Risk | Fleur Ferris

ImpressionExcellentCe roman est une lecture commune avec ma copine Aurélie du blog The Lovely Teacher. Je n’aime pas catégoriser mes lectures, mais ce roman fait vraiment réfléchir sur ce qu’offre Internet. Je recommande tout particulièrement aux adolescents, mais également à leurs parents. La plume est addictive et on est entouré de personnages qui se posent les bonnes questions, qui devront apprendre à vivre avec leur choix et ouvrir les yeux faces à un thème qui les dépassent, la cybercriminalité.

Lorsqu’on grandit avec la fille de la meilleure amie de sa mère, l’amitié est comme une évidence. Taylor et Sierra sont amies depuis toujours, bien que très différentes l’une de l’autre. Alors que Taylor est timide et réservée, Sierra est audacieuse et exubérante, ce qui crée parfois un sentiment de jalousie, alors quand Jacob Jones rencontré sur internet semble s’intéresse à Taylor, elle s’imagine enfin avoir été remarquée par le jeune homme, pourtant encore une fois c’est Sierra qui obtient un rendez-vous. Seulement lorsque la jeune fille ne rentre pas le lendemain, ni le jour suivant, la jalousie laisse place à un sentiment plus inquiétant et la panique va commencer à gagner Taylor.

Quinze ans c’est l’âge insouciant, alors personne ne va s’alarmer. Sans compter que Sierra n’est pas toujours très fiable, seulement, au fil des heures qui vont s’écouler, Taylor va commencer à se poser les bonnes questions et malgré les peurs d’une enfant, l’instinct va prendre le dessus et elle va avouer les circonstances liées à la disparition de sa meilleure amie. Les premiers chapitres sont le reflet de l’innocence des deux jeunes filles, à cet âge nous avons toute fait des erreurs seulement dans le cas de Taylor, elle va devoir apprendre à vivre avec ses choix. Au début du roman, j’avais peur face de ne pas accrocher car les réactions des deux adolescentes sont loin de mes préoccupations et puis, la disparition de Sierra va être un vrai coup de poing et ils en ressortiront grandis après ce drame. J’ai beaucoup aimé la relation avec les adultes, notamment la maman de Taylor, ou encore son professeur. Nous ne sommes pas dans l’accusation, Callum, Riley on conscience de la gravité de la situation et ils vont essayer de surmonter ce drame, chacun d’une manière différente et ils seront à jamais lié.

Je suis vraiment admirative de la manière dont est traité le sujet, ce qui fait la force du récit c’est l’objectivité de Fleur Ferris. On ne diabolise pas l’utilisation d’internet par les jeunes, seulement à un moment donné on comprend que parfois, bien que tout se passe à merveille pour certain, tout bascule pour d’autres. On les voit passer de l’enfance, à l’âge adulte malgré eux et c’est difficile de les voir culpabiliser. Lorsque Taylor va rentrer dans une phase d’acceptation, va naître une merveilleuse idée qu’elle va alimenter et voir grandir. La collection Hugo New Way est une véritable mine d’or, les sujets abordés sont indispensables et c’est également l’occasion de sensibiliser un jeune public.

Retrouvez la chronique de The Lovely Teacher ICI
Signature Lucie
Publicités

Perdue et Retrouvée | Cat Clarke

ImpressionBonCat Clarke a un don pour les histoires compliquées. Son écriture est très addictive et même si je suis souvent mitigée, c’est une auteure avec une imagination débordante qui attire ma curiosité.

Alors que Faith Logan n’était âgée que de 4 ans, sa sœur aînée Laurel, âgée de 6 ans a mystérieusement disparue. Persuadée qu’il s’agissait d’un kidnapping, la mère de Faith n’a jamais abandonné l’idée de retrouver sa fille saine et sauve. Depuis treize années se sont écoulées, Faith vie dans l’ombre de sa sœur disparue. Aujourd’hui âgée de 17 ans, Faith est loin d’avoir une vie normale, sa mère est déprimée et redoute à chaque instant un coup de téléphone, qui ne vient pas. Contre toute attente, le téléphone va enfin sonner. Laurel a été retrouvée vivante. Faith voudrait croire que c’est la chance pour elle de retrouver enfin une vie normale, mais c’est surtout loin d’être paisible.

Difficile d’être la sœur de la fille disparue, l’ensemble de sa vie est liée à la disparition de Laurel. Toute la famille se réjouit de retrouver leur fille, seule Faith est à la fois heureuse et effrayée. Mais, personne ne semble se soucier de ce qu’elle ressens et elle culpabilise d’être réticente au retour de sa sœur. Après treize ans à vivre en tant que fille unique c’est un véritable changement dans la vie de Faith. Retrouvée une enfant disparue depuis aussi longtemps entraîne des conséquences insoupçonnée. Laurel devient la nouvelle attraction de la ville, les médias recommencent à perturber la tranquillité de la famille, les demandes d’interviews arrivent en masse, la presse s’intéresse à tout leur quotidien, Faith est contrainte de subir la célébrité forcée de sa sœur et cela a des répercussions sur sa propre vie.

Faith va voir sa vie voler en éclat, son quotidien avec son petit ami Thomas et sa meilleure amie Martha va devoir trouver quelques ajustements et cette situation va la bouleverser. Tout le monde semble tellement obnubilé par Laurel que personne ne semble voir à quel point Faith est affectée. Personne ne comprend réellement, à part peut-être Michel le compagnon de son père, un confident un peu déjanté, qui s’inquiète énormément des répercussions pour Faith. Il a des mots pleins de sagesse et sait être à l’écoute, il est très observateur et protecteur envers sa belle-fille et par moment j’ai eu l’impression qu’il se comportait beaucoup plus en père, que son propre père, qui est effacé.

En bref, malgré un début un peu plat, les derniers chapitres ont su redonner un nouveau souffle et malgré l’évidence m’intéresser jusqu’à la fin. Le personnage de Faith est très attachant et elle se pose les bonnes questions, j’ai trouvé son personnage très mature et pleine de bon sens, contrairement à Thomas qui est loin d’être un personnage aboutit et qui n’a pas grand intérêt, sauf peut-être son statut de petit-ami. J’ai été assez perturbée par le nombre de secrets qui entourent Faith et c’est assez décevant de voir qu’elle ne peut se reposer que sur elle-même. Un confident aurait été un plus.

Une auteure particulièrement douée qui réussi à trouver les bons mots, elle nous montre le kidnapping sous un nouveau jour, en donnant la parole à un personnage bien souvent dans l’ombre. Cat Clarke a l’art d’écrire un roman perturbant, mais l’évidence des révélations m’a gâchée une partie de mon plaisir et je n’ai pas réussi à savourer ce thriller comme je l’aurai voulu. L’atmosphère particulière est propre à l’univers unique de Cat Clarke. On passe un bon moment et on imagine sans mal être à la place de l’héroïne mais, selon moi ce n’est pas le meilleur roman que l’auteure ai pu écrire. A lire si vous êtes les adeptes des romans de l’auteure, pour les autres préférés peut-être un autre de ses romans. Un récit émouvant, perturbant, psychologiquement prenant, mais une fin un peu trop prévisible.
Signature LuxnBooks

Wicked Game | Nancy Bush & Lisa Jackson (Wicked #1)

Venant de terminer un excellent thriller/romance à suspense signée Nancy Bush, je n’ai pas hésité à me plonger dans ce roman à quatre mains. En ce moment, je dois être dans ma phase, romance à suspense, car j’ai l’impression d’en lire de plus en plus, probablement envoûtée par cette nouvelle collection des éditions Milady Romans, qui me captive à chaque sortie.

Il y a vingt ans, Jessie Brentwood, disparaissait sans donner aucune explication, persuadée qu’il s’agissait d’une banale fugue, l’enquête a été rapidement classée, malgré les convictions de l’inspecteur. Aujourd’hui, des ossements sont découverts et les anciens amis de Jessie semblent être les coupables désignés pour l’inspecteur en charge de l’enquête. Déjà chargée d’enquêter il y a vingt ans, l’inspecteur McNally n’a qu’un souhait, faire la lumière sur cette affaire.

Cette découverte, rouvre aussi de vieilles blessures pour Becca, qui depuis le lycée est amoureuse de Hudson, mais lui n’avait d’yeux que pour la jolie Jessie, qui n’était autre que sa petite amie. Pourtant, quatre ans après sa disparition, Hudson succombait aux charmes de Becca pendant un tout un été, mais le souvenir de Jessie étant trop présent, il a décidé de mettre un terme à leur idylle naissante, fuyant toute relation avec Becca, devant faire face seule aux conséquences.

Aujourd’hui Becca est veuve d’un mari infidèle et loin d’être comblée dans sa vie. Réaliser que sa vie est loin d’être réussi et se retrouver seule après un mariage raté, ça fait réfléchir sur les motivations. Pourtant elle reste consciente que son mariage était  un moyen d’arriver à la case enfant, car en vérité elle ne peut pas oublier l’amour de sa vie : Hudson. Le revoir après tant d’année, va raviver le désir et l’amour qu’elle n’a cessé de vouloir étouffer et Hudson n’a pas l’air totalement indifférent. Alors qu’on avait une héroïne fragile, on découvre une battante, qui est prête à tout pour avoir des réponses.

Alors que ses visions inexplicables c’étaient arrêtées il y a de ça plusieurs années, Becca est confrontée à la réapparition de visions incontrôlables, la projetant dans des scènes macabres où Jessie, semble vouloir la mettre en garde, faisant rapidement monter l’angoisse et les craintes des personnages. Le groupe d’ami décide alors de se réunir pour évoquer la découverte de ces ossements. Le stresse de la bande, va continuer d’augmenter, voyant que la mort rattraper certains membres du groupe. Le tueur a un objectif bien précis : terminer ce qu’il a commencé vingt ans plus tôt.

Petit clin d’œil, aux inspecteurs de la série Nulle part de Nancy Bush et j’ai été très heureuse de les retrouver dans le commissariat. Même si au début du roman, l’enquête n’avance pas beaucoup, les résultats ADN des ossements découverts mettent un temps fou à être dévoilés, même si on suppose qu’il s’agit de Jessie, l’enquête ne démarre pas, les inspecteurs interrogent les groupe d’ami sans être totalement sûre de l’identité de la victime. Il faut dire qu’après vingt ans sous terre c’est un peu plus compliquer d’identifier des ossements pour ces messieurs de la scientifiques.

Contrairement à l’histoire la relation entre Hudson et Becca, n’aura pas mis longtemps à démarrer, même avec l’ombre de Jessie qui plane au-dessus de leurs têtes, ils vont se laisser aller à vivre leur histoire. Ils vont s’avérer être un couple adorable, au départ un peu fragile puisque avec un lourd passé, et au fil des pages, leur couple va rester solide et se soutenir lors des coups durs.

Compte tenu de la rapidité à laquelle l’histoire à débutée, je m’attendais à ce que le rythme soit maintenu, pourtant la longueur de certains passages alourdissent l’histoire, on s’impatiente du manque d’élément relatif à l’enquête, les suppositions s’enchaînent sans preuves et vers le milieu, l’enquête reprend de plus belle. On commence à faire nos propres suppositions sur l’identité du tueur, pour se planter complètement quand le dénouement arrive. Et la scène finale est juste parfaite, j’adore !

Dans l’ensemble, malgré les quelques longueurs au début, il s’agit d’un excellent premier tome, qui pose les bases de l’intrigue avec une bonne dose de mystères. Certaines questions, restent sans réponses, la suite promet d’être intéressante. Nancy Bush peut compter une nouvelle adepte et j’ai bien l’intention de continuer l’aventure avec cette auteure. Si vous voulez passer un bon moment avec une enquête à suspense, sur fond de paranormal plutôt stressant, ce livre devrait vous plaire.

Disparu dans la nuit | Eileen Carr

ImpressionTrès bonDès les premières pages le ton est donné, l’autre nous plonge tête la première dans l’enquête. Je me suis laissée entraîner dans une enquête très bien menée, m’ayant presque fait oublier que la romance est en retrait. Cette nouvelle collection des éditions Milady est une jolie découverte et j’ai bien envie de m’y intéresser davantage pour voir où ça va me mener.

Depuis 20 ans, Max le frère de Veronica Osborne a disparu sans laisser de trace, c’est malgré tout, avec une pointe d’espoir qu’elle continue d’avancer. Habituée à rencontrer la police grâce à son alcoolique de père, c’est non sans surprise que Veronica découvre les agents Zach McKnight et Frank Rodriguez devant sa porte. Cependant, leur visite est liée à la découverte d’ossements humains qui semblent appartenir à son frère Max, qu’elle supposait avoir fugué.

Rapidement les antécédents de violence et l’alcoolisme du père de Veronica le désigne comme coupable idéal. Pourtant Veronica est convaincue de son innocence et souhaite faire la lumière sur ce qui s’est véritablement passé. L’enquête va d’abord piétiné, pour offrir ensuite une enquête soutenue.

Veronica est une battante, elle n’a pas eu de chance et se traîne un passé douloureux qui va être sa force pour se battre dans son combat de la vérité. Son père détestant Max, elle se retrouve seule à vouloir connaître la vérité sur les circonstances de sa disparition.

On suit également Zach, chargé d’enquêter sur le meurtre de Max, il va rapidement se prendre d’affection pour Veronica et s’impliquer dans l’enquête pour des raisons personnelles. Car Zach voit en Max, l’adolescent qu’il aurait pu devenir.

Je m’attendais à ce que la romance entre les deux personnages soit davantage exploitée, le jeu de séduction entre les personnages est plutôt inexistant et leurs émotions invisibles. Je dois avouer que j’ai éprouvé des difficultés à m’attacher aux personnages, leurs passés respectifs est survolés. L’auteure a privilégiée l’enquête policière, ainsi que des passages consacrés aux potentiels suspects.

En résumé, j’ai trouvée l’enquête particulièrement prenante, les indices arrivent progressivement, construisant une enquête captivante, bien qu’avec un dénouement prévisible.
Signature LuxnBooks