Darker | E.L. James (Cinquante nuances de Grey #4)

Résumé :

Après une liaison passionnée qui s’est achevée dans les larmes et les reproches, Christian Grey est incapable d’oublier Anastasia Steele. Il l’a dans la peau. Décidé à regagner son amour, il s’efforce de réprimer ses désirs les plus troubles et son besoin de tout contrôler pour enfin aimer Ana selon ses conditions.
Hélas, son enfance continue de le hanter, d’autant que Christian comprend que Jack Hyde, le patron sournois d’Ana, la veut clairement pour lui seul.
Le Dr Flynn, confident et thérapeute de Christian, parviendra-t-il à l’aider à affronter ses démons ? Ou est-ce que l’amour exclusif d’Elena et l’adoration insensée de son ex-soumise, Leila, finiront par le retenir dans le passé ?
Et si, malgré ses tourments et ses obsessions, Christian réussit à reconquérir Ana, sera-t-il capable de la garder ?
Merci aux éditions JC Lattes et Net Galley pour ce service presse

En pleine promotion de Fifty Shades Freed, j’ai trouvé qu’il était propice de retrouver Christian Grey. En fond sonore petite compile des différentes bandes sons des précédents opus et si comme moi vous êtes une fan inconditionnelle de Monsieur Grey, cette réécriture devrait vous ravir puisqu’on retrace les évènements de Cinquante Nuances Plus Sombres du point de vue de Christian.

Les réécritures ce n’est pas forcément mes romans préférés, mais j’ai des souvenirs particuliers avec cette série et replonger dans la tête d’un personnage qui m’a marqué c’est toujours un moment privilégié. Dans l’ensemble ce roman n’a rien de surprenant et les lecteurs fidèles seront fascinés par les pensées d’un héros torturé. Je pense qu’on a toute l’image d’un homme impeccable, qui contrôle tout ce qui peut l’être, alors être dans sa tête c’est une expérience un peu différente. A commencer par ses nombreux doutes qui ne transparaissent pas dans ses réactions et j’ai adoré le retrouver aussi vulnérable, c’est principalement cet aspect qui m’a toujours séduite.

Pour tout vous dire, certaines scènes m’ont laissé de marbre, alors que certains passages étaient absolument magnifiques et j’ai adoré les revivre à travers les yeux de Christian. Je pense qu’il est normal de ne pas forcément être à bout de souffle concernant tous les passages parfois répétitif. On a quand même de nombreuses réponses et pour moi c’est un plaisir de retrouver l’un de mes tout premiers books boy-friend. Pour comprendre cet engouement il faut être soit-même fan, après je peux comprendre que pour certain cette série ne soit pas appréciée, voire détestée, il en faut pour tous les goûts, mais dans ce cas je vous vois mal vous taper la lecture d’une réécriture.

Une écriture toujours aussi addictive et on voit bien que E.L. James chéri Christian dans tout son cœur. Seul les fans pourront comprendre à quel point ce tome est important, on découvre notre héros sous un nouveau jour. Certes toujours aussi calculateur, mais également dans une volonté de changement et d’amélioration pour ne pas perdre la femme qu’il aime. Beaucoup lui ont reproché son côté dominateur et on se rend compte qu’il se reproche également beaucoup de ses réactions, il s’agit d’un homme complexe et c’est ce que la plupart ont décelé lorsque nous avons lu les autres tomes, seulement c’est plus flagrant lorsqu’il l’exprime et donc mille fois plus touchant.

Retrouvez mon avis sur Grey #4 ICI

 

Publicités

Le guérisseur | Emma Cavalier (Les Trois Talents #3)

Résumé :
Quand l’amour nous rend plus forts…
Élisabeth part pour New York pour retrouver ce père biologique qu’elle ne connait pas. Lex refuse de la laisser affronter seule cette épreuve et l’accompagne. À leur arrivée à New York, ils retrouvent Eviva et les autres amis que Lex avait laissés derrière lui. Tandis que Dom se défile, évitant la rencontre avec sa fille, Beth et Lex se laissent emporter, plus que jamais, par les plaisirs qui les rapprochent. Pourtant, ils refusent toujours de s’assumer comme un couple.
Ce roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.
Merci aux Éditions Blanche pour l’envoi de cette série.

Un troisième opus que j’étais craintive de découvrir et qui aura su combler en partie ma déception du précédent. Je pense pouvoir dire que ce dernier tome est celui qui m’a le plus convaincu, bien que certain aspect de l’histoire ne convienne pas forcément à mon type de lecture. On plonge facilement dans cette ambiance et j’ai apprécié le voyage qu’entreprennent Beth et Lex tant d’un point de vue physique, que spirituel.

Nous quittions nos héros sur une note positive et l’histoire reprend avec Beth et Lex qui atterrissent à New York pour que la jeune femme puisse enfin rencontrer son père biologique. Durant leur voyage ils vont pouvoir compter sur la bande d’amis que s’est fait Lex durant son précédent voyage et c’est en compagnie de Raef, Andrea, Eviva, qu’ils vont explorer les limites du plaisir. Malheureusement le grand absent de ces retrouvailles est Dom, qui semble fuir le groupe d’amis afin d’éviter sa fille. Au-delà du besoin de connaître ses racines, ce voyage va être l’occasion pour Beth et Lex d’explorer de nouvelles perspectives dans leur relation.

J’ai apprécié découvrir un Lex plus apaisé et après de nombreux questionnement, j’attendais avec impatience les futures révélations. De ce côté, je suis loin d’être déçue, car j’ai trouvé très intéressant que le sujet ne soit pas survolé et voir les scènes du point de vue de Lex. On voit une réelle évolution depuis leur rencontre et bien que l’aspect charnel soit central à l’histoire, on décèle une complicité naissante. Ce tome m’a d’ailleurs permis de voir l’utilité du deuxième tome, qui apporte beaucoup à notre héros et on en voit les bienfaits que dans ce tome. Cependant, il est toujours difficile pour moi de voir des héros aussi ouvert les uns avec les autres et c’est l’un des seuls bémols à mon sens, car par moments j’étais mal à l’aise et pas en phase avec ma lecture.

Sans oublier la plume de l’auteure qui a réussi à me garder curieuse, sans pour autant toujours adhérer au choix des héros. C’est un point important cette envie que suscite Emma Cavalier, car j’ai pris plaisir à suivre nos héros dans leur périple et c’est essentiellement grâce à la fluidité de la plume de l’auteure. Le dosage entre passé et présent est intelligemment mené et bien évidemment l’aspect romantique habilement amené. Je terminerais cette chronique en disant que je ne suis pas forcément la cible pour cette série très axée BDSM et malgré ma satisfaction face à cette conclusion, la romance reste très libre et selon mes critères personnels l’histoire n’est pas toujours au comble du romantisme. Après il ne faut pas oublier que nos attentes ne sont pas les mêmes et pour les amateurs du genre cette série répondra parfaitement à vos attentes.

Mon avis sur Le conteur d’histoires #1 ICI
Mon avis sur Le gardien des secrets #2 ICI

Le Gardien des secrets | Emma Cavalier (Les Trois Talents #2)

Résumé :

Quand la distance révèle la passion… Le deuxième volet des Trois talents nous entraîne à New York où Lex, qui a obtenu la bourse Perdini, cumule plusieurs activités entre journalisme et photographie, sans parvenir à oublier sa culpabilité envers Elisabeth. Il se lie avec Eviva : une jeune artiste à la réputation sulfureuse qui fréquente le milieu underground new-yorkais et lui propose de l’accompagner dans ses soirées de débauche.
De son côté, Elisabeth est en proie à une violente dépression. Cherchant à retrouver son identité, elle se retire du monde et se lance dans un pèlerinage qui va la jeter sur les routes du Sud de la France. On suit en parallèle les folles aventures de Lex dans la nuit new-yorkaise et le voyage d’Elisabeth entre épreuve expiatoire et lutte contre ses pulsions. Mais aucun des deux ne trouve satisfaction dans ces excès, car ils restent marqués par la nostalgie de la relation intense qui les unissait.
Une romance torride et haletante…

Je remercie les éditions Blanche pour l’envoi de ce roman
Ce roman est le 2ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

J’ai eu énormément de mal à écrire cette chronique, tout simplement parce que j’apprécie particulièrement la plume de l’auteure et la manière dont elle arrive à accrocher son lecteur. Je voulais vraiment retrouver l’ambiance du premier opus et malgré ce désir il m’a été impossible d’accepter la manière dont l’histoire se déroulait. J’ai poursuivi ma lecture sans mal, grâce à une écriture agréable et fluide, mais à mon sens ce second opus n’a aucun rapport avec une romance érotique. Peut-être est-ce lié au fait que nos héros sont séparés ou tout simplement, je n’ai pas réussi à accrocher aux scènes érotiques sans qu’aucun sentiment amoureux n’en émerge. Difficile d’expliquer le malaise qui accompagnait parfois ma lecture, mais la romance est pour moi un critère indispensable et ce roman érotique n’a pas su me faire accepter l’absence de la romance.

Après leur dispute en fin de tome précédent, nous quittions nos deux héros dans une situation destructrice. Malgré les mois passés, Lex n’a pas totalement oublié Elisabeth, mais il s’efforce de profiter de la vie à New York, au cours d’une soirée il fait la connaissance d’Eviva, qui va lui présenter un groupe d’amis ce qui va lui permettre d’avoir des contacts dans le milieu de la nuit et plus particulièrement dans le monde BDSM. Bien que sa culpabilité soit toujours là, il va continuer sa vie sans réellement analyser ce qu’il a perdu et j’avais parfois l’impression qu’il n’était pas tellement affecté par la situation. Après la révélation de son secret, j’aurais pensé qu’on s’attarderait un peu plus sur sa situation, alors que l’auteure a fait le choix de le laisser retourner dans ses vices et au final, j’avais du mal à apprécier son évolution à travers toute cette débauche. Je comprends qu’il s’agisse d’une sorte de décente aux enfers, mais j’ai eu du mal à me sentir à l’aise avec cette nouvelle vie.

Du côté d’Elisabeth on ressent de réelle difficulté à s’en sortir, après les révélations de Lex et la fin de leur relation, la jeune femme va avoir du mal à remonter la pente. Je n’ai pas forcément compris les choix qu’elle va prendre, mais dans sa quête elle va essayer de trouver des réponses dans un périple surprenant. Bien que la narration s’intéresse davantage à Lex, nous allons découvrir un véritable changement chez la jeune femme et la situation va prendre une direction particulière que j’ai trouvée assez perturbante. C’est une impression assez personnel, mais j’ai eu du mal à me retrouver dans sa manière de gérer son chagrin, sans compter qu’elle va être méconnaissable et j’ai eu du mal à retrouver notre héroïne dans ses réactions disproportionnées.

Vous l’aurez compris, l’histoire n’a pas vraiment réussi à me convaincre et je redoutais qu’on prenne cette direction. A commencer par la séparation, c’est vrai qu’elle était indispensable pour que nos héros puisse revenir sur de bonnes bases, mais les voir vivre autre chose sans réellement penser à la relation qu’ils avaient m’a vraiment déçue. J’avais l’impression que tout ce qu’ils ont vécue dans le tome précédent n’avait aucune importante et pour moi on perd le fil conducteur de cette histoire. Certes on aborde toujours des thèmes similaires, mais on ne progresse pas tellement notamment dans le passé de Lex qui semble l’avoir conditionné à être ce jeune homme et au final, ce qui paraissait être une intrigue intéressante n’est pas exploité.

J’avais bon espoir que nos héros puissent ressortir grandit de cette séparation, alors oui j’ai détesté chaque moment où ils continuent de vivre leur vie, mais je peux facilement accepter de les voir se prendre en main pour mieux en tirer des enseignements, mais cette distance est vraiment trop longue et mon côté monogame, n’a vraiment pas apprécié cette débauche, surtout pour en être au point de départ à la fin. Quelle frustration d’apprécier découvrir la plume d’une auteure, mais grincer des dents quand l’histoire ne correspond pas à vos désirs de rêveuse. Beaucoup trop d’érotisme dans ce tome pour me séduire. La curiosité me pousse à laisser le dernier mot au troisième tome, mais ce manque de romantisme me fait craindre le prochain tome.

Mon avis sur Le conteur d’histoires #1 ICI

Complète-moi | Geneva Lee (Royal Saga #7)

Ce roman est le 7ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, certes on passe un bon moment et l’histoire est mignonne, mais l’intrigue est trop lisse, sans réelle surprise et pour le coup, ça me laisse un arrière-goût comme si ce tome était celui de trop. Alors oui, retrouver nos héros et les voir régler leur problème était intéressant, mais on s’intéresse trop aux histoires de couples pour au final bâcler le moment des révélations.

Ce tome est à mon sens un bonus qui permet de retrouver nos héros pour faire durer le plaisir, mais il n’apporte pas de grandes surprises à l’histoire. Ce qui m’a principalement agacée, c’est l’attitude d’Alexander et ça m’a rappelé à quel point j’avais du mal avec son caractère autoritaire et son esprit buté qui n’écoute rien, ni personne. Sa relation avec Clara m’a toujours intriguée et c’est vrai qu’il est intéressant de le découvrir en papa, mais son côté protecteur est affolant et encore une fois il n’apprend pas de ses erreurs ce qui va lui jouer des tours. Néanmoins belle surprise du côté de Clara, qui bien qu’amoureuse va réussir à se faire entendre et bien qu’elle est du mal à dire non au contact de son mari, elle instaure une dynamique intéressante pour le couple et son attitude va faire réfléchir le roi.

Du côté des autres couples, leur présence régulièrement m’a manqué. Nous continuons de les suivre, mais j’ai été assez perturbée par la manière l’auteur choisi des les intégrer au récit, comme si elle instaurait une distance. Surtout qu’ils vont vivre des moments importants et j’avais l’impression d’être exclu de leur histoire, sans vraiment pouvoir m’y sentir à mon aise. C’est un choix de narration assez particulier, que j’ai eu du mal à comprendre et c’est dommage de retrouver nos héros avec cette barrière qui m’a empêché d’être complètement absorbée. Comme si l’auteure souhaitait se concentrer exclusivement sur les pensées désordonnées d’Alexander, accentuer son sentiment d’exclusion et sa solitude.

Ce qui est intéressant avec ce tome c’est que nos couples vont enfin pouvoir affronter leurs derniers démons, pour se consacrer pleinement à leur amour. Malgré plusieurs tomes, les insécurités demeurent les mêmes et nos hérons vont assister à un évènement heureux qu’on attend maintenant depuis un bon moment. J’ai été contente de pouvoir retrouver Smith et Bella, leur relation va subir un accro qui va malgré tout les rapprocher et cet amour m’a fait chaud au cœur. Ils ont une manière de se donner l’un à l’autre qui m’a totalement fait craquer, leur connexion est évidente lorsque l’autre faiblit.

En bref, un tome intéressant qui se lit rapidement, mais qui n’apporte rien à l’histoire. Je garde un sentiment assez mitigé, car certaines scènes sont touchantes, mais à côté de ça tout se termine trop simplement. Je pense notamment à la manière dont l’intrigue principale qui nous aura fait frissonner pendant six tomes, se résout sans trop d’explications et d’une manière trop rapide. Cependant, les couples ont leur lot de difficulté et on passe un bon moment, mais je m’étais préparée à quelque chose de différent. Je ne sais pas si j’aurais l’occasion de retrouver certains personnages secondaires, mais l’idée me plairait bien.

Retrouvez mon avis sur Royal Saga #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #5 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #6 ICI

Capture-moi | Geneva Lee (Royal Saga #6)

Ce roman est le 6ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers
Merci Hugo New Romance
Date de sortie : 6 juillet 2017

Geneva Lee est douée pour faire grimper la température, mais alors on peut également voir à quel point ses cliffhangers sont intenses. On  peut dire que le tome précédent se terminait sur une note d’incertitude et également de nombreuses questions. En commençant ma lecture, j’avais envie de retrouver un univers familier et c’est avec beaucoup d’attention que j’ai vécue des moments difficiles avec nos héros.

J’ai trouvé cette suite très bien menée l’intrigue n’est pas aussi présente que je m’y attendais, malgré tout, les émotions sont au rendez-vous. L’auteur aborde avec émotion un aspect plus personnel du passé de nos héros tout en conservant la gravité des tomes précédents. Le début démarre sur une note un peu plus sombre et c’est avec beaucoup de sang froid que Belle va gérer la situation. De son côté Smith va nous montrer à quel point il aime celle qui est désormais sa femme, cet amour qui va également être le moteur de ses décisions et on réalise qu’il est prêt à tous les sacrifices pour protéger sa femme.

Face au danger, ils vont faire le choix de s’éloigner de Londres pour se remettre des épreuves qu’ils ont dû affronter. L’auteur va choisir de s’intéresser à l’histoire personnelle de Belle qui jusqu’ici n’avait été que partiellement évoqué. Alors qu’ils vont garder à distance les problèmes de Smith, ce sont les démons de Belle qu’il va désormais falloir affronter et Smith est mon héros. C’est marrant comment Belle qui est une femme intelligente et même si elle a un côté soumise, elle ne se laisse pas faire. Alors que lorsqu’il est question de sa famille, elle a une capacité à se laisser marcher sur les pieds, qui m’a toujours rendu triste. Alors voir que dans ce tome, c’est un peu la revanche, moi ça me fait doucement jubiler.

Alors oui l’intrigue se résout un peu rapidement, mais en même temps on voit que l’auteure n’a pas dit son dernier mot. Le danger est toujours présent et le doute reste présent. Étrangement on ressent moins le côté monarchique, mais l’histoire est très touchante notamment parce que nos héros vont devoir affronter la réalité et qu’elle peut être très dure. On s’intéresse beaucoup plus au lien amoureux et même si les scènes de sexe restent très présentes, c’est beaucoup plus intime dans le sens premier du temps, nos héros vont devoir survivre à la tempête ensemble et malgré la souffrance, ils seront plus forts à deux.

En bref, même si cette série, n’est pas un coup de cœur c’est toujours un très bon moment de lecture. J’ai l’impression qu’une page se tourne avec Bella et Smith, certes nous les retrouverons dans le tome ultime, car ils appartiennent d’une manière ou d’une autre à l’intrigue, mais vraisemblablement cette conclusion devrait se dérouler au cœur du palais. Très curieuse de découvrir ce que ce dernier opus nous réserve.

Retrouvez mon avis sur Royal Saga #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #4 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #5 ICI