Fantasy, Romance, Science Fiction

Onyx | Jennifer L. Armentrout (Lux #2)

ImpressionTrès bonCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Le tome précédent se terminait avec une pointe de défi de la part de notre Daemon adoré. Après que le jeune homme ait soigné Katy en utilisant son don, elle est persuadée que ce lien qui s’est créé est à l’origine de la soudaine attraction qu’éprouve Daemon envers elle et il va redoubler d’efforts pour lui prouver qu’il est tout ce qu’il y a de plus sérieux dans ses sentiments et qu’elle est celle qu’il veut.

C’est un Daemon totalement différent qu’on retrouve, finit le petit air supérieur et les crasses envers Katy. Ici c’est un jeune homme joueur, plaisantin, attentionnée et surtout très protecteur envers les gens qu’il aime. Un jeu de chat et de la souris va commencer à voir le jour et si au début j’étais plutôt attendrie par leur échange, l’arrivée d’un nouveau personnage va venir ajouter son grain de sel. Blake est mignon et surtout il est humain. Katy voit là l’occasion de sortir de ce cauchemar dans lequel ont l’a entraîné depuis son arrivée en ville. Sous le regard critique de la famille Black, Katy va essayer de donner une chance à Blake en essayant d’apprendre à le connaître, mais Daemon est loin d’avoir dit son dernier mot et il n’a pas l’intention de voir Katy lui échapper, sans se battre pour elle.

Katy a beaucoup changé depuis le tome 1, elle est devenu plus courageuse et plus forte. Mais elle a gardé son don, à se foutre dans des situations improbables et son manque de réflexion va lui coûter beaucoup. J’ai compris son choix de tenir Daemon éloigné et j’ai apprécié qu’elle le laisse ramer un peu après la manière dont il l’a traité. Mais clairement, elle abuse un peu en termes de durée, il lui prouve sa bonne foi et elle ne cesse de le repousser, j’avais juste envie de le crier d’arrêter ses caprices et d’accepter l’évidence. Parce que honnêtement, elle n’a aucune raison valable, donc en tant que lecteur ça me fait enrager de les voir faire un pas en avant, puis deux pas en arrière.

Petite déception du côté de l’intrigue, j’ai eu l’impression de relire le tome 1, beaucoup d’éléments se rejoignent et on avance très peu dans les questions qu’on peut se poser. La fin apporte un peu de tension et de suspense, mais malheureusement la progression de l’histoire centrale arrive trop tard à mon goût. L’amitié entre Dee et Katy est évoquée à plusieurs reprises, mais les évènements les éloignent et j’ai trouvé ça dommage, car c’est un personnage que j’aime beaucoup, notamment grâce à sa bonne humeur et sa folie. J’espère retrouver leur complicité dans la suite, et voir une évolution du côté de Matthew, Ash, Andrew… qui sont présents, mais interagissent peu dans ce tome.

En bref, un tome qui se dévore et des personnages envoûtants qui évoluent pour mon plus grand plaisir. L’auteure réussit à nous surprendre, mensonge, trahison, personne n’est à l’abri. Mais heureusement, un peu plus de douceur la romance qui occupe une place importante. La fin est inattendue, j’aurai presque le regret de l’avoir terminé si vite, car maintenant c’est fini et je n’ai qu’une envie, découvrir la suite. L’univers me plaît toujours autant et même si l’histoire n’avance pas beaucoup, c’est un véritable bonheur de replonger dans cette histoire. Je suis définitivement fan de Jennifer L. Armentrout.

Retrouvez mon avis sur Obsidienne #1  ICI
Signature Lucie

Science Fiction, Young Adult

La mer infinie | Rick Yancey (La 5e vague #2)

ImpressionTrès bonCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

Nous retrouvons notre petit groupe composé de Cassie, Zombie, Ringer, Sammy et les autres, cachés dans un hôtel afin d’établir un plan. En vérité, ils n’ont pas beaucoup de possibilités et rester au même endroit est trop dangereux, surtout depuis qu’ils ne sont plus seuls. Ringer va décider de partir explorer les environs afin de trouver une grotte susceptible de les accueillir. Mais les choses se passent rarement comme on l’attendait en cas de guerre et ils ne sont pas au bout de leur peine.

Cassie est heureuse d’avoir retrouvé son petit frère, mais déplore d’avoir perdu Evan. Surtout que le cas Evan Walker ne fait pas l’unanimité parmi le petit groupe. Même s’il lui a promis de la retrouver, elle commence à perdre espoir. Malheureusement de son côté, il ne se passe pas grand-chose, même si elle garde un peu la parole, c’est principalement Ringer qui est mise en avant. Elle occupe presque la moitié du récit et ça nous donne la possibilité d’en apprendre davantage à son sujet, je ne suis pas très fan de son personnage, mais ce n’est pas désagréable de connaître son histoire, surtout que vue que le groupe est séparé ça nous donne la possibilité de pouvoir la suivre dans son périple. Evan a également davantage la parole et même s’il reste relativement secret, j’aime beaucoup son histoire. Son amour pour Cassie est sa force et c’est grâce à ça, qu’il réussit à avancer, pour tenir sa promesse.

En fait, y a une part de déception, j’ai trouvé que l’auteur avait perdu l’essence même du personnage de Cassie. Elle s’est battue tout au long du tome 1 et elle a prouvé qu’elle était capable de faire beaucoup de choses. Alors qu’ici, elle n’a pas la possibilité d’intervenir, Zombie est aux commandes de sa petite troupe, Ringer n’hésite pas à la rabaisser, parce qu’elle ne comprend pas son histoire avec Evan et même Sammy m’a déçue, sa sœur à tout fait pour retrouver son petit frère et même s’il est devenu un soldat qui répond aux ordres de Zombie, elle mériterait davantage de soutien. Sammy est prêt à suivre Zombie, quitte à laisser sa sœur. Et très franchement, le petit Sammy innocent m’a énormément manqué, je sais qu’il a vécu des choses difficiles, mais ça explique pas qu’il soit si ingrat envers Cassie.

En bref, j’ai trouvé que l’histoire n’avançait pas beaucoup, la première partie de l’histoire est même plutôt molle. Certes, il y a pas mal d’action et on ressent toujours autant d’intensité, mais j’aurai aimé en apprendre davantage et plus tôt que vers les derniers chapitres. Le point positif, c’est que l’auteur ne tombe pas dans un schéma de répétition, il avance lentement, mais il avance.  Par contre, par moments le récit est un peu confus et je n’ai pas toujours compris où l’auteur voulait en venir. L’action c’est bien, mais j’aurai préféré rentrer dans le vif du sujet et sentir qu’on avançait, voir où l’auteur voulait mener ses personnages. J’ai l’impression qu’ils passent leur temps à se cacher, tuer des gens, fuir et aucune solution pour l’avenir n’est amenée, ils se laissent mener par les évènements. Où est l’objectif de tout ça ? Quel objectif sur le long terme ? Beaucoup de questions, qui je l’espère trouveront une réponse satisfaisante dans le dernier tome de cette série. Une lecture agréable, mais pas assez poussée.

Retrouvez mon avis sur La 5e vague #1  ICI
Signature Lucie
Science Fiction, Young Adult

La 5e vague | Rick Yancey (#1)

ImpressionTrès bon

J’arrive un peu après la bataille, ce roman est sortie y a quelque temps déjà, mais je m’étais promis de lire les tomes sortis avant l’arrivée du film. Maintenant que c’est chose faite, je suis agréablement surprise par ce premier tome. Le début a été difficile, j’ai eu quelques difficultés à m’imprégner complètement de l’histoire et j’avais peur d’en ressortir déçue. Au final, plus j’avançais et plus je me suis retrouvée à tourner les pages dans l’espoir de découvrir les réponses qui s’imposaient devant moi.

L’histoire se situe dans un univers post-apocalyptique, le monde a été dévasté après l’arrivée des Autres. Leur venue est synonyme de mort et la race humaine a peu à peu été éradiqué. La 1re vague a été marqué par une coupure d’électricité générale, puis est venu la 2e vague déferlante, suivi de la 3e vague sous la forme de maladie et pour finir 4e vague où les rares survivants ont pu observer le silence. Cassie est l’une de ces survivantes, elle tente de leur échapper. Désespérément seule, elle erre sur les autoroutes désertes, lorsqu’elle a le malheur de rencontrer quelqu’un la peur est la plus forte et elle presse la détente. Chaque coup de feu, lui rappelle a quel point elle est seule et à quel point a besoin de pouvoir faire confiance, mais malheureusement les Autres lui ont retiré toutes confiances.

Dans les premiers chapitres, un portrait de Cassie – Cassiopée –  est dressé et nous comprenons progressivement, comme une jeune femme de 16 ans, a pu se transformer en arme de guerre, tirer sur tout ce qui bouge sans éprouver le moindre sentiment lorsque le coup part. Psychologiquement, c’est une autre histoire, la solitude la ronge, son passé heureux lui semble lointain et ses morts qui l’entourent s’accumulent. Alors qu’elle perd espoir, une rencontre va remettre en question toutes ses certitudes. J’ai accroché tout de suite au personnage de Cassie, même si gérer sa solitude n’est pas évident et l’accumulation de description n’aide pas. C’est surtout son caractère qui me plaît, elle a vu la mort de près et ne baisse pas les bras, elle se relève parce qu’elle a fait une promesse à un petit bonhomme. Evan Walker, est mystérieux et ses yeux chocolat sont comme des aimants pour Cassie. Prenant soin d’elle, il va faire sauter toutes ses barrières et guérit son cœur meurtri. Alors qu’elle n’a aucune raison de lui faire confiance, elle va lui accorder et même si les questions subsistent, sauver son frère est sa seule motivation. Et pour ça, elle est prête à tout, même fermer les yeux face à l’évidence.

Le récit est partagé avec d’autres personnages, notamment un soldat qui occupe l’autre moitié du roman. Zombie n’est pas inintéressant, mais son manque d’émotions est perturbant et son surnom résume plutôt bien sa situation. Ils sont l’avenir de l’espèce humaine et ils vont devoir se battre pour récupérer ce qui leur appartient, car ils sont à l’aube de La 5e vague et agir devient crucial. Quelques chapitres donnent la parole à des personnages-clés tels que Sammy 5 ans et incroyablement mignon, malgré les circonstances ou bien un Silencieux, qui fait partie des Autres et qui observe ce que son peuple fait aux humains. Chacun vient donner son point de vue dans un camp différent et apporter des réponses sur les motivations des intrus. Cette manie de garder le mystère est assez déstabilisante, l’auteur donne la parole de manière anonyme à certains de ses héros et les situer par rapport à l’héroïne s’avère parfois compliqué. Mais n’ayez crainte, les personnages interviennent à des moments clés et se dévoilent peu à peu. L’intrigue est menée par des adolescents combatifs et déterminer à se battre face aux Autres. Ils donneront toutes les forces qu’il leur reste pour ce qui est juste.

En bref, oubliez vos préjugés, car ils peuvent s’avérer faux, si vous pensez que les livres destinés à la jeunesse sont enfantins, détrompez-vous. Nos héros sont certes des adolescents et des enfants pour d’autres, mais ils prennent des décisions qu’aucun enfant ne devrait avoir à prendre et agissent comme des adultes. J’ai beaucoup aimé les petites touches d’humour qui sont dispatcher au fil des pages, même dans des moments où l’humour n’a toujours sa place et, ce n’est pas de refus face à ce désastre. Une très bonne lecture, qui certes n’est pas un coup de cœur, mais qui a le mérite de m’avoir tenue en haleine jusqu’à la dernière page. L’étape suivante consiste à enchaîner avec La Mer Infinie.

Signature Lucie

Science Fiction, Young Adult

Inaccessible | Jessica Brody (Unremembered #1)

ImpressionExcellentJe ne sais pas pourquoi je mets toujours autant de temps avant de sortir mes romans de sciences-fictions. Pour le coup, j’avais un grand besoin de changement et de sortir un peu de ma zone de confort.

Une jeune fille est découverte dans les décombres dans avion, c’est la seule survivante du crash. A son réveil, beaucoup de questions restent sans réponses, notamment concernant son identité. Afin d’établir des examens, elle est conduite à l’hôpital, les médecins déterminent son âge aux alentours de 16 ans et choisissent de l’appeler Violette. Les médias relais rapidement l’information, pourtant aucune famille ne se manifeste, les services sociaux décident de la confier à une famille d’accueil chez Heather et Scott Carlson. Seul un jeune homme nommé Zen se manifeste auprès d’elle et affirme être son petit ami. Cependant, comment se fier aux autres lorsqu’on n’a aucun souvenir de sa vie et qu’un inconnu vous affirme que votre nom est Séraphina et que personne n’est digne de confiance. Elle va se retrouver un peu dépassé par la presse, des capacités un peu particulières et un nombre incalculable de questions.

C’est une sensation bizarre que d’être dans la tête de Séra, elle est totalement perdue et quand elle affirme ne plus avoir aucun souvenir, c’est dans le sens large du temps. Une télé, un ordinateur portable ou même internet n’ont aucun sens pour elle, de même que certains mots ne font pas partie de son vocabulaire tel un robot. A l’inverse, sa mémoire est sélective, puisqu’elle est se la joue dictionnaire vivant. La seule chose qui semble évidente, c’est qu’elle est d’une beauté à couper le souffle et que ses yeux sont d’un violet unique. Elle dégage de la sympathie dès le départ, telle une enfant qui découvrir la vie, elle a besoin de comprendre et questionne sa famille d’accueil lorsqu’elle ne comprend pas. A vrai dire, elle est plutôt mignonne à poser des questions improbables, c’est ce qui fait son charme. Du côté de Zen, c’est un personnage qui est resté assez secret et je pense que l’idéal c’est de le découvrir par vous-même pour vous faire votre idée. Mieux vaut garder un peu de mystère, pour vous intriguer.

Dès le départ, j’ai faits mes petites théories sur ce qui avaient pu se passer et j’étais vraiment loin du compte. En fait, je suis surprise d’avoir autant accroché, le résumé m’a tout de suite emballée, mais je m’attendais pas à un truc aussi compliqué, compte tenu de l’aspect jeunesse. Les personnages sont plutôt classiques et mériteraient d’être étoffé dans la suite, mais je suis totalement convaincu par l’univers et c’est un premier tome avec beaucoup de potentiel. Je suis curieuse de voir où l’auteure va m’emmener dans le tome 2. Une très bonne lecture, qui a su faire travailler mes matières grises.

Signature Lucie

Science Fiction, Young Adult

Levana | Marissa Meyer (Les Chroniques Lunaires #3.5)

ImpressionTrès bonCe livre est le 3.5ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

Pour être honnête, c’est davantage la curiosité qui m’a fait lire cette nouvelle et beaucoup moins l’envie. Levana est un personnage assez mystérieux et j’ai voulu savoir comment elle en était arrivée là.

On ne peut pas dire que Levana ai été élevée dans l’amour et la tendresse, la nouvelle commence à l’enterrement de ses parents, alors qu’elle n’était âgée de quinze ans. Cette mort ne l’émeu pas du tout, surtout préoccuper par l’image qu’elle va renvoyer et c’est la même chose pour sa sœur Channary, qui elle ne voit que l’aspect pratique de la chose, puisqu’elle hérite du trône.

J’ai eu un mal fou à rentrer dans l’histoire, car Levana ne perçois pas le bien, du mal et ce qu’elle juge normal est parfois déstabilisant. On découvre une jeune fille torturée, par sa sœur et très fragilisé par une mauvaise expérience de son enfance, complètement seule et un peu persécutée par sa sœur.

Je dois dire que malgré la tristesse de certaines scènes, m’a attendrie, mais je n’éprouve pas davantage de sympathie pour cette méchante des Chroniques Lunaires, on apprend seulement que son passé malheureux est à l’origine de sa folie et que clairement c’est une sociopathe, qui n’a aucune notion d’Amour, d’amitié et de famille. On éprouve tout au plus un peu de pitié, mais personnellement je la déteste toujours autant et mon ressenti à son égard n’a pas changé.

Je n’irai pas jusqu’à dire que je regrette, parce que la nouvelle apporte des éclaircissements, mais si vous ne la lisez pas vous ne perdez rien, car il n’apporte rien. Je dirais que ça reste une mise en bouche en attendant de découvrir la suite, pour faire connaissance avec la jolie petite Winter, la belle-fille de Levana et découvrir une partie de l’enfance de Cinder, ainsi que sa complicité avec sa cousine.

Retrouvez mon avis sur Cinder (T1) ICI
Retrouvez mon avis sur Scarlet (T2)  ICI
Retrouvez mon avis sur Cress (T3) ICI

Signature LuxnBooks

Fantasy, Science Fiction

Les cœurs brisés | Amelia Kahaney (Les cœurs brisés #1)

ImpressionExcellentDepuis quelque temps j’avais mis de côté les romans fantastiques, au profit des romances. Il était grand temps de me relancer et j’étais intriguée par cette superbe couverture. Bien que prévisible, j’ai adorée du début à la fin cette histoire du début à la fin. J’ai passé un excellent moment de détente.

Anthem Fleet est la fille parfaite et ballerine accomplie, du magnat de l’immobilier. Tout son univers est calculé pour donner une bonne image. Bien que réservée et discrète, elle a attiré le garçon le plus populaire de son lycée, avec le parfait petit ami Will. Lassée de cette vie bercée d’illusion, elle se laisse entraîner par sa meilleure amie Zahra, dans les quartiers dangereux de la ville. La soirée va prendre un tour inattendu lorsqu’elle rencontre le beau Gavin Sharp, immédiatement elle se prend d’affection pour lui. Pourtant, un soir sa vie va basculer lorsque Gavin est kidnappé par le Syndicat la mafia locale. Cette même nuit, le sort s’acharne contre la jeune femme et lors d’un accident elle perd la vie. Lorsque Anthem se réveille, elle se trouve dans un laboratoire clandestin et afin de lui sauver la vie, un cœur mécanique lui a été greffée. Progressivement, elle va se découvrir des capacités extraordinaires qui dépassent tout ce qu’elle a toujours cru possible et sa vie ne sera plus jamais la même.

On pourrait dire que l’histoire se divise en deux parties. L’avant & l’après. Le début du roman à tout de la parfaite petite romance adolescente, la rencontre, la folie de l’amour et la chute avec le kidnapping. Anthem jeune fille riche fait la connaissance de Gavin vivant dans les quartiers pauvres c’est légèrement cliché. Les choses vont évoluer rapidement entre eux Anthem va tomber éperdument amoureuse de Gavin. Décidée à le sauver, elle va avoir un accident qui va lui faire perdre la vie. A partir de ce moment, le roman prend un autre tournant, plus sombre. La jeune fille naïve du début, va perdre la vie qu’elle a toujours connue. Elle va changer, ses capacités vont lui faire voir les choses différemment et elle va rester marquée tant physiquement, que mentalement. Le fait d’avoir perdue la vie et une part d’elle, va lui ouvrir les yeux sur le monde et les personnes qui l’entourent.

J’ai dévoré ce premier tome en un après-midi, plus que convaincue par la plume de l’auteure. Pourtant ce n’est pas un coup de cœur, principalement car l’histoire à quelques similitudes avec Mystic City, que j’avais également adorée. Même si l’intrigue prend un tournant différent, je dois admettre que l’histoire est prévisible. Ce n’est pas en soit dérangeant, mais on perd un peu de surprise en voyant les évènements arriver. J’ai adoré voir l’héroïne évoluer, elle qui était au départ un peu naïve va finir par ouvrir les yeux et perdre son innocence. Quelques petites zones d’ombres dans le gouvernement, on ne sait pas qui dirige et ni qui prend les décisions. La décision de séparation décrétée entre les riches et les pauvres reste flou, on ne sait peu de chose, seulement que seul l’Espoir peut les sauver.

Malgré tout, je me suis laissé convaincre par Amelia Kahaney et je me suis embarquée dans son univers, sans jamais remettre en question ses choix. Son héroïne gagne en confiance, perdant au fil des pages, son innocence. J’ai été plutôt surprise du peu d’émotion qu’on véhiculer la perte de son cœur, mais en temps elle avait tellement à gérer à ce moment que le fait qu’elle soit en vie compensait la greffe. Les révélations finales ne m’ait pas choquée, je suis curieuse de voir dans quelle direction va aller l’auteure et je continuerais l’aventure avec plaisir. Je suis  conquise.
Signature LuxnBooks