Crossing the Line | Simone Elkeles

Résumé :
Pour échapper à une famille chaotique, Ryan Hess, 18 ans, quitte le Texas pour le Mexique.
Son plan ? Se consacrer à son unique passion, la boxe.
Fille d’un des avocats les plus influents du Mexique, Dalila Sandoval est lycéenne. Elle travaille sans relâche et se prépare à une brillante carrière de médecin.
Leur rencontre aurait pu se résumer à une aventure d’un soir.
Mais leur attirance pourrait les emporter plus loin. Trop loin.
Car sous le soleil brûlant du Mexique, certaines histoires n’attendent qu’une étincelle pour s’embraser.
Leur amour survivra-t-il ?
Ou les conduira-t-il à leur perte ?

Le retour de Simone Elkeles dans nos librairies a fait émerger deux camps, ceux ravies de découvrir une auteure qu’ils apprécient et ceux pour qui cette inconnue dans leur viseur littéraire. Parmi tous ces lecteurs, le point commun c’est l’envie de découvrir ou redécouvrir une histoire au résumé alléchant et à l’intrigue captivante.

Notre héros Ryan Hess n’est pas né avec une bonne étoile, à seulement 18 ans il est loin de faire l’unanimité dans la ville du Texas où il vit, n’ayant aucune véritable attache il décide de s’offrir une chance en traversant la frontière afin de pouvoir vivre de sa passion pour la boxe. Alors qu’ils n’ont rien en commun, son chemin va croiser celui de Dalila Sandoval, la fille d’un avocat réputé au Mexique et qui au premier abord est tout ce qu’il n’est pas. Seulement malgré une première rencontre chaotique la princesse mexicaine pourrait tirer un enseignement.

Depuis que j’ai rencontré les frères Fuentes l’évocation du Mexique est toujours source de plaisir. On apprécie grandement l’absence du cliché de la pauvre petite Mexicaine immigrée aux États-Unis qui rencontre son riche prince charmant américain. Ici les rôles sont inversés et malgré qu’elle soit issue d’une famille fortunée, elle a les valeurs du bien et du mal. Confrontée depuis son enfance au cartel, elle a toujours eu conscience du danger, sans jamais y être impactée. Sa rencontre avec Ryan va la conduire plus proche que jamais de l’inconnu et ses premiers sentiments vont déstabiliser cette miss perfection qui n’avait tenté de s’éloigner du chemin tout tracé.

Ryan a débuté la vie fragilisée par l’absence d’un père et le reste de sa vie n’a guère été plus agréable. Une rencontre dans son club de boxe va lui permettre de se rapprocher de son rêve et va lui permettre d’approcher son idole. Seulement, lorsqu’on est américain au Mexique, les préjugés ont autant la vie dure que quand on est issue d’une famille pauvre aux États-Unis. Malmené par la vie, il va tenter de s’en sortir en se consacrant à sa passion et malgré une volonté de s’éloigner de la distraction qu’est Dalila, l’attirance va le pousser dans ses bras.

Ces retrouvailles sont teintées de quelques éléments dérangeants, notamment du côté de l’intrigue qui malgré une bonne romance, est parfois poussé à l’extrême sans qu’on approfondisse pleinement l’idée de base. Il y a également une certainement facilité dans la manière dont est explorée l’histoire, on plonge de manière brutale dans l’histoire et on en ressort un peu déboussolé. C’est un sentiment particulier, difficile à définir, mais qui laisse un goût d’inachevé et pour le coup, certaines citations auraient mérité une traduction, pour avoir le sentiment de tout comprendre. Malgré tous ces petits détails, l’histoire n’en reste pas moins très agréable.

Publicités

Legend | Katy Evans (Fight for Love #6)

Cette série a un effet bizarre sur moi, souvent les tomes ne sont pas exceptionnels pourtant je garde toujours un bon souvenir de mes lectures. En commençant cet opus, j’ai eu un peu peur que ce soit le tome de trop et au final la boucle est bouclée. Il n’apporte rien de particulier, mais donne une vue d’ensemble sur la relève de l’Underground pour les années à venir.

Reese Dumas cherche désespérément à trouver un sens à sa vie, afin de trouver sa vocation sa mère l’envoie à Seattle chez sa cousine Brooks. Au cours de cet été, elle va sillonner les routes en compagnie de l’équipe de Remy et s’occuper de l’adorable Racer pendant que le couple participe aux désormais célèbres combats de l’Underground. Son job de nounou attitré au plus adorable gamin de toute la terre va lui laisser pas mal de temps libre et afin de partir sur de nouvelle base, elle va tenter de venir à bout de ses complexes en passant son temps libre à la salle de sports pour se sentir mieux dans sa peau.

Lors d’un entrainement elle va être complètement subjugué par un boxer, de nature assez timide elle va s’en tenir à une distance importante qui lui permet de pouvoir l’observer sans qu’il ne la remarque. Un évènement va la faire sortir de sa zone de confort et attirer l’attention du combattant. Sous ses airs de gros durs Marverick Caga souhaite simplement prouver qu’il est le meilleur boxer de l’Underground et entrer dans la légende en battant l’actuel détenteur du titre : Remington  » Riptide  » Tate.

L’attirance entre eux va être immédiate, alors que de son côté Marverick semble prêt à tout pour attirer son attention et conquérir le cœur de Reese. La jeune femme va mettre quelques réserves, rapidement j’ai été très intrigué face à ce personnage difficile à cerner. A peine âgée de 20 ans, la jeune femme se cherche encore et ces vacances vont être l’occasion pour elle de repartir à zéro en prenant confiance en elle et en essayant de découvrir un choix de carrière. Sa timidité n’est un secret pour personne pourtant, voyant que tout le monde la couvait sans aucune raison j’ai rapidement été captivée qui ne laissait rien transparaître de ses failles. C’est au contact du seul homme qui est dangereux pour elle qu’on va découvrir un secret inattendu, qui m’a totalement surprise et m’a fait adorer Marverick.

De son côté le jeune homme va tenter par tous les moyens d’intégrer la ligue de l’Underground et bien qu’il essaye de cacher son identité, les raisons qui le poussent à rejoindre le circuit, vont également lui fermer beaucoup de porte. Cette volonté de battre Riptide dont de lui un adversaire redoutable, qui va lui valoir le surnom du Vengeur. Sur le ring il est redoutable et rien ne pourra ralentir sa progression, sauf peut-être une adorable petite blonde qui va l’attendrir. Il a toutes les qualités du mâle Alpha protecteur et sa douceur va en surprise plus d’un, j’ai moi-même totalement succombé à sa manière de protéger Reese. Seulement leurs identités respectives vont mettre une barrière à leur sentiment naissant et le championnat pourrait bien les séparer définitivement ou les rapprocher indéfiniment.

Un dernier tome qui clôt à merveille cette série, le couple est totalement adorable et leur histoire bien que plus douce que les précédentes est également beaucoup plus profonde. L’univers sombre de l’Underground est peut-être un peu moins présent dans cette suite, mais la passion de Marverick est égale à ses prédécesseurs. Les combats sont sa vie et il entend bien devenir la Légende qui aura fait plier Riptide, on retrouve également la joyeuse petite famille Tate et c’est une évolution qui m’a fait fondre, la famille au complet fait plaisir à voir. Un certain petit bonhomme a fait de l’ombre à Marverick, mais pour des raisons totalement différentes. Une conclusion plus que satisfaisante, qui m’a fait passer un très bon moment, mais Greyson reste à faire battre mon cœur.
Retrouvez mon avis sur Ripped #5 ICI
Lucie Signature

Corps à corps | J.B. Salsbury (Fight #1)

Corps à corpsUne petite histoire sans prétention qui fait passer un bon moment. Quelques similitudes avec Fight for Love en feront tiquer certains d’entre vous, le niveau n’est pas aussi bon. Je trouvais le début très prometteur, mais rapidement l’histoire est devenue un peu trop abracadabrante. Les personnages principaux et secondaires arrivent à susciter l’intérêt du lecteur et ça reste une lecture sympathique.

Raven Moretti, 20 ans est une jeune femme solitaire qui bosse comme mécanicienne dans un garage. Grâce à sa rencontre avec Guy, un professeur qui l’a guidé, elle a la chance de pouvoir vivre de sa passion. Ce père de substitution est ce qui se rapproche le plus d’une famille, le prologue va nous plonger dans le contexte assez sordide de l’origine de la conception de Raven. Son nom c’est tout ce qui la relit à ce père absent que tout le monde connaît à Las Vegas comme le plus gros proxénète et sa mère une jeune femme pommée qui se prostitue. Malgré un contexte familial très compliqué, la jeune femme a réussi par miracle à s’en sortir et se préserver de cet univers glauque.

Jonah, 26 ans est réputé dans le milieu de la boxe pour être invaincue, passionnée de mécanique il va proposer au meilleur mécanicien de Guy de venir retaper son bébé à quatre roues. Réputé à Vegas pour aimer les plaisirs de la chair il va tomber des nus lorsqu’il va faire la connaissance de Raven, son innocence et sa beauté vont tout de suite produire une réaction qu’il n’a encore jamais connue. Afin de pouvoir s’approcher d’elle de manière moins conventionnelle, il va lui proposer de venir travailler à son domicile. Malheureusement malgré le potentiel de la romance, j’ai été un peu déçue de la rapidité à laquelle ils capitulent. J’aurais aimé les voir se tourner autour, s’apprivoiser, sentir qu’ils sont perturbés par leurs sentiments. Alors oui, leur couple est crédible et fait sourire, mais tout va un peu trop vite, à commencer par Jonah, qui change radicalement de mode de vie sans constater une évolution.

Comme tout mâle Alpha qui se respecte, notre héros va être protecteur, jaloux et relativement possessif avec sa belle mécanicienne. Bien que la romance soit un peu trop clichée, on s’attache facilement aux personnages et l’histoire personnelle de Raven est un vrai plus à l’histoire. Peut-être que compte tenu de sa vie, elle est un peu trop fleur fragile, mais ça reste adorable. Au contact de Jonah elle va s’affirmer et s’épanouir en tant que jolie jeune femme et cela va nous valoir quelques scènes charnelles plutôt craquantes et jamais dans la vulgarité. J’ai trouvé un peu dommage que le résumé dévoile un peu trop l’intrigue, car j’ai perdu l’effet de surprise lors d’une révélation importante et c’est désagréable.

Un roman agréable à lire, même s’il manque parfois de crédibilité, les personnages sont attachants et Blake est vraiment très drôle je serais presque tenté de lire la suite pour le retrouver, ainsi que Eve qui est touchante, on s’attache forcément à elle lorsqu’on voit ce qui lui arrive. Dommage que l’univers lié à la boxe n’ait pas été plus développé que ça, j’attendais vraiment autre chose de ce côté-là. Une romance sympa, mais qui ne transmet pas assez d’émotions et manque de profondeur.