Losing Hope | Colleen Hoover (Hopeless #2)

img_20170120_180630_638losing-hopeCoup-de-coeurCe roman je l’ai attendu pendant des années, je m’étais résigné à devoir le lire en V.O. sans pour autant savourer complètement ma lecture. L’annonce de sa publication en français a été l’une des plus belles nouvelles pour les sorties 2017. Avant tout, j’aimerais mettre l’accent sur le fait que Losing Hope n’est pas une suite. Il s’agit d’une réécriture de Hopeless raconté par Holder, avec quelques scènes complémentaires.

Si vous lisez cette chronique, c’est qu’à mon sens vous avez lu Hopeless et que comme moi Dean Holder vous a intrigué. Lorsque je l’ai découvert pour la première fois, j’ai immédiatement été sous le charme. Il est encore jeune, pourtant son côté protecteur est un de ses traits de caractères les plus prononcés et également celui qui m’a rendu accro à lui. Traumatisé enfant par la disparition de sa voisine Hope, Holder ne s’est jamais vraiment remis de cet évènement, mais c’est la mort de sa sœur jumelle qui va détruire le peu de confiance qu’il a envers les autres et précipiter sa volonté de garder ses distances.

Aujourd’hui, après une année difficile, le jeune homme est de retour chez sa mère et alors que j’étais persuadé qu’il était solitaire, ce tome compagnon a dressé un portrait différent de Holder, car il est en  réalité entouré par un ami de longue date Daniel. Son caractère est assez surprenant et pourtant son amitié à se révéler précieuse pendant les moments difficiles. Alors qu’il envisageait d’abandonner ses études, le regard désarmant de Sky qui n’est pas sans lui rappeler celui de la petite Hope, va lui faire changer ses plans. D’abord intrigué, il va rapidement se laisser mener par ses sentiments et chaque heure passée en sa compagnie va lui redonner l’espoir, que peut-être tout n’est pas perdue.

J’ai vu beaucoup de personnes se programmer une relecture avant la sortie de Losing Hope, pour ma part je suis contente que ma lecture n’ait pas été trop récente, car j’ai pris plaisir à redécouvrir ce roman qui m’avait tant touché. Holder s’est toujours montré le plus fort et pourtant cette épreuve qu’a traversée Sky a été l’une des plus difficiles pour lui, car il a toujours voulu protéger la jeune femme et même s’il a perdu Lesslie il lui reste une chance de sauver Hope. Les émotions qui se dégagent de cette lecture sont différentes de Hopeless, au contact de Sky nous avions appris à reconstituer le puzzle de son passé et les révélations terribles m’avaient causé tant de peine face à sa souffrance. J’ai du mal à croire que j’ai retrouvé les sourires, les rires, les couinements, les soupirs de plaisir, la tristesse, la colère et une immense peine pour ces deux personnages lorsque la vérité éclate et ce sentiment d’impuissance.

Ici, mon cœur s’est prisé quand j’ai constaté les dégâts que la mort de Lesslie avaient causés sur Holder. Impossible pour lui de la laisser s’en aller, pour ne pas rompre le contact il va choisir de lui écrire des lettres. D’abord pleine de colère, puis progressivement pleine d’espoir et rempli d’amour. Je dois dire que ces lettres m’ont bouleversé et sa vision est attachante, notamment car ce personnage si secret va nous montrer l’étendue de ses sentiments et j’ai été soufflée de tout le chemin parcouru. Parfois même les sauveurs, ont besoin d’être soutenu et ce tome est un complément magnifique pour redécouvrir Holder.  A l’image de cette série, les dernières pages sont terriblement touchantes, et j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi. La prochaine étape consiste à attendre la publication de Finding Cinderella et la fin sera bel et bien là.

Retrouvez mon avis sur Hopeless #1 ICI
Lucie

The fighter for Chance | Vi Keeland (MMA Fighter #2)

img_20170117_210914_940the-fighter-for-chanceTrès-bonOn peut dire que City Éditions, sait rendre leur couverture alléchante et encore une fois j’ai été faible. Vi Keeland est une auteure que j’apprécie beaucoup et Fighter for Love ne redoublait pas de nouveauté, mais je gardais un très bon souvenir de ma lecture. C’est donc tout naturellement que j’ai craqué pour ce tome qui s’intéresse à Vinny,  un adolescent que Nico le héros précédent avait pris sous son aile. Mon premier petit plaisir, ça été de retrouver Ella et Nico, l’évolution est remarquable et j’étais ravie.

Vince a bien grandi et aujourd’hui c’est un homme star de street-fighting, ses années d’entraînement avec son mentor ont enfin porté leurs fruits pourtant, le jeune homme est toujours réticent à l’autorité et ses abus ne lui valent pas toujours les louanges de Nico. Se remettant doucement d’un passage à vide, il ne se laisse distraire que par les femmes et entend bien profiter de sa position pour s’offrir quelques plaisirs. Je dois dire qu’au premier abord j’ai été assez surprise par le langage assez cru de ce personnage et son côté dominateur a fini par me séduire, son attitude renvoi l’image d’un mec arrogant et jusqu’à sa rencontre avec Liv, il assume totalement de ne pas être un gentleman. Malgré les années, il continue d’être guidé par ses émotions, sur le ring, comme dans sa vie personnelle  et il est prêt à tout avoir de nouveau Liv.

Afin de décrocher le poste de ses rêves, Liv accepte d’écrire un article sur la star de MMA du moment. Elle était loin d’imaginer retrouver face à son amour de jeunesse, après sept ans sans aucun contact. D’abord réticente elle va chercher à fuir cet homme qui exerce une attraction sur elle, mais c’est sans compter sur la détermination du combattant. Tout ce qui compte pour la jeune femme c’est d’enfin pouvoir être reconnu comme journaliste, cet article est simplement un moyen d’arriver à ses fins, seulement aussi naïve que peut être la jeune femme, elle a conscience que l’attirance est toujours là et il n’a pas l’intention de mettre à un terme à ce qui se passe entre eux. L’histoire personnelle de Liv est resté assez en retrait, présenté comme une gentille fille, douce, aimante, elle va pourtant être séduite par celui qu’elle devrait fuir.

Comme dans le tome précédent, le street fight n’est pas très présent et Vi Keeland se concentre principalement sur les retrouvailles entre Liv et Vinny. Elle est la seule qui peut prétendre le connaître et leur histoire commune est loin d’être terminée. Ce qui m’a plu dans cette lecture, c’est que l’héroïne assume ses désirs et n’a pas honte d’éprouver du plaisir avec Vinny. Il faut dire qu’il est très intense et il est presque impossible de lui résister, il a cette capacité à obtenir ce qu’il désire avec un simple sourire. Contre toute attente, une intrigue va voir le jour et contribue par la même occasion à rendre l’histoire un peu plus vivante, même si tout se résout un peu trop facilement, le récit est crédible et montre une image plus sensible du combattant. Une romance mêlant sensualité et érotisme à la perfection.

 Retrouvez mon avis sur The fighter for Love #1 ICI
Lucie

#Famous | Jilly Gagnon

img_20170115_111937_020famousTrès-bonAussitôt sorti, aussitôt le petit dernier de la collection New Way a rejoint ma bibliothèque. Encore une fois ce roman va traiter d’un sujet sensible et cette fois l’auteure va s’intéresser à l’impact des réseaux sociaux.

Rachel est loin d’être une élève populaire, pourtant cela ne l’empêche pas d’avoir le béguin pour Kyle Bonham. Il est tout ce qu’elle n’est pas et sa position au lycée, la rend lucide sur la situation elle n’a aucune chance qu’il l’a remarque. Un après-midi alors qu’elle est au centre commercial elle tombe sur Kyle dans son uniforme de serveur au Burger Ban et sur un coup de tête, elle prend une photo qu’elle poste sur Twitter, ce qui n’était qu’une simple blague entre amies, va prendre d’énormes proportions. Après quelques heures, la photo est virale, elle se propage aux autres élèves du lycée et progressivement traverser les État-Unis, l’éttendue est telle qu’elle provoque une célébrité soudaine pour les deux adolescents.

Rachel est une jeune fille d’une incroyable gentillesse et jusqu’ici son manque de popularité ne l’a jamais dérangée, car elle a toujours été entourée par des amies qui appartiennent à son univers. Poster cette photo, va changer sa vie et lui montrer à quel point la célébrité peut être difficile à vivre. Ses camarades vont se montrer agressifs et des haters vont venir ajouter des critiques de plus en plus violentes. Rapidement j’ai été sous le charme de Rachel, sa douceur et son manque de confiance font d’elle un personnage terriblement attachant. Toute cette haine va être une épreuve assez difficile pour elle, car toute cette violence verbale va la rendre vulnérable. Tout le monde la catalogue comme quelqu’un d’allumé, personnellement c’est justement sa différence aux stéréotypes qui m’ont attendri.

J’ai eu plus de mal à apprécier Kyle, bien qu’il ne fasse pas figure du garçon le plus populaire, il dispose d’une certaine renommée au lycée liée à sa condition de sportif. Lorsque cette photo prend une ampleur incroyable il est tout d’abord surpris qu’une photo aussi banale puisse faire un buzz aussi fulgurant, puis rapidement il s’est pris au jeu de la célébrité et c’est peut-être un peu ça qui m’a dérangé, car il ne voit rien de ce qui se passe autour de lui et la souffrance de Rachel passe totalement inaperçue, car il est dans une quête de reconnaissance. Au contact de la jeune femme, il va réaliser qu’il ne prend peut-être pas la direction qu’il lui faut et même si la romance démarre dans des conditions un peu particulières,  je les ai trouvés mignon ensemble et ils vont s’avérer être bénéfiques l’un pour l’autre et changer.

Au commencement, j’ai eu du mal à réaliser qu’une simple photo puisse susciter autant de retombée et puis j’ai réalisé que parfois les buzz démarrent de rien. Ce qui rend cette histoire authentique c’est que Jilly Gagnon donne la parole aux deux côtés de la célébrité, Rachel va subir le pire côté de la célébrité, alors que Kyle est au centre de l’admiration. Sans cette histoire, il ne se serait probablement jamais rien passé entre eux et chacun aurait vécu leur vie sans se soucier de l’autre. J’ai observé une réelle évolution des personnages, Kyle va devenir plus heureux et Rachel s’ouvrir un peu plus au monde. Après c’est vrai que l’histoire peu paraître un peut superficielle, mais j’ai trouvé que l’auteur abordait un point de vue intéressant, ça donne à réfléchir sur l’impact et les retombées qu’un buzz peut avoir. J’imagine tous ces jeunes, qui ont été au centre de moquerie, ou tout simplement mis en avant sans y être préparé et j’imagine à quel point tout peut changer du jour au lendemain. Le pari est réussi pour la collection New Way.

Lucie

Never Never | Colleen Hoover & Tarryn Fisher (Never Never #3)

20170112_141142never-never-3Très-bonCe roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Comme beaucoup d’entre vous après, deux tomes stressants et intrigants j’avais hâte de découvrir les explications qui ont conduit Silas et Charlie à oublier tous leurs souvenirs. Avant même de commencer, une nuée de commentaires négatifs m’ont un peu déstabilisé et c’est probablement ce qui m’a sauvée de la grosse déception, car j’ai baissé d’un cran mes attentes, me permettant de mieux apprécier ma lecture.

Nous retrouvons encore une fois nos héros, après un énième épisode de leur amnésie, comme à chaque réveil ils vont devoir réapprendre à se connaître et les notes complétées précédemment vont leur permettre de ne pas paniquer. Ce tome m’a conforté dans mon idée que Silas est un pilier pour Charlie et sa gentillesse à toutes épreuves le rend tellement touchant. Il a une manière de canaliser Charlie et son amour est tellement flagrant, que je n’ai pu que m’attacher à lui en le voyant succomber à nouveau.

J’ai du mal à réaliser que ces trois tomes se sont déroulés sur une semaine, ils ont vécu tellement de drames que leur lien n’en est que renforcé. On ne fera pas attention à toute ce que cette semaine a entraîné au lycée, à la maison et avec leurs proches, sujets n’ayant pas été exploité, après je comprends que ce soit un choix des auteurs mais ça rend ma lecture mitigée sur le fond. Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis déçue, car l’histoire d’amour est tout ce que j’aime dans la romance. Seulement, après autant de stress un peu plus de complexité aurait été légitime, après tout ce qu’elles nous ont fait subir.

J’ai surtout du mal à comprendre pourquoi avoir choisi ce format, car il empêche clairement de développer tout ce qui entoure Silas et Charlie. Ça aurait été également l’occasion de creuser les intrigues liées aux personnages secondaires. Et l’opportunité de conclure avec quelques pages supplémentaires. En fait, j’ai l’impression qu’il demeure encore des zones d’ombre et il reste une part de frustration car tout est trop facile, alors justement le reste du roman nous avait habituées à tellement plus complexe. Malgré tout, la romance est mignonne et ça fait patienter en attendant de pouvoir relire Colleen Hoover.

Retrouvez mon avis sur Never Never #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Never Never #2 ICI
Lucie

Something Real | Lexi Ryan (Reckless & Real #2)

img_20170112_141256_361something-realExcellentCe roman est le deuxième tome d’une duologie, la chronique peut contenir des spoilers.

Qui n’a jamais redouté de commencer une suite après, une immense surprise. C’est peu le sentiment dans lequel j’ai commencé ma lecture, il faut dire qu’après le cataclysme provoqué par les révélations lors de ma lecture précédente, j’étais dans un état de nerf assez avancé et j’ai élaboré un million d’hypothèse.

Ça semble difficilement concevable, mais Lexi Ryan réussie bel et bien à faire monter la tension. Quand on pense que Liz et Sam vont enfin avoir droit à du repos, les jeux de pouvoir sont plus intenses que jamais et les complots viennent semer le chaos. Alors que le premier opus centrait son intrigue sur Liz pour découvrir ses péripéties, cette suite va davantage se concentrer sur Sam et ce qu’implique sa position de fils d’un candidat en passe de devenir gouverneur. Vous l’aurez compris, la politique va occuper une place centrale dans ce second opus et Sam va se retrouver dans une position difficile, ses choix vont entraîner des retombées et c’est malheureusement Liz qui va en faire les frais. Je salue les nombreux retournements de situation, pas toujours tendre avec ses héros mais qui auront eu le mérite d’être inattendus.

J’ai été très attendri par Liz, sa souffrance est un crève cœur et la voir se décomposer m’a rendu empathique. C’est probablement la raison pour laquelle, j’ai ressenti une certaine colère envers Sam. Telle une amie, j’avais envie de le secouer et de le forcer à réagir, ses décisions n’ont fait que l’enfoncer un peu plus et son manque de réactivité dans la vie m’ont frustré. Notamment, car comme le fait remarquer Liz on a l’impression qu’il se sert d’elle, alors qu’on voit bien qu’il a des sentiments pour elle et ça donne une accumulation de scènes de sexe, pas toujours romantique, ce qui m’a empêché de savourer pleinement.

J’avais prévu de me réserver un créneau, car une fois commencé je n’ai pas réussi à le lâcher avant d’en avoir terminé avec l’intrigue. La révélation finale n’a pas été une surprise, mais j’ai mis du temps avant de comprendre ce qui se tramait.  Du début à la fin, Lexi Ryan maîtrise l’art de jouer avec nous, en usant de manipulation et nous montre un monde où politique rime avec trahison. La plume de l’auteur est toujours un bonheur à lire et bien, j’espère qu’on pourra découvrir les tomes compagnons en lien avec New Hope, même s’il est trop tard pour Hanna, je garde espoir pour  Nix, qui me plaît bien. Un tome qui réussi à se démarquer, tout en conservant une histoire intense et une intrigue qui joue avec nos nerfs.

Retrouvez mon avis sur Something Dangerous #1 ICI
Lucie