New Romance

Regretting you | Colleen Hoover

Résumé :
La fille de Morgan, Clara, ne pourrait pas être plus différente qu’elle.
Devenue mère très jeune, Morgan craint plus que tout que Clara fasse les mêmes erreurs qu’elle.
Elle mène une vie sans projet ni ambition, qu’elle commence à trouver ennuyeuse et qui la rend de plus en plus invisible auprès des autres. Clara aime sa mère bien sûr, mais ne se reconnaît pas dans cette femme fade et sans volonté à ses yeux. Elle est bien plus proche de son père, Chris, et de sa tante Jenny, la sœur de Morgan.
Mais leur monde va voler en éclats lorsque Chris est victime d’un accident de la route qui va les obliger à reconsidérer toute leur vie et leurs relations. Car, au-delà du drame qu’il suscite, Morgan et Clara vont devoir apprendre à communiquer et trouver un sens à leur vie.

Depuis quelques années, Colleen Hoover fait partie de mon palmarès des autrices à ne pas manquer. Je pense qu’on peut dire que je lui fais une confiance aveugle, puisque j’ai acheté et lu ce roman sans avoir connaissance de l’intrigue. Je pense que ce choix à contribuer à laisser l’effet de surprise et m’a permis de profiter pleinement du développement de l’histoire.

Regretting You c’est l’histoire d’une mère et sa fille. Morgan et Clara que tout oppose et qui vont devoir apprendre à vivre avec leur différence lorsqu’un drame survient. Au travers de chapitre en alternance les deux femmes vont apprendre à se reconstruire et tenter de s’en sortir. Honnêtement les événements m’ont pris par surprise et j’étais loin de m’attendre à quelque chose d’aussi bouleversant. Au fil des pages, la tristesse finit par déteindre sur la lecture et nous sommes témoins du déchirement d’une mère et sa fille.

Morgan, la mère était âgée de dix-sept ans lorsqu’elle a appris sa grossesse et tomber enceinte après le lycée a radicalement changé ses projets d’avenir. Aujourd’hui elle a trente-quatre ans et même si elle se satisfait de sa vie, elle n’est pas vraiment heureuse et se questionne sur son avenir. Le drame qui va survenir va tout remettre en cause et j’ai trouvé l’atmosphère pesante, elle est restée solide pour sa fille, prête à tout pour la protéger et elle souhaite plus que tout qu’elle ne reproduise pas ses propres erreurs. J’ai trouvé ses réactions admirables certes elle est perdue, mais elle garde le cap malgré le chagrin et la colère. A certain moment elle est dépassée par les réactions de sa fille, mais ça n’en reste pas moins une mère touchante et une battante.

Clara, la fille a seize ans, l’âge où on se rebelle contre ses parents et pourtant jusqu’à ce que sa vie change, elle n’avait jamais fait de vagues. Je pensais avoir plus d’empathie pour elle, mais même si j’étais émue par son histoire, ses choix m’ont parfois semblé égoïstes. Elle est habitée par une rage qui consume tout sur son passage et elle va faire souffrir les autres par besoin de vengeance et ça va rendre son personnage plus antipathique. Je sais qu’elle est jeune, mais ça montre un côté assez immature. Néanmoins je l’ai beaucoup apprécié quand elle est proche d’un certain garçon qui a tout du book boyfriend.

Les premiers chapitres sont intrigants, on se demande dans quelle direction on va et on découvre ces deux femmes dans leur normalité. Après quelques chapitres on reste bouche bée des révélations et j’ai enchainé les chapitres avec plaisir alternant entre deux héroïnes différentes, mais habitées par la même souffrance. Alors qu’on avance dans la vie de Clara, j’ai trouvé que pour Morgan c’était davantage un chemin psychologique et j’ai apprécié cette femme pleine de charme. On attend la confrontation et lorsqu’elle arrive malgré un vrai plaisir j’ai trouvé qu’elle se terminait trop rapidement et même si j’ai adoré cette lecture je suis restée sur ma faim. Néanmoins l’écriture de Colleen Hoover fait oublier les quelques défauts tant on prend du plaisir à la lire.

New Adult

Angry God | L. J. Shen (All Saints High #3)

Résumé :Elle est la seule qui puisse le percer à jour… sauf s’il la détruit avant
Au lycée, Vaughn fascine autant qu’il intimide. Beau comme un dieu, prodige de la sculpture, il a le cœur aussi froid que le marbre qu’il cisèle. Surtout, il est prêt à écraser tout obstacle dressé entre lui et la bourse qui lui permettra de partir en Angleterre pour se former auprès de son mentor. Quand cet obstacle prend les traits d’une concurrente au charme magnétique, fraîchement débarquée dans son lycée, Vaughn comprend qu’il va pouvoir joindre l’utile à l’agréable. Évincer la propre fille de son mentor promet d’être très satisfaisant…
Lenora déteste la jeunesse dorée futile qu’elle découvre à All Saints High. Le seul élève qui se distingue est le protégé de son père  : Vaughn, un artiste sexy à s’en damner, dont l’ambition et le talent sont sans limites. La noirceur aussi. Mais Lenora connaît le secret qui a fait de lui ce prince sans cœur. Alors, même s’il se comporte en salaud quand il la croise au lycée ou dans l’atelier de son père, elle n’a pas peur de lui. D’un mot, elle peut briser sa fierté éclatante…

Je tire ma révérence à L.j. Shen qui parvient encore une fois à rendre supportable un personnage au comportement atroce et encore je pèse mes mots, car Vaughn est absolument détestable. L’univers et les personnages sont toujours aussi captivant, mais c’était peut-être un peu trop sombre et j’ai eu plus de mal à éprouver de l’empathie pour Vaughn, que pour les autres personnages, mais il garde un côté attachant et attise notre curiosité à chaque interaction.

Vaughn fils unique de Vicious et Emily est un personnage redoutable qui comme son père est en colère après le monde entier. Il est aussi le lycéenne le plus convoité sa beauté fascine et les filles se battent pour avoir un peu d’attention et son souvent prête à tout pour satisfaire le moindre de ses désirs. De son côté il n’hésite pas à se servir d’elles pour servir ses intérêts, tout ce qui l’intéresse un minimum c’est son art et on peut dire que c’est un prodige de la sculpture. Sa motivation c’est d’intégrer le stage d’une prestigieuse école d’art, seulement la fille de son mentor est également en lice pour obtenir cette place.

Après plusieurs années en Angleterre, Lenora vient faire sa terminale à All Saints High et les élèves de ville sont tout ce qu’elle déteste et ils lui rendent bien. Alors qu’un jeu malsain débute entre Lenora et Vaughn, la jeune femme va attiser la haine des admiratrices du Prince sans cœur et réveiller la bête qui sommeil en lui, car elle est la seule à connaître son plus intime secret et il est prêt à tout pour qu’elle garde le silence.

La relation entre haine et amour pourrait en déranger certaine, mais si vous appréciez L.j. Shen vous savez que les relations qu’elle dépeint son bancal et ce n’est pas forcément le genre d’histoire d’amour qui fait rêver. Celle-ci ne fait pas exception, Vaughn est en colère et il a du mal à gérer ses émotions lorsqu’il est proche de Lenora et ça se retranscrit par une forte haine. Lenora a ses propres démons à gérer, et il est hors de question qu’elle se laisse intimider par le roi du lycée. Cette indifférence ne va faire d’exacerber la colère de son ennemi et ils vont jouer à une sorte de jeu où ils se rendent coup après coup. En toute honnêteté c’est très malsain, mais qu’est-ce que c’est addictif.

J’ai beaucoup apprécié le thème abordé, Vaughn est un personnage difficile à apprécier, mais son évolution le rend de plus en plus captivant. On veut connaître les raisons de cette haine qui l’habite et comprendre ses réactions parfois disproportionné. Lenora est moins instable, mais son passé lui pèse sur les épaules et elle est inexplicablement attiré par son ennemi juré. Ca m’a fait pensé à une citation qui résume parfaitement cette histoire « Entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas, entre la violence et la paix il y a un long chemin. »

En lisant les romans de L.j. Shen on recherche tous l’inédit, le frisson et l’intensité qu’elle est la seule à nous faire éprouver. Les émotions m’ont mis les nerfs à vif et il est difficile de rester indifférent quand les masques tombent, pourtant ce tome n’est pas mon favoris, il faut dire qu’il est difficile de passer après les émotions de Broken Knight qui m’a littéralement briser le cœur, mais tout est réuni pour passer un excellent moment et m’a atteint à sa manière.

 

New Adult, Romance Contemporaine

Terrassée | Tracy Wolff (Ethan Frost #3)

img_20170124_210539_009 terrasseeTrès-bonCe roman est le 3ème tome d’une série, la chronique peut contenir des spoilers.

Après des années de colère et de ressentiment, Chloé est enfin en paix avec son passé. Alors que cette conclusion avait tout pour être un happy-end, le chemin va être long avant d’atteindre l’apaisement, car Ethan est dévoré par la colère et n’entends pas laisser son frère s’en sortir aussi facilement après avoir brisé la vie de Chloé. Bien que le schéma conserve quelques répétitions, j’ai découvert une jeune femme bien plus forte que dans les tomes précédents et j’ai été surprise de son évolution.

Le tome précédent c’était terminé tellement calmement en comparaison du premier opus que j’en aurais presque oublié qu’il restait quelques éléments à mettre en lumière. L’histoire reprend quelques heures après les retrouvailles entre le couple et ils sont tous les deux bien décidés à s’envoler pour Las Vegas pour s’unir. Parallèlement Ethan découvre des informations compromettantes sur Brandon et décide de profiter de son voyage pour continuer son enquête auprès de la mafia et mettre en place son plan de vengeance.

Ethan et Chloé se montrent enfin honnête l’un envers l’autre et j’ai été ravie de voir que malgré les conflits, ils ne cherchent pas à fuir. Même si la jeune femme m’a un peu agacée avec ses doutes, elle a réussi à prouver qu’elle est prête à tout pour apaiser leur relation et la communication entre le couple est certes un peu précaire, mais montre le chemin parcouru. Chacun va tenter de protéger l’autre et c’est une facette de Chloé que je n’avais pas encore découverte, ce qui montre bien qu’elle est plus forte que l’imagine Ethan. Elle semble comme apaisée et son amour pour Ethan y est pour beaucoup, mais de son côté le jeune homme n’est pas prêt à passer à autre chose et on va découvrir une part un peu plus sombre de lui et il va prendre conscience que ses décisions auront des répercussions inattendues.

Cette trilogie s’achève d’une manière un peu particulière puisque les rôles s’inversent et on va découvrir nos héros comme on ne les avait jamais vus. Hormis quelques scènes de sexe un peu trop répétitives et j’admets que ça coupe un peu le rythme de l’histoire, mais l’intrigue a tout pour captiver. Sans compter, les rebondissements très présents et la tension monte un peu vers la fin du roman pour mon plus grand plaisir. Je déplore juste quelques zones d’ombre, mais Ethan a définitivement tout pour convaincre et il son côté Alpha est terriblement sexy et ce n’est pas sa charmante épouse qui va nous contredire mesdames.

Mention spéciale pour Tori, qui va s’avérer être une excellente meilleure amie toujours prête à soutenir Chloé, la faire rire et l’embarquer dans un périple digne des plus grandes amies. Le mystère est loin d’être éclairci et ce personnage sera nous séduire dans la suite, puisque cette jeune demoiselle aura sa propre histoire. Espérons que Milady ne tarde pas trop à nous proposer la traduction, car moi je suis curieuse.

Retrouvez mon avis sur Dévastée #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Enchaînée #2 ICI
Lucie
Uncategorized

Les corps inutiles | Delphine Bertholon

ImpressionTrès bonAprès la chronique de Pretty Books, j’ai longtemps repensé à ce roman qui me faisait très envie, mais un peu hésitante, car il ne correspondait pas du tout à mes lectures habituelles. Sur un coup de tête, j’ai décidée de me plonger de ce récit bouleversant et je ne regrette absolument pas d’être sortie de ma zone de confort, pour tenter quelque chose de nouveau.

Delphine Bertholon nous emmène dans une thématique difficile, Clémence vient d’avoir quinze ans, elle est insouciante comme les jeunes filles de son âge, heureuse de l’ouverture d’un nouveau cycle, elle vient de finir le collège et se réjouie de sa future entrée au lycée. Pourtant, il suffit d’un instant pour changer une vie à jamais, alors qu’elle se rendait à une fête, Clémence est agressée par un homme avec un couteau en plein jour. Cet évènement va être un réel traumatisme dans sa vie et va changer à jamais sa perception de la vie, même des années plus tard. Ce silence dans lequel elle va se murer, va la ronger de l’intérieur, elle va progressivement se créer une nouvelle identité, pour devenir quelqu’un de totalement différent, insensible à tout et terriblement marquée.

Le roman se divise en deux parties, alternées entre les événements de l’enfance et de la vie d’adulte. Le début renvoi aux dégâts que l’agression a causée, jeune fille ou femme souffre en silence, préférant taire sa honte et se répétant que ce n’est rien.Malgré le traumatisme, le sexe va avoir une place importante dans la vie de Clémence. Que ce soit son métier de maquilleuse pour poupée, destiné au plaisir sexuel ou sa propre vie sexuelle. Adolescente, elle ne va pas être très regardante sur ses partenaires préférant se donner pour ne pas que ce soit prit. Dans sa vie d’adulte, le sexe est beaucoup plus « cadrée », mais c’est la même rengaine tous les 29 du mois elle oublie dans les bras d’un homme. Clémence ne s’aime pas, elle est en colère, contre elle, contre ses parents, mais surtout contre lui et contre le monde entier. Mais se murer dans le silence, ne va lui apporter que davantage de souffrance.

La deuxième partie va être marquée par un évènement ressurgit du passé, il y a un avant, et il y a un après. Clémence qui vie depuis si longtemps anesthésier du monde, que le retour à la réalité va avoir un arrière goût. Malgré les quinze années qui se sont écoulés, toute la vie de Clémence repose sur ce jour sordide, chaque décision qu’elle a prise correspond à ce jour et surtout chaque pensée la renvoie à ce jour. J’ai trouvé très intéressant l’alternance entre le passé et le présent, car on comprend mieux son état d’esprit après l’agression et les raisons de sa solitude dans sa vie de femme adulte.

En commençant ce livre, je n’avais qu’une crainte que l’on tombe dans le sordide. Un sujet pareil est lourd à traiter et retranscrire des émotions fortes sans dégoûter n’est pas facile. Tout au long du roman, j’ai été très attristée pour Clémence et je me suis rendu compte qu’il m’était arrivée de réagir comme Virgile en me disant « C’est moins grave qu’un viol ». En lisant ce roman, je me suis sentie mal parce que ce n’est pas rien et je m’en veux de l’avoir un jour pensée. Clémence est totalement détruite, vide et insensible, c’est là que le titre prend toute sa signification « Les corps inutiles ». C’est l’histoire d’une jeune femme qui a grandi beaucoup trop vite, c’est l’histoire d’un traumatisme qui a complètement changé la vie d’une adolescente, c’est l’histoire d’une femme qui n’arrive pas à se reconstruire malgré les années… On n’imagine pas comment un simple jour, peut configurer le reste de notre vie.

Delphine Bertholon m’a ouvert les yeux sur toutes ces victimes qui culpabilisent, qui ont honte et qui souffre sans jamais tomber dans le pathos. Un livre bouleversant qui m’a énormément touchée.
Signature LuxnBooks

Romance, Romance Contemporaine

D’un commun accord | Sophie Jomain

ImpressionTrès bonJ’ai découvert le premier tome part hasard, ce n’était pas un coup de cœur, mais la romance était mignonne, l’écriture entraînante, alors quand j’ai découvert qu’il existait une suite, je n’ai pas hésité et j’ai tout de suite foncée. Ma première lecture datait un peu, alors me rappeler des personnages secondaires ça n’a pas été facile. Et quelle surprise de découvrir qu’il s’agissait des personnages les plus improbables, la curiosité est très vite montée, car soyons honnêtes pour qu’une femme vénale et un voleur soient sympathiques, il y a encore du chemin. Mais le résumé a finis de m’a convaincu.

Rappelez-vous, Jane Stewart avocate américaine, la femme vénale qui a essayé de se mettre dans le lit de notre cher Adrien, mais elle est aussi égoïste, indigne de confiance et ne sert que ses propres intérêts. Et Martin Legrand notre adorable menteur, escroc et voleur. Notre duo explosif va débuter une liaison purement sexuelle, avec pour seul objectif : le plaisir. Alors qu’ils viennent de s’envoyer un l’air, un accident survient provoqué par Jane, changeant à jamais la vie de Martin.

Après 3 ans à distance, Jane est contrainte de revenir à Paris pour intervenir sur un dossier en collaboration avec Adrien. On retrouve, une femme complètement différente, hésitante, toujours aussi belle, mais beaucoup plus naturelle. Rongée par la culpabilité de l’accident, elle s’empêche de vivre pleinement sa vie et elle est marquée par des séquelles psychologiques, qui la fragilisent mais qu’elle ne veut en aucun cas étaler. Alors qu’elle a la possibilité de s’excuser auprès de Martin, elle n’hésite pas à se mettre à nu devant lui pour lui faire comprendre sans succès, ses profonds regrets.

L’accident, a aussi beaucoup changé Martin, tant physiquement, que psychologiquement. Il mène une vie saine, alimentation équilibrée, travail honnête, sport intensif, ni drogue, ni alcool, pourtant lorsqu’il apprend le retour de Jane, il est rongé par la haine. Une telle haine, qu’il ne va pas hésiter à utiliser les faiblesses de Jane dans le seul but de lui faire du mal. C’est cette colère qui le motive dans sa quête de vengeance et il est prêt à tout contre cette femme qui l’a brisé et à commencer par la détruire.

Nous sommes dans un univers totalement différent de « Cherche une jeune femme avisée », où la tendresse et la douceur étaient de mise. On découvre également un avant-goût du passé d’Antoine Saint Armand, le médecin qui avait soigné le fils d’Adrien. Dans ce second tome, il s’agit d’une relation compliquée où la haine et l’amour son étroitement lié. C’est l’histoire de deux être brisés, qui vont devoir se pardonner pour enfin avoir un happy-end. L’épilogue nous laisse envisager, que le trio Antoine, Annabelle et Cédric n’ont pas dit le dernier mot et j’attends avec impatience de découvrir leurs secrets.

Une histoire d’amour, de pardon et d’acceptation tout simplement magnifique. A lire de toute urgence !
Signature LuxnBooks