Juin | Audrey Carlan (Calendar Girl #6)

Ce roman est le 6ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers

Nous sommes arrivés à une phase de transition pour Mia, ce tome marque une étape importante pour cette année décisive. Il devient également beaucoup plus difficile de vous exposer les faits sans risquer de trop vous en dire. Nous sommes arrivés à la moitié de cette année et le futur paraît plus incertain que jamais, difficile de se protéger alors qu’il reste encore six mois où il peut se passer n’importe quoi.

Ce mois de Juin va être un peu différent , notamment car elle a été embauché pour être au bras d’un homme âgé et qu’elle ne l’intéresse pas de la manière dont elle s’y attend. Cet homme puissant souhait simplement que Mia l’accompagne pour un projet important et cela la plonge dans un univers totalement inconnu, cette manière de parader au bras d’un homme n’est pas dans ses habitudes. Pourtant alors que le père ne l’intéresse pas, elle va pouvoir compter sur son charmant fils Aaron Shipley, qui est d’une beauté à couper le souffle. Je ne vous cache pas que lorsqu’ils se sont rencontrés, j’ai levé les yeux au ciel, Mia craque tellement facilement devant un bel homme que parfois j’ai du mal à la suivre.

J’ai beaucoup aimé la nostalgie qui transparaît de ce livre, Mia va repenser à tout ce qu’elle a vécue et faire le point sur sa vie. Être escort ce  n’est pas un choix et pourtant elle est déterminée à payer sa dette toute seule, sans compter que sans ce métier elle n’aurait pas rencontré ces hommes exceptionnels qui vont s’avérer très présents dans ce tome et j’ai réalisé à quel point elle est entourée. Lorsqu’elle a débuté ce travail, la jeune femme était plus seule que jamais et aujourd’hui, elle a une armée de beaux mecs qui est prête à tout pour elle. La voir réaliser qu’ils sont sa famille fait chaud au cœur, pour elle qui a toujours manqué d’amour. Aujourd’hui elle peut compter sur ses amis pour être présents.

Un mois de juin qui m’a bien plu en plein cœur de Washington, pour le coup niveau tourisme ce n’est pas trop ça, mais  Mia va vivre un mois très intense. Comme à son habitude la jeune femme ne va pas hésiter à jouer les entremetteuses et c’est toujours un plaisir de la voir agir pour les autres. Audrey Carlan réussi encore une fois a redonné du souffle à sa série, qui ne cesse de jouer le yoyo avec mon cœur. Ce tome se démarque de ses prédécesseurs et nous offre un aperçu de ce qui nous attend en juillet.

Retrouvez mon avis sur Janvier #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Février #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Mars #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Avril #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Mai #5 ICI

Pulsation | Vi Keeland (Life on Stage #1)

Vi Keeland a quand même une capacité assez impressionnante de nous proposer à chaque fois des héros qui n’ont rien à voir et qui en même temps ont tout pour nous faire succomber. Pour tout vous dire en achetant ce roman, j’étais tombée sur le résumé du tome 2 donc avant de commencer ma lecture j’étais un peu perdu, car ça n’avait rien à voir avec mon souvenir. Passé cette petite déception, la magie a opéré et je me suis laissé embarquer dans l’univers du jeu, tant par la téléréalité, que par les séances de Poker.

Afin de remédier à des problèmes financiers, Kate décide de se lancer dans une émission de télé réalité. Alors que les premières semaines se déroulent sans encombre, flirtant même avec Flynn le Bachelor qu’elle doit séduire tous ses projets vont s’écrouler. Un soir, alors qu’elle joue au poker avec le staff, elle fait la connaissance du sexy Cooper. L’attraction est immédiatement et elle en vient à regretter ce mauvais timing, pourtant son contrat est clair tant que l’émission n’est pas terminée, elle a interdiction d’entrer en contact avec un autre homme. Cooper n’a plus qu’une obsession, obtenir celle qu’il convoite depuis que son regard a rencontré le sien et il va se donner à fond pour l’obtenir.

J’ai beaucoup aimé le contraste dans l’attitude de Cooper, il est à la fois attentionné dans ses réactions et très gentleman avec Kate, mais c’est un amant passionné avec des tendances un peu dominatrices lorsqu’il laisse libre cours à ses désirs. Il a cette capacité à ne pas se laisser abattre face à la difficulté et il va redoubler de charme pour que Kate soit enfin à lui. Et pourtant lorsqu’on compare Cooper à son frère Miles, malgré la même éducation on réalise qu’ils n’ont pas du tout le même attitude avec les femmes. Et pourtant au vu de sa position on pourrait s’attendre à un patron tyrannique, alors qu’on voit bien à quel point il respecte les femmes. Et c’est cette simplicité qui m’a séduite, car lorsqu’il réalise son attachement pour Kate, il se montre réaliste et j’ai adoré sa manière d’assumer à la fois tendre et attachant.

Pour Kate c’est une autre histoire, son personnage est touchant, mettre de côté ses études pour se lancer dans une émission qui va contre ses principes est très courageux. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Cooper, l’attirance avec le Bachelor était sur la bonne voie et un seul regard va complètement changer la donne. Alors qu’elle a besoin de gagner la finale pour s’en sortir, elle va réaliser qu’elle n’est plus tout à fait dans la compétition. J’ai compris ses décisions et cette réticence, mais j’ai eu du mal car je la trouvais un peu trop passive. Cooper fait sans arrêt le premier pas et Dieu sait qu’il y met tout son cœur, alors qu’elle se laisse un peu porter. Ce n’est pas une mauvaise personne, elle a ses bons côtés seulement à la fin j’aurais aimé la voir un peu plus combative et moins dans la résignation, sans se poser les bonnes questions.

Nous pouvons dire qu’encore une fois le pari est relevé haut la main. Vi Keeland nous offre une romance attendrissante, qui nous montre que l’Amour nous tombe dessus quand on s’y attend le moins et malgré les difficultés, nos héros sont faits l’un pour l’autre. Le contexte est particulier et on immerge à distance dans une émission un peu scénarisée où malgré les aléas de la vie, il faut tenir son rôle. L’intrigue sert un peu d’excuse à nos héros pour se tenir à distance, elle n’est pas autant ancrée que je m’y attendais, mais dans un sens ce n’est pas gênant car c’est assez frustrant de la voir dans cette émission alors qu’à côté Cooper est mal  et c’est principalement laisse une mauvaise image de Kate.

En bref, une romance comme je les aime avec un héros très caliente qui devrait vous plaire. Il se montre sous son meilleur jour et à aucun moment je n’ai été déçu par ses choix. J’imaginais sans mal son petit sourire malicieux venir donner des frissons et c’est totalement le genre de héros qui me plaît : Gentleman, Sexy et surtout très déterminé. Je recommande à 100% cette romance fraîche et actuelle.

Obsession | Stacey Lynn (The Affair #3)

Je me suis offert ce roman sur un coup de tête, le sentiment de culpabilité d’abandonner une série sans connaître l’épilogue d’une héroïne qui m’intriguait n’était pas concevable. Je n’irais pas jusqu’à dire que je suis déçue, car c’est une bonne histoire de transition et je n’avais aucune attente, ce qui m’a permis de lire cette histoire de manière détachée et de passer un moment agréable sans pour autant être transportée.

Talia se donne corps et âme dans la gestion de son centre d’hébergement, son implication est totale et elle n’hésite pas à donner de sa personne pour secourir des adolescents dans le besoin. Seulement aider les autres, ça ne rapporte pas beaucoup d’argent et l’hospitalisation de son père ne fait qu’accentuer ses difficultés financières. Un don anonyme va venir tout remettre en cause, seulement lorsque l’identité de son donateur est révélée elle va prendre conscience que rien n’est jamais gratuit. Alors qu’elle s’était juré de ne jamais plus être amoureuse, la jeune femme va accepter un jeu dangereux avec la séduisant Donovan, qui de son côté est prêt à tout pour la faire céder ses dernières barrières.

Le contexte est assez intéressant et j’ai beaucoup aimé l’implication de Talia dans son foyer, son implication avec les jeunes est vraiment touchante et le lien qui va se créer entre la jeune femme et Jeremiah m’a vraiment fait chaud au cœur. Elle va venir approcher un peu de fraicheur dans sa relation avec Donovan, qui peine à comprendre son neveu. J’aurais apprécié un meilleur équilibre entre l’intrigue liée au foyer et la naissance de la relation, le sexe a tendance à occuper une place trop importante. Toutes les occasions sont bonnes pour assouvir leurs attirance, parfois au détriment de la relation avec Jeremiah, alors qu’il est au centre de toutes les préoccupations et je n’ai pas eu le sentiment de le voir s’épanouir.

Je dois admettre que l’alchimie entre Talia et Donovan est indéniable, ils vont d’ailleurs rapidement succomber à la tension sexuelle et même si je n’aurais pas été contre un peu de résistance, j’ai beaucoup aimé la relation qu’ils entretiennent et même si la confiance n’est pas totalement acquise pour Talia c’est un couple mignon à suivre. L’histoire manque un peu de profondeur, mais la plume de l’auteur est très addictive, ce qui m’a fait passer un bon moment et à faciliter ma lecture. Je n’ai pas vu les pages défilées et parfois c’est agréable de rentrer dans une histoire pour se détendre, sans se prendre la tête.

Retrouvez mon avis sur Séduction #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Attraction #2 ICI

Grounded | R.K. Lilley (Up in the air #3)

img_20161123_152809gourndedBonCe tome est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Un tome qui rattrape la déception de l’opus précédent, j’ai retrouvé tout ce qui m’avais séduite dans le premier tome et la relation entre Bianca et James ne cesses de se renforcer. Certes il n’est pas parfait et j’admets que la chute tarde un peu à arriver, mais il réussit à proposer un final intéressant.

Ce qui est assez curieux avec ce tome, c’est que pendant la grosse première partie du roman, l’histoire n’évolue pas beaucoup. Alors oui des événements isolés vont venir faire vivre le récit et au gré des épreuves leur amour va gagner en intensité. Le problème majeur c’est qu’il ne se passe pas grand-chose et l’absence d’animation est compensé par des scènes de sexe, parfois répétitive.

James est prêt à tout pour protéger Bianca d’éventuelles représailles de son père, alors il ne va pas hésiter à surprotéger sa belle et lui assigner des gardes du corps. La jeune femme comprenant la situation, va s’avérer être plus consciente que je m’y attendais et sa position de soumise va définitivement finir de la convaincre de son amour pour James. Comme le tome précédent, je suis un peu déçue qu’elle est perdue une partie de son identité dans le processus, certes son personnage a beaucoup évolué depuis le début, mais pour le coup elle se laisse un peu trop mener par son dominant, sans compter que quelques coups d’éclat auraient permis de donner un peu de rythme à l’histoire.

Alors oui, malgré une plume très travaillée le récit reste assez pauvre et même si on ressent le lien fort qui unit Bianca et James, j’ai du mal à retrouver les émotions amoureuses dans leur histoire. James va nous dévoiler une part un peu plus tendre, mais il reste aux commandes et il est bien déterminé à ne plus jamais perdre Bianca. Leur exploration sexuelle va continuer de les mener vers le chemin du plaisir et à de rares moments, j’ai découvert un amant beaucoup plus humain, qui peine à cacher sa vulnérabilité. On voit que le départ de Bianca a laissé des séquelles chez James et on ressent parfaitement la douleur que lui causerait la perte de Bianca. Il va également se montrer d’une compréhension assez spectaculaire concernant la relation fusionnelle entre Stephan et Bianca, il va même réussir à trouver sa place dans ce duo et je suis toujours aussi touché par cette superbe amitié.

En bref, malgré un tome qui remonte le niveau il aura fallût attendre les derniers chapitres pour que l’intrigue principale trouve enfin un épilogue. C’est beaucoup trop long compte tenu de la place qu’occupe ce sujet depuis le commencement. Sans compter que les choses vont se dérouler de manière assez rapide et j’ai à peine eu le temps de réaliser ce que cela impliquait, que la chute arrivait déjà. Je reconnais néanmoins avoir ressenti une petite pointe de stresse compte tenu de la situation et R.K. Lilley se rattrape à merveille dans les dernières pages pour nous offrir une fin comme on les aime.

Retrouvez mon avis sur In Flight #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Mile High #2 ICI
Lucie

Mile high | R.K. Lilley (Up in the air #2)

img_85a71sBonCe roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Tout d’abord je remercie les éditions Hugo Roman, qui ont la gentillesse de m’envoyer ce second tome, je ne m’y attendais pas du tout, alors à Bandol je me suis jetée sur ce tome 2 et je suis ravie d’avoir également pu rencontrer la superbe R.K. Lilley. Si vous avez lu le final du tome précédent, vous étiez comme moi très excitée à l’idée de retrouver le sulfureux couple formé par Bianca et James. Alors que de nombreux aspects m’avaient immédiatement séduite dans le tome précédent, je reste mitigé quant à mon ressenti après lecture de cette suite. Certains aspects de l’intrigue ont réussi à me captiver, mais l’abondance de scène de sexe vient casser le rythme et le reléguer au second plan, des zones d’ombres qui ne font qu’intriguer le lecteur.

Dans ce tome, la relation BDSM est parfaitement assumée et on ressent immédiatement la connexion entre notre couple. Ils sont épanouit sexuellement et sont en parfaite osmose. J’ai apprécié de voir qu’ils avaient réussi à se retrouver et le fait qu’il test des nouveautés sexuelles montre à quel point leur relation a évolué depuis le premier opus. J’ai néanmoins eu du mal à retrouver la force de caractère de Bianca, bien que James contrôle les aspects sexuels de leur relation, la jeune femme a toujours réussi à mener sa vie comme elle l’entendait. Ici, j’ai eu l’impression que la jeune femme se soumettait un peu trop aux décisions parfois excessives de James et elle semblait même parfois résignée.

C’est assez difficile à expliquer, les aspects liés à l’intrigue ont réussi à me captiver et j’aurais aimé en savoir davantage, seulement dès que les choses devenaient un peu sérieuse, un nouveau jeu venait les détourner des sujets importants. Bianca est englouti sous ses sentiments d’insécurité et son manque de confiance m’a parfois un peu déçu, car James est totalement transparents avec elle et ses décisions sont toujours dans le but de la protéger, il n’a pas hésité à se mettre à nu devant elle, pour la récupérer et même si elle n’est pas encore consciente de tout ce qu’elle lui apporte, on voit clairement l’évolution de son personnage et ses démons s’éloigner, ou tout du moins être sous contrôle.

Le problème majeur, c’est surtout qu’il ne se passe rien de particulier dans ce tome, il aura fallut attendre de s’approcher de la fin pour sentir l’étau se resserrer. Ce n’est pas qu’on s’ennuie, mais il y a beaucoup de répétition et parfois j’avais envie de secouer Bianca pour qu’elle ouvre les yeux et réalise à quel point elle est à côté de la plaque. La présence de Stephan m’a également beaucoup manqué, lui et son humour percutant et ce côté grand-frère protecteur ont été trop absent, heureusement un nouveau personnage va faire son apparition et nous montre le jeune homme sous un angle complètement différent, mais malheureusement ces passages étaient trop rapide. L’histoire tournait essentiellement sur la relation et la consolidation des sentiments de James et Bianca, ce qui met également l’aspect hôtesse de l’air plus en retrait. R.K. LIlley a choisi de se concentrer sur la relation amoureuse et l’exploration sexuelle de nos héros, on voit bien qu’il s’ouvre l’un à l’autre, mais on attend plus de confiance. Malgré tout, les dernières pages envisage une suite qui promet de l’intensité et je l’espère une intrigue beaucoup plus présente pour clôturer comme il se doit cette série.

Retrouvez mon avis sur In Flight #1 ICI
Lucie