New Romance

Midnight Blue | L.J. Shen

Résumé :
Lorsqu’on propose à Indigo d’accompagner Alex Winslow, le rocker britannique, lors de sa série de concerts à travers le monde, elle n’hésite pas très longtemps, elle a trop besoin d’argent. Sa mission est à la fois simple et compliquée : elle devra le suivre de très près et le surveiller.
Alex est beau comme un dieu et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation d’amateur de substances illégales et il s’est retrouvé au cœur de trop de scandales médiatiques.
Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix : il doit réussir sa tournée, afficher un comportement exemplaire et composer très vite de nouvelles chansons.
Indigo va devenir l’ombre d’Alex pendant trois mois, d’hôtels en salles de concert. Il déteste cette idée et est résolu à la faire fuir au plus vite pour qu’elle ne soit plus en travers de son chemin. Mais Indigo est tout aussi déterminée. Au fil des jours, elle pourrait bien jouer un autre rôle dans la vie d’Alex et trouver le chemin de son cœur.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

J’ai découvert L.J. Shen dans sa série Sinners of Saint qui était à la limite de la Dark Romance, tout en restant dans un univers contemporain proche de la New Romance. Dans Midnight Sun, on découvre l’auteure dans un registre moins sombre, tout en présentant un personnage masculin avec un caractère oppressant qui pourrait rebuter certains lecteurs, mais avec un côté addictif et un milieu captivant.

Alex Winslow est le leader d’un groupe de rock à succès, seulement malgré l’intérêt du public c’est un artiste à la dérive qui peine à se remettre de ses addictions pour l’alcool, la drogue et cette déchéance va lui valoir d’être surexposé, car la presse est dans l’attente d’un énième scandale. Après l’échec de son dernier album, cette tournée c’est celle de la dernière chance et pour son agent, Alex n’a plus le droit à l’erreur, il doit afficher un comportement exemplaire et écrire les chansons de son prochain album. Seulement, tout le monde est conscient qu’il a besoin d’être encadré et c’est là qu’Indigo rentre en jeu. Elle a pour objectif de maintenir le rockeur dans le droit chemin et le suivre comme son ombre à travers le monde pour lui éviter de replonger. D’abord réticente, elle doit se rendre à l’évidence, le salaire qu’on lui propose est une bénédiction face à ses problèmes.

Indie est tout ce qu’Alex n’est pas : humble, dévouée, gentille et enivrante, le contraste est accentué par les difficultés que la jeune femme a dû affronter et depuis plusieurs années elle se bat pour aider sa famille à s’en sortir. Ces problèmes financiers sont la seule raison valable qui aurait pu pousser la jeune femme à s’engager dans un tel travail, car être la baby-sitter d’Alex est loin d’être tout repos. Au contact du rockeur, elle va découvrir un nouveau monde et malgré sa gentillesse, elle ne va pas se laisser faire face à l’arrogance de son employée. Armée de sa personnalité hors du commun, elle va également découvrir que les sentiments peuvent naître dans un environnement où la tension règne. Je suis vraiment sous le charme de cette héroïne au physique atypique, qui cultive sa différence. Et lutte contre l’intensité que dégage Alex et les émotions contradictoires qui l’habitent.

Alex n’est pas un héros qu’on apprécie au premier abord et personnellement j’ai eu du mal à apprécier son comportement. Il est à une période de sa vie où rien ni personne n’arrive à l’atteindre et malgré qu’il soit entouré de ses proches de toujours, il continue de douter des motivations de ceux qui l’entoure et il admet lui-même qu’il se fiche de tout le monde, sauf de son public. C’est un personnage égocentrique, cynique, avec un comportement auto-destructeur qui le pousse à faire preuve de méchanceté avec son entourage. Les chapitres où le lecteur est dans son esprit, j’aurais espéré qu’on puisse excuser son attitude, mais même intérieurement il est loin d’être tendre. Certes il a des difficultés à lutter contre ses addictions, mais il est difficile d’apprécier un tel personnage.

Malgré qu’il soit contre la présence d’Indie, Alex va trouver en elle une muse et afin d’être dans un espace neutre, chaque soir de concert les deux héros se retrouveront dans le couloir séparant le chambre. Au gré des échanges, Alex va aspirer l’essence de la jeune femme et de leurs rendez-vous nocturnes les premiers couplets vont voir le jour. Ces instants sont ceux où les masques tombent et on oublie facilement qu’Alex se comporte comme un connard et ce sont ces moments qui vont rendre la bataille d’Indie plus difficile, car malgré son aversion pour le rockeur, l’attirance ne va faire que s’intensifier et résister va devenir impossible.

Malgré un personnage masculin avec un caractère difficile, l’immersion dans le monde de la musique avec un artiste qui a ses failles m’a plutôt intéressé. Alex est conscient que l’addiction mène sa vie et il n’est pas particulièrement prêt à s’en sortir, mais le manque contribue très certainement à son irritabilité, sa possessivité et sa paranoïa. On aborde le côté sombre d’Hollywood et la romance a de bons côtés, puisqu’elle conduit le héros à se poser les bonnes questions et retrouver l’inspiration de ses débuts grâce à Indie.

New Adult

Scotland Street | Samantha Young (Dublin Street #5)

Je viens de le terminer et même si j’ai adoré retrouver l’ambiance, je reste un peu déçue par ce tome qui a mon sens n’est pas le meilleur de cette fabuleuse série. Je ne remets pas en cause le couple, leur attirance est indéniable et les voir s’approcher à leur manière est un délice. Tout comme la plume de l’auteur, toujours aussi envoûtante. Ce qui m’a posé problème c’est le fond de l’histoire, lorsque j’ai commencé j’avais l’impression de replonger dans l’histoire du premier opus et du coup ça m’a perturbé car j’étais habituée à plonger dans des histoires inédites. A côté de ça, quelques scènes m’ont fait lever les yeux au ciel, mais mon amour pour cette série efface toutes les émotions contradictoires.

Dans ce tome nous retrouvons Cole Walker qui a bien grandi, c’est avec une pointe de nostalgie que je réalise que nous l’avions découvert à son adolescence dans une situation difficile pour un jeune homme renfermé. Aujourd’hui c’est un homme qui a bien grandi et l’adolescent timide à laisser la place à un bel homme qui a été à bonne école avec les séducteurs de son entourage. Pourtant lorsque Shannon MacLeod le rencontre, elle a pour objectif de rester le plus éloigné possible de cet homme qui l’attire et qui correspond aux types d’hommes qu’elle doit éviter pour ne pas s’enticher à nouveau d’un bad boy.

Bien que le passé de l’héroïne soit typiquement le genre d’histoire qui m’attire, je n’ai pas tout de suite éprouvé de la sympathie pour Shannon, il est vrai que sa manière de juger Cole avec de simples suppositions sur son physique m’a passablement énervé, il y a mieux comme entrée en matière et sa manière de le rembarrer m’avait laissé un goût amer. En la voyant évoluer au contact de la bande d’amis du studio de tatouage, j’ai pris conscience qu’elle avait simplement besoin d’être soutenue et j’ai été ravie de la voir réaliser qu’elle s’était trompée sur toute la ligne. Son évolution est belle à découvrir et j’ai fini par m’attacher à cette jeune femme au passé difficile, et la voir interagir avec mes personnages chouchous est touchant.

Pour le coup, Cole est devenu un homme terriblement séduisant et plonger dans un studio de tatouage en compagnie d’un artiste, qui a lui-même un corps orné de tatouage, correspond parfaitement au genre de héros qui m’attire en ce moment. J’étais loin d’imaginer que l’adolescent refermé deviendrait cet homme plein de malice et attentif. J’ai été enchanté de le voir tout simplement succomber à ses émotions et un peu étonnée de voir l’une de ses réactions assez inhabituelles compte tenu de la situation. Je préfère oublier la pointe de déception qui m’a traversé car au final, c’est simplement un accident de parcours qui ne mérite pas de s’y attarder. Je préfère me souvenir des frissons qui m’ont parcouru lorsque Cole est en mode flirt.

En bref, un tome un peu en dessous des précédents qui est par moments trop prévisible, pourtant on se laisse facilement emporter par le récit et les palpitations caractéristiques à cette série ne m’ont pas quitté pendant ma lecture. Mon sentiment sur l’histoire des héros, n’est qu’une simple comparaison de lectrice, qui avait été habituée à être surprise, or ici la magie n’a que partiellement opéré. Ce sont des choses qui arrivent et ça n’enlève en rien mon plaisir de découvrir chaque tome paru dans cette saga. J’ai du mal à me dire qu’il ne reste plus qu’un seul tome avant de dire adieu à tant d’émotions avec nos héros.
New Adult, Romance

Bad Romance | Céline Mancellon

ImpressionExcellentAvant de commencer cette chronique je voudrais m’excuser. Oui vous avez bien lu. Je suis désolée, parce que j’ai jugé ce livre, sans même connaître cette auteure et j’en viens au deuxième point, je voudrais remercier les copinautes qui m’ont conseillé une lecture qui m’a captivée dès le premier chapitre. Je n’ai pas un très bon rapport avec la collection Emma, alors du coup j’ai failli passer à côté d’une romance qui correspond en tout point à ce que j’aime dans la lecture, un héros bad-boy et une héroïne qui n’a pas langue dans sa poche. En somme un combo parfait pour me séduire, sans compter que la plume de Céline Mancellon est envoûtante et j’ai eu bien du mal à le reposer.

Lorsque Chris et Kate se rencontrent pour la première fois, on ne peut pas dire que ce soit dans les meilleures circonstances puisque le jeune homme ivre, se trompe de tante et se retrouve à moitié nu dans celle de Juliette la jeune sœur de Kate. Armée d’un harpon, la jeune femme ne va pas hésiter à menacer cet homme, qui a pourtant l’habitude d’être craint. Chris représente tout ce que Kate a toujours cherché à fuir, alors lorsque quelques jours plus tôt elle tombe sur le jeune homme, elle va tenter de garder ses distances. Se focalisant uniquement sur son avenir et celui de sa sœur, seulement lorsque Chris lui offre un plan de secours elle tente de refuser et pourtant, elle va finir par capituler.

Chris est un personnage plus complexe qu’il n’y paraît. Physiquement, il a tout du bad-boy il affiche fièrement ses tatouages, accumulent les conquêtes et profite de la vie. Intérieurement, il est beaucoup plus profond qu’il n’y paraît. Comme il fait les choses c’est à fond et quand il aime, c’est passionnément. Kate est une gamine capricieuse, qui a un caractère bien trempé et surtout une dent contre le beau-gosse. Lorsqu’ils sont ensemble c’est électrique, chacun cherche à avoir le dessus sur l’autre, alors qu’en vérité ils sont tous les deux dangereusement attiré vers l’autre, sans réussir à se l’expliquer. L’histoire ressemble étrangement à Beautiful Disaster et si je m’attendais à être perturbé par les similitudes du début, rapidement j’ai été attirée par cette romance loin d’être banale.

Les sentiments des personnages apparaissent tout doucement, ils sont tous les deux plus fragiles qu’il n’y paraît et l’amour est quelque chose de nouveau pour eux. Pourtant, lorsqu’ils vont s’investir leur histoire va devenir magnifique et les tourments qui vont venir perturbée leur romance naissance, va mettre un peu de piquant dans cette histoire. En bref, cette lecture a été un vrai régal, j’ai pris plaisir à découvrir l’histoire des personnages, j’ai été touchée par les rebondissements et ému par l’évolution de leur romance. Je suis ravie de ma lecture et j’espère bien découvrir d’autre roman de cette auteure, qui a su me ravir dans cette histoire. Sans compter qu’elle démarre fort avec son personnage principal, qui fait de l’ombre au plus sexy des tatoués de la littérature. Je recommande aux amateurs de Bad-Boy.

Signature Lucie

New Adult

Amour Interdit | Jay Crownover (Bad #1)

ImpressionBonSortie prévue le 9 mars 2016 chez Harlequin
Merci à Songe d’une nuit d’été pour leur concours

J’étais vraiment très emballée par ce premier tome… peut-être trop. Je voyais tellement de bonne chose que je m’imaginais déjà un coup de cœur et puis ma lecture de Rule m’a tellement emballée que c’était une évidence, sauf qu’il m’a manqué quelque chose que je ne saurais pas déterminer. J’ai bien aimé les personnages et l’intrigue, seulement je n’ai pas réussi à totalement lâchée prise.

Après cinq ans derrière les barreaux Shane Baxter sort enfin de prison. Dans le quartier de The Point il est connu comme le garçon à qui il ne faut pas chercher les ennuis, seulement aujourd’hui c’est un homme décidé à se venger qui revient en ville. Après un petit passage oblige auprès d’une charmante jeune femme qui va mettre fin à son abstinence forcée, il va décidé de partir à la recherche de Race son meilleur ami de l’époque et également l’homme à l’origine de son incarcération. Son objectif est d’obtenir les réponses qu’ils lui manquent pour comprendre pourquoi les choses ont dégénéré lors cette fameuse nuit, seulement l’homme est aux abonnés absents depuis quelques semaines.

Ses recherches vont le conduire à Dovie, une jeune femme qui n’a vraisemblablement rien à voir avec lui. Elle est douce, fragile et c’est une bosseuse qui donne tout pour s’en sortir. Son objectif est de se faire la plus discrète possible, à commencer par son style vestimentaire qui la camoufle plus qu’elle ne la met en valeur. Déterminée à retrouver Race, elle ne va pas hésiter à se mettre en danger en suivant la piste de Bax dans sa recherche et elle va se rendre compte qu’ils ont bien plus en commun qu’ils ne l’auraient cru tous les deux. Et ce n’est pas parce que Bax cherche à l’éloigner qu’elle va l’écouter. L’intrigue est plutôt pas mal et j’ai bien aimé la dernière partie, qui monte en puissance.

Bax est un personnage avec pas mal de bagage, la légalité ce n’est pas son truc et malgré cinq ans en prison, le droit chemin est encore loin. Hormis son ton un peu cru et sa capacité à se battre à la moindre contrariété, on voit qu’il n’a pas le fond méchant et qu’il commet quelques petits larcins, mais rien d’intolérables. Ce qui m’a déplu c’est la manière dont il va se rapprocher de Dovie, j’ai trouvé ça froid et sans aucune émotion. J’aurais bien aimé ressentir que leur monde était bouleversé par l’attirance qu’ils éprouvent. Voir à quel point ils sont perturbés par leur différence, j’ai eu l’impression de passer à côté de la naissance de leurs sentiments amoureux et ça m’ennuie fortement.

Après si on retire le fait que la romance, ne m’est pas transportée plus que ça, l’intrigue est assez bonne et le caractère des personnages est plaisant. Bax est un mauvais garçon qui fait des erreurs et ce n’est pas une image qu’il se donne, ses fréquentations laissent à désirer, son goût pour les femmes est au centre de ses décisions, il abuse de l’alcool, il fume et il n’arrête pas de se battre. Sa rencontre avec Dovie était improbable, pourtant elle va voir au delà des conneries qu’il fait et le voir tel qu’il est réellement, en acceptant ses petites combines à la limite de la légalité. J’avais peut-être mise la barre un peu haute et j’ai été influencé par les nombreux avis élogieux. Néanmoins, je tiens à souligner que l’intrigue est vraiment bien menée et la plume de l’auteure toujours aussi bonne et 100% bad-boy.

Signature Lucie