Forbidden Man | Jodi Ellen Malpas

Résumé :

Une soirée étourdissante et une nuit de folie dans une chambre d’hôtel. Voilà ce qu’Annie a vécu avec Jack, un inconnu dont le seul regard a enflammé ses sens. Au matin elle s’est enfui, mais elle n’a désormais qu’une idée : le revoir.
Son souhait s‘exauce plus rapidement que prévu lorsqu’elle tombe sur Jack au hasard d’une soirée. Surprise, il est accompagné… de son épouse ! Annie se sent blessée, trahie, d’autant qu’il refuse d’admettre que leur nuit ensemble était une erreur.
La jeune femme refuse d’être une briseuse de couple, mais elle est irrésistiblement attirée. Entre ses pulsions, ses sentiments naissants et la morale, Annie va jouer à un jeu dangereux aux frontières de la passion et de l’interdit…

Une romance basée sur l’interdit qui a réussi malgré quelques défauts à m’apporter satisfaction. Notamment grâce à la plume entraînante d’une auteure douée et même si l’histoire manque un peu d’originalité, on oublie partiellement les circonstances. L’adultère est un sujet qui est loin de faire rêver et malgré mon appréhension fondée sur certain point, le sujet est bien abordé et l’histoire est plutôt cohérente.

Annie Ryan est une brillante architecte, passionnée par son travail son célibat ne lui a jamais pesé malgré ses vingt-neuf ans. Un soir, dans un bar, son regard rencontre celui d’un inconnu et l’attirance est immédiate. D’abord réticente à céder à cette tension sexuelle qu’elle n’a encore jamais éprouvée, elle décide de s’offrir une magnifique nuit avec cet homme qui lui fait ressentir des choses qu’elle ne s’attendait pas à éprouver. Lorsqu’elle se réveille la réalité reprend son droit et alors qu’elle ne s’attendait à ne jamais revoir son amant d’une nuit, elle découvre Jack Joseph sur le pas de sa porte, se présentant comme son nouveau collaborateur et sa femme. Réalisant que ces deux hommes ne sont qu’une seule est même personne, le choc vient tout ravager sur son passage..

Les réactions de Jack ont beau être explicites, des passages avec son point de vue auraient pour moi été un plus pour comprendre ses choix. Difficile d’éprouver de la sympathie pour celui qui cache un mariage et on aimerait simplement avoir toutes les cartes en mains. On aborde le sujet avec délicatesse et même si aucune raison ne justifie l’adultère, on peut concevoir que la situation soit compliquée. Il gère difficilement la situation, mais son trouble est évident. A aucun moment on n’imagine qu’il ne regrette pas des décisions, mais l’amour lui tombe dessus au pire moment et sa position n’est pas  la plus simple. Au fil des pages, on découvre qu’il a ses raisons et qu’Annie pourrait bien être la clé de son bonheur perdu et bien plus encore.

Annie est une jeune femme qui pourrait sans mal être tout le monde. Une simple nuit merveilleuse, va se transformer en monstrueux regret. Depuis qu’elle a quitté cette chambre d’hôtel sur la pointe des pieds, elle ne cesse de se souvenir de ce moment qui a changé sa vie et lorsqu’elle découvrir que Jack est marié, elle éprouve un sentiment de trahison et du dégoût envers elle-même. Sa position n’est pas simple, on ne choisit pas vers qui va son cœur et face à l’insistance de Jack, elle va se trouver dans une position difficile. Consciente qu’elle doit le fuir pour ne pas être la maîtresse d’un menteur, elle a cependant du mal à rester éloigner du seul homme qui fasse battre son cœur. L’Amour va remettre en cause toutes ses certitudes et on va frôler l’interdit.

Une histoire appréciable, mais le thème de l’adultère vient ajouter une zone d’ombre à la romance. Certes c’est une belle romance, mais ça ne fait pas forcément rêver le rôle de l’autre femme. Jack va se battre pour sauver sa relation avec Annie et j’admets que grâce à une superbe plume, il est difficile d’échapper à la tension qui contrôle nos héros. Clairement ils sont faits pour être ensemble, mais on tourne rapidement en rond car aucun avenir n’est possible avec sa femme dans le tableau. Sans compter que la fin arrive de manière un peu précipitée et ça aurait mérité d’être davantage exploré. Pas totalement convaincu, mais une lecture simple qui passe le temps.

Publicités

Savage Boy | Helena Hunting (Pucked #5)

Résumé :

Sauvage, excessif et sans inhibitions : Lance Romero, l’un des plus célèbres joueurs de l’équipe nationale de hockey, traîne une mauvaise réputation. Avec l’adversaire, comme avec les femmes, il fonce tête baissée et ne fait pas de sentiments. Seul compte le plaisir des corps qui se heurtent. Mais Lance n’a pas toujours été comme ça. Avant d’avoir le cœur brisé par une femme qui l’a manipulé et tourmenté, c’était un type correct et sensible. Quelqu’un qui ne pensait pas juste à se battre, à faire la fête et à aligner les conquêtes. Lance n’est pas heureux de cette vie superficielle et tout le monde le déteste. Jusqu’au jour où une femme pas comme les autres surgit dans sa vie. Une femme qu’il désire plus que tout mais qu’il risque de faire terriblement souffrir…
Torride, intense et passionnée : une love story sauvage.

C’est incroyable la manière dont Helena Hunting arrive à nous transporter au-delà des apparences. Depuis le premier tome, j’ai une image peu flatteuse de Lance Romero, mais jusqu’ici je ne m’étais jamais interrogé sur ce qui avait poussé ce héros à réagir de cette manière. Je suis tombée dans le piège de la facilité et dans mon esprit il était simplement un joueur qui use de sa position pour rencontrer facilement des femmes sans avoir à faire d’effort. Au fil des tomes, une intrigue concernant une potentielle romance à commencer à voir le jour et il aura fallu plusieurs histoires avant de pouvoir mettre des mots sur les secrets de notre héros. Je n’étais pas préparé à éprouver autant d’empathie pour ce personnage et il aura suffi d’un chapitre pour sentir mon cœur se fissurer.

Lance Romero aime se battre sur le terrain et en dehors, sa réputation concernant son mauvais caractère n’est plus un secret et les rumeurs les plus folles circulent sur sa vie privée. C’est un peu ce qui s’est passé avec moi, lorsque nous l’avons rencontré son comportement n’était pas des plus sympathiques et bien souvent il attirait des ennuis à ses coéquipiers des tomes précédents. Néanmoins dans le tome consacré à Randy, mes certitudes ont vacillé lorsqu’une nouvelle image différente a commencé à émerger. C’est en découvrant l’étendue des séquelles évoquées dans le premier chapitre, que mon coup de foudre pour Lance s’est produit. Bien plus fragilisé qu’il n’y paraît, Lance lutte pour tenir debout à la suite d’une relation abusive. Cette fragilité qui se dégage des premières lignes montre la détresse dans laquelle la plongée sa précédente maîtresse. Complètement instable et psychologiquement détruit, il va pourtant faire une rencontre qui va changer sa vie et remettre sur pied son cœur en miettes grâce à l’accompagnement et le soutien inédit d’une femme.

Une simple mauvaise décision, va lui permettre de rencontrer une femme douce, gentille et extrêmement attirante. L’alternance des points de vue offre une belle vue d’ensemble et j’ai aimé découvrir les pensées intimes de nos héros sans qu’ils n’aient conscience que le bonheur est à portée de main. Savage Boy est une romance absolument sublime qui retranscrit à merveille la souffrance de son personnage principal et c’est avec beaucoup de tendresse que j’ai vu notre héros panser ses blessures. L’évolution de la romance se fait à petits pas et nos héros vont prendre le temps de se sentir en confiance pour s’accorder dans leur souhait. Voir Lance doucement reprendre sa vie en main alors qu’il est brisé de l’intérieur est poignant, ce mal-être qui l’étouffe n’est pas perçu par son entourage et j’en aurais pleuré de le voir se sentir seul face à une manipulatrice qui le détruit.

Un tome qui m’aura fait vivre l’histoire de manière intense. J’ai toujours eu un faible pour les héros torturés et voir Lance essayer de s’en sortir mais pris au piège d’une spirale infernale ça me chamboule, alors lorsqu’il commence enfin à ressentir des émotions positives ça m’a vraiment fait du bien, tout s’est passé de manière lente et c’était nécessaire pour comprendre les réactions des héros qui ont tous les deux des secrets. J’ai progressivement retrouvé mon sourire en voyant interagir nos héros et la souffrance a laissé la place à une belle histoire d’amour. Je n’aurais pas été contre une résolution de l’intrigue un peu plus net et pourquoi pas donner une petite leçon. En bref, une intrigue touchante et un humour décapant, tout est réuni pour passer un bon moment.

Retrouvez mon avis sur Hard Boy #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Perfect Boy #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Big Boy #3 ICI
Retrouvez mon avis sur Forever Boy #4 ICI

The Fighter for ever | Vi Keeland (MMA Fighter #3)

Ce tome est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Encore une fois la magie opère et le sourire n’a pas quitté mon visage pendant ma lecture. Les histoires restent assez classiques et pourtant il y a indéniablement un petit quelque chose qui fait la différence. J’avais quelques trous de mémoire concernant le tome précédent et la mémoire m’est revenu en faisant la connaissance de Jackson le demi-frère du célèbre Vince Stones, notre héros fighter du tome précédent.

Cette suite va s’intéresser au point de vue de celui, qui a toujours été le fils légitime d’un homme adulé et les révélations concernant les maîtresses de son père et surtout l’existence d’un demi-frère Vince, ont chamboulé Jax qui a l’impression que l’homme qu’il croyait connaître est en réalité un manipulateur, menteur, en qui il ne peut pas avoir confiance. Bien loin d’être le fils de son père, notre héros est séduisant, charmant et j’ai bien le souvenir de sa première rencontre avec Liv, où ses charmes étaient en pleine action. Le businessman a toujours mené une existence lisse et dans l’ombre de son sénateur de père, pourtant l’attention constante des journalistes depuis les révélations concernant son père l’étouffe, alors pour échapper à cette médiatisation le jeune homme va embarquer pour New-York afin de s’accorder du temps pour lui et en profiter pour s’entraîner aux combats.

Jackson Knight est loin de passer inaperçu dans la salle d’entraînement, à commencer par Lily St Clair, la fille du célèbre fighter le « Saint ». Immédiatement subjuguée par cet homme, la jeune femme va pourtant tout faire pour garder ces distances avec ce séduisant combattant. Il faut dire qu’un mauvais choix durant une phase de vulnérabilité l’a conduite à remettre en question sa relation avec son ex-petit ami, lui aussi combattant pour le club et déterminée à conserver de bonnes relations, la jeune femme va tout faire pour ne pas mélanger sa vie privée et professionnelle. A l’image de notre héroïne, j’ai moi-même immédiatement succombé au caractère de notre héros, il a cette capacité à flirter avec insistance, tout en restant d’une politesse exemplaire et je peux facilement comprendre pourquoi Lily est tombée amoureuse. Il faut dire que Jax va redoubler d’efforts.

Je crois que la première partie est ce qui m’a le plus plu dans cette histoire, malgré l’attirance ils ont cette manière de se tourner autour absolument touchante. Jax est un héros déterminé qui est prêt à montrer la meilleure part de lui-même pour faire succomber Lily et même si elle a ses propres démons à affronter, elle va vite réaliser qu’elle ne peut pas éviter ce qui va se produire. On va assister à une phase de séduction particulièrement chaude et moi c’est le genre de relation qui attire immédiatement mon attention. C’est vrai que le milieu du récit est peut-être un peu trop rempli de scène de sexe, mais cela permet de découvrir une autre image de l’homme d’affaires plus intense. L’homme prévenant et professionnel, puis l’homme à côté de qui elle se couche et qui sait ce qu’il veut.

En bref, une romance toute mignonne avec son lot d’intensité idéale pour les amoureuses des combats de free-fight, certes le sport n’est pas présent à travers un championnat, mais les descriptions d’entraînements ont de quoi faire travailler l’imagination. J’ai tendance à oublier à quel point Vi Keeland manie, humour, amour et sujet touchant. Sans compter le dernier chapitre, un véritable régal à consommer sans modération.

Retrouvez mon avis sur Th Fighter for Love #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Th Fighter for Chance #2 ICI

The fighter for Chance | Vi Keeland (MMA Fighter #2)

img_20170117_210914_940the-fighter-for-chanceTrès-bonOn peut dire que City Éditions, sait rendre leur couverture alléchante et encore une fois j’ai été faible. Vi Keeland est une auteure que j’apprécie beaucoup et Fighter for Love ne redoublait pas de nouveauté, mais je gardais un très bon souvenir de ma lecture. C’est donc tout naturellement que j’ai craqué pour ce tome qui s’intéresse à Vinny,  un adolescent que Nico le héros précédent avait pris sous son aile. Mon premier petit plaisir, ça été de retrouver Ella et Nico, l’évolution est remarquable et j’étais ravie.

Vince a bien grandi et aujourd’hui c’est un homme star de street-fighting, ses années d’entraînement avec son mentor ont enfin porté leurs fruits pourtant, le jeune homme est toujours réticent à l’autorité et ses abus ne lui valent pas toujours les louanges de Nico. Se remettant doucement d’un passage à vide, il ne se laisse distraire que par les femmes et entend bien profiter de sa position pour s’offrir quelques plaisirs. Je dois dire qu’au premier abord j’ai été assez surprise par le langage assez cru de ce personnage et son côté dominateur a fini par me séduire, son attitude renvoi l’image d’un mec arrogant et jusqu’à sa rencontre avec Liv, il assume totalement de ne pas être un gentleman. Malgré les années, il continue d’être guidé par ses émotions, sur le ring, comme dans sa vie personnelle  et il est prêt à tout avoir de nouveau Liv.

Afin de décrocher le poste de ses rêves, Liv accepte d’écrire un article sur la star de MMA du moment. Elle était loin d’imaginer retrouver face à son amour de jeunesse, après sept ans sans aucun contact. D’abord réticente elle va chercher à fuir cet homme qui exerce une attraction sur elle, mais c’est sans compter sur la détermination du combattant. Tout ce qui compte pour la jeune femme c’est d’enfin pouvoir être reconnu comme journaliste, cet article est simplement un moyen d’arriver à ses fins, seulement aussi naïve que peut être la jeune femme, elle a conscience que l’attirance est toujours là et il n’a pas l’intention de mettre à un terme à ce qui se passe entre eux. L’histoire personnelle de Liv est resté assez en retrait, présenté comme une gentille fille, douce, aimante, elle va pourtant être séduite par celui qu’elle devrait fuir.

Comme dans le tome précédent, le street fight n’est pas très présent et Vi Keeland se concentre principalement sur les retrouvailles entre Liv et Vinny. Elle est la seule qui peut prétendre le connaître et leur histoire commune est loin d’être terminée. Ce qui m’a plu dans cette lecture, c’est que l’héroïne assume ses désirs et n’a pas honte d’éprouver du plaisir avec Vinny. Il faut dire qu’il est très intense et il est presque impossible de lui résister, il a cette capacité à obtenir ce qu’il désire avec un simple sourire. Contre toute attente, une intrigue va voir le jour et contribue par la même occasion à rendre l’histoire un peu plus vivante, même si tout se résout un peu trop facilement, le récit est crédible et montre une image plus sensible du combattant. Une romance mêlant sensualité et érotisme à la perfection.

 Retrouvez mon avis sur The fighter for Love #1 ICI
Lucie