Bad Roméo | Leisa Rayven (Starcrossed #1)

Encore un roman qui m’a brillamment retourné le cerveau, je suis à la fois frustrée que l’histoire se soit terminée dans ces circonstances et en même temps je me maudis d’avoir attendu aussi longtemps avant de le sortir de ma PAL. Toujours est-il que cette fin mériterait de plonger directement dans la suite, le problème étant qu’aucune date n’a été annoncée et que je me sens à fleur de peau.

Cassie Taylor vient d’intégrer la troupe du célèbre metteur en scène Marco Fiori, ce rôle sur les planches de Broadway est une véritable opportunité pour la jeune femme, seule ombre au tableau le non moins célèbre acteur Ethan Holt, qui tiendra le rôle principal masculin. Il a beau avoir gagné un prix et être reconnu par la profession, tout ce qu’elle voit à travers lui c’est le jeune homme qui lui a brisé le cœur à l’école d’art dramatique. La pièce va venir interférer dans la vie privée des deux acteurs et pour ce rôle ils vont devoir réapprendre à maîtriser leur alchimie. Alors que Cassie tente par tous les moyens de se concentrer sur la pièce, Ethan souhaite simplement retrouver ce qu’ils ont perdu il y a six ans.

Afin d’avoir pleinement conscience de ce a amené Cassie à détester Ethan, l’auteure nous plonge dans les prémices de leur rencontre et à travers la célèbre pièce Roméo et Juliette, ils vont apprendre à leur dépende que l’amour est compliqué peut s’avérer dévastateur. A dix-huit ans, Cassie n’a qu’un seul rêve intégrer une célèbre école d’art dramatique et elle espère découvrir la personne qui se cache derrière la comédienne. Ethan lui cherche par tous les moyens à intégrer cette école, mais au contraire de la jeune fille il ne cherche pas à tout prix à se faire aimer, son côté solitaire va tout de suite attirer Cassie. Bien qu’il tente de la maintenir à distance, le théâtre va leur apprendre à lâcher prise et sous couvert de la comédie, ils vont se découvrir une passion digne de Roméo et Juliette.

L’auteure s’est amusée à jouer avec mes nerfs tout au long de ma lecture et sa parfaite gestion du passage entre passé et présent est remarquable. La frustration va grandir progressivement, mais à force de m’immerger dans les époques j’ai commencé à m’attacher à ses deux histoires, qui pourtant n’en forment qu’une seule. Tout ce qu’ils ont vécu à fait d’eux des acteurs hors paires, mais lorsqu’ils sont ensemble la magie opère et ils deviennent grandioses. Conscient des erreurs du passé, Ethan va tenter de réparer les erreurs qu’il a commises et malgré la dureté de son personnage dans le passé, il est difficile de ne pas vouloir comprendre ce personnage complexe. Cassie est fragile et l’auteure a réussi à la rendre vivante, lorsqu’elle interprète son personnage, lorsqu’elle est sur scène, elle laisse parler toutes ses émotions et associé à Ethan , ils brillent. Si seulement ils s’autorisaient à s’aimer…

Là où l’auteure arrive à faire des merveilles, c’est qu’elle insuffle une vague de désir et mets ses héros à bout de souffle, sans jamais les faire succomber. Cette tension qui existe entre eux va grimper, prendre de l’ampleur et pourtant leur relation va s’en tenir à de simples émotions fortes sans jamais basculer. Il est intéressant d’observer l’évolution des deux personnages dans le temps, les rôles se sont inversés, alors que Cassie a toujours eu la force de se battre pour son premier amour, lui n’y a jamais vraiment cru. Pourtant, des années plus tard il va vouloir réparer les souffrances qu’il a causées et face à la douleur de Cassie il va la soutenir et l’aider à s’ouvrir sur les planches, comme dans la vie. Bref, je crois que je pourrais parler de ce roman pendant des heures, j’ai été transportée et je ne peux que vous le recommander. Je n’ai plus qu’à patienter et espérer que la suite arrive rapidement pour m’en remettre.

Lucie

Publicités

Victorious | M.S. Force (Quantum Trilogy #3)

ImpressionMoyenCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.
Je remercie Mélusine et les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce Service Presse

Je termine cette série assez perplexe… J’avais beaucoup d’attente pour ce tome et ça n’a été qu’une série d’yeux levé au ciel, d’exaspération, voire même parfois d’ennui. Définitivement une série avec une très belle plume, mais une histoire que je vais oublier rapidement, car vraiment pas crédible. Sans compter que ce tome est une succession interminable de scène de sexe, j’attendais le moment où il se passerait un évènement marquant, mais l’intrigue est inexistante et cela rend ce tome plus faible.

Ce tome avait l’avantage de mettre en lumière les pratiques sexuelles de Flynn, bien que je trouvais incompatibles ses désirs avec ceux de Natalie, j’attendais quand même avec impatience de voir l’évolution de leur sexualité et surtout la manière dont ils allaient pouvoir gérer ensemble cet écart dans leurs besoins. Et bien là c’est une déception, je n’ai réussi à aucun moment à croire que cette situation pouvait être véridique. Natalie qui devient une bonne petite femme soumise devant son dominateur de mari, je n’y crois pas du tout et ça m’a perturbée pendant toute ma lecture.

Le problème c’est que même la plume qui m’a encore une fois transportée, n’a pas réussi à me faire oublier que les « petits » défauts des autres tomes étaient trop présents dans celui-ci. Les scènes de sexe sont trop nombreuses, trop poussé compte tenu de la situation personnelle de Natalie et tous les points positifs liés à l’univers, tel que le monde du cinéma ou même le petit côté institutrice coincée attachante, je n’ai rien retrouvé dans ce tome. Où étaient les personnages secondaires ? Pourquoi ils sont seuls au monde, avec pour seul but : se reproduire à longueur de journée. Les soupçons du FBI étaient un bon point de départ et je m’attendais à ce que cela soit plus mis en avant. Alors oui, la révélation à la fin est plutôt inattendue et je tire son chapeau à l’auteure pour avoir réussi à m’avoir étonnée, mais c’est la seule chose qui ne m’a pas ennuyée dans ce tome et ça arrive à la fin du roman.

Je sais que ma chronique peut paraître assassine, mais ce n’est pas que ce tome est mauvais. On retrouve quand même l’addictivité et heureusement que ça se lit vite, parce qu’au final il ne se passe rien de mémorable. Ce tome est clairement en dessous des autres tomes et c’est dommage d’avoir le senti que c’est un peu bâclé, pour tout vous dire j’étais heureuse de pouvoir passer à autre chose. Heureusement les personnages restent attachants, parce que c’est un final qui manque de piquant.

Retrouvez mon avis sur Virtuous #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Valorous #2  ICI

Signature Lucie

Valorous | M.S. Force (Quantum Trilogy #2)

ImpressionExcellentCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

J’attendais ce deuxième opus avec beaucoup d’impatience et on peut dire que l’attente valait le coup, car j’ai retrouvé les mêmes sensations que lors de ma lecture du tome 1. Sans surprise nos héros poursuivent leur relation plus complexe qu’il n’y paraît et même si j’ai vraiment été satisfaite de cette suite, les points qui m’avaient dérangés lors de ma lecture demeures les mêmes. Bien que la lecture soit addictive, quelques évènements manquent de réalisme et ça m’a fait grincer des dents.

L’histoire reprend à l’endroit où nous quittions nos héros, les secrets de Nathalie étant étalés au grand jour, elle a plus que jamais besoin du soutien de Flynn. Tous  les deux vont s’en trouver bouleverser d’une manière différente, Nathalie va se renfermer sur elle-même et nous allons avoir du mal à reconnaitre la jeune femme souriante du début. Quant à Flynn, il va être rongé par sa culpabilité, car il se sent responsable de ces révélations qui sont liées à son statut de célébrité. Sans compter que toutes ces révélations ont entraîné le licenciement de Nathalie, alors qu’elle était très attachée à son poste.

Ça va être également l’opportunité de fuir les médias et le couple va s’envoler pour Los Angeles, afin de décompresser en sécurité. Nous allons encore une fois découvrir un Flynn toujours aussi attentif envers sa belle et on peut dire qu’ils vont rattraper les années d’abstinences de Nathalie, en étant un peu plus aventureux. Seulement la grande question  qui revient est la manière dont Flynn gère ses pulsions dominantes, afin de protéger la jeune femme il va préférer abandonner ses goûts particuliers.

J’ai le sentiment que ce tome bien qu’excellent, soit un peu en dessous du premier tome. On consacre beaucoup de temps au développement de l’idylle et même si quelques évènements extérieurs viennent perturber leur bulle, la plupart de l’intrigue se déroule à huis clos, ce qui ralentit un peu le rythme de l’histoire. Le couple est mignon, mais les choses vont beaucoup trop vite et j’ai eu du mal à trouver leur histoire crédible, c’est peut-être ce qui m’a perturbé pour ne pas savourer complètement.

La dernière partie du roman apporte son lot de surprise et impossible de décrocher avant d’avoir terminé le roman. J’ai d’ailleurs retrouvé le plaisir que j’avais éprouvé à la lecture du précédent. Et puis la fin, est tout simplement du sadisme pur, je crois qu’on attend tous avec impatience de savoir où la locomotive à destination du bonheur, va conduire nos héros.

Retrouvez mon avis sur Virtuous #1  ICI

Signature Lucie

Virtuous | M.S. Force (Quantum Trilogy #1)

ImpressionJe crois bien qu’avec Audrey, on a trouvé la lecture commune parfaite pour bien rigoler. Bon oui, je vous l’accorde à première vue le résumé n’a rien de drôle. Le sujet est même hyper sensible, mais parfois impossible d’empêcher l’humour noir de prendre le dessus. D’un point de vue global l’histoire est vraiment captivante et c’est le genre de roman où tu ne vois pas le temps passer. Seulement, quand tu es comme nous un peu chiante, tu rigoles de situations pas toujours très crédibles dans la réalité.

Natalie Bryant est une jeune femme solitaire, passionné par son métier d’institutrice, Sa vie se résume à son petit univers qu’elle a mis longtemps à reconstruire après un drame survenu durant cinq ans plus tôt. Leah sa colocataire est la seule personne qu’elle accepte dans son entourage, sans compter Flocon de Chocolat son fidèle compagnon. Rien ne la destinait à rencontrer la star de cinéma Flynn Godfrey, seulement sa grosse boule de poils va provoquer une rencontre inoubliable avec son idole. De son côté, il est connu pour ses nombreuses conquêtes et la presse décortique chacun de ses faits et gestes.

A partir de là, c’est un énorme coup de foudre qui va les faire tomber de haut. Natalie de nature plutôt méfiante, va pourtant être incapable de refuser de revoir Flynn. Et ils vont tous les deux rester sur la réserve, parce que malgré l’attirance inexplicable qu’ils éprouvent ils vont tous les deux se rendre compte qu’ils n’ont rien en commun. Natalie est la douceur incarnée, alors que Flynn est un homme dominant qui est à l’aise avec sa sexualité. Je dois admettre que leur attachement est un peu rapide et ça perturbe une telle intensité en un si court laps de temps et leur vie va s’en trouver bouleverser. C’est un conte de fées moderne, où une banale institutrice va se retrouver au cœur d’Hollywood.

L’écriture est très addictive et on peut critiquer autant qu’on veut le contenu, c’est le genre de roman qu’on dévore sans même voir les pages passer. Alors oui, avec Audrey on a quelques fous rires notamment le côté caricatural et l’ambiance un peu trop James Bond, sans raison valable. Sans compter le passé très lourd de l’héroïne, pas du tout compatible avec les besoins du héros. Le truc c’est que même avec des personnages clichés, une histoire pas toujours très crédible ça n’en demeure pas moins hyper prenant. Les secrets nous sont jetés comme des miettes de pain, alors nous on les suit pour comprendre et on spécule pas mal, on imagine plein de truc horrible. Personnellement j’avais visé à côté, la révélation était moins énorme que je m’y attendais, mais pour moi ça a aussi énormément de potentiel et j’espère être emballée par la suite, sans que ça vire au vulgaire.

Par contre, il va falloir m’expliquer un truc qui m’a perturbé pendant toute ma lecture, oui je vous assez c’est devenu mon obsession. Pourquoi, ce vouvoiement ?! Mais c’est vrai quoi, c’était à se demander qu’est-ce qui deviendrait assez intime pour passer au tutoiement, en plus je trouve que ça met une certaine distance entre les personnages, du coup on a du mal à s’attacher à leur amour naissant. Surtout qu’avec les confidences de Natalie, la confiance s’installe rapidement. Après ça colle parfaitement à l’univers BDSM donc ça peut s’expliquer, mais vu de l’extérieur c’est assez étrange.

Ce premier tome pose les bases de l’histoire, ça reste relativement calme compte tenu de l’évocation des pratiques sexuelles du héros. Je suppose que la suite va monter d’un cran et le cliffhanger rentre déjà dans le vif du sujet concernant le passé de l’héroïne et ça donne très envie d’en savoir plus. Difficile de passer à côté de la suite cette intrigue, donc j’espère retrouver rapidement Natalie et Flynn.

Retrouvez la chronique de Audrey ICI
Signature Lucie