Donne-moi ton cœur | Sara Wolf (#1)

Résumé :
Pour retrouver sa liberté, elle doit ravir le coeur du prince…
Quand sa famille a été décimée par une horde de bandits, Zera a été sauvée in extremis par une sorcière. Mais cette dernière a pris son coeur en otage afin de faire d’elle son esclave.
Un jour, la sorcière propose un marché à Zera : si elle obtient le cœur du prince héritier du royaume, elle récupérera le sien. Si elle échoue, elle perdra à jamais la chance de redevenir humaine.
Le prince héritier Lucien d’Malvane déteste la vie de cour et ne se prive pas de le montrer. Surtout, il rêve d’un monde plus juste. Alors que ses parents insistent pour qu’il se marie, personne ne trouve grâce à ses yeux… jusqu’à ce que l’insolente Zera se présente à lui.
Ainsi commence le jeu du chat et de la souris entre un prince entêté et une jeune fille qui n’a rien à perdre. Le gagnant remportera le coeur de l’autre… littéralement.

J’étais loin d’imaginer à quel point ce roman allait me captiver, j’ai découvert Sara Wolf dans des récits contemporains et sa série Je te hais, vient d’être a longtemps été ma favorite de l’auteure, mais ça c’était avant de découvrir cet univers. J’ai tendance à vouloir suivre une auteure dans toutes les étapes de son parcours, alors même s’il y a la crainte d’un nouveau registre la curiosité est un moteur. Lorsque Pocket Jeunesse a annoncé la publication de cette série, j’étais ravie tant pour le résumé que pour la couverture absolument sublime.

Zera a perdu sa famille il y a trois ans dans une tragique attaque où elle aurait dû périr, mais l’intervention d’une sorcière lui a permis de survivre. La magie a réussi à la maintenir en vie, mais sa sauveuse lui a pris son cœur afin qu’elle demeure son esclave. Bien qu’elle supplie chaque jour la sorcière de lui rendre sa liberté, la jeune femme est contrainte de vivre avec une faim insatiable qui lui murmure à chaque instant des actes terribles pour assouvir cette soif de sang. Alors qu’elle réchappe à une attaque, la sorcière lui propose un marché, Zera pourra récupérer son cœur si elle lui rapporte celui du Prince Lucien. Pour mettre son plan à exécution, la jeune femme se rend au royaume de Cavanos en tant que Fiancées du Printemps et espère obtenir le cœur du Prince.

Zera est une héroïne surprenante, lorsque nous faisons sa connaissance c’est son sarcasme qui se démarque. Rapidement elle va montrer l’image d’une jeune femme combative, avec ses convictions sur la manière donc la royauté dirige le peuple. Lutter contre la faim est un combat permanent et on va rapidement constater à quel point la Sang-Cœur peut avoir des mots durs envers elle-même. Elle ne cesse de ressasser ses erreurs et malgré qu’elle se qualifie elle-même de monstre, je l’ai trouvé parfois plus humaine que certains protagonistes. Afin de rendre crédible son plan, Y’shennria une noble au sombre passé, va devoir lui enseigner les bases de la noblesse. Bien que leur rapport soit explosif, j’ai apprécié les interactions et l’évolution au fil du récit.

Ma crainte c’était la manière dont on allait aborder la romance, Zera est chargé de séduire le Prince pour lui prendre son cœur, donc j’avais peur qu’on soit trop dans une séduction feinte. Et puis finalement, l’histoire prend une direction inattendue et la séduction va finalement être placée en second plan face à un complot. Notre héroïne bien qu’elle n’en soit pas consciente, va montrer sa part d’humanité et grâce à son sarcasme, réussir à se faire remarquer d’une manière imprévue. Lucien n’a pas l’intention de se marier et tout ce qu’il voit quand il regarde les Fiancées tout ce qu’il voit ce sont des chaînes. Alors évidemment oser briser le protocole et se servir des informations qu’elle a en sa possession c’est rafraîchissant pour le Prince et entre deux échanges sous le signe de l’humour mention spéciale à Malachite ; on n’aspire qu’à un rapprochement malgré la distance de Lucien

Il y a bien évidemment une certaine méfiance, des femmes intéressées il en a rencontré beaucoup et sa seule préoccupation c’est le confort de son peuple. Les actes barbares se multiplient et l’ombre d’une guerre contre les sorcières plane au-dessus du royaume et cette guerre chacun souhaite l’éviter, et malgré leur différence Zera et Lucien vont bien souvent se retrouver dans les mêmes situations périlleuses, et découvrir une nouvelle facette de leurs personnalités. Tous les deux ont leurs propres missions, mais il va s’avérer difficile de lutter. Il demeure encore quelques questions sur l’univers et à mon sens, il n’est pas totalement exploité, mais la curiosité est là et les coutumes évoquées sont crédibles. J’ai particulièrement apprécié le personnage de Zera et le fait qu’elle soit narratrice nous permet de comprendre les souffrances de sa situation et le déchirement liés à sa quête et malgré son pacte avec le diable, on éprouve forcément d’empathie envers elle et j’ai craint l’issue de cette mission.

En refermant ce livre, j’ai immédiatement éprouvé une énorme frustration et en analysant mes émotions je réalise que je préfère éprouver cette douce torture plutôt que refermer ce livre indifférente. J’entends par là, que lire ce premier tome a été un vrai bonheur et je n’avais pas éprouvé ça depuis tellement longtemps l’excitation de découvrir la suite, que c’est finalement appréciable de pouvoir ressentir le plaisir de l’attente et le bonheur de surveiller la moindre information sur la publication de la suite. Bref, vous l’aurez compris c’est une lecture que je vous recommande et je ne peux que vous souhaiter d’apprécier votre lecture autant que moi !

Publicités

Si demain n’existe pas | Jennifer L. Armentrout

Résumé :
L’avenir de Lena Wise semblait tout tracé. Pour que son année de terminale soit parfaite, elle n’avait rien laissé au hasard. Au programme : accumuler un max de souvenirs avec ses copines, avoir un dossier béton pour obtenir l’université de son choix, et peut-être même avouer ses sentiments à son ami d’enfance, Sebastian. Mais un simple choix, à un unique instant, peut tout bouleverser…
Désormais, rien ne sera plus comme avant. Comment Lena pourrait-elle penser à des lendemains meilleurs alors qu’elle ne cesse de rejouer son passé, alors que Sebastian ne lui pardonnera sans doute jamais ce qui est arrivé… ce qu’elle a laissé arriver ?

Un roman signé de la reine de la romance, qui nous plonge dans une histoire plus adolescente mais tout aussi touchante. Au premier abord, l’intrigue semble classique et la romance a un côté prévisible, mais lorsque la vérité éclate les émotions volent en éclats et le réalisme du récit plonge le lecteur au cœur d’un drame.

Lena Wise a tout prévu pour cette dernière année afin de pouvoir intégrer l’université de son choix, mais en attendant elle n’aspire qu’à profiter de son été, de ses amis et de la proximité de Sebastian son meilleur ami qu’elle aime en secret depuis des années. Ce dernier été avant tous les changements c’est l’occasion de se constituer de nouveaux souvenirs et de profiter de la vie. Il aura suffi d’un simple choix pour tout bouleverser.

J’ai apprécié le côté psychologique de cette histoire, on découvre une jeune femme insouciante qui a la vie devant elle et progressivement, on prend un tournant plus sombre, Lena si douce va devoir gérer un traumatisme qui va changer sa vie et celle des autres. En tant que lecteur on se sent rapidement impuissant face aux souffrances, aucune étape ne nous est épargnée et la manière dont la jeune femme va se renfermer est un crève cœur, on la voit lutter pour éloigner les autres et sa solitude n’en est que plus douloureuse. Au même titre que Lena on prend conscience des répercussions que peuvent avoir nos choix, et aucun niveau ne nous est épargné.

Si la romance occupe une place importante, je ne dirais pas qu’elle est centrale à l’histoire, on met surtout en avant la famille et les amis qui vont se révéler face à la douleur et bien que Sebastian soit attendrissant et adorable, la romance ne m’a pas forcément transportée. Je ne suis pas une grande fan des relations entre meilleur ami et on devine facilement la direction que va prendre leur histoire. Bien qu’on soit servi côté surprise j’aurais préféré une romance moins prévisible, mais elle n’en demeure pas moins touchante et Sebastian adorable.

On aborde avec brio un thème douloureux qui fera écho chez tous les lecteurs, quel que soit leur âge. Par automatisme le parallèle entre sa propre vie est inévitable et la souffrance qu’on éprouve pour les personnages authentiques, car l’histoire n’est finalement pas si éloigné de la réalité, tout le monde peut prendre cette décision et pour certains, les conséquences s’apparentent à l’intrigue. Jennifer L. Armentrout aborde un sujet d’actualité avec fluidité et des mots impactant qui rend l’histoire bouleversante. C’est une très belle histoire.

Secrets fondants et Mojitos | Mily Black

Résumé :
Penser à elle, Marie ne l’a jamais vraiment fait.
En revanche, « penser à lui » est une délicieuse habitude.
La vie de Marie n’a rien de véritablement excitant, mais est terriblement rassurante. Entre son travail, ses fantasmes et sa meilleure amie Fanny, tout est parfaitement orchestré… jusqu’à ce qu’un grain de sable perturbe tous ses repères.
Incertaine face à ce que lui réserve l’avenir, Marie se cherche aussitôt une distraction pour oublier ses soucis. Repoussant sa timidité, elle va alors sortir de sa zone de confort, s’affirmer et trouver celui qui l’accompagnera vers un nouvel équilibre.
Profiter de la vie, est-ce vraiment si difficile ? Tout dépend du partenaire, et de sa motivation.

Je remercie Mily Black pour sa confiance

Dès que le titre a été annoncée, j’ai apprécié le côté gourmand, mystérieux et réconfortant que m’évoquait l’histoire avant même d’avoir lu le résumé. A la lecture de celui-ci une image plus précise s’est dessiné et la curiosité a fait le reste. J’ai tendance à avoir une mémoire de poisson rouge, alors j’ai débuté cette histoire à l’aveugle et progressivement l’évocation de personnages ou de certaines situations m’a redonné le sourire. Pour finalement se laisser porter par l’histoire et la romance qu’elle avait à offrir.

Marie est l’une des héroïnes les plus douces qu’on puisse rencontrer dans la littérature, elle a cette faculté à s’effacer pour satisfaire les autres, quitte à parfois se laisser marcher sur les pieds. Dans sa vie de tous les jours, c’est un moyen de conserver ses petites habitudes et de se sentir rassurée sans bousculer son quotidien. Tout va commencer par une révélation, celle qui va tout changer et qui pourrait lui laisser croire que ses désirs pourraient bien devenir réalité. Afin d’oublier l’inévitable, elle va se laisser porter par son instinct et dans la plus délicieuse des distractions. D’abord hésitante, elle va finalement trouver un nouvel équilibre tout en repoussant ses limites et en croquant la vie à pleines dents. Et puis parce que sans amis on n’est rien, Marie va pouvoir compter sur sa meilleure amie Fanny, instigatrice de mauvais coups et lieutenant en chef des soirées Mojitos.

On a toute notre petit plaisir coupable, et les plus timides ne sont pas en reste. C’est le cas de Marie qui ne peut détacher son regard de Lui lorsqu’il est dans la pièce et cette alchimie qui l’habite lorsqu’elle échange avec lui hante ses pensées. Pourtant aux yeux de tous, il est un tyran et son comportement à la limite de l’acceptable n’en fait pas un amant de premier choix. Seulement les premières impressions peuvent s’avérer trompeuses pour le lecteur, parce que lorsque les masques tombent la réalité montre une tout autre réalité. L’avantage c’est qu’on a des chapitres en alternés donc on se fait rapidement une idée des pensées et actions contradictoires de notre héros et ses insécurités en font un personnage attachant, qui s’y prend souvent maladroitement.

J’ai apprécié cette manière dont la vie est célébrée et la romance occupe une place importante dans l’intrigue, mais je vois davantage l’histoire comme un récit de vie. Les personnages vivent des hauts et des bas, mais dans toutes les situations les amis sont au rendez-vous et offrent de beaux moments comme on les aime. Au même titre que la romance qui n’apparaît qu’après qu’un lien fort ce soit tisser entre les personnages et qui les met face à leurs insécurités. Une touche d’humour, une noisette de romance, le tout saupoudré d’une belle amitié.

Wild Men | Jay Crownover (Saison 3)

Résumé :
Depuis l’enfance, il pensait que Brynn était la femme de sa vie. Pourtant, aujourd’hui, Lane Warner doit bien admettre qu’il a pris son rêve pour la réalité. La pétillante rousse, son amie depuis toujours, vient d’être demandée en mariage sous ses yeux.
Dans le coeur de Lane, la rage se mêle au chagrin. Il ne peut plus supporter cette situation, vivre si près de la femme qu’il aime, la frôler chaque jour tout en gardant ses distances. Après tout, elle a clairement fait passer le message, des années plus tôt, en refusant de l’épouser…
Alors, Lane décide de partir. Loin d’elle et loin du Wyoming où ils ont grandi. Sans réfl échir, il fait route pour la Californie, où une nouvelle vie l’attend. Mais il ne pensait pas que Brynn viendrait l’y retrouver… Ensemble, ils se lancent dans un road trip semé d’embûches, seul moyen d’enterrer les rancoeurs du passé et d’affronter l’avenir.
Dans une ambiance de western moderne à suspense, Jay Crownover, auteure de la série best-seller Marked Men, nous emporte avec beaucoup d’énergie et de talent dans une romance into the wild.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Un couple de héros qui m’avait fait forte impression dans les tomes précédents, j’étais impatiente de découvrir comment ces deux-là allait pouvoir se rapprocher dans le contexte particulier de leur relation. Mon rapport à cette série est assez mitigée, j’ai toujours apprécié les interactions entre les héros, mais il y a toujours quelques longueurs liées aux trop nombreuses descriptions. Ici, je dois dire que j’ai été séduite et l’intrigue est plaisante.

Depuis l’enfance Brynn et Lane sont inséparables, seulement leur relation a été fragilisée il y a des années lorsque la jeune femme a épousé Boyd Warner pour se sortir des ennuis. Aujourd’hui, leur relation est précaire et malgré une attirance évidente qu’ils sont les seuls à ne pas voir, chacun tente de vivre sa vie sans l’autre. Alors lorsque Brynn est demandé en mariage par son petit ami, Lane doit se rendre à l’évidence, la femme qu’il pensait être son avenir va en épouser un autre. Le choc est tel, qu’il décide de partir, abandonnant le ranch et son frère. Sa fuite le conduit en Californie, où il tente de se reconstruire une nouvelle vie, mais Brynn n’a pas dit son dernier mot et elle espère convaincre le cow-boy de rentrer à la maison. Ensemble, ils décident de se lancer dans un road trip pour éclaircir la situation et rendre un avenir possible, en enterrant le passé.

Bien évidemment comme ces deux frères, le voyage du couple ne va pas se dérouler comme prévu et l’histoire va prendre un tournant plus sombre, avec une enquête policière qui va plus ou moins les mettre en danger, tout en conservant au centre de l’histoire la romance entre les personnages. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié l’analyse de Lane concernant les échecs du premier amour de ces frères et le destin qui place malgré tout celle qui leur est destinée. Dans son cas, il est prêt à tout pour que son premier amour, soit également le dernier et bien qu’on n’est pas forcément cette parade nuptiale autour de la romance, l’alchimie est indéniable.

Jay Crownover parvient encore une fois à aborder plusieurs thèmes sensibles et développe à merveille sa pensée dans un troisième opus où encore une fois la famille est au cœur de l’intrigue. Le passé de Brynn sera également abordé plus en profondeur et on pourra faire un parallèle avec un personnage secondaire ayant vécu une situation similaire. Les émotions sont encore une fois au rendez-vous et votre cœur risque de passer par plusieurs sentiments contradictoires. Et bizarrement la fin ne devrait pas vous apaiser.

Mon avis sur Wild Men #1 ICI

Étoile noire | Jennifer L. Armentrout (Origine #1)

Résumé :
Quatre ans se sont écoulés depuis l’invasion extraterrestre. À l’âge de 17 ans, Evie Dasher n’en a que peu de souvenirs. Lorsqu’elle décide de se rendre en cachette dans une boîte de nuit connue pour être l’un des rares lieux où il est encore possible de côtoyer les Luxens survivants, la soirée ne se déroule pas tout à fait comme prévu.
Quand les choses tournent mal, elle fait la connaissance de Luc, un jeune homme beaucoup trop beau pour être humain. De plus en plus attirée par celui qu’elle prend pour un Luxen, Evie découvre un monde insoupçonné qui remet en question tout ce qu’elle pensait savoir. Un monde composé d’êtres aussi lumineux que ténébreux…

Un univers étoffé qui m’avait tellement manqué, et qui réussit encore une fois à me captiver. En lisant les premières pages, j’ai ressenti ce bonheur de retrouver le décor, les personnages et l’univers si particulier qui m’avait fait tomber complètement amoureuse. Depuis, j’ai découvert d’autres séries de l’auteure, mais aucune n’arrive à m’embarquer comme Lux avait pu le faire et cette nouvelle intrigue promet de belles choses.

Ce spin-off s’inscrit dans la continuation de la série Lux puisque l’histoire reprend quatre ans après l’invasion extraterrestre. Les conditions de vie des Luxens ont changé et désormais la population ayant connaissance de leur existence ils doivent s’enregistrer auprès du gouvernement et porter des bracelets bloquant une partie de leur pouvoir, les empêchant ainsi de faire du mal aux humains. Et bien évidemment  les relations entre Luxens et humains sont toujours interdites. Le Foretoken est l’un des rares lieux où ils est encore possible de côtoyer des Luxens et où chacun peut être celui qu’il désire sans distinction de race, orientation sexuelle ou de couleur de peau. Evie Dasher n’a jamais été du genre aventureuse, mais pour accompagner son amie amoureuse d’une belle inconnue, elle décide de se rendre en cachette dans cette fameuse boîte de nuit, seulement la soirée ne va pas se prendre la tournure attendue et lorsque les choses tournent mal, elle rencontre l’insaisissable Luc.

Evie vit seule avec sa mère depuis l’invasion et la mort de son père et à l’image de Katy, c’est une jeune fille attachante qu’on prend plaisir à découvrir. Passionnée de photo, la jeune fille s’épanouit en ayant un œil derrière son objectif et bien qu’elle ne reproche rien au Luxen, elle n’est pas forcément prête à fréquenter un extraterrestre. Afin de faire la connaissance du coup de cœur d’Heidi, l’une de ses meilleures amies, Evie accepte de se rendre dans une boîte de nuit réputée pour accepter tout le monde et sur place, elle va être plongée dans le chaos lors de la descente du Groupe d’Intervention contre les Extraterrestre. Sur place, elle se trouve protéger par l’intrigant Luc, un jeune homme qui est trop beau pour être un humain, d’abord fascinée, elle réalise rapidement qu’il cache des secrets et tout ce qu’elle pensait savoir va s’en trouver chambouler.

Après avoir lu et adoré la saga Lux, l’histoire de Luc me fascinait et sa particularité me laissait avec tellement de questions qu’il était impensable de ne pas poursuivre l’aventure. Peut-être un peu déçue de l’absence du point de vue du héros, mais ça laisse supposer que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Au premier abord, c’est une héros parfois arrogant, désinvolte, mais qui semble simplement peu habitué aux interactions, expliquant certaines maladresses. Sans compter qu’on part avec un avantage puisqu’on connait l’univers et bien que de nouvelles questions demeures ont est directement dans le vif du sujet. Avec des protagonistes en second plan connus et qui raviront les fans de la série et d’autres un peu moins qui se révèlent pleins de surprises.

Hâte que la suite soit publiée pour découvrir ce qu’elle nous réserve et replonger dans cette histoire addictive.