Calder & Eden | Mia Sheridan (#2)

Résumé :

Vivre libre et se retrouver…
Calder et Eden ont réussi à échapper à la secte dans laquelle ils vivaient depuis des années. Mais à quel prix ?
Jusqu’alors ils avaient affronté les dangers de leur existence, ensemble, au cœur de leur communauté. Ils se retrouvent projetés dans un monde dont ils ne connaissent rien.
Calder est convaincu que l’amour de sa vie n’a pas survécu à la terrible inondation qui a englouti les membres de leur communauté. Il s’estime responsable de sa mort et lutte pour trouver un sens à sa vie. Eden pense aussi que Calder a disparu ce jour funeste et même si elle a trouvé de l’aide et de nouveaux amis, elle ne fait que survivre.
Le défi à relever est immense et difficile.
Mais une passion comme la leur ne peut pas s’éteindre. Elle pourrait peut-être les guider l’un vers l’autre.
Pour espérer trouver le bonheur à deux, ils devront abattre de nombreux obstacles liés à leur passé mais aussi d’autres, plus nouveaux.
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse

Une suite que j’attendais avec impatience et qui parvient à se démarquer du précédent avec une continuité toute en émotion. Calder et Eden sont des personnages touchants, ce dernier tome pourrait bien vous briser le cœur.

La lecture du précédent opus a très certainement fait couler quelques larmes et cette suite explore avec brio la quête identitaire de deux jeunes adultes qui n’ont pas été élevé comme les autres et qui vont tenter de s’en sortir malgré leurs insécurités. Mia Sheridan parvient à glisser quelques éléments de surprise de manière subtile et grâce à l’alternance des points vue le lecteur redécouvre les personnages à un tournant de leur vie. Si vous avez lu Becoming Calder, vous avez sans doute été chamboulé par la force de l’amour qui unit Calder et Eden , cet amour interdit n’avait fait que renforcer les sentiments et dans cette suite, on réalise qu’ils se complètent l’un et l’autre.

Contre toute attente malgré la souffrance causée par la prétendue mort de son amour, Eden a réussi à ne pas totalement sombrer et malgré quelques séquelles, elle s’est plutôt  bien remise de son traumatisme et de sa vie à Acadie. Cette reconstruction n’aurait jamais été possible sans le soutien d’un entourage sans failles. Une rencontre déterminante, va la conduire sur les traces de son passé et ce tome c’est celui des révélations. Cette jeune femme si fragile lorsqu’on l’a rencontré a réussi à devenir une femme fragile et forte à la fois. A mon sens, dans cette suite les rôles sont inversés et c’est Eden qui va porter Calder, face à ses propres insécurités.

Et ces doutes se traduisent par un tourbillon d’émotions qui déstabilisent Calder dans sa nouvelle vie et décuplent son manque. Vivre dans le passé n’a jamais été saint, mais Eden est l’amour de sa vie et la penser morte, à presque tuer le jeune homme. Vivre est une souffrance, mais Calder va puiser ses dernières forces grâce au soutien de Xander. Cette amitié hors du commun va sauver le jeune homme et ces deux frères de cœur consolider leur lien. Son évolution peut être un peu prévisible, mais on s’éloigne rapidement du schéma classique et on retrouve une palette d’émotions et un amour indestructible. En l’espace de quelques chapitres, on traverse plusieurs phases : souffrance, peine et joie. Sans compter, que Calder va devoir affronter un passé qu’il n’était pas prêt à affronter.

Et puis, le destin va s’en mêler et recoller les morceaux de leur cœur briser, pour solidifier un amour pur. Ensemble, ils ont toujours été d’une force indescriptible et se retrouver, est la clé du bonheur. Dans ce dernier opus, l’histoire apporte des réponses sur le passé, le présent et l’avenir des personnages, le tout associé à une incroyable histoire d’amour qui en fera rêver plus d’un. Un livre poignant qui explore un univers fascinant.

Mon avis sur Calder et Eden #1 ICI

Publicités

Calder & Eden | Mia Sheridan (#1)

Résumé :

Calder a grandi au sein d’une communauté religieuse au coeur des Etats-Unis. Ses membres obéissent aux ordres d’un gourou qui a banni tout progrès technique et les isole du reste du monde.
Si Calder n’a pas eu la même enfance que les autres petits Américains, il est plutôt heureux de grandir là, entouré de sa famille et de ses amis.
Mais le jour où Eden arrive dans la communauté, les choses vont commencer à changer pour lui. Cette petite fille doit devenir, à l’âge adulte, la compagne de leur leader et elle est la clef d’une prophétie plutôt inquiétante pour la communauté.
Il est interdit à Calder, simple travailleur agricole, de fréquenter Eden qui grandit auprès des membres les plus puissants de la secte. Pourtant, il va se nouer entre eux une relation amicale qui se transforme au fil des années en un amour fusionnel et profond.
Quel avenir ont-ils dans une communauté où leur passion est interdite ? Mais est-il possible d’y résister ?
Je remercie les éditions New Romance – Hugo Roman pour l’envoi de ce service presse

Certaines auteures ont fait leurs preuves depuis bien longtemps, c’est le cas de Mia Sheridan et c’est la raison pour laquelle je souhaitais découvrir ce roman, sans même avoir lu le résumé. La simple mention de l’auteure m’a apporté tous les éléments dont j’avais besoin pour me lancer et l’effet de surprise a bel et bien opéré. A force de lire, on devient forcément plus exigeante et parfois insensible à certains sujets abordés sous toutes les coutures. Ici j’aimerais garder une partie de l’intrigue secrète, mais mettre en avant l’originalité du récit.

Calder a été élevé au sein d’une communauté avec des croyances uniques, pourtant malgré une enfance particulière son éducation l’a toujours rendu heureux. Entouré de sa famille et ses amis, il a appris à se contenter de peu et malgré des croyances différentes, il n’a jamais remis en cause sa manière de vivre. Lorsqu’il rencontre Eden, c’est le coup de foudre. Pourtant, le destin de cette jeune fille est tout tracé et malgré une attirance réciproque, les coutumes vont mettre une barrière entre eux rendant impossible cet amour naissance.

On aborde un thème qui m’a toujours fasciné, aux États-Unis certaines communautés se démarquent et leurs croyances sont assez incroyables. La relation qui se développe est émouvante, Calder et Eden vont grandir séparés, mais l’amitié qu’ils vont développer dans l’interdit va rendre leur lien plus fort. Il y a une forme de frustration qui se développe, on alterne entre colère et émerveillement. Il y a une sorte de pudeur à l’évocation des sentiments amoureux de nos héros, qu’on ne peut qu’être touché par la pureté de leur amour. C’est une lecture puissante qui touche au plus profond de soi, et malgré la différence entre ma réalité et la leur, l’univers m’a donné l’impression d’être en pleine immersion dans le cauchemar de deux jeunes qui aspirent à une autre vie.

En parallèle de la romance, une magnifique amitié e

st mise en avant et Xander est un ami fidèle, sur qui on pourra compter dans les bons comme les mauvais moments. La force du lien qui l’unit avec Calder est aussi solide que l’amour que son ami éprouve pour Eden. Ensemble, ils vont pouvoir assumer leur doute et oser évoquer leur avenir sans crainte. J’ai apprécié la manière dont les relations amoureuses et amicales sont évoquées, il nous donne l’espoir d’un avenir meilleur où leur soif de savoir est pleinement assouvie.

Nous sommes spectateurs d’un amour puissant et malgré le danger qu’une romance pourrait impliquer, ni Calder, ni Eden n’ont la force de résister à l’évidence. C’est une belle histoire d’amour et la sincérité de leurs sentiments va vous heurter en plein cœur. Mia Sheridan a encore une fois eu les mots justes et c’est avec beaucoup de tendresse qu’elle nous présente ces personnages, sans jamais oublier de leur insuffler une force invisible. C’est tout ce que j’attendais et en refermant ce premier tome, mon cœur n’était pas prêt.

 

Éveil | Jennifer L. Armentrout (Covenant #3)

Résumé :
De retour au Covenant, Alexandria doute parfois d’atteindre son dix-huitième anniversaire : les Furies ont promis son exécution, et si le Conseil découvre ce qui est arrivé dans les Catskills, tout est perdu… pour elle comme pour Aiden.
Par ailleurs, chaque moment passé en compagnie de l’Apollyon la rapproche de son Éveil, dont les conséquences inconnues pourraient être désastreuses. Un Éveil que, pour une raison obscure, certains aimeraient voir précipité. La jeune femme est-elle sous protection… ou sous surveillance ? Alex devra choisir entre ce que lui dicte son cœur et ce que lui réserve le destin. Mais est-il seulement possible de dévier la trajectoire du Styx ?
Ce roman est le 3ème tome, la chronique peut contenir des spoilers.

Après de nombreux avis élogieux, j’ai profité d’une semaine de vacances pour enfin découvrir ce troisième opus et l’annonce du quatrième tome n’a fait que motiver ma décision. Pour beaucoup cet opus est le meilleur de la série et je dois avouer que de nombreux éléments contribuent à faire monter la tension. C’est une suite qui allie émotion et action, le tout avec des rebondissements à profusion pour le plus grand plaisir des lecteurs.

J’ai beaucoup aimé ma lecture, difficile de faire autrement avec un roman de Jennifer L. Armentrout, mais malgré ma volonté d’apprécier l’intrigue et ses personnages, je n’arrive pas à me focaliser sur autre chose que l’espèce de triangle amoureux insupportable. Ce tome apporte des réponses et avec les prophéties annoncées on se fait facilement une idée de ce qui se trame, mais le début se focalise trop sur l’aspect physique des relations d’Alex et il aura fallu plusieurs chapitres pour que l’intrigue gagne en intensité et vous vaudra quelques sueurs froides.

Après les évènements du précédent tome, Alex est plus que jamais en danger et également proche de son Éveil. Chaque instant passé auprès de Seth la rapproche de sa destinée et ses doutes ne cessent de croître. Déchirée entre son désir pour l’un et son amour pour l’autre, elle devra prendre des décisions importantes et les révélations vont la pousser vers une direction que beaucoup attendaient. Pour ceux qui ont lu mes chroniques précédentes, ce n’est un secret pour personne je ne supporte pas l’Apollyon et j’ai apprécié qu’il soit moins présent.  Alex bien que bien intentionné va également avoir des réactions énervantes et en même temps touchantes.

J’ai tout essayé pour ressentir les mêmes émotions que lors de la série Lux, mais malgré toute ma bonne volonté il me manque toujours quelques chose pour me laisser embarquer par l’histoire. J’apprécie l’univers et les personnages ont de bons côtés, mais l’évolution de la romance aura commencé à me plaire uniquement dans ce tome et le lien qui unit Alex et Seth sèment volontairement le doute. Et bien que Aiden se réveille un peu dans ce tome, sa passivité me fait regretter le caractère de Daemon Black et malgré les changements dans ce tome, j’ai surtout apprécié la direction que prend l’histoire. Les alliés et les ennemis montreront leur vrai visage, et Alex montre un nouveau visage combatif et plus réfléchi. La dernière scène laisse supposer que la suite sera différente et que la guerre ne fait que commencer. Beaucoup de questions restent en suspens et la fin bien qu’attendue tient en haleine. Un tome qui améliore considérablement mon ressenti de la série.

Mon avis sur Sang-Mêlé #1 ICI
Mon avis sur Sang-Pur #2 ICI

Sang-Pur | Jennifer L. Armentrout (Covenant #2)

Résumé :
Compte tenu de son passif familial et de ce qu’elle est vouée à devenir, on attend d’Alexandria une conduite exemplaire. Entre ses entraînements supplémentaires, les cauchemars qui l’assaillent et la présence continuelle de Seth, il s’agit quasiment d’une mission impossible ! De plus, la jeune femme doit se rendre à l’évidence : sa connexion avec l’Apollyon s’intensifie chaque jour, même si cela ne change en rien ce qu’elle ressent pour Aiden, ni ce qu’il sacrifie pour elle…
Quand les démons trouvent le moyen d’infiltrer le Covenant pour attaquer des cadets, les dieux envoient des Furies en guise de protection. Bras armé de la justice divine, ces dernières sont chargées d’éliminer tout danger ou menace, sans distinction ni exception. Et il semble que quelqu’un soit déterminé à pousser Alex à la faute…
 

J’ai vraiment du mal à mettre des mots sur les émotions qui me passent par la tête lorsque je lis Covenant, j’ai désespérément envie d’apprécier autant que Lux, mais malgré le côté addictif ces deux séries sont loin de me faire éprouver la même chose. Après plusieurs mois écoulés j’ai eu vraiment du mal à replonger dans cette histoire, mes souvenirs de l’intrigue étaient faibles et ça affecte forcément mon ressenti de lecture. Au-delà de ça, je suis partagée concernant l’évolution d’un triangle amoureux et pour le coup, même si les personnages sont attachants, j’ai une sorte d’aversion pour l’un des personnages et ça affecte grandement mon jugement. Néanmoins, ce tome est excellent pour une transition, l’action y est toujours aussi addictive et surprenante.

Ce tome permet d’étoffer le caractère des personnages et Alex continue de nous embarquer avec sa fougue et ses désirs. J’apprécie sa complexité, car nous avons une héroïne qui peut parfois être réfléchie et engagée, et d’un autre côté, on retrouve l’insouciance de ses dix-ans. Plongée dans un rôle qu’elle n’avait pas choisi, la jeune femme va devoir poursuivre son destin désormais tout tracée, mais pour le coup certaines de ces décisions ne m’ont pas toujours plu. J’ai trouvé qu’elle s’obstinait à ne pas écouter les conseils qu’on lui prodiguait, ou peut-être est-ce moi qui focalise sur un personnage en m’inventant des liens avec des prophéties, mais impossible pour moi d’accepter la direction que prend ce tome du côté sentimental, je ne peux définitivement pas m’y résoudre. J’ai beaucoup de questions sur la connexion qui unit Alex à l’autre Apollyon, notamment si c’est la cause de son côté girouette dans ce tome. Les mots de l’Oracle viennent également semer le doute.

Au-delà de cette frustration, les rebondissements prennent un tournant intéressant et l’action occupe toujours une place centrale. Les attaques vont venir monter la tension d’un cran et bien qu’on ne comprenne pas toute l’étendue du plan, le danger semble se mettre doucement en place. Alex va encore une fois se retrouver au centre de l’attention malgré elle et son importance dans les évènements ne semble faire aucun doute. A l’approche de ses dix-huit, le danger n’aura jamais été aussi proche et sa combativité sera au rendez-vous. On peut compter sur notre héroïne pour prendre part au combat, quoi que cela lui en coûtera.

Jennifer L. Armentrout réussi à merveille à garder le lecteur en haleine, c’est avec beaucoup d’intensité qu’elle nous embarque dans un univers intense avec une mythologie qu’elle maîtrise à merveille. Des questions restent en suspens, mais la suite nous apportera probablement des réponses au fil des tomes. Au vu des avis plus qu’élogieux concernant le 3ème opus, je suis impatiente d’obtenir des réponses ; bien évidemment j’espère qu’on viendra à bout de ce triangle amoureux. Et que l’attente ne sera pas trop longue pour oublier l’intrigue en cours.

Mon avis sur Sang-Mêlé #1 ICI

Enchaîne-Moi | Sophie Jordan (Devil’s Rock #1)

J’ai découvert Sophie Jordan dans « Prémices » paru chez J’ai Lu, après une belle surprise j’ai été ravie de découvrir qu’une nouvelle série allait être traduite en français. L’expérience ne s’est pas avérée aussi concluante, notamment car le sujet n’est pas exploité de la manière dont je l’attendais. J’ai apprécié ma lecture et l’ambiance qui règne dans ce premier opus, mais je ne m’attendais pas à ce que la prison soit un prétexte pour démarrer une histoire qui au final n’a plus rien d’une romance à la Prison Break.

Afin de pouvoir escompter à une promotion, Briar Davis accepte de suivre le docteur Walker au sein de la prison Devil’s Rock. Bien que son choix ne soit pas motivé par une volonté propre, la jeune infirmière va tenter de faire bonne figure et d’être la plus efficace possible, malgré la peur qui ne la quitte pas. Au cours de ces visites au pénitencier, elle va être confrontée à un détenu tout aussi intimidant, mais qui bizarrement va lui faire ressentir des choses inattendues. Immédiatement la tension est palpable et bien que Briar ne sache pas vraiment si elle dit mettre ça sur le compte de la peur ou du désir, elle va tenter de garder ses distances avec cet homme impressionnant qui ne cesse de s’immiscer dans ses pensées.

Knox Callaghan assume parfaitement ses actes et bien qu’après huit ans enfermés il n’aspire qu’à sortir, son incarcération au côté de son frère l’a profondément changé. Malgré une proximité évidente, ils n’ont rien en commun. Alors que l’un est capable, Knox a le sang chaud et n’hésite pas à jouer des points lorsque cela est nécessaire. Sa première rencontre avec Briar ne va pas se faire sous les meilleures conditions et on ne peut pas dire qu’il mette en confiance. J’ai ai immédiatement accroché à son attitude, il reste très secret, mais sa manière de vouloir protéger cette infirmière qui le déstabilise m’a beaucoup plu.

En revanche, j’ai eu plus de mal avec la narration. Eh oui, la fameuse narration à la troisième personne qui n’est définitivement pas pour moi, difficile d’être pleinement embarqué dans l’histoire quand le récit te laisse sur le bas côté. Cette histoire avait beaucoup de potentiel et j’ai d’ailleurs apprécié plusieurs scènes, mais le récit est trop intérieur les personnages réfléchissent trop et bien que le début soit placé sous le signe de l’action, le pari n’est que partiellement réussi. Je m’attendais à voir l’histoire naître et se consolider derrière les barreaux pour accentuer le côté interdit de la romance, or l’auteur à fait le choix d’exploiter un autre aspect de la romance et de manière générale c’est trop simple, sans grande difficulté.

Je déplore un peu le manque de dialogue il faut dire que notre héros n’est pas un grand bavard, mais j’admets que lorsqu’il parle ses paroles ont un impact et la température remonte de quelques degrés. On va rentrer dans un schéma où nos héros vont tenter de ne pas commencer cette histoire, car l’un ne se juge pas assez bien et l’autre a du mal à assumer, néanmoins malgré le côté prévisible de l’histoire et le manque de profondeur, la fluidité du récit contribue à passer un moment agréable et apprécier ma lecture.