Toi plus que tout | Mia Sheridan

Résumé :
Crystal a souvent perdu ceux qu’elle aimait et n’a jamais pu compter sur personne. En grandissant, elle s’est forgé une carapace de défiance et elle a appris à ne plus croire en rien. Lorsque Gabriel Dalton vient la voir dans le club de strip-tease où elle danse, elle croit qu’il est un homme comme elle en a croisé beaucoup. Il lui fait une proposition déconcertante qu’elle refuse aussitôt ; elle est déterminée à ne plus se laisser abuser par les hommes.
Gabriel a traversé une épreuve terrible, mais il a appris à se reconstruire morceau par morceau, à goûter tout ce que la vie peut lui offrir, à aimer son existence pourtant si tourmentée. Il a tout de suite remarqué Crystal, sa fragilité et sa méfiance. Lui qui garde de son passé une grande difficulté à vivre avec les autres, pourrait bien se rapprocher de Crystal. Si elle le lui permet et si elle commence à s’aimer elle-même.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour cet envoi
Date de sortie : 7 juin 2018

Vous connaissez ce frisson qui vous traverse dès les premières pages ? C’est définitivement ce que j’ai ressenti en commençant cette superbe lecture. Mon petit cœur a ressenti les battements au plus profond de lui et il était indéniable que l’histoire allait me bouleverser. Les émotions sont brutes, pas de faux-semblant et bien que le parcours de nos personnages soit terrible, on ne tombe pas le voyeurisme. C’est simplement l’apprentissage de deux écorchés de la vie, qui s’accorde une chance d’être heureux malgré les traumatismes.

Le récit est porté par deux personnages d’une rare fragilité, Crystal a trop souvent perdu ceux qu’elle aimait, alors dès son plus jeune âge elle s’est toujours empêché d’éprouver la moindre émotion et aujourd’hui, cette carapace est tellement solide qu’elle n’a aucune confiance dans les autres. Dès que son regard croise celui de Gabriel Dalton, elle sait qu’il n’a rien à voir avec les autres hommes, pourtant leur rencontre peu conventionnelle dans un club de strip-tease ne facilite en rien les premiers contacts. C’est définitivement sa proposition assez particulière qui va la mettre dans une position difficile. Dans un premier temps la jeune femme refuse, mais la réalité la rattrape et accepter cette offre va s’avérer être la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.

Gabriel est un héros comme je n’en ai jamais vu, son passé a laissé des traces indélébiles dans sa vie et pourtant malgré les épreuves il a réussi à se relever et profite de chaque instant comme si c’était le dernier. La beauté de ce personnage réside dans sa capacité à voir le meilleur dans autrui et sa proposition m’a littéralement brisé le cœur. Il attire instantanément le regard et dès qu’il ouvre la bouche, c’est un homme qui sait ce qu’il veut, mais qui garde un aspect juvénile causé par sa maladresse. Au contact de Crystal, il va prendre conscience qu’il existe plusieurs manières d’être brisée et bien qu’elle soit le remède idéal à ses maux, il va découvrir que derrière la méfiance et la fragilité se cache une jeune femme avec un grand cœur, qui a tellement à offrir sans même en avoir conscience.

Cette apprentissage va fonctionner dans les deux sens, puisque Crystal va s’avérer être d’un grand secours pour Gabriel. Chacun à leur manière va apporter sa pièce à l’édifice et bien que le chemin soit long, cette relation va fonctionner comme une thérapie. Les insécurités vont progressivement être chassée et même si le doute persiste, Crystal va éclore telle une fleur et abaisser doucement les dernières barrières. Bien que chacun ne gère pas les émotions de la même manière, ils vont pouvoir contacter l’un sur l’autre avec force et courage.

Mia Sheridan transmet toujours des messages forts et celui-ci ne fait pas exception, dès le départ la connexion entre le lecteur et l’auteure est inexplicable, en toute simplicité la magie opère et nous transporte dans l’univers de ces deux êtres exceptionnels qui ont été abîmés par la vie, mais qui à force de détermination parvient à passer au-dessus des jugements. C’est un véritable apprentissage qui conduit nos héros à s’accepter et l’intensité des sentiments amoureux va tout balayer sur son passage. Mia Sheridan détient plusieurs cordes à son arc, ses personnages sont authentiques et c’est toujours avec beaucoup d’émotions que je quitte ses histoires. Indéniablement le lecteur est captivé et la beauté des mots opère grâce à une plume envoûtante.

 

Publicités

Les Mille Visages de notre Histoire | Jennifer Niven

Résumé :
Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s’est jamais intéressé qu’à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s’est inscrite au lycée.
Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy… aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.
Une histoire d’amour rédemptrice.
Des ados justes et charismatiques et le courage de s’accepter tel que l’on est.

Ce roman m’a été offert pour mon anniversaire par ma copine fanbooks76 et elle n’aurait pas pu mieux choisir, car il était dans ma wishlist depuis sa sortie et n’étant pas encore totalement remise de ma lecture déchirante de Tous nos jours parfaits, je ne le sentais pas prête à lutter contre  cette boule au ventre, sans compter que ce roman me hante encore malgré les années. Bien que l’histoire ne soit pas aussi intense, on aborde un thème qui fait réfléchir et j’ai été séduite par la beauté du message porté par Libby et Jack et par l’histoire qui mérite d’être découverte.

Libby et Jack ont tous les deux des problèmes d’adaptation et de socialisation, mais cette année va être différente pour ces deux inconnus. D’un côté nous avons Libby sa vie a été marqué par le décès de sa maman quand elle était enfant et cette perte a précipité un évènement qui a bien failli tourner au drame il y a plusieurs années. Aujourd’hui, les choses vont prendre une direction différente puisque pour la jeune fille fait son grand retour au lycée. J’ai apprécié découvrir une héroïne touchante et en même temps j’ai regretté qu’elle soit identifiée non pas pour sa personnalité pour son surpoids. Son combat n’a pas été simple, mais Libby est équilibrée et on ne décèle pas de grande fragilité, malgré certain propos difficile. Sa combativité est un trait attachant qui nous pousse à en savoir plus sur elle. Beaucoup se font une idée de la personne qu’elle est, mais personne ne sait réellement ce qu’elle a vécue, elle va pouvoir compter sur sa force de caractère et un humour touchant pour sortir la tête haute de personnalité malveillante. Et c’est avec joie que je l’ai vu s’épanouir au contact d’amis sincères.

D’un autre côté nous avons le très secret Jack, c’est un personnage qui m’a touché dans son combat. J’ai apprécié le contraste du jeune homme connu de tous dans le lycée et qui pourtant conserve un énorme secret qui est pourtant difficile à dissimuler. Certaines de ses décisions ne sont pas forcément des plus intelligentes, mais je peux comprendre qu’il soit difficile d’aller contre l’avis général au risque de perdre beaucoup et dans le cas de Jack sa position sociale au sein du lycée est déterminante s’il veut garder son secret. Je suis quand même assez surprise qu’on sache dès le premier chapitre ce que personne ne sait, mais ça m’a laissé un sentiment de trouble comme déstabilisé par la situation et triste pour lui d’être dans cette position sans d’autres recours que de faire semblant.

Jennifer Niven réussi sans mal à mettre l’accent sur les émotions et bien que ce roman ne m’ait pas brouillé le cœur en mille morceaux, il est difficile de rester insensible aux thèmes évoqués. On décèle la fragilité de nos héros c’est ce qui va précipiter ce lien entre eux, malgré la situation qui ne favorise pas forcément un rapprochement, Jack va pouvoir compter sur Libby. On aborde des thèmes tels que l’acceptation de soi, les premières amitiés et c’est avec beaucoup d’empathie qu’on voit nos héros s’ouvrir doucement l’un à l’autre et faire le deuil de ceux qu’ils étaient avant. Une lecture qui apprend à voir au delà des apparences et qui véhicule un très beau message.

Plaisirs Gourmands | Hélène Saint-Hilaire

ImpressionBonAprès une série de plusieurs coup de cœur, j’ai un petit pincement lorsque je débute une nouvelle lecture. Ce matin, j’ai regardé ma PAL sans savoir quoi sortir et puis ce roman sortait aujourd’hui donc j’ai craqué. Malgré un style d’écriture très addictif et une histoire mignonne, le comportement des personnages m’a dérangé dans quelques aspects et je n’ai pas réussi à m’attacher complètement.

Albertina vient de terminer ses études, la tête remplie de projet elle n’a qu’une hâte, gagner la capitale pour enfin voir ses projets aboutir. A 26 ans, elle ne connaît pas son père, a été abandonné par sa mère chez Annie sa grand-mère et est affreusement complexée par son physique. Depuis des années, elle se cache derrière son intelligence et fuit la plupart des situations dérangeantes. Lorsque sa grand-mère lui demande de l’aider à gérer son salon de thé pendant 6 mois, elle ne peut pas refuser et c’est malgré elle qu’elle va se retrouver coincé dans des projets éloignés des siens. Son monde va être chamboulée lorsqu’elle va rencontrer Leo, il est beau, il est sexy, il plaît et il est incroyablement bon pâtissier.

A première vue, un pâtissier déterminé à faire goûter ses créations à une femme, mal dans sa peau et en surpoids c’est plutôt le destin qui se moque. Les scènes de dégustation entre Leo et Aly sont parmi mes préférés et j’admets avoir été déçue, car elles n’ont pas été totalement exploitées, je trouve que les pâtisseries sont d’une sensualité incroyable et le flirt n’est pas assez poussée. Le roman est plutôt court donc évidemment, l’auteure va à l’essentiel et on ne peut pas lui en vouloir pour ça. Le concept du salon de thé est là en histoire de fond, mais j’ai trouvé qu’on ne se préoccupait pas assez des autres employés, ils interviennent rapidement, mais n’appartiennent pas complètement à l’histoire.

Aly se préoccupe énormément de son physique et elle se déteste. Elle ne cesse de se comparer à toutes les femmes qu’elle côtoie, elle est mal dans sa peau et ne comprends pas du tout pourquoi Leo s’intéresserait à elle, car il est magnifiquement beau. Afin de le repousser, elle va se servir de son intelligence et évidemment, Leo va se sentir rabaisser, car il ne se considère pas aussi intelligent. Clairement leur manque de confiance est flagrant, mais voilà à presque trente ans, j’attendais davantage que des disputes d’adolescents. Dans certaine scène, je me suis vraiment demandée si ils n’étaient pas plus jeunes, car ce n’est pas digne de trentenaires et c’est parfois un peu ridicule.

Très clairement, le style de l’auteure m’a vraiment conquise, certaines scènes sont vraiment très drôles et m’ont arrachés un sourire. Malgré une histoire un peu pauvre, le couple de héros est plutôt mignon et leur incertitude sont légitimes. L’histoire de fond, aurait mérité d’être davantage développé, on parle du coach pour au final ne pas l’intégrer à l’histoire et les histoires de famille sont peut-être un peu trop pauvre. Aly a des complexes et on veut l’aider, mais elle pense un peu trop à son confort en oubliant qu’elle peut-être blessante avec les gens qui veulent faire partie de sa vie. Malgré tout, on ne peut pas enlever la qualité d’écriture de ce roman et puis c’est une petite romance sympa.
Signature LuxnBooks