Amour immortel | Jay Crownover (Bad #4)

Je remercie NetGalley France ainsi que la maison d’édition Harlequin de m’avoir permis de débuter la lecture de ce quatrième opus. Nassir est un personnage qui avait énormément attiré mon attention pendant le tome précédent et j’ai été ravie d’apprendre que l’édition de cette suite soit aussi rapide. A chaque rencontre entre Nassir et Keelyn la tension ne faisait que grandir et j’étais impatiente de pouvoir mettre des mots sur leur histoire.

Ce qui est intéressant avec ce spin-off c’est qu’on garde l’atmosphère un peu pesante et pas toujours légale de The Point, tout en rajoutant un peu de classe et d’argent. A l’image du nouveau club flambant neuf de notre business man, sauf que celle qu’il a toujours voulue pour diriger son nouveau jouet s’est fait la malle et entend bien rester éloigné du danger. Alors qu’il va tenter de ramener sa belle dans sa ville, l’ouverture de son nouveau club va le conduire à s’exposer à un nouvel ennemi et Nassir va devoir contrôler d’une main de fer son empire.

Jay Crownover continue de nous éblouir avec des personnages avec un caractère fort et déterminé. Key a toujours voulu fuir sa vie à The Point et lorsqu’elle a réussi à échapper à la mort, sa fuite la menée à Denver où elle mène une vie simple et sans danger. Son passé va la rattraper sous les traits d’un séduisant patron, qui est prêt à tout pour ramener celle qu’il a toujours aimée. Malgré sa volonté d’oublier sa vie là-bas, l’attirance avec Nassir est impossible à contrôler et la jeune va réaliser qu’elle ne peut pas rester éloigné de lui. Loin d’être une demoiselle en détresse, la jeune femme va se montrer tout aussi redoutable que Nassir et ensemble ils vont réaliser qu’ils peuvent s’aimer tout en conservant leurs identités et en régnant ensemble d’une main de fer.

Étonnant j’ai trouvé ce tome moins sombre que les précédents, alors que Nassir est celui qui a le passé le plus sombre. Son ascension a été progressive, mais aujourd’hui tout le monde sait qu’il ne faut pas déconner avec lui et sa réputation le précède. J’ai découvert son histoire avec plaisir j’étais loin d’imaginer un passé aussi chaotique, alors voir qu’il s’épanouit grâce à Key est une victoire. Il a ce magnétisme incroyable qui me donnait envie de connaître son histoire et on peut constater sans mal, qu’aucune femme n’est indifférente à son charme, pourtant après plusieurs années à garder ses distances, il est déterminé à franchir un cap avec sa belle Keelyn.

Nassir est un héros sombre né au cœur des combats et il malgré toutes les souffrances, il va se battre pour obtenir la liberté. Alors quand on réalise tout ce qui l’a conduit à être cet homme et bien on ne peut qu’être attendri par son parcours. La noirceur fait partie de son histoire et pour conserver sa position centrale, certaines décisions radicales sont indispensables. On dit souvent que derrière chaque homme de pouvoir se cache une femme et bien dans le cas de notre héros, la femme qui a tout changé dans sa vie c’est Key. Et lorsqu’il se laisse guider par l’amour, on oublie aisément que notre héros est un tueur craint et personnellement j’ai succombé en voyant qu’il considérait sa femme comme son égal dans le business, car son besoin de contrôle ne s’applique pas à elle.

En bref, Jay Crownover signe encore une belle romance, qui saura ravir les fans de la série.

Retrouvez mon avis sur Amour Interdit #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Amour Dangereux #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Amour Coupage #3 ICI
Publicités

Insolent | Eve Jagger (Sexy Bastard #2)

img_20161106_125233insolentBonAlors que j’avais littéralement adoré le tome consacré à Cassie et Ryder, je ressors un peu mitigé de ma lecture. La plume est toujours aussi agréable et les personnages sont tout aussi intéressants, mais comme bien souvent la malédiction du tome 2 fait des siennes. Attention, je ne dirais pas que ce tome est mauvais, Eve Jagger a une plume fluide, mais elle reste trop en surface sans vraiment approfondir.

Cash Gardner est à la tête de cinq clubs avec ses amis playboy, son travail de barman lui permet d’allier sa passion des cocktails et pour les femmes. Il ne cache pas son goût pour les aventures sans lendemain et cette situation lui convient parfaitement. Savannah Sunday excelle dans son travail d’avocate, mais sa vie sentimentale est un désert depuis sa rupture. Chaque rencart s’avère être de pire en pire, mais elle peut compter sur son ami Cash pour lui remonter le moral à coup de cocktail. Un soir alors que l’alcool coule à flots ils vont dangereusement se rapprocher et cet évènement va s’avérer être le déclencheur de quelque chose de beaucoup plus torride et chaque flirt sera plus poussé pour mon plus grand plaisir.

Savannah va se révéler une héroïne surprenante, derrière l’image de l’avocate stricte se cache une femme blessée, qui a bien du mal à se remettre d’une relation qui a laissé des séquelles. Pourtant convaincue qu’elle peut rencontrer l’homme de sa vie, elle va enchaîner les rendez-vous, tous plus foireux les uns que les autres. Sa quête va la conduire à se rendre à de nombreuses reprises à Altitude, qu’elle considère un peu comme sa maison. Une relation d’amitié va naître entre la jeune femme et Cash, bien que la frontière soit assez ambiguë, ils vont rapidement bien s’entendre et se taquiner mutuellement sur leurs relations, quitte à flirter un peu pour rendre leur rapport plus agréable.

Cash va se montrer surprenant par bien des aspects, notamment concernant son passé. Il a toujours caché ses origines à ceux qu’ils considèrent comme sa famille de cœur, et même si Jackson connaît les grandes lignes, personne ne connaît véritablement Cash. On décèle rapidement une fragilité qu’il ne montre pas et qu’il cache à son entourage. Afin d’oublier un peu ses problèmes familiaux, il va commencer à flirter avec Savannah, pour finir par être dépassé par l’intensité de son attirance.

D’un point de vu global la romance est plaisante et si vous recherchez une histoire sans prise de tête, ce roman rempli sa part du contrat. Ce qui m’a dérangé c’est qu’après l’action du tome précédent, cette suite s’avère un peu plus molle et sans véritable intrigue. Les personnages ont leurs problèmes, mais ils n’interviennent pas réellement sans l’évolution de l’intrigue. Tout est un peu trop rapide et ça manque un peu d’émotion sincère et pour le coup, il m’a manqué un petit quelque chose pour être totalement conquise. Une lecture agréable, sans prise de tête, mais ne vous attendez pas à la romance de l’année.

Retrouvez mon avis sur Arrogant #1 ICI
Lucie

Flirt | Lauren Rowe (Le Club #1)

Je n’avais que très peu d’attente concernant ce premier tome, les avis étant assez mitigés je pensais être déçue et au final c’est une belle surprise. Le Club est pratiquement absent de ce premier opus ce qui malheureusement en décevra plus d’une, mais tout ce qui gravite autour a du potentiel. J’aime me dire que ce tome est introductif et que nous auront toutes les réponses concernant ce fameux Club dans les tomes à venir. Sans compter les personnages qui une fois en contact l’un avec l’autre vont se révéler être totalement en phase et bien plus encore, pour mon plus grand plaisir.

Jonas Faraday est à première vu un arrogant connard, beaucoup trop sûre de ses charmes autant vous dire qu’il avait tout pour me plaire. Sur les conseils de son frère Josh, il décide se candidater pour un établissement avec des promesses qui séduiraient n’importe quel homme. Le Club est un lieu où les fantasmes deviennent réalité et où les rencontres sont garantie 100% compatible pour répondre aux moindres désirs de ses clients. Afin d’être orienté au mieux dans ses choix un questionnaire est mis à disposition et c’est en toute sincérité qu’il remplit chaque case avec le plus de détail possible. Sur un coup de tête, il décide de laisser un message plein d’arrogance à sa « jolie chargée d’admission ».

Cette femme c’est Sarah, alors que cette candidature révèle la pire facette de Jonas, la jeune femme ne va pas supporter d’être attiré face à tant de suffisance. Après quelques verres, la jeune femme va lui renvoyer au visage toutes ses prouesses sexuelles et elle ne va pas hésiter à le remettre à sa place d’une manière assez amusante. Lorsqu’il reçoit ce message assassin, il n’a plus qu’une obsession découvrir l’identité de la sa « jolie chargée d’admission ». Jonas a été habituée à obtenir tout ce qu’il voulait et ses talents avec les femmes lui ont toujours facilité la tâche, cependant il est difficile de faire comprendre aux femmes qu’il ne recherche que du plaisir charnel sans engagement.

Seulement la jolie Sarah est une étudiante qui croit aux contes de fées et même si elle n’a jamais eu beaucoup de chance avec les femmes, elle déteste l’arrogance de Jonas. Ce désir qu’elle ressent envers lui va être difficile à gérer, car elle ne veut pas être une femme parmi tant d’autres dans son tableau de chasse et elle ne va pas hésiter à lui filer entre les doigts. La trame pourrait s’apparenter à une relation sexuelle, le début est lent comme les préliminaires, puis pages après pages le désir monte on sent le coup de chaud qui grimpe et on attend simplement le moment où le plaisir va éclater. Jonas et Sarah vont être irrémédiablement attiré l’un vers l’autre et ils ne vont pas réussir à lutter contre leur attirance.

Malgré un début difficile, marqué par des monologues qui traînent un peu en longueur j’ai complètement accroché au reste de l’histoire. Jonas est un héros mystérieux son goût des femmes pourraient s’expliquer, mais la manière dont Sarah le trouble dresse un portrait totalement différent. Elle est parfaitement consciente qu’il se cache derrière ses conquêtes et qu’il n’a pas conscience de ce qu’il cherche réellement. J’ai été attendri par son histoire et cette fragilité qu’il dissimule fait de lui un personnage touchant. Cette honnêteté qu’il instaure dans leur relation est vraiment parfaite, ils se montrent tels qu’ils sont réellement et même si Sarah va tout faire pour fuir, Jonas sera là pour la rattraper. Leur alchimie est une évidence et je lirai sans aucune hésitation la suite.

Signature