel et les colibris, et… Kaï. Kaï qui, en dépit du temps qui a passé, est toujours aussi insupportable avec ses plaisanteries dignes d’une cour de récré et sa détermination à la rendre folle.
Alors pourquoi ne peut-elle s’empêcher de baisser sa garde ? Et pourquoi, dans ses yeux à lui, a-t-elle l’impression de devenir la fleur la plus précieuse du monde ? Elle n’était pourtant pas venue pour ça, et n’est pas du tout prête à faire confiance à qui que ce soit. Plus maintenant.
Mais si c’était ça, Noël : l’heure de rencontrer enfin les personnes qui nous étaient destinées ?

Cette année je suis un peu sortie de me zone de confort en m’intéressant à des romances de Noël où je ne connaissais pas les autrices et je dois dire que mes trois lectures parues chez Hugo Poche m’ont plongé dans l’ambiance à l’approche des fêtes. J’ai beaucoup apprécié de décoller pour la Martinique, le décor change des habituelles romances à la neige.

L’histoire débute le 1er décembre, Azalea notre héroïne est en plein essayage de sa robe de mariée et pour une raison inconnue, la jeune femme décide de tout quitter en laissant sa vie parisienne pour s’envoler pour sa terre natale en Martinique. Sur place elle y retrouve sa tante, et ses souvenirs d’enfance, le village en plein préparatif de Noël va la faire renouer avec un ancien camarade de classe Kaï, qui a toujours eu le don de la rendre folle et qui continue encore.

J’ai apprécié les chapitres sous forme de calendrier de l’avant, avec une date par chapitre et ça aurait presque valu le coup de lire un chapitre par jour avant Noël. Nous allons suivre dans des chapitres alternés Azalea et Kaï dans leur parcours, chacun à ses propres démons à combattre et même si au premier abord leur relation est loin d’être au beau fixe, ils vont apprendre à baisser la garde et se découvrir des points communs. Lorsque Azalea arrive sur l’ile, elle n’est pas très ouverte et son passé, va la pousser à garder les autres à distance.

Lorsqu’elle retrouve Kaï les souvenirs vont refaire surface et j’ai trouvé qu’ils avaient parfois des mots durs l’un envers l’autre. Bien entendu ils vont finir par s’apprivoiser, mais personnellement même si Kaï a des bons côtés, une scène en particulier est assez rédhibitoire pour moi, même s’il admet avoir mal réagi et qu’il écoute les conseils de ses amies féminines, ça ne l’empêche pas la scène suivante d’être assez imbuvables. En revanche, j’ai été admirative du parcours d’Azalea et de la manière dont elle va se sortir d’une situation qui aurait pu la détruire. Sa relation avec sa tante est belle et j’ai pris plaisir à la voir s’épanouir. Les personnages secondaires sont plutôt chouettes et ils m’ont fait passé un bon moment grâce à leur complicité et leur humour.

Du côté de la plume, tout dans l’écriture ne m’a pas plu. Je déplore quelques longueurs et on passe un peu trop brutalement de la haine à l’amour entre Azalea et Kaï. Je ne cautionne pas certains propos méchants, et je n’ai pas perçu le moment où leurs sentiments ont évolué. Néanmoins, une fois l’attirance avérée la romance est assez mignonne. L’alternance des points de vue est appréciable et les retours dans le passé d’Azalea assez touchants. Le décor est original et j’ai pris plaisir à passer Noël au soleil, je ne sais pas si l’autrice a écrit d’autres romans, mais j’ai l’impression qu’elle en est à ses débuts donc même si ce n’est pas parfait, c’est plutôt encourageant.

New Romance, Romance de Noël

La romance presque parfaite d’une accro à Noël | Laura S. Wild

 

Résumé :
Zoé est passionnée par Noël, à tel point qu’elle a décidé d’en faire son métier en créant son entreprise d’événementiel. Sa mission ? Répandre la magie des fêtes partout où elle passe et créer des décors féériques pour ses clients…
Mais, accaparée par son travail, Zoé néglige depuis quelque temps les moments en famille. Elle décide donc de prendre de bonnes résolutions: cette année, elle va déléguer, s’accorder des vacances et retourner dans sa ville natale pour passer du temps avec les siens. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est d’embarquer Ethan dans ses bagages…
Pour ce journaliste, Noël n’est qu’une fête de plus, à laquelle on accorde bien trop d’importance. Alors, quand le magazine qui l’emploie lui demande de rédiger un article sur Zoé et son entreprise, il se retrouve bien malgré lui embarqué dans un tourbillon de décorations, de sapins et de pâtisseries en compagnie de la jeune femme et de sa famille aussi mordue qu’elle. Entre l’accro à Noël et un sceptique des fêtes, y a-t-il de la place pour une romance (presque) parfaite ?

C’est un vrai paradoxe, je suis dans un état d’esprit où j’ai envie de lire des romances de Noël et j’ai un retard monstrueux dans l’achat de mes cadeaux de Noël et du coup j’ai passé mon samedi à lire plutôt qu’à faire mes achats. Je suis tombée par hasard sur cette romance en cherchant celles qui étaient les mieux notées à la saison de Noël et je dois dire que ça été une belle découverte.

Zoé est passionnée de Noël depuis toujours et c’est tout naturellement qu’elle a décidé d’en faire son métier en montant son agence d’événementielle. Tous les ans, la jeune femme et son équipe sont appelées pour rependre la magie de Noël et sa notoriété n’en devient que plus grande. Après quatre ans, de travail acharné, Zoé s’accorde enfin des vacances quelques semaines avant Noël et décider de passer du temps dans sa ville natale. Ses projets vont être bouleversés lorsqu’un journaliste chargé d’écrire un article sur son ascension décide de l’accompagner pour dresser un portrait fidèle de la jeune femme. Quand une accro à Noël et un sceptique de Noël se retrouver à passer du temps ensemble dans un décor féérique, c’est le début d’une histoire pleine de magie.

Nous faisons la connaissance de Zoé, une jeune femme pétillante qui a grandi dans une ville où Noël est un mode de vie, passionnée par cette saison elle est heureuse d’avoir pu en faire son métier. Son retour aux sources est une vraie bouffée d’air frais et la complicité qui unit cette famille est belle à voir. Lorsqu’elle fait la connaissance d’Ethan, on peut dire que la première rencontre est un peu chaotique, alors dès le début les deux protagonistes vont avoir quelques préjugés l’un envers l’autre et ça va conditionner une partie de leur relation. Alors sans surprise, la romance va prendre son temps pour s’installer et on va être témoin de la magie de Noël. Je n’aurais pas été contre un peu plus d’approfondissement, il y a un petit goût d’inachevé dans la naissance des sentiments, mais honnêtement quand on est plongé dans la lecture on n’y pense pas et son se laisse transporter dans ce village de Noël.

J’ai apprécié que le récit soit court et le style de l’auteure retranscrit une certaine douceur liée à cette ambiance de Noël. On imagine sans mal le décor féérique qui accompagne les personnages et j’en suis venu à regretter de ne pas vivre aux États-Unis pour vivre un Noël comme dans les téléfilms de Noël. Les personnages secondaires sont également touchants et contribuent à avoir le sentiment de sentir comme à la maison. C’est le genre d’histoire mignonne qu’il me fallait et je recommande chaudement pour savourer cette période.

Romance de Noël

Rendez-vous au chalet des cœurs oubliés | Emily Blaine

 

Résumé : Pour Noël, elle va le rendre dinde !
La première fois que Nicolas a rencontré Louise, il l’a prise pour une folle furieuse qui essayait de voler les bocaux de cornichons dans son Caddie.
La deuxième fois que Nicolas a vu Louise, il venait de défoncer la porte des toilettes pour hommes dans lesquelles elle était enfermée.
Clairement, Louise n’a rien à voir avec les femmes qu’il fréquente habituellement,  lorsqu’il profite de son aura de célèbre guitariste de rock pour tromper la solitude de ses nuits. Éternelle optimiste, gourmande propriétaire d’une chocolaterie, elle est aussi une passionnée  –  limite obsessionnelle  –  de Noël. Sauf que lui  déteste  Noël. Et qu’il s’est laissé embarquer dans le rôle du faux petit ami de Louise pour faire enrager l’ex de cette dernière. Dès lors, Nicolas n’a qu’une seule certitude : ces vacances de fin d’année à la montagne promettent d’être tout sauf reposantes…

Première lecture de Noël et je ressors avec des étoiles plein les yeux. C’est une lecture idéale en cette période où les marchés de Noël commencent à ouvrir et où la magie des fêtes se propage peu à peu, l’histoire est classique, mais ça fonctionne parfaitement, le duo s’accorde à merveille et on garde le sourire aux lèvres et la romance est craquante avec une pointe de gourmandise.

Si comme moi vous avez un mémoire de poisson rouge, sachez que cette histoire indépendante est liée à une autre romance d’Emily Blaine T’embrasser sous la neige, qui évoquait la romance d’un autre membre du groupe. Dans ce roman, nous allons retrouver Nicolas membre d’un célèbre groupe qui après une tournée fatigante décide de prendre une pause bien méritée avec le reste du groupe, c’est dans ce contexte qu’ils vont louer un chalet en Savoie

La première rencontre entre Nicolas et Louise est assez amusante puisque c’est une passion commune pour les cornichons qui vont les amener à avoir une altercation, quant à leur seconde rencontre elle vaut aussi son pesant d’or et ces deux rencontres auront eu le mérite de me faire sourire. A première vue tout oppose ces deux personnages, et au fil des pages nous allons découvrir que leur différence va les rapprocher et nous offrir plusieurs scènes adorables.

Louise est une jeune femme pétillante qui est passionnée par Noël et qui ne va pas hésiter à laisser libre cours à cette passion dans sa boutique de chocolat. J’ai adoré sa fraicheur et cette petite touche de folie, sans jamais tomber dans l’excès. A commencer par son côté groupie qu’elle va rapidement mettre de côté et se laisser charmer par Nicolas. Dans un premier temps elle va être hyper excitée de rencontrer son idole et progressivement elle va se rendre compte de l’énormité de la situation, elle une fille totalement normale qui flirte avec une rock star. La situation est improbable et va lui donner quelques complexes, mais chaque instant passé en  sa compagnie va la sortir de sa routine, en la faisant espérer que malgré celle qu’elle est, peut-être que le bonheur est à la clé.

Nicolas vit un peu dans l’excès depuis le décès de son meilleur ami et ne se sentant pas légitime d’éprouver de la peine face à Evan, on va le voir refouler ses sentiments et enchainer les conquêtes pour étouffer son mal-être. Sa rencontre avec Louise va complètement changer sa manière de penser des femmes, car elle n’a rien à voir avec celles qu’il côtoie et ses réactions  vont s’avérer parfois surprenantes. A commencer par cette comédie qu’ils vont commencer à jouer pour sauver l’honneur de Louise face à son ancien petit ami, bien évidemment le jeu d’acteur va rapidement montrer que la réalité n’est pas loin et j’ai savouré chaque interaction, à la fois drôle, pleine de tension et dans une ambiance de Noël avec les parfaits ingrédients, un groupe d’amis soudé, un Noël sous la neige et bien évidemment du chocolat à profusion.

Je dois dire que j’ai terminé ma lecture avec une furieuse envie de chocolat et je n’aurais pas été contre être bloqué dans la neige avec un certain musicien. L’histoire est très bien écrite, mais ce n’est pas une surprise lorsqu’un roman est signé Emily Blaine, j’ai apprécié la douceur de la romance qui se savoure comme un chocolat qui fond sur la langue. Je ne peux que vous recommander de sortir le plaid, le chocolat chaud et si vous ne l’avez pas fait de décorer votre sapin de Noël. Je trouve que c’est l’histoire le remède idéal à la morosité.

Romance, Romance de Noël

Cap de séduire pour Noël ? | Mily Black

Résumé :
Si elle veut préserver son coeur, elle devra le battre au jeu des sentiments.
Léopoldine savait déjà que sa colocataire était du genre imprévisible. Mais elle ne s’attendait certainement pas à ce que celle-ci ait invité Samuel, son nouveau voisin, et Yann, l’ami de ce dernier, sans même la prévenir. Si elle n’est pas du genre à baisser la garde facilement, elle se souvient encore des frissons qui ont parcouru son corps lorsqu’elle a aperçu Samuel la première fois. De prime abord, cet homme aux longs cheveux blonds et à la carrure imposante lui a semblé très intimidant… et surtout beaucoup trop séduisant. Tout à fait le style de mecs dont elle a appris à se méfier… Alors elle comptait bien tenir celui-ci à distance. Mais c’était sans compter sa chère colocataire, qui vient de leur proposer une idée « brillante » : se lancer une liste de vingt-quatre défis jusqu’à Noël. De toute évidence, la stratégie « éviter le voisin » n’est plus une option…

Au moment où j’écris cette chronique nous serons le 24 décembre demain, donc je pense qu’on peut officiellement clôturer ma pile à lire de saison et cette petite lecture, sera très certainement ma dernière romance de Noël de l’année. J’ai beaucoup aimé les chapitres sous forme de Calendrier de l’Avant et ça l’aurait presque donné envie de lire un chapitre par jour pour l’originalité.

Samuel est un personnage au physique imposant, tout chez lui peut paraître intimidant : sa carrure, sa barbe fournie qui lui donne des airs d’ours, et sa grosse voix qui impose le respect. Lorsque Léopoldine le rencontre, elle est intimidée et Samuel va immédiatement être intrigué par cette jeune femme qui semble vouloir disparaître dans le décor. Afin de percer le mystère qui entoure sa voisine, le viking va tenter de mettre en avant sa gentillesse et sa tendresse, mais la tâche va s’avérer être compliquée.

J’ai beaucoup aimé la narration d’un point de vue totalement masculin et ça permet d’attiser la curiosité sur l’histoire de Léopoldine, qui au fil des jours en dévoile un peu plus sur sa personnalité. Bien qu’il soit d’abord réticent à se lancer dans ce calendrier de l’avant sous forme de défi, l’attirance qu’il éprouve pour Léopoldine va le pousser à revenir chaque soir. Malgré un côté un peu rustre on prend plaisir à le voir devenir aussi doux qu’un agneau lorsqu’il côtoie Léopoldine . Il va s’avérer être surprenant toujours à l’écoute du moindre signe d’inconfort de la jeune femme et il va beaucoup se questionner sur les raisons de sa méfiance. La curiosité est à son comble et on ne peut qu’élaborer des théories et savourer l’ouverture de Léopoldine comme une victoire.

L’idée des 24 défis est originale et bien que la romance soit au centre de l’intrigue, l’amitié qui unit notre quatuor est également très belle. Que ce soit la complicité entre Samuel et Yann, ou la tendresse entre Léopoldine et Carine. Tous les quatre vont être témoin du jeu de séduction qui va naître entre Léopoldine et Samuel, bien que notre héroïne ne soit pas forcément consciente de l’effet qu’elle produit, elle va nous offrir une belle évolution et dévoiler une belle personnalité. La romance est touchante et on ne peut qu’être attendri.

Encore une fois Mily Black parvient à insuffler une dose de bonheur dans sa lecture et à défaut d’avoir pu vivre les aventures de nos héros covid oblige)ça donnera des idées pour quand ces activités seront de nouveaux possibles. Une chouette romance de Noël que je vous recommande. Bon par contre, je suis un peu déçue de mon bilan de Noël avec seulement trois livres lus, mais ces trois romances ont contribué à la magie de Noël et tout ce qu’on attend quand on ouvre une lecture de Noël l’atmosphère et la romance doudou.

Romance de Noël

Les Ours mal léchés s’apprivoisent à Noël | Valentine Stergann

Résumé :
Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l’impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n’hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown.
À l’aube des fêtes de fin d’année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagénaire loufoque, une pétillante serveuse… mais surtout Rudolph, solitaire et bourru, veuf depuis deux ans. Aussi attirant qu’agaçant, cet homme des cavernes se maintient tant bien que mal au-dessus des flots grâce à son fils.
Et si l’étincelante Irène réussissait à le faire sourire à nouveau ? Et si c’était ça, la magie de Noël ?

Je poursuis mon immersion dans l’ambiance de Noël en piochant une petite romance bien sympathique qui m’a donné l’impression de voyager. J’ai repéré ce roman dès sa sortie, mais ce n’est qu’en apprenant que son autrice avait publié Si belle, Sybille que j’ai craqué. J’avais déjà très envie de découvrir l’histoire, mais je voulais surtout savoir si la plume de l’autrice me plaisait autant dans un roman moins jeunesse. Ce qui rapproche ces deux romans, c’est qu’on aborde des thèmes de société que je trouve important d’évoquer en littérature.

Irène notre héroïne est à un tournant de sa vie et elle se pose beaucoup de questions sur ses envies, son avenir et ses besoins. Alors lorsque une vieille amie de sa défunte grand-mère lui lègue une maison en Angleterre, elle y voit une opportunité de changer d’air et de se redécouvrir en tant que femme. Soudainement vivre cette aventure devient vitale pour Irène et c’est comme ça qu’elle s’envole en solo pour Charleston pour vivre cette nouvelle vie.

Sur place elle va faire la connaissance d’une partie des habitants de cette petite communauté, à commencer par Jacob son voisin qui va s’avérer être un complice attachant et immédiatement une relation de confiance va naître entre eux, il lui permettra parfois de se reposer que quelqu’un et d’apporter des conseils à Irène. Et elle va en avoir besoin, car dès qu’elle fait la connaissance de son autre voisin, celui-ci n’hésite pas à lui claquer la porte au nez.

Les personnages principaux et secondaires sont assez complémentaires, chacun apporte sa pierre à cette histoire et les sentiments qu’ils développent, bien que différents sont tout aussi touchants. D’un côté un à une belle histoire d’amitié et une complicité qui vous fera sourire et de l’autre, une héroïne qui manie habituellement le dressage d’ours mal léchés. Irène c’est le rayon de soleil de cette histoire et pourtant son parcours m’a attristé, elle est dans un moment clés de sa vie et ce voyage va lui apporter la remise en question dont elle avait besoin. Malgré les doutes, elle va habilement se redécouvrir en tant que femme et fera tout pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.

Rodolphe son voisin, va s’avérer être d’une incroyable impolitesse et ses interactions aux débuts auraient mérité quelques baffes. Rapidement nous en apprenons plus sur son histoire et bien qu’il reste un personnage difficile à cerner, j’étais curieuse de découvrir son histoire. Et malgré son côté un peu rustre, chaque bribe d’informations nous pousse à être attendri par son parcours, et on est à la fois fière de lui quand il remonte doucement la pente, et triste pour lui quand il a des bas. Sa rencontre avec Irène va changer sa vie et elle va insuffler le grain de folie qui lui manquait et grâce à cette relation naissante, il va progressivement laisser sa voisine rentrer dans sa vie, mon seul regret c’est la rapidité, je m’attendais à voir notre ours, plus difficile à amadouer.

Néanmoins ça n’enlève rien à l’histoire qui est vraiment sympathique et qui m’a vraiment fait passer un bon moment. C’est typiquement le genre d’histoire que j’espérais lire en cette période de Noël et la plume de l’autrice a encore une fois parfaitement atteint son objectif. Imaginez un plaid tout doux, un chocolat chaud bien gourmand et une romance de Noël que demandez de plus ?