Heroes | Battista Tarantini

Résumé :
La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complétement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie.
Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours.
Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.
Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Très belle découverte qui dormait dans ma PAL depuis sa sortie, j’avais eu un coup de foudre pour cette couverture au Festival New Romance et j’ai immédiatement craqué. Actuellement je suis en train de purger ma petite PAL et j’ai profité d’une période de creux au niveau des sorties pour prendre le temps de découvrir cette histoire prometteuse. Je trouvais intéressant d’aborder un sujet aussi sensible que la transplantation, pour le coup l’héroïne a totalement réussi à me rattacher à sa cause, malgré que ce ne soit pas l’angle choisi.

Grace est a un tournant de sa vie, après plusieurs mois de convalescence suite à une transplantation cardiaque, la jeune femme est dans l’incertitude et décide de s’exiler en Australie pour se retrouver ou tenter de se construit un futur qu’elle pensait impossible. Au contact de sa tante, des habitants la jeune femme va se reconstruire, mais c’est sa rencontre avec le mystérieux Z, qui va bouleverser son monde. En ville tout le monde connait le garage de Z, et pourtant personne ne le connaît réellement. Menant une vie solitaire, il reste à distance des autres et Grace va malgré elle approcher plus près que quiconque et guérir à son contact d’une manière inattendue.

La relation qui se tisse entre nos héros a un certain charme et il m’a peut-être manqué quelques étapes pour totalement succomber devant cette romance. Nos héros éprouvent rapidement une attirance qu’ils ont du mal à expliquer et la distance que met volontairement Z met une barrière entre les sentiments amoureux et le vécue. Il a cette attitude dure qui rend son personnage parfois difficile à cerner, voire antipathique. Du coup, les rares moments où il baisse sa garde c’est lorsqu’il aborde le sujet des supers héros avec Grace. J’ai trouvé cette manière de communiquer avec des sous-entendus originales, les références citées attire la curiosité. J’ai apprécié le lien qui se créer entre les personnages de comics et la vie de nos héros qui me semble pas si différente.

En bref, une romance mignonne avec un décor de rêve, mis en valeur par la plume fluide de l’auteure. L’histoire est assez linéaire et il n’a pas de gros rebondissements, mais ce n’est pas ce que je cherchais en ouvrant ce roman. Les émotions auraient pu être plus présentes et le couple me toucher davantage, mais cette lecture c’est ce dont j’avais besoin au moment où j’ai lu ce livre donc aucun regret. Une histoire sans prise de tête.

Publicités

Drôle de Karma ! | Sophie Henrionnet

Drôle de Karma - Sophie HenrionnetTrès bonJoséphine n’a pas une haute estime de sa personne, trentenaire ordinaire, elle se qualifie de fille moyenne, pourtant sa rencontre un homme va lui redonner l’espoir. Cet homme qu’elle rêve d’épouser, pourtant les choses ne vont pas se passer comme elle l’envisageait. En quelques jours sa vie bascule, elle découvre de manière humiliante que Jules son petit ami mène une double vie, dévasté elle fait un carnage dans un restaurant. Comme si les choses n’étaient pas assez merdiques, elle est licenciée et pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’un pot de fleurs sur la tête.

On peut dire que le karma s’acharne et bien évidemment Joséphine va en faire les frais. Essayant de voir le bon côté des choses dans ce chaos, Joséphine va décider de prendre le temps pour voyager, elle décide de partir pour l’Angleterre. Espérant calmer un peu son karma désastreux, elle décide de plus ou moins usurper l’identité de sa sœur Amanda, afin de donner des cours de français dans une famille anglaise. Une fois arrivé, les choses ne vont pas aller à s’arranger et c’est le genre de situation totalement improbable, c’est drôle, c’est déjanté, bref c’est parfait pour décompresser.

Ce roman est une perle d’humour, avec une pointe de suspense, saupoudrée d’amour, les situations cocasses s’enchaînent, créant un lien avec notre héroïne, drôle attachante et surtout gaffeuse. C’est un plaisir d’avoir une héroïne qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui surtout ne se laisse pas impressionner quand on cherche à l’écraser. L’intrigue est inattendue et très bien menée, je ne m’attendais pas du tout ça. Pour couronner le tout, on a un dandy anglais, qui a un charme monstrueux et mesdames, il m’a définitivement fait craquer. Au premier abord froid et grossier avec Joséphine, il va s’avérer être beaucoup plus charmant qu’il n’y parait et va se révéler d’une aide précieuse.

Dans la froideur de l’hiver, mon petit cœur s’est réchauffé. Mention spéciale aux tapisseries de l’apocalypse à Angers, étant angevine j’ai appréciée. J’ai néanmoins un petit regret, j’aurais aimé que Joséphine termine ce roman « accomplie », j’aurais bien aimé qu’elle trouve enfin sa vocation et soit épanouie tant personnellement, que professionnellement, pour conclure.

Autant vous le dire, je surveille les prochains romans de Sophie Henrionnet. Un roman français qui n’a rien à envier aux anglo-saxon. Bref, une grande réussite que je recommande vivement aux amoureux de la chick-lit. Un roman délicieusement, non caloriques, on en redemande.
Signature LuxnBooks