The Kiss Quotient | Helen Hoang

Résumé :
Stella Lane est une jeune femme brillante pour qui les chiffres n’ont aucun secret. Si sa carrière professionnelle est parfaitement épanouie, sa vie personnelle est plutôt un échec.
Elle est affectée du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme, qui la tient éloignée des autres. Comment se faire des amis lorsqu’on cumule une grande timidité et une franchise un peu brutale ?
Quant à sa vie amoureuse… Elle est inexistante.
Stella comprend mal l’intérêt d’avoir un homme dans sa vie mais, curieuse et poussée par sa mère qui se désespère de la voir célibataire, elle décide de résoudre ce problème comme une équation mathématique : avec méthode et détermination.
Elle sollicite les services d’un escort boy pour qu’il lui apprenne les bases des relations amoureuses.
Michael loue son corps, à contrecœur, aux femmes sensibles à son charme. Quand il fait la connaissance de Stella, il est stupéfait : pourquoi une si jolie jeune femme, tellement brillante, a-t-elle besoin de ses services ?
Il va vite découvrir sa timidité, ses craintes. Ensemble, ils vont apprendre à les dompter, à vaincre le mur qui se dresse entre Stella et le bonheur.
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Un roman atypique qui surprend dans la collection New Romance et c’est cette différence qui m’a donné envie de découvrir cette histoire. Je ressors désarmée face à la sincérité de cette romance et c’est rafraîchissant de rencontrer des personnages qui ne ressemblent à aucun autre. J’ai pris plaisir à découvrir ce livre et on aborde avec pudeur la naissance de sentiments amoureux qui perturbent les deux héros.

Stella Lane est une brillante économiste qui manie à la perfection l’art des chiffres et seul l’économie l’intéresse. S’il n’y avait que sa carrière professionnelle on pourrait dire que la jeune femme est parfaitement épanouie. Seulement, ses difficultés à interagir en société font de sa vie personnelle un vrai chaos. Bien que la maladie ne définisse pas la jeune femme, il est important de souligner qu’elle est atteinte du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui l’empêche d’entretenir des relations sociales. Garder des amis s’avère difficile lorsqu’on ne contrôle pas les limites de sa franchise, et qu’on éprouve des difficultés à se trouver au contact d’inconnus, provoquant un état de panique qui accentue un comportement répétitif. Sa mère n’hésitant pas à jouer les cupidons, Stella va tenter de comprendre ce qu’un homme peut apporter et ses recherches vont la conduire à vouloir apprendre les bases des relations amoureuses, la poussant à solliciter les services d’un escort boy.

Pour Michael être escort n’est pas un métier rêvé, mais ses difficultés financières étant important il n’a pas d’autre choix que donner aux femmes ce qu’elles attendent de lui : son corps. Lorsque Stella fait appel à ses services, il est stupéfait qu’une femme aussi brillante puisse avoir besoin de ses services, mais immédiatement les réactions de la jeune femme le poussent à adapter son comportement et face aux craintes et la timidité de Stella, il va tenter de l’aider à surmonter ses difficultés à s’ouvrir aux autres, tant sexuellement qu’émotionnellement.  D’abord réticent de s’engager dans une relation tarifée suivie, il va progressivement tomber sous le charme de la personnalité de la jeune femme. Et en tant que lectrice, on peut facilement être effrayée par son travail et ce qui rend son personnage encore plus beau, c’est les raisons que le pousse à faire ce choix et la vulnérabilité qu’il renvoie. Stella va jouer un rôle déterminant à son propre épanouissement et à analyser ce qu’est devenu sa vie.

Chacun va tirer un enseignement de l’autre et ensemble ils vont apprendre à surmonter les doutes et apprivoiser leurs peurs. J’ai trouvé attendrissant la manière dont ces deux personnalités vont s’accorder leur confiance, et cet apprentissage va mettre en avant le côté psychologique. Stella est très méthodique et elle renvoie parfois un comportement assez froid, mais lorsqu’on est dans sa tête on réalise à quel point il est difficile pour elle d’interagir alors qu’elle est parfaitement consciente de ne pas réagir de la bonne manière. Michael va immédiatement apaiser ses angoisses et à force de tenter de la mettre à l’aise, c’est lui qui va faire tomber les barrières. Je dois avouer que la narration a mis du temps avant de m’accrocher à l’histoire et les premières pages n’ont pas tout de suite réussi à m’entraîner dans l’histoire. Seulement face à la douceur, la générosité et le total désintéressement, j’ai vu naître une belle histoire d’amour. C’est inédit, sexy, romantique et j’ai passé un très bon moment.

Publicités

Trouver les mots | Julie Buxbaum

Résumé :

Elle n’a plus envie de parler. Il n’a jamais su communiquer. Ensemble, ils vont s’aider.
Le jour où Kit Lowell, l’amour secret de sa vie, s’assoit à sa table de cantine, David est bouleversé. Il comprend que c’est le moment ou jamais de démarrer une conversation. Mais quoi de plus difficile pour un garçon solitaire, qui ne comprend rien aux conventions sociales ? Kit, elle, cherchait un endroit où on la laisserait enfin tranquille, après la mort de son père. Elle est loin de se douter de ce qu’elle va trouver en posant son plateau à côté de celui de David…

Je suis toujours émerveillé de voir comment certain auteur arrive à nous transporter grâce au pouvoir des mots. Lorsque j’ai découvert Julie Buxbaum, l’histoire de Trois de tes secrets avait réussi à me toucher, l’intégralité de ce roman m’avait captivé et quand une auteure parvient à atteindre la corde sensible, il est inconcevable de ne pas se jeter sur son prochain roman, que ce soit pour retrouver une plume qu’on apprécie ou simplement pour vérifier que la magie opère toujours. J’étais loin d’imaginer que la douceur de ce roman et la tendresse de cette rencontre, réussirait à m’atteindre de nouveau et c’est sans appel mon cœur bat la chamade.

On se met dans le bain assez rapidement et on comprend facilement que le thème abordé ne va pas être de tout repos. David a une singularité et cette différence n’en fait pas quelqu’un de très populaire. Alors lorsque Kit Lowell s’assoit à sa table de cantine, le quotidien du jeune homme s’en trouve bouleverser. Contraint à la solitude David n’est pas forcément très habile pour se faire des amis, mais malgré ça il est conscient que cette opportunité ne se reproduira jamais et les quelques mots qu’il va prononcer vont atteindre profondément Kit. Depuis le décès de son père, tout le monde marche sur des œufs et le fossé se creuse entre elle et ses amies. En posant son plateau sur la table de David, elle n’aspirait qu’à un besoin de solitude et authenticité de ce personnage vont l’atteindre profondément. Ensemble ils vont créer un lien fort, qui va profondément les aider.

David est un personnage absolument craquant, la singularité et sa manière d’analyser ce qui l’entoure m’a touché. Ses camarades savent qu’il existe, mais sa discrétion au fil des ans a finis par faire oublier sa présence aux élèves. Un casque vissé sur les oreilles et le monde autour s’efface, David s’est construit sa bulle et sa routine lui convient parfaitement. Très entouré par sa famille il ne s’est jamais vraiment senti seul et malgré que sa seule amie soit sa sœur, alors lorsque Kit s’installer à sa table c’est le bouleversement car assez improbable. Il y a un contraste assez intéressant dans sa manière d’interagir, il donne l’impression d’être assez froid et les mots qui sortent de sa bouche sont d’une sincérité déconcertante, mais à côté de ça ses émotions sont en ébullition et il cherche la meilleure manière d’interagir en essayant de contrôler la manière dont les mots sortent pour ne pas blesser.

Kit était heureuse de sa vie avant, mais depuis le décès de son père elle n’a plus goût à rien et malgré le soutien de ses amis, la vie ne reprend pas son cours pour elle. Personne ne comprend pourquoi elle s’isole, mais faire semblant lui est devenu impossible. S’asseoir à une autre table peut sembler assez radicale, mais ça semble être la meilleure solution pour déjeuner en toute tranquillité. Elle pensait que la table de David serait calme, mais le jeune homme est sincère, tout ce que les autres ne sont pas. Elle est à un stade de sa vie où elle a besoin qu’on soit authentique avec elle et il va trouver les mots justes pour exprimer ce que personne n’ose dire.

La complicité naissante entre David et Kit m’a fait craquer, David comprend comme personne ce que vit Kit et son absence de filtre est une vraie bouffée d’air frais. Au premier abord, leur amitié semble inattendue, mais au fil des pages c’est comme une évidence. On aborde des thèmes émouvants tels que le deuil ou la différence et ce dernier sujet est traité avec authenticité, on est plongé dans la tête de nos héros, tous les deux à un tournant de leur vie et la manière dont leurs émotions sont retranscrites rend l’histoire encore plus bouleversante. Une très belle leçon de vie qui fait réfléchir sur la société et en même temps apporte une réponse aux préjugés.

Les Mille Visages de notre Histoire | Jennifer Niven

Résumé :
Tout le monde croit connaître Libby Groby, pourtant, personne ne s’est jamais intéressé qu’à son obésité. Elle a longtemps vécu recluse dans sa chambre, cachant son corps et ses angoisses. Cette année, sa vie peut changer : Libby s’est inscrite au lycée.
Tout le monde croit connaître Jack Masselin : étudiant rebelle, sexy… aux réactions imprévisibles. Sous son arrogance, Jack a enfoui un secret douloureux.
Une histoire d’amour rédemptrice.
Des ados justes et charismatiques et le courage de s’accepter tel que l’on est.

Ce roman m’a été offert pour mon anniversaire par ma copine fanbooks76 et elle n’aurait pas pu mieux choisir, car il était dans ma wishlist depuis sa sortie et n’étant pas encore totalement remise de ma lecture déchirante de Tous nos jours parfaits, je ne le sentais pas prête à lutter contre  cette boule au ventre, sans compter que ce roman me hante encore malgré les années. Bien que l’histoire ne soit pas aussi intense, on aborde un thème qui fait réfléchir et j’ai été séduite par la beauté du message porté par Libby et Jack et par l’histoire qui mérite d’être découverte.

Libby et Jack ont tous les deux des problèmes d’adaptation et de socialisation, mais cette année va être différente pour ces deux inconnus. D’un côté nous avons Libby sa vie a été marqué par le décès de sa maman quand elle était enfant et cette perte a précipité un évènement qui a bien failli tourner au drame il y a plusieurs années. Aujourd’hui, les choses vont prendre une direction différente puisque pour la jeune fille fait son grand retour au lycée. J’ai apprécié découvrir une héroïne touchante et en même temps j’ai regretté qu’elle soit identifiée non pas pour sa personnalité pour son surpoids. Son combat n’a pas été simple, mais Libby est équilibrée et on ne décèle pas de grande fragilité, malgré certain propos difficile. Sa combativité est un trait attachant qui nous pousse à en savoir plus sur elle. Beaucoup se font une idée de la personne qu’elle est, mais personne ne sait réellement ce qu’elle a vécue, elle va pouvoir compter sur sa force de caractère et un humour touchant pour sortir la tête haute de personnalité malveillante. Et c’est avec joie que je l’ai vu s’épanouir au contact d’amis sincères.

D’un autre côté nous avons le très secret Jack, c’est un personnage qui m’a touché dans son combat. J’ai apprécié le contraste du jeune homme connu de tous dans le lycée et qui pourtant conserve un énorme secret qui est pourtant difficile à dissimuler. Certaines de ses décisions ne sont pas forcément des plus intelligentes, mais je peux comprendre qu’il soit difficile d’aller contre l’avis général au risque de perdre beaucoup et dans le cas de Jack sa position sociale au sein du lycée est déterminante s’il veut garder son secret. Je suis quand même assez surprise qu’on sache dès le premier chapitre ce que personne ne sait, mais ça m’a laissé un sentiment de trouble comme déstabilisé par la situation et triste pour lui d’être dans cette position sans d’autres recours que de faire semblant.

Jennifer Niven réussi sans mal à mettre l’accent sur les émotions et bien que ce roman ne m’ait pas brouillé le cœur en mille morceaux, il est difficile de rester insensible aux thèmes évoqués. On décèle la fragilité de nos héros c’est ce qui va précipiter ce lien entre eux, malgré la situation qui ne favorise pas forcément un rapprochement, Jack va pouvoir compter sur Libby. On aborde des thèmes tels que l’acceptation de soi, les premières amitiés et c’est avec beaucoup d’empathie qu’on voit nos héros s’ouvrir doucement l’un à l’autre et faire le deuil de ceux qu’ils étaient avant. Une lecture qui apprend à voir au delà des apparences et qui véhicule un très beau message.

Love Redemption | Laura Brown

Résumé :
Seules les histoires d’amour qui peuvent nous blesser méritent d’être vécues
Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed.

Difficile de parler de cette histoire sans évoquer les sublimes émotions qui s’en dégagent et l’originalité du récit n’a fait que confirmer à quel point la romance est bouleversante. J’ai lu ce résumé à l’annonce de la sortie et il n’a pas été bien compliqué de l’ajouter à mon panier dès sa lecture, bien évidemment plusieurs semaines après ça, mes souvenirs n’étaient que partiels et dès le premier chapitre j’ai su que ce roman allait être une magnifique histoire et quelle belle leçon de vie que de plonger dans le quotidien de deux personnes extraordinaires.

Carli a appris à ne jamais montrer ses faiblesses et aujourd’hui à l’université, elle contrôle tous les aspects de sa vie. Consciente qu’elle ne peut compter que sur elle-même, elle travaille dur afin de pouvoir obtenir son diplôme et enfin réaliser son rêve de devenir enseignante, seulement lors d’un cours indispensable pour sa moyenne, les premiers obstacles d’apprentissage vont mettre en lumière sa difficulté à s’intégrer en tant que malentendante et la jeune femme va devoir prendre conscience qu’elle a besoin d’aide. Dans son apprentissage, elle va pouvoir compter sur Reed, un élève qui va lui être d’une aide précieuse et qui va progressivement franchir sa carapace.

Je suis en totale admiration devant le parcours de Carli, cette sublime jeune femme courageuse et intelligente a été élevé dans une famille qui ne tolérait pas l’imperfection, alors elle a toujours caché ce qu’elle qualifie de faiblesse en tachant de vivre sa vie normalement sans montrer à quiconque ses problèmes pour comprendre certaines conversations. De nature très solitaire, elle va néanmoins devoir accepter l’aide mise en place par l’université et au contact de Reed, apprendre qu’être malentendant n’a rien d’une honte et qu’elle est vivante.

Du côté de notre héros, il y a de quoi activer l’alerte book boyfriend, Reed est un héros touchant. Bien que traumatisé par une précédente relation, il va être une rencontre déterminante pour Carli. Voyant les réticences de la jeune femme, il va se montrer extrêmement patient et d’une incroyable douceur. Difficile de ne pas succomber face à ce héros qui a toujours pour plaire et qui va faire ressortir le meilleur de notre héroïne.

Quelques passages auraient mérité d’être approfondi, mais ce qu’il faut retenir c’est la justesse avec laquelle le thème est mise en avant. Laura Brown a choisi d’aborder un sujet qui lui est familier et c’est avec beaucoup d’émotions qu’elle va traiter ce sujet important, sans jamais en faire trop. C’est l’histoire d’une rencontre qui va tout changer, une romance qui va naître de la plus belle des manières et des héros hors du commun qui vont apprendre à s’épanouir au contact de l’autre. Difficile pour moi de vous expliquer toutes les raisons qui font que ce roman mérite d’être lu, car elles dévoilent une partie de l’intrigue, mais sachez que l’intrigue est superbe.

Hollywood Dirt | Alessandra Torre

Je remercie les Éditions Hugo New Romance pour ce roman

J’ai eu beaucoup de mal à rassembler mes idées pour rédiger cette chronique, notamment car j’avais du mal à mettre le doigt sur ce qui m’avait dérangé dans cette lecture, alors que le style de l’auteure et l’ensemble de ma lecture n’ont pourtant rien de déplaisant. C’est en analysant de manière approfondi mon ressenti, que j’ai commencé à réaliser que des petits détails assemblés m’avaient parfois perturbés dans ma lecture.

Summer est une héroïne comme je n’en ai jamais vu, élevée dans une petite communauté du sud cette jeune femme est débrouillarde et son petit caractère fait des ravages. Ce qui lui vaut notamment d’être la cible de rumeur et sa présence est loin d’être appréciée dans la région. Il n’avait aucune raison de se rencontrer, pourtant après une séparation plus que houleuse Cole Matsen star d’Hollywood et mari bafoué, débarque tel un conquérant au cœur de la Géorgie afin de préparer le tournage de son prochain film.

La première rencontre entre Summer et Cole va s’avérer explosive, c’est la rencontre entre la femme indépendante et l’homme à femmes. Il faut dire que le retour à la réalité va être brutal pour l’acteur, son sourire de charmeur ne semble faire aucun effet à Summer et pire encore, toute tentative d’approche se solde par une guerre nucléaire. Pourtant malgré son aversion pour la star, la proposition qu’il va lui faire est une incroyable opportunité et même si elle doit travailler avec son ennemi, la jeune femme est déterminée.

Le personnage de Summer est une héroïne très représentative de l’image que je me fais des habitantes du sud des États-Unis. Immédiatement elle va prendre en grippe Cole, jusqu’ici aucun homme ne lui a jamais dicté sa conduite et être face à un homme aussi prétentieux, qui n’a visiblement aucun respect pour les femmes va passablement l’agacer. Telle une battante, elle ne va pas hésiter à le remettre à sa place et cette fougue m’a beaucoup plu. Habitué à voir les femmes tomber à ses genoux, il va rapidement redescendre son petit nuage et réaliser qu’ici il n’a pas plus d’importance que les autres, tout en continuer à tenter de s’approcher de Summer.

Au départ, je n’étais pas la plus grande fan de Cole, son comportement insupportable et son attitude de star capricieuse était parfois exagéré, alors quand à aucun moment tu n’aperçois l’homme derrière la star il est difficile de s’attacher. J’ai noté une évolution au fil des chapitres, à commencer par son humanisation suite à l’infidélité de sa femme, derrière le personnage arrogant se cache un homme blessé qui voit sa vie voler en éclats. Pourtant malgré une évolution intéressante, le charme n’a pas opéré. L’attirance sexuelle ne cesse de monter, créant parfois des scènes amusantes où la tension devient plus intense, sans pourtant montrer leurs véritables émotions.

C’est de là que vient le problème, l’alchimie physique ne m’a pas séduite, car je n’ai pas ressenti cette étincelle derrière leur haine mutuelle. D’ailleurs, je n’ai pas compris pourquoi il se détestait autant, notamment Summer qui se créer sa propre idée de Cole sans jamais le voir sous un autre jour. Dès le début, le style de l’auteure m’a embarquée dans cette aventure et pendant quelques instants les descriptions m’ont fait voyager, j’ai moi aussi ressenti la chaleur du sud et l’ambiance particulière propre au sud des États-Unis.

La narration assez particulière n’a pas été un frein pour moi, mais j’ai toujours eu la sensation qu’on me gardait à distance. A commencer par les chapitres très court qui survolent les scènes, n’entrant pas complètement dans la tête de ses héros, bien que pour le lecteur ce format soit addictif. Le début introduit bien l’histoire, mais progressivement le récit a commencé à devenir répétitif et notre héroïne maintenait toujours cette distance de sécurité, sans jamais se dévoiler complètement. J’ai attendu patiemment de ressentir les prémices des premiers sentiments amoureux, alors qu’il n’entrait qu’en ligne de compte l’attirance sexuelle. Notre couple se complète à merveille et c’est avec le sourire que j’ai suivi leurs échanges, pourtant ils n’ont pas réussi à m’attendrir.

En bref, l’histoire dans son ensemble à de nombreux points positifs, la curiosité est présente à chaque fin de chapitres et c’est toujours avec beaucoup de plaisir que j’ai poursuivi ma lecture, rajoutant progressivement quelques chapitres supplémentaires. Ce qui m’a frappé c’est cette relation Amour/Haine entre les personnages, tout est propice à leurs chamailleries et je ne nie pas qu’ils se rapprochent grâce à leur attirance. Le décor est rendu réaliste grâce aux descriptions, mais il manque à mon sens de personnages secondaires, même si Cocky remplit à merveille son rôle. Un bon moment de lecture, mais il n’égale pas Black Lies qui avait été une vraie révélation.