Nous les filles de nulle part | Amy Reed

Résumé :

Grace vient d’entrer au lycée de Prescott après avoir déménagé. Dans la chambre de sa nouvelle maison, elle découvre des mots griffés sur le mur : Aidez-moi. Tuez-moi, je suis déjà morte.
Ces mots, c’est Lucy, qui les a tracés. Lucy, qui a accusé trois garçons de Prescott de l’avoir violée. Lucy, qui a été traitée de menteuse par le reste du lycée. Lucy, que la police n’a pas écoutée. Lucy, qui a fui la ville avec ses parents.
Très vite, Grace comprend que cette violence s’exerce à tous les niveaux dans la ville de Prescott : quand les joueurs de l’équipe de foot notent le physique des filles qui passent devant eux ; quand son amie Rosina doit éviter les avances des clients du restaurant où elle travaille ; et surtout sur le blog du moment, « Les vrais mecs de Prescott » dont la ligne éditoriale consiste principalement à considérer les femmes comme des objets.
Grace, Erin et Rosina sont décidées à agir, mais elles ne peuvent le faire seules.

Un roman coup de poing, indispensable pour faire changer le regard de la société et se poser les bonnes questions. Cette histoire est une fiction, mais le thème n’a rien d’imaginaire et c’est avec émotion que j’ai découvert l’histoire de ces Filles de Nulle Part. Et je peux vous dire que certains propos m’ont bien remués.

Grace est nouvelle au lycée Prescott et ce déménagement a été une épreuve difficile pour elle. Il est difficile de se trouver sa place quand il faut tout recommencer. Cette maison qu’elle occupe avec sa famille, était autrefois habité par une autre famille, cette chambre où elle dort, était celle d’une élève bien connue de tous Lucy. A travers des mots laissés sur les murs, Grace découvre la souffrance de son ancienne locataire. Déterminée à en savoir plus sur ce qui est arrivé, la jeune fille se lie d’amitié avec Erin et Rosina, deux camarades différentes aux yeux des autres, mais terriblement attachantes et surtout convaincue qu’il faut agir.

Au fil des échanges elle comprend que Lucy a accusé trois garçons de Prescott de l’avoir violée et pourtant la victime est devenu la proie d’un lycée. Aujourd’hui malgré le départ de Lucy, Grace constate que rien n’a changé. Il aura suffi d’une voix pour que Les Filles de Nulle Part voient le jour. Une voix qui change tout, car elle offre la possibilité d’être ajouté à de nombreuses autres et ensemble il est plus facile d’agir et de tenter de se révolter pour faire changer les choses. C’est donc plus soudée que jamais qu’elles les jeunes femmes vont s’allier.

A travers le parcours de plusieurs protagonistes nous allons découvrir les pensées intimes de jeune femme qui sont confrontées tous les jours à la violence et c’est une vraie communauté qui va trembler face aux paroles percutantes des Filles de Nulle Part. Dans ce roman, on aborde un thème difficile et la manière dont il est traité est à la fois romancé et informatif. C’est le genre de roman choc qu’il faut mettre entre toutes les mains, il est simple de se sentir concerné par le sujet et la manière dont on évoque le thème sensibilise.

Sans oublier bien sûre des personnages qui tiennent le roman à bout de bras et qui parviennent à toucher à leur manière. Chacune aborde l’histoire d’un angle différent et le vécue de nos héroïnes n’est pas le même, donc leurs réactions vont sensiblement changer et leur évolution sera perceptible. Je me sens privilégié d’avoir le temps d’une lecture, fait partie d’un club aussi touchant et avec de réelles convictions.

Le seul bémol c’est la fin, j’ai le sentiment que certains personnages évoqués tout au long du roman sont resté figés et arrivé à la fin, je n’ai pas eu l’impression qu’elles étaient toutes égales dans la conclusion, qui reste finalement assez ouverte. Néanmoins le message reste très beau et j’aime lire des histoires aussi engager qui prône qu’il faut se battre pour ses convictions. Une lecture difficile par moments, mais indispensable.

Publicités

Tornade | Jennifer Brown

ImpressionTrès bonAyant entendu beaucoup de bien du roman précédent de Jennifer Brown, je n’ai pas hésité lorsque j’ai vu son nouveau roman circuler sur la blogo. Hormis le fait, que la couverture est sublime, le thème d’une catastrophe naturelle est plutôt inédit, suffisamment pour avoir suscitée ma curiosité. Je dois dire que l’ensemble du roman est une très belle découverte et l’histoire est vraiment triste.

Jersey vit avec sa mère, son beau-père et sa petite sœur Marine, dans la région d’Elizabeth la météo est plutôt capricieuse et il n’est pas rare de voir les habitats préparer à l’apparition d’une tornade. Lorsque l’alerte retenti, les sens des habitants ne sont pas en alerte, car habitué à un changement de cap. Pourtant, cette fois c’est une véritable tornade qui détruit la ville, emportant dans son sillon la mère et la sœur de Jersey. Incapable de surmonter la mort de l’amour de sa vie et de sa fille, Robbie le beau-père de Jersey décide de contact les grands-parents paternels de l’adolescente pour qu’il vienne la récupérer. Au départ, Jersey ne comprends pas les raisons de ce rejet, même si Robbie n’est pas son père, il a était fou amoureux de sa mère, le rejet venant s’ajouter au deuil, Jersey est dévastée.

La vie après la tornade ne va pas arranger les souffrances de Jersey, détruite par cette catastrophe et complètement anéantie par la perte de sa mère. La rencontre avec une famille qu’elle ne connaît pas et qui la rejette ne va faire qu’accentuer le sentiment de solitude de la jeune fille. Contrainte de vivre dans une famille hostile avec ses grands-parents, sa tante, son père, sa belle-mère et ses demi-sœurs, Jersey va être confrontée à la haine de cette famille qui n’a aucune envie de l’accueillir. N’ayant aucun recours, elle va tenter de s’adapter à cette nouvelle vie qui diffère complètement de l’amour qu’elle a toujours reçu. J’ai trouvé Jersey admirable compte tenu du comportement de son entourage, entre Robbie d’une lâcheté sans nom, qui a un comportement franchement dégueulasse et l’absence de repère stable, elle se retrouve complètement seule. Jersey va tenter de surmonter son deuil dans ses souvenirs, mais remonter la pente quand on n’est pas désiré ne fait que creuser le fossé de la douleur.

Après plusieurs semaines dans un climat hostile, Robbie va venir la récupérer pour ensuite la conduire chez ses grands-parents maternels. Il s’avère que malgré ce qu’elle a pu entendre à leur sujet, ils sont complètement différents de ce qu’elle imaginait. Patient face à cette adolescente qui a baissé les bras, à l’écoute de ses peurs, attentif à ses besoins, ils vont être un vrai soutien face à la détresse de Jersey. L’auteure a mis l’accent sur le fait que, la famille ce n’est pas que les liens du sang, c’est aussi les liens du cœur. J’ai attendu qu’elle trouve enfin l’apaisement chez une famille qui prendrait soin d’elle et lorsque s’est arrivé j’ai été déçue, car j’aurai beaucoup aimé que l’auteure se concentre sur les liens avec ses grands-parents qu’elle ne connaît pas, mais qui malgré tout l’aime. La fin arrive beaucoup trop vite et le développement de leur relation n’est pas aussi présent que je l’aurais souhaité.

La tornade occupe une place importante de l’histoire, c’est même le cœur du roman, s’attarder sur les évènements est d’une importance capitale donc malgré les longueurs c’est justifiable. Ce qui m’a déçue c’est la mauvaise exploitation du temps, le roman est court et j’ai trouvé que le temps était long lorsqu’elle est chez son père et j’aurais préféré passer plus de temps avec Patty et Barry. Elle ne fait leur connaissance que vers la fin, précipitant les évènements et donc survolant la naissance de complicité avec ses grands-parents. Ils sont la clé concernant une partie du passé de sa mère et elle arrive brisé, ayant perdu confiance. Je m’attendais à les voir essayer de l’apprivoiser, créant progressivement une relation solide. Mais à peine elle arrive, que les quelques pages restantes s’enchaînent trop vite et on n’a pas le temps de s’intéresser à eux.

Le deuil est traité à la perfection, on ressent les phases par lesquels passent Jersey : l’espoir, le déni, la peine, la colère et l’acceptation. Je suis assez mitigée, j’ai adoré ma lecture et j’ai vraiment eu la boule au ventre pour l’héroïne. Le roman est assez court et aurait mérité que certains points soient éclaircis, mais les émotions sont là. Une lecture marquante et forte en émotions.
Signature LuxnBooks

Memento | Jennifer Rush (Amnesia #2)

ImpressionTrès bonCe livre est le 2ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers

Ayant adoré le premier tome, j’étais obligée de poursuivre ma lancée avec la suite. Une suite que j’appréhendais, mais que je ne regrette pas, car la hauteur du premier. Une histoire plus sombre, bercée par les souvenirs disparus. On passe par beaucoup d’émotion, on doute, on sourit, on doute, on remet tout en question et on est surpris des révélations. Je n’ai eu qu’une envie, découvrir dans quelle aventure l’auteure nous emmène et me retrouver plongée au cœur des évènements.

Deux mois se sont écoulés depuis le début leur fuite de l’Agence. Anna, Sam, Nick & Cas continuent de se cacher pour survivre. Au-delà de la cavale se pose le problème des nombreux flash-back qui s’impose de manière beaucoup plus violente et de plus en plus souvent. Difficile pour eux de faire la différence entre les rêves et la réalité, surtout quand les souvenirs affaiblissent de plus en plus Anna. Tout se complique quand une jeune femme pose des questions au sujet d’Anna, tout semble indiquer qu’il s’agit de Dani, sa sœur que l’Agence a affirmée être morte.

C’est un plaisir de retrouver Anna, son personnage a beaucoup évolué, elle a mis ses faiblesses de côté et gagné en maturité. Forcée de subir des flash-back récurrent, de plus en plus violent, elle est déterminée à découvrir son passé, elle veut des réponses et affirme ses décisions devant les garçons. L’Agence est partout, les forçant à déménager régulièrement et surtout de rester constamment sur leurs gardes en cas d’attaque. Alors qu’ils pensaient se cacher du danger, Anna, Sam, Nick & Cas vont être confrontés à un évènement inattendu qui va plonger Anna au cœur de ses souvenirs.

Les garçons sont toujours aussi attachants, j’ai trouvé Sam davantage en retrait dans ce tome, il reste secret envers Anna, mais leur relation est toujours aussi touchante, on ressent toute la tendresse qu’il éprouve pour elle, son besoin de la protéger toujours aussi présent, donnant parfois des situations amusantes, grâce à l’humour de Cas, qui nous a offert le meilleur de sa répartie et une bonne dose de détente. Le personnage qu’on découvre c’est Nick, beaucoup plus présent et aussi moins odieux (fait non négligeable). On ne va pas changer son caractère colérique, pourtant j’ai découvert une facette beaucoup plus protectrice envers Anna, mais toujours aussi mystérieux.

Je ne comprenais pas où l’auteure voulait nous mener et j’ai redouté de voir apparaître un triangle amoureux entre Nick, Anna & Sam. Mais, elle est beaucoup plus habille et nous plonge au cœur des souvenirs d’Anna. J’ai été ravie que l’action ne s’essouffle pas, enchaînant les révélations pour mon plus grand plaisir, nous maintenant dans un état d’alerte de peur de voir surgir le danger. Les apparitions du personnage de Trev, m’ont émue, je n’ai pas réussi à le détester et je me sentais peinée pour Anna qui lui a accordée toute sa confiance et on la voit blessée, presque fragile.

Dans la lignée du premier opus, l’auteure nous embarque dans une aventure rythmée, où les révélations semblent plus compliquées qu’elles n’y paraissent. La romance au second plan est toujours aussi agréable, contrastant avec la noirceur de ce tome. Une suite beaucoup plus complexe où les personnages n’ont plus aucune certitude, difficile de savoir qui est digne de confiance. Un tome riche en rebondissement, qui ravira les adaptes du suspense. Je suis curieuse de savoir ce que réservera la suite, puisque l’intrigue principale semble résolue, le doute plane.

Retrouvez mon avis sur Amnesia #1  ICI
Signature LuxnBooks

Amnesia | Jennifer Rush (Amnesia #1)

ImpressionAprès quelques jours de panne lecture, j’ai longuement hésité sur ma future lecture. Après un long moment dans ma PAL, j’ai décidé de sortir Amnesia et je dois dire que le résultat est plutôt convainquant. Au fil des pages l’histoire m’a attirée et les personnages se sont dévoilés et une part du mystère s’est levée retenant toute mon attention.

Anna est une jeune fille de 16/17 ans (c’est assez flou), un peu différente des filles de son âge, depuis la mort de sa mère, elle vit seul avec son père dans une ferme isolée en campagne. Depuis 5 ans, vivent au sous-sol quatre garçons Nick, Cas, Trev et Sam génétiquement modifiés, plus forts, plus rapides, plus intelligents et totalement amnésique. Une mystérieuse organisation appelée l’Agence a chargé Arthur, son père scientifique de piloter une partie du projet, c’est dans ces circonstances que Anna va se lier d’amitié envers les garçons et principalement Sam pour qui elle éprouve une forte attirance. Alors que l’Agence décide de déplacer les garçons, les choses ne se passent pas comme prévu et Sam réussi à s’échapper, entraînant les autres dans sa fuite. Contre toute attente, le père d’Anna la pousse à fuir avec eux, commence ainsi le début d’une cavale pour échapper l’Agence et plus particulièrement à  Connor et Riley, qui veulent les récupérer coûte-que-coûte.

Anna est un personnage très attachant, sa fragilité est due à sa solitude. Elle n’a pas d’ami, elle n’a jamais connu sa mère, son père maintien une distance entre eux, son seul lien avec le « monde » c’est ses interactions avec les garçons. Une amitié assez étrange va se mettre en place avec les garçons, malgré leur captivité ils vont partager des moments avec Anna, sauf Nick qui la déteste et avec qui elle ne se sent pas en sécurité. Elle va attendre avec impatience les échanges avec eux, surtout Sam pour qui elle éprouve des sentiments inexplicables, mais aussi Trev qui est devenu son meilleur ami et avec qui elle partage tout. Chacun des garçons à un caractère bien à lui et ils apportent tous quelques choses. Sam est le leader, Trev le confident, Cas le rigolo et Nick le grincheux bad boy, ils sont plongés malgré eux dans une aventure à la recherche de leur passé.

Curieusement, je ne m’attendais pas à tomber sur une histoire aussi bien ficelée. Aucun temps mort, les révélations s’enchaînent progressivement, les personnages dévoilent leur caractère et on s’attache à leur histoire. On découvre en même temps qu’eux tout ce qu’ils ont perdus et les révélations m’ont totalement prise au dépourvu, mes théories n’étaient pas aussi élaborées.

Un livre bourré d’action et de suspense pour notre plus grand plaisir, avec une petite touche de romance qui apporte un peu de légèreté dans cet univers masculin et dangereux. Jennifer Rush  m’a totalement convaincu par son univers et je me plonge illico dans la suite, qui je l’espère sera à la hauteur.
Signature LuxnBooks