New Romance

Disgrace | Brittainy C. Cherry

Résumé :
Grace Harris a toujours été du genre obéissant, toujours soucieuse de faire plaisir. Digne fille des prêcheurs de la ville elle a dès l’enfance tenu a montrer le bon exemple.
Après la trahison de son mari, elle a découvert qu’elle en avait assez de faire plaisir à tout le monde.
Jackson Emery a depuis toujours été méprisé et jugé par les habitants de la ville. Il était le mouton noir et personne ne voulait avoir affaire avec lui ou son père à cause de sa réputation de mauvais garçon. Cependant personne n’a jamais pris le temps d’essayer de le connaître vraiment et de voir le garçon brisé en lui, personne jusqu’à ce qu’il la rencontre.

Cette romance est encore une fois une très belle lecture et je n’en attendais pas moins de Brittainy c. Cherry. Les émotions sont un peu différentes de ses précédents romans et peut-être qu’elle m’a moins touché, mais honnêtement ce sont mes attentes qui évoluent car la qualité est toujours au rendez-vous et je referme ce roman le sourire aux lèvres et des rêves plein la tête.

Grace Harris a grandi au centre de tous les regards, fille du pasteur de la ville elle a toujours agi dans l’intérêt de sa famille et elle est du genre à suivre ce qu’on attend d’elle. Aujourd’hui âgée d’une trentaine d’années, la jeune femme doit faire face à la trahison de son mari, après quinze ans de mariage. En attendant de pouvoir s’installer dans son nouvel appartement, Grace va prendre la décision de rentrer dans sa ville natale, sur place la jeune femme est confrontée aux regards des autres et va devoir apprendre à gérer sa souffrance. Elle va rapidement prendre conscience qu’à force de faire plaisir à tout le monde, elle s’est littéralement perdu et cette séparation va être l’occasion pour elle se réapprendre et de découvrir celle qu’elle a toujours voulu être.

Jackson Emery est l’exact opposé tout le monde le connaît et personne ne pourrait en dire du bien, les habitants ont toujours porté des jugements sur lui et sa famille et personne ne leur a jamais tendu la main. A son retour en ville, Grace ne va pas faire exception et immédiatement avoir des préjugés envers Jackson qui va bien lui rendre. Seulement alors qu’elle tente de se remettre de la trahison de son mari, Jackson va montrer une part de sa personnalité dont personne n’a idée et Grace va peu à peu se rendre compte qu’il faut parfois se faire sa propre idée sur les gens. On s’attache facilement à ce duo improbable.

Jackson est solitaire et se comporte comme un rustre, mais son histoire nous permet de comprendre ce qui l’a conduit à se comporter comme ça. Il a tout fait pour que Grace ne s’approche pas de lui, mais face à la persévérance de la jeune femme et tout simplement parce que leur relation était une évidence ils vont tous les deux s’apporter énormément. D’un côté, lui va permettre à Grace de s’émanciper et d’apprendre à se moquer du regard des autres et elle va montrer à Jackson que même si la solitude est un choix, on n’est jamais plus heureux que quand on est entouré par des êtres aimants. Leur passion pour la littérature va consolider ce lien qu’ils ont développé naturellement et ensemble ils vont affronter la tempête et prouver qu’il faut aller au-delà des apparences.

On aborde avec beaucoup de douceur des thèmes difficiles et j’ai été admirative du parcours de Grace qui a un vécu difficile. Au début j’étais un peu frustrée de la manière dont elle s’effaçait face aux autres et j’avais envie qu’elle ne se laisse pas faire face à la méchanceté, mais c’est un chemin long à parcourir et elle s’en est sortie à merveille, il lui aura fallu rencontrer Jackson pour apprendre à s’écouter. Après des débuts difficiles, on succombe facilement aux échanges pleins de mignonneries et qui était tout ce dont j’avais besoin. On a une très belle alchimie qui contribue à en vouloir toujours plus et on ne peut qu’être conscient de la qualité d’écriture.

Coup de Coeur <3, Young Adult

Dans chacun de mes mots | Tamara Ireland Stone

Je remercie Babelio et aux Hugo & Cie pour l’envoi de ce roman
Sortie 7 avril 2016

Depuis quelques heures, je suis face à une page blanche. Je n’ai qu’une seule crainte en vous écrivant ces mots, c’est de ne pas vous transmettre à quel point ce roman est magnifique. Les troubles psychologiques sont un sujet difficile à traiter et parfois aussi, difficile à lire. Je n’ai pas de connaissance particulière dans ce thème, mais on voit clairement que Tamara Ireland Stone a beaucoup travailler pour nous offrir un roman très réaliste. Je n’avais aucune attente particulière, simplement l’envie de redécouvrir la plume de cette auteure qui m’avait déjà fait voyager dans son précédent roman.

Samantha est à l’âge où les apparences sont indispensables, depuis le jardin d’enfants avec ses amies les Huit Tarées elles sont inséparables. Aujourd’hui il ne reste plus qu’Alexis, Kaitlyn, Olivia et Hailey, les filles les plus populaires du lycée. Seulement appartenir à un tel groupe est très angoissant et Sam a beaucoup de mal à gérer la pression de cette amitié, où il faut être irréprochable et sans cesse attirer l’attention sur soi. Aux yeux de tous, elle est la timide et qui se laisse mener par le groupe, mais en vérité elle fait tout pour ne pas sombrer et s’accroche à cette amitié malsaine. Ce que personne ne sait, c’est que depuis ses onze ans, elle a été diagnostiquée névrosée obsessionnelle et elle a besoin de soin constant. A commencer par ses consultations chez Sue son adorable psychiatre, qui a toujours les mots pour apaiser Sam. Au détour d’un couloir, elle va faire la connaissance de Caroline, une jeune fille qui possède toutes les qualités qu’elle a toujours voulues et toute sa vie va changer.

Cette rencontre va la conduire dans un lieu caché du lycée : Le Coin des Poètes où chacun est libre de réciter ses créations sans avoir peur d’être jugé, critiqué, moqué ou exclu. Seulement sa présence ne semble pas plaire à tout le monde, à commencer par AJ, un guitariste talentueux qui va a fasciné et lui faire découvrir une autre manière d’exprimer ses émotions. Voyant que la première séance est la bouffée d’oxygène qui lui manquait, elle va tenter de leur prouver qu’elle mérite sa place parmi eux. Chaque membre est ici pour une raison bien précise, nous allons découvrir par l’intermédiaire de leur écrit une part de leur histoire. Sam va se découvrir un sentiment de normalité au contact de ce petit groupe et en compagnie de Caroline, elle va apprendre à surmonter ses problèmes d’anxiété.

Dès la première page, j’ai compris à quel point cette histoire allait me retourner. Sam est en lutte perpétuelle, son esprit est embrumé par des idées noires qu’elle peine à contenir. A chaque instant, elle est consciente qu’elle doit apprendre à gérer ses angoisses et certains de ses troubles qui interfèrent dans sa vie personnelle. Sa psychiatre a clairement déterminé l’influence néfaste que son groupe d’amies a pour elle, mais Sam est à un stade de fragilité qui ne lui permet pas d’abandonner ses amies. Lorsqu’elle va laisser Caroline franchir ses barrières, elle va découvrir une amitié plus pure et elle va s’épanouir avec les membres du Coin des Poètes. Et plus particulièrement au contact de l’adorable AJ, ce personnage est un vraiment chou et compréhensif et on sait que ce n’est pas évident pour lui.

Je ne vais pas vous en dire davantage pour éviter de trop en dire, mais sachez que la romance va plaire à beaucoup d’entre vous. Le style est fluide et on passe un moment vraiment privilégié avec nos héros. Ne vous attendez pas à un roman rempli d’actions et il faut savoir que Sam est une personne qui a besoin de réfléchir, d’analyser ce qu’elle voit, donc ses pensées sont vraiment très importantes à l’histoire et cela pourrait en déranger certain. Pour moi c’est un passage logique liée à ses troubles. Bien qu’il y est une romance, l’auteure s’est axée sur l’importance d’une amitié solide, qui va bien au-delà des apparences. Je suis ravie d’avoir pu redécouvrir la plume de Tamara Ireland Stone. La collection Hugo New Way est une vraie perle et je ne peux que vous recommander de vous procurer ce magnifique roman dès sa sortie, car c’est pour moi un réel coup de cœur !!!

ImpressionSignature Lucie

Romance, Romance Érotique

La Novice | Lorelei James (De main de maître #1)

La NoviceBonDifficile de s’y retrouver parmi tous ces romans érotiques, surtout bien compliqué d’en conserver des bons souvenirs avec le flot de livre érotique qui déferle depuis ‘Fifty Shades of Grey’. De base, je suis plutôt séduite par ce genre d’histoire et malheureusement très souvent déçue. Pourtant, ici pas de BDSM, mais un sujet peu exploité jusqu’à lors, le bondage, où l’art du Kinbak. A noter que la couverture illustre parfaitement la sensualité du roman.

‘La Novice’ de Lorelei James propose un sujet traité dans l’originalité ce qui m’a emballée à commencer cette histoire. On découvre Amery Hardwick, graphiste indépendante, fait la rencontre du maître de jujitsu et propriétaire du dojo : Ronin Black, lors d’un cours de self-défense où elle accompagnait son amie Molly, récemment agressée. Alors qu’ils n’auraient pas dû se rencontrer, l’attirance entre les personnages va rapidement faire place à une relation passionnée et sensuelle. Mais Ronin semble accumuler les secrets.

Amery à l’intendance d’une chef d’entreprise et la naïveté de croire en l’être humain. C’est un personnage assez complexe, elle manque de confiance en elle, la rendant vulnérable pourtant elle n’hésite pas à monter le ton. Son passé l’a rendue méfiante sur l’avenir, elle se remet beaucoup en question, elle ainsi que son entourage. On décèle une fragilité, causé par ses relations avec sa famille, j’espère que cet aspect de l’histoire sera davantage développé dans la suite.

Ronin est tantôt attachant, tantôt énervant… Il a une influence positive sur Amery, il lui permet de s’ouvrir et de se libérer. C’est un homme fort, qui manie l’art martial et le contrôle de soi à la perfection. Son manque d’émotion, le rend difficile à cerner et très perturbant. En fait, on a l’impression qu’il n’est pas impliqué dans sa relation, les secrets, les dissimulations montrent une image peu flatteuse. Pourtant, quand il se lâche son personnage laisse entrevoir une personnalité attachante.

Je trouve que Chaz et Emily sont creux, inintéressants et franchement disons-le : de très mauvais amis. Le personnage de Molly a remonté le niveau avec sa douceur et sa gentillesse, ce qui n’est pas désagréable quand on voit les amis de Amery et leurs réactions.

La curiosité a eu raison de moi, j’ai été prise par l’envie de découvrir où l’intrigue allait me mener. Petit bémol, sur la relation entre Amery et Ronin qui commence trop rapidement à mon goût. Je regrette qu’ils ne se soient pas tournés autour plus longuement. C’est sur une touche de sensualité que l’auteur nous embarque dans l’art du bondage.

Par moment, j’ai trouvé le roman un peu long, l’histoire tournait un peu en rond. Les nombreuses scènes de sexe ne m’ont pas dérangées outre mesure, mais je regrette que le sexe soit utilisé à la place de résoudre le problème. Ces scènes sont parfois trop nombreuses, au détriment des confidences entres les personnages, rendant l’histoire superficielle à certain moment.

La fin est surprenante, elle offre un point de vue inattendu, agréable à découvrir, ça me donne envie de connaître la suite.
Signature LuxnBooks