Risk | Fleur Ferris

ImpressionExcellentCe roman est une lecture commune avec ma copine Aurélie du blog The Lovely Teacher. Je n’aime pas catégoriser mes lectures, mais ce roman fait vraiment réfléchir sur ce qu’offre Internet. Je recommande tout particulièrement aux adolescents, mais également à leurs parents. La plume est addictive et on est entouré de personnages qui se posent les bonnes questions, qui devront apprendre à vivre avec leur choix et ouvrir les yeux faces à un thème qui les dépassent, la cybercriminalité.

Lorsqu’on grandit avec la fille de la meilleure amie de sa mère, l’amitié est comme une évidence. Taylor et Sierra sont amies depuis toujours, bien que très différentes l’une de l’autre. Alors que Taylor est timide et réservée, Sierra est audacieuse et exubérante, ce qui crée parfois un sentiment de jalousie, alors quand Jacob Jones rencontré sur internet semble s’intéresse à Taylor, elle s’imagine enfin avoir été remarquée par le jeune homme, pourtant encore une fois c’est Sierra qui obtient un rendez-vous. Seulement lorsque la jeune fille ne rentre pas le lendemain, ni le jour suivant, la jalousie laisse place à un sentiment plus inquiétant et la panique va commencer à gagner Taylor.

Quinze ans c’est l’âge insouciant, alors personne ne va s’alarmer. Sans compter que Sierra n’est pas toujours très fiable, seulement, au fil des heures qui vont s’écouler, Taylor va commencer à se poser les bonnes questions et malgré les peurs d’une enfant, l’instinct va prendre le dessus et elle va avouer les circonstances liées à la disparition de sa meilleure amie. Les premiers chapitres sont le reflet de l’innocence des deux jeunes filles, à cet âge nous avons toute fait des erreurs seulement dans le cas de Taylor, elle va devoir apprendre à vivre avec ses choix. Au début du roman, j’avais peur face de ne pas accrocher car les réactions des deux adolescentes sont loin de mes préoccupations et puis, la disparition de Sierra va être un vrai coup de poing et ils en ressortiront grandis après ce drame. J’ai beaucoup aimé la relation avec les adultes, notamment la maman de Taylor, ou encore son professeur. Nous ne sommes pas dans l’accusation, Callum, Riley on conscience de la gravité de la situation et ils vont essayer de surmonter ce drame, chacun d’une manière différente et ils seront à jamais lié.

Je suis vraiment admirative de la manière dont est traité le sujet, ce qui fait la force du récit c’est l’objectivité de Fleur Ferris. On ne diabolise pas l’utilisation d’internet par les jeunes, seulement à un moment donné on comprend que parfois, bien que tout se passe à merveille pour certain, tout bascule pour d’autres. On les voit passer de l’enfance, à l’âge adulte malgré eux et c’est difficile de les voir culpabiliser. Lorsque Taylor va rentrer dans une phase d’acceptation, va naître une merveilleuse idée qu’elle va alimenter et voir grandir. La collection Hugo New Way est une véritable mine d’or, les sujets abordés sont indispensables et c’est également l’occasion de sensibiliser un jeune public.

Retrouvez la chronique de The Lovely Teacher ICI
Signature Lucie
Publicités