Étoile noire | Jennifer L. Armentrout (Origine #1)

Résumé :
Quatre ans se sont écoulés depuis l’invasion extraterrestre. À l’âge de 17 ans, Evie Dasher n’en a que peu de souvenirs. Lorsqu’elle décide de se rendre en cachette dans une boîte de nuit connue pour être l’un des rares lieux où il est encore possible de côtoyer les Luxens survivants, la soirée ne se déroule pas tout à fait comme prévu.
Quand les choses tournent mal, elle fait la connaissance de Luc, un jeune homme beaucoup trop beau pour être humain. De plus en plus attirée par celui qu’elle prend pour un Luxen, Evie découvre un monde insoupçonné qui remet en question tout ce qu’elle pensait savoir. Un monde composé d’êtres aussi lumineux que ténébreux…

Un univers étoffé qui m’avait tellement manqué, et qui réussit encore une fois à me captiver. En lisant les premières pages, j’ai ressenti ce bonheur de retrouver le décor, les personnages et l’univers si particulier qui m’avait fait tomber complètement amoureuse. Depuis, j’ai découvert d’autres séries de l’auteure, mais aucune n’arrive à m’embarquer comme Lux avait pu le faire et cette nouvelle intrigue promet de belles choses.

Ce spin-off s’inscrit dans la continuation de la série Lux puisque l’histoire reprend quatre ans après l’invasion extraterrestre. Les conditions de vie des Luxens ont changé et désormais la population ayant connaissance de leur existence ils doivent s’enregistrer auprès du gouvernement et porter des bracelets bloquant une partie de leur pouvoir, les empêchant ainsi de faire du mal aux humains. Et bien évidemment  les relations entre Luxens et humains sont toujours interdites. Le Foretoken est l’un des rares lieux où ils est encore possible de côtoyer des Luxens et où chacun peut être celui qu’il désire sans distinction de race, orientation sexuelle ou de couleur de peau. Evie Dasher n’a jamais été du genre aventureuse, mais pour accompagner son amie amoureuse d’une belle inconnue, elle décide de se rendre en cachette dans cette fameuse boîte de nuit, seulement la soirée ne va pas se prendre la tournure attendue et lorsque les choses tournent mal, elle rencontre l’insaisissable Luc.

Evie vit seule avec sa mère depuis l’invasion et la mort de son père et à l’image de Katy, c’est une jeune fille attachante qu’on prend plaisir à découvrir. Passionnée de photo, la jeune fille s’épanouit en ayant un œil derrière son objectif et bien qu’elle ne reproche rien au Luxen, elle n’est pas forcément prête à fréquenter un extraterrestre. Afin de faire la connaissance du coup de cœur d’Heidi, l’une de ses meilleures amies, Evie accepte de se rendre dans une boîte de nuit réputée pour accepter tout le monde et sur place, elle va être plongée dans le chaos lors de la descente du Groupe d’Intervention contre les Extraterrestre. Sur place, elle se trouve protéger par l’intrigant Luc, un jeune homme qui est trop beau pour être un humain, d’abord fascinée, elle réalise rapidement qu’il cache des secrets et tout ce qu’elle pensait savoir va s’en trouver chambouler.

Après avoir lu et adoré la saga Lux, l’histoire de Luc me fascinait et sa particularité me laissait avec tellement de questions qu’il était impensable de ne pas poursuivre l’aventure. Peut-être un peu déçue de l’absence du point de vue du héros, mais ça laisse supposer que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Au premier abord, c’est une héros parfois arrogant, désinvolte, mais qui semble simplement peu habitué aux interactions, expliquant certaines maladresses. Sans compter qu’on part avec un avantage puisqu’on connait l’univers et bien que de nouvelles questions demeures ont est directement dans le vif du sujet. Avec des protagonistes en second plan connus et qui raviront les fans de la série et d’autres un peu moins qui se révèlent pleins de surprises.

Hâte que la suite soit publiée pour découvrir ce qu’elle nous réserve et replonger dans cette histoire addictive.

Publicités

Un Palais de Cendres et de Ruines | Sarah J. Maas (A Court of Thorns and Roses #3)

Résumé :

Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.
Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n’a eu d’autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu’elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n’a qu’une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s’est rangé aux côtés du roi d’Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.
Car la guerre contre Hybern est imminente, et Feyre et Rhysand doivent à tout prix rallier les Grands Seigneurs à leur cause…
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai savouré chaque ligne et malgré une volonté de faire durer le plaisir, il était inconcevable de ne pas dévorer cet ultime tome. Indéniablement la meilleure lecture de Saint-Valentin que j’aurais pu souhaiter et l’un des couples les plus soudés qu’il m’est été donné de rencontrer. Sans oublier la richesse de l’univers qui aura jusqu’à la dernière ligne embarque le lecteur au cœur des combats. Définitivement ma plus belle découverte livresque en fantasy et on ne peut qu’apprécier l’équilibre parfait entre romance et action liée à leur combat.

L’attente c’est l’une des choses les plus frustrantes dans la lecture de série, alors quand la date de sortie est enfin là, on a tous le réflexe d’abandonner toutes activités et se consacrer corps et âme à cette suite tant attendue. Alors bien évidemment, la gestion du temps est comme en mode accéléré et la fin arrive sans crier gare. Dans un premier temps, il y a la joie liée à l’histoire et ensuite une transition proche de la dépression qui fait le vide.

Après l’explosion de bonheur lié aux révélations du tome précédent, ce tome est d’une qualité quasiment égale. Il y a tout d’abord l’évolution de Feyre qui se positionne en tant que Grande Dame de la Cour de la Nuit dans ce tome et malgré son désir de vengeance on observe un réel attachement à son peuple. A l’image de Rhysand elle est prête à tout pour découvrir la vérité quitte à se mettre en danger,  il  faut dire que lorsqu’il s’agit de protéger ceux qu’elle aime, la jeune femme peut se montrer comme une vraie guerrière. Son entraînement aura porté ses fruits puisque en ce temps de guerre, tous les coups sont permis et être son ennemi n’est pas une option.

Elle va également pouvoir compter sur son âme-sœur pour la guider et la rassurer lorsque cela est nécessaire, mais ce tome montre une réelle émancipation de notre héroïne. Certes elle laisse Rhy lui soumettre son expérience, mais à aucun moment il ne l’empêchera d’affirmer celle qu’elle est devenu et avec son soutien, Feyre va également protéger la Cour de la Nuit, ainsi que son peuple de cœur. Bien évidemment sans le soutien de Rhy rien n’aurait été possible, il est la parfaite âme-sœur et son dévouement n’a aucune limite. J’étais séduite dans le premier tome, mon cœur a eu quelques ratés dans le second opus et ce troisième livre révèle un Amour d’une incroyable pureté. Il est l’homme qu’on veut à ses côtés dans chaque instant de sa vie, les joies, les peines et les instants où seul l’autre compte. J’ai souri, été ému, j’ai même eu des palpitations et bien sûr j’ai aimé follement.

L’action n’est pas en reste, ce tome laisse une large place à l’élaboration de tactique et on voit naître une armée. La guerre est au centre de l’intrigue et rallier les Grands Seigneurs va s’avérer être une quête remplie d’embûches. Des alliances surprenantes vont voir le jour, des personnes qu’on croyait être des amis vont devenir des ennemis et le combat va montrer son visage le plus sombre. Malgré quelques scènes où la douceur est de mise, ne vous attendez pas à autre chose qu’un stresse permanent de perdre un membre de la famille. Face au danger, l’auteure joue avec nos nerfs, alternant entre situations périlleuses et moments où l’humour nous met face à cette complicité. Il est rare que les personnages secondaires soient autant mis à l’honneur et ce fût un plaisir.

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose c’est de découvrir cette série fabuleuse. Sans compter que la Maison d’éditions a annoncé sur Instagram la traduction du 4ème opus pour la fin de l’année donc vous n’avez aucune excuse ! Si vous appréciez l’action, la stratégie et les romances avec un book boyfriend, c’est la série à découvrir.

Mon avis sur Un Palais d’Épines et de Roses #1 ICI
Mon avis sur Un Palais de Colère et de Brume #2 ICI

La Revanche | Marie Lu (Warcross #2)

Résumé :

La suite du phénomène Warcross !
Emika n’est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d’Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s’unit aux Phoenix Riders. D’autant plus qu’une nouvelle menace s’insinue dans les rues de Tokyo : quelqu’un a mis la tête d’Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu’elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo, l’homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?

Une suite que j’ai pris plaisir à découvrir et qui m’a fait passer un très bon moment. Il n’aura pas fait long feu, tant grâce à son intrigue captivante que par ses personnages attachants. J’étais loin d’imaginer que l’aventure prendrait cette direction et malgré quelques défauts, j’ai apprécié l’action qui en découle.

Emika Chen n’a pas choisi la direction qu’à prise sa vie depuis sa rencontre avec Hideo Tanaka, mais depuis les révélations du projet de ce brillant créateur, elle est déterminée à l’empêcher de poursuivre sa propagation. Elle qui n’a toujours pu compter que sur sa seule personne, va pouvoir se reposer sur les Phoenix Riders, qui ont gagné sa confiance et son amitié. Lorsqu’elle découvre que sa tête a été mise à prix, Emika réalise qu’elle n’est plus en sécurité et sa survie dépend du mystérieux Zéro. Dans un climat de tension, elle va devoir choisir son camp et la confiance est difficile à accorder quand on apprécie celui qu’on combat.

Dans ce dernier opus, il se passe beaucoup d’événements et l’action est omniprésente, pour mon plus grand plaisir. Grâce aux descriptions on plonge la tête la première dans l’intrigue et l’imagination travaille à cent à l’heure. J’ai trouvé original que l’intrigue se déroule dans une ville au Japon, habitué à lire des romans avec pour cadre les États-Unis c’est monnaie courante, donc on apprécie ce décor inédit. Et bien évidemment, le côté virtuel vient consolider l’originalité du récit avec un univers très bien exploité qui comme je le disais plus haut, ne cesse de faire marcher l’imagination du lecteur, tant l’intrigue est complexe et le suspense n’est pas en reste.

J’ai juste quelques regrets concernant l’évolution d’Emika qui a toujours été une battante et bien qu’elle se batte pour ses convictions, j’ai trouvé qu’elle avait trop souvent le rôle d’un pion dans l’histoire, même si j’admets que les personnages sont plus travaillés et on voit une profondeur qui n’était pas autant présente dans le premier tome et on aborde des thèmes qui mettent en avant leur diversité, il y a une réelle volonté d’offrir des personnages plus étoffés. Warcross est une duologie que j’ai apprécié découvrir et qui se démarque par son originalité.

Mon avis sur Warcross #1 ICI

Warcross | Marie Lu (Warcross #1)

Résumé :
La vie est dure pour Emika, 18 ans, criblée de dettes, et qui survit comme chasseuse de primes dans les entrailles de Manhattan. Aussi, bien décidée à fuir cette réalité, la jeune femme chausse ses lunettes connectées et plonge dans l’univers fantastique du jeu en réseau le plus incroyable
jamais inventé : Warcross. Mais quand elle pirate la finale du grand tournoi de l’année, elle est repérée par l’intrigant créateur du jeu : Hideo Tanaka, un jeune et beau génie dont les fans se comptent par millions. Emika sent pourtant que les intentions d’Hideo dépassent le cadre de Warcross et pourraient bien faire vaciller la frontière fragile entre réel et virtuel…

J’ai repéré ce roman à sa sortie tant pour les retours positifs de son intrigue que par le nom son auteure réputée pour son autre série à succès. C’est ma copine Fanbooks76 qui aura mis fin à mes attentes en m’offrant ce roman pour mon anniversaire, bien évidemment avec toutes les sorties il aura fallu attendre d’être en vacances pour qu’à mon tour je puisse découvrir cette histoire. Immédiatement j’ai été très emballée lors de ma première rencontre avec notre héroïne qui est absolument incroyable et terriblement attachante.

Depuis le décès de son père, la vie n’a pas fait de cadeau à Emika et malgré la détermination de la jeune à s’en sortir les dettes vont définitivement la mettre dans une posture difficile. Contrainte de travailler comme chasseuse de primes, elle tout faire pour obtenir l’argent nécessaire, mais face à la réalité seul l’univers de Warcross peut lui faire oublier ses problèmes. Le jeu en réseau le plus convoité de sa génération, mais face à la gravité de sa situation elle va prendre une décision inconsidérée et pirater le plus grand tournoi de l’année. Immédiatement la jeune femme est repérée par le créateur du jeu. Confrontée à une proposition d’Hideo Tanaka, Emika va accepter une offre qui risque de totalement changer le monde qu’elle a toujours connu.

Dès le premier chapitre, le caractère d’Emika m’a vraiment séduite, c’est une jeune femme habituée à s’en sortir seule et confronté à sa combativité, il est difficile de ne pas craquer. J’apprécie la force qui se dégage de son personnage, sans pour autant qu’on est une héroïne robotisée, elle a sa part de vulnérabilité et c’est son moteur pour s’en sortir. Son intelligence, son habilité et sa capacité à réfléchir dans l’urgence vont la tirer de plusieurs situations, mais au vu des premiers éléments de son caractère, on a du mal à imaginer qu’elle ai pu se laisser porter par ses émotions en cédant à l’appel du piratage en pleine compétition. Bien évidemment, elle va s’en tirer comme un chef et c’est à ce moment que nous aurons une image précise de celle qu’elle est vraiment.

Je trouve qu’on aborde un sujet important, en s’intéressant à la réalité virtuelle. Bien qu’on axe pas nécessairement l’histoire sur les limites entre le réel et le virtuel, on a une vision d’ensemble de plusieurs personnages avec des passés compliqués qui s’en sortent grâce au jeu et à l’échappatoire qu’il offre. Emika va être un peu l’exception à la règle, car jusqu’ici elle n’avait jamais vraiment eu le temps de se consacrer au jeu de manière professionnelle et cette immersion va mettre en lumière ses capacités. On voit au fil des pages que ce jeu à un impact à l’échelle mondiale et progressivement l’importance qu’il prend aux yeux du public. C’est intéressant parce que cet univers tout le monde y a plus ou moins accès à différents niveaux et pourtant malgré le réseau, j’ai trouvé notre héroïne très seule par moments. J’aimerais explorer son côté sociable et j’aime à penser qu’après plusieurs années en solitaire, de belles alliances pourraient se créer et de solides amitiés pourraient voir le jour.

Notre héroïne va nous entraîner dans des révélations toutes plus captivantes les unes que les autres,  et j’ai trouvé intéressant qu’on surf à la fois dans Warcross, mais également dans un univers plus sombre le Dark World où tout est permis. Emika va redoubler d’inventivité pour infiltrer un univers où le virtuel à des aspects beaucoup plus sombres et bien évidemment, son besoin de réponses va nous entraîner dans un univers incroyablement mystérieux. Lorsque je débute une nouvelle série, j’ai tendance à être sur mes gardes pour à peu près l’ensemble des personnages sauf l’héroïne. Mon cerveau analyse les personnages, leur réaction et bien que certain moment nous offre des scènes où la tension retombe un peu, mes hypothèses se vérifient parfois. Ici des éléments sont prévisibles, mais ça n’enlève rien au mystère et ça accentue mon questionnement concernant le prochain opus.

Ce premier opus est un bon tome introductif, on saisit les subtilités de l’univers et on comprend les enjeux de ce jeu en réseaux. Quelques points auraient mérité un approfondissement, mais la suite n’exclut pas qu’on revienne dessus. Après les avis élogieux que j’ai pu lire sur Marie Lu, je suis ravie de pouvoir apprécier moi aussi la plume de cette auteure. Après la lecture de plusieurs dystopies, ravie de m’être plongée dans un roman de fantasy où le monde continue de tourner, mais où les machins ont pris une place importante. On pourrait dire, que nous sommes aux prémices d’une évolution majeure pour le monde et que la répression habituelle pourrait être à son commencement. Cette série promet des émotions fortes et une héroïne prête à tout pour ses convictions.

Après Tout | Jojo Moyes (Avant toi #3)

Résumé :
Un homme qui refusait d’être une version diminuée de lui-même m’a appris qu’on a toujours le choix. Alors le moment était venu de choisir : je pouvais être la Louisa Clark de New York ou la Louisa Clark de Stortfold. L’essentiel, c’était de ne pas laisser les autres choisir à ma place. Il y a toujours une façon de se réinventer.
Quand Lou s’envole pour New York, elle est certaine de pouvoir vivre pleinement cette aventure malgré les milliers de kilomètres qui la séparent de Sam. Elle rejoint la très fortunée famille Gopnik, se jette à corps perdu dans son nouveau travail, et découvre les joies de la vie new yorkaise. C’est alors que sa route croise celle de Joshua, un homme qui éveille en elle des souvenirs enfouis. Troublée par cette rencontre, Lou s’évertue à rassembler les deux parties de son cœur séparées par un océan. Mais les lourds secrets qui pèsent sur elle menacent de faire voler en éclats son fragile équilibre. Le moment n’est-il pas venu de se demander qui elle est vraiment ?
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Très heureuse d’avoir pu retrouver l’adorable Louisa Clarke, ce tome je ne l’attendait pas forcément et en même temps c’est une série que j’ai du mal à quitter. Beaucoup avaient été déçus d’Après toi, pour ma part j’avais apprécié retrouver les personnages malgré l’absence évidente de Will. Dans ce dernier opus j’ai pris plaisir à retrouver tout ce qui avait fait le charme de ce personnage unique et tellement attachant.

On retrouve Lou fraîchement débarquée à New-York et immédiatement dès qu’elle ouvre la bouche la magie opère et le sentiment d’être de retour à la maison m’a envahi. C’est une belle aventure qui l’attend en Amérique et malgré la distance, la jeune femme est bien décidée à maintenir sa relation avec Sam. Sur place, elle trouve facilement ses marques et se consacre totalement à son nouveau travail au sein de la famille Gopnik. Plongée au cœur d’une famille très fortunée, la jeune femme va mettre du temps avant de prendre ses marques, mais la vie new-yorkaise va rapidement l’émerveiller, et sa nouvelle routine va la conduire vers un nouveau cercle.

Quel bonheur de retrouver la pétillante et bienveillante Lou, c’est en lisant ce troisième opus que je réalise à quel point la jeune femme était éteinte dans Après toi, le deuil a été vraiment difficile et ce nouveau départ c’est l’occasion de se retrouver elle-même. J’ai retrouvé une jeune femme profondément aimante et encore une fois on a un choc des milieux sociaux, après la famille est beaucoup moins attachante que pouvait l’être les Traynor. La famille a quelques problèmes et j’ai un moment cru qu’ils avaient du potentiel, mais ils sont trop antipathiques.

La première moitié m’a vraiment séduite et on remarque vraiment une évolution du côté de Lou, son épanouissement prend du temps, mais la vie à New York lui réussit. J’ai eu plus de mal avec la dernière partie, l’engouement du début a été remplacé par un sentiment de lassitude et j’ai trouvé certains passages un peu longs. Il faudra attendre les derniers chapitres pour récupérer du mouvement et une détermination comme on les aime. Certains aspects de l’histoire sont un peu frustrants, mais dans un sens ça fait partie de l’expérience et c’est comme ça qu’on apprend, en faisant des erreurs. J’ai beaucoup apprécié les derniers chapitres, qui apporte une touche de romantisme, c’est ce qui m’aura un peu manqué dans ce dernier opus, les instants douceurs.

Je pense qu’après trois tomes, on peut dire qu’on a fait le tour et qu’il est temps de dire adieu à nos personnages. Encore une fois Will n’est jamais bien loin et les clins d’œil font toujours un petit quelque chose, Lou a parcouru beaucoup de chemin depuis sa rencontre avec Will Traynor et elle peut être fière de tout ce qu’elle a accompli, mais je pense que maintenant le petit bourdon va pouvoir prendre son envol.

Mon avis sur Avant toi #1 ICI
Mon avis sur Après toi #2 ICI