Je sais que tu te souviens | Jenifer Donaldson

Résumé :
Quand sa meilleure amie disparaît lors d’une soirée, Ruthie va mener l’enquête pour la retrouver.

Après trois longues années passées à la ville, Ruthie Hayden retrouve son village natal d’Alaska pour apprendre la terrible nouvelle… Zahra était sa meilleure amie quand elles étaient enfants – la seule personne qui la comprenait vraiment. Elle se fait alors une promesse : mettre tout en oeuvre pour la retrouver.

Zahra s’est échappée d’une soirée quelques jours à peine avant le retour de Ruthie. On ne l’a jamais revue. Mais sa nouvelle amie Tabitha n’a pas l’air tant dévastée par la nouvelle. Aurait-elle quelque chose à se reprocher ? Et Ben, son petit ami ? Il est très énervé d’avoir appris qu’elle avait un autre prétendant depuis quelques mois. Son grand-père, le pasteur du village, semble désapprouver un peu trop fortement les mœurs de sa petite fille. Quant aux gens du coin, la disparition d’une jeune fille noire semble être le scénario parfait pour les pires ragots.

Alors qu’elle rassemble les pièces du puzzle, Zahra plonge de plus en plus profond dans l’intimité de son amie. Elle va découvrir que certaines révélations sont plus dangereuses qu’on ne pourrait le croire…

Je remercie les éditions Hugo New Way pour cet envoi

Je ne suis pas spécialement amatrice de thriller et pourtant j’ai eu envie de sortir de ma zone de confort pour découvrir un roman différent. Je ressors de cette lecture assez déboussolée par mes émotions et j’ai eu du mal à mettre des mots mon ressenti. Dès les premiers chapitres une atmosphère particulière se crée, le décor se plante progressivement et les premières questions font rapidement leurs apparitions.

Après trois années d’absence, Ruthie est contrainte de réaménager chez son père dans son village natal d’Alaska et bien que son retour se fasse pour de sombres raisons, elle est malgré tout heureuse de pouvoir retrouver Zahra sa meilleure amie. La situation va prendre un tournant inattendu lorsque village apprend la disparition de la jeune femme et malgré le trouble que provoque cette nouvelle, Ruthie est déterminé à retrouver la seule personne qui l’a toujours compris. Au lycée elle tente de rassembler les pièces du puzzle, à commencer par le soir de sa disparition, tout en faisant la connaissance des amis de Zahra, se laissant guider par les indices.

Tout le monde s’accorde à dire que le soir de sa disparition, une dispute a éclaté avec son petit ami et après s’être enivrée, personne n’a revu Zahra. L’intrigue va tourner autour de cette disparition, à travers les yeux de Ruthie nous allons mener l’enquête et remonter progressivement le fil des événements. Au gré des révélations de nombreuses questions demeures et l’envie de découvrir la vérité est un moteur pour poursuivre la lecture. J’aimerais pouvoir dire que plusieurs scénarios se sont démarqués, mais la révélation m’a fait tomber des nus.

Sans conteste l’enquête soit captivante et j’étais impatiente de connaître la vérité sur la disparition de Zahra. Ruthie est déterminée à obtenir des réponses et se démènent pour obtenir des réponses, indéniablement elle est prête à tout pour retrouver son amie. Seulement, j’ai eu plus de mal à apprécier le personnage de Ruthie, son comportement peut s’avérer parfois froid et pourtant, elle fait passer sa quête avant son propre chagrin.

J’ai conscience que cette enquête c’est l’occasion pour elle de s’évader de ses propres problèmes et finalement même si l’histoire se déroule à travers ses yeux, je n’ai pas eu l’impression de la connaître tant que ça. Tout tourne autour de Zahra, son caractère, ses amis, son changement d’attitude et c’est à la fois entraînant parce qu’on veut des réponses et frustrant parce qu’on l’impression de mieux connaitre Zahra.

Lorsque je lis une romance j’ai tendance à découvrir rapidement la trame, en thriller il semblerait que je sois absolument nulle pour voir venir les choses, mais ça ne m’a pas empêché de tenter quelques hypothèses. J’ai trouvé ce roman différents des autres déjà parus dans cette collection, et c’est dans ces moments que je mesure ma chance d’avoir été partenaire durant cette année, car peut-être que je ne me serais pas laissé tenter par cette histoire et bien que cette lecture soit différente de mes goûts, j’ai passé un bon moment et je suis heureuse d’avoir découvert un autre registre. Une enquête que j’ai apprécié voir évoluer, jusqu’à la surprise de la révélation.

Revenir pour Mourir | Jennifer L. Armentrout

Résumé :

Après dix ans d’absence, Sasha revient dans sa ville natale de Virginie. Elle y retrouve sa mère, ses amis d’enfance et ses repères. Mais dès ses premiers jours de travail dans l’auberge familiale, elle se sent observée, menacée. Ce retour aux sources tourne vite au cauchemar pour celle qui a fait la une des journaux locaux des années auparavant… car Sasha est la seule rescapée d’un tueur en série connu sous le nom du Marié.
Alors que son amour de jeunesse, devenu agent fédéral, réapparaît dans sa vie et jure de la protéger, des jeunes femmes commencent à disparaître, comme à l’époque de son enlèvement et, dans l’ombre, quelqu’un guette la première erreur de Sasha pour s’assurer qu’il s’agira de sa dernière…

Il y a une semaine j’ai eu la chance de rencontrer une auteure fabuleuse qui nous a tous fait rêver avec ces histoires, c’est tout naturellement que mon choix s’est porté sur l’un des nouveaux romans de Jennifer L. Armentrout. Cela fait très longtemps que je n’ai pas lu de Romantic Suspense et découvrir l’auteure dans un nouveau genre est dépaysant et cela m’a fait l’apprécier encore plus.

Sasha revient dans sa ville natale après dix ans d’absence, après toutes ces années elle y retrouve ceux qu’elle a laissés derrière elle : sa mère et sa meilleure amie. Son retour est marqué par une série d’événements qui l’incite à se questionner sur son retour, car très vite elle se sent observée et menacée et la plonge dans l’horreur de son passé. Il y a dix ans, Sasha a échappé à un tueur en série connu sous le nom du Marié et ce drame l’a poussé à fuir l’auberge familiale et quitter son amour de jeunesse. Alors que Cole tente de renouer avec celle qu’il n’est jamais parvenu à oublier, le présent et le passé se confondent avec la disparition de jeunes femmes, rappelant les conditions de l’enlèvement de Sasha et lui faisant comprendre que son retour n’est pas apprécié de tous.

Immédiatement nous sommes plongés dans une atmosphère oppressante et l’angoisse de Sasha est bien retranscrite, ses doutes accentuent le questionnement et dès qu’une femme est retrouvée il y a l’angoisse de savoir qui sera la suivante. Bien que j’aie rapidement découvert l’identité du tueur, j’ai apprécié l’intrigue et la manière dont l’enquête est menée. Sans oublier bien sûr un héros toujours aussi craquant, prêt à tout pour protéger la femme qu’il aime et sa détermination ne fait qu’attendrir le lecteur. Après dix années, la flemme brille toujours et malgré les épreuves qu’à dû affronter Sasha, il est appréciable de la voir faire tomber les barrières.

Les amateurs de thriller pourraient trouver l’histoire simple, mais si vous appréciez Jennifer L. Armentrout et qu’une intrigue meurtrière sur fond de romance vous intéresse, vous devriez y trouver votre plaisir. Personnellement entre la reconstruction de l’héroïne et le danger qui ne cesse de se rapproche, j’ai trouvé qu’on se laisse facilement porter par l’histoire. Difficile de trop vous dire, car l’intérêt de ce genre de lecture est de ne dévoiler aucun indice pour laisser le mystère entier. Une bonne intrigue, sans réelle surprise, mais porté par une auteure incontournable qui pourrait permettre de faire découvrir un autre genre aux amateurs de romances.

Last Kiss | Laurelin Paige (Le Palace #2)

Résumé :
Emily Wayborn a pris une décision. Elle n’a peut-être pas entièrement confiance en Reeve Salis, mais il est la seule personne qui lui donne ce dont elle a besoin. Avec Reeve, elle peut enfin être elle-même. Être avec lui est la seule chose qui la maintient à la surface alors que le reste de sa vie s’écroule.
Mais Reeve, le riche et sexy hôtelier, est bien décidé à garder sous clé ses dangereux secrets. Tandis qu’Emily est déterminée à obtenir des réponses sur les activités de son amant et sur les circonstances de la disparition de son amie Amber, il semble que quelqu’un s’assure qu’elle ne les trouve pas… Le temps presse et elle remet en question tout ce qu’elle croyait savoir sur son couple avec Reeve et sur son amitié avec Amber. Plus que jamais son amie lui paraît toxique et elle doit maintenant faire un choix impossible entre suivre son coeur au péril de sa vie ou simplement survivre.
Un jeu de chat et de souris dans un univers empli de désirs inavouables et de sombres secrets.
Merci à mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.
Ce roman est le 2ème tome d’une dyptique, la chronique peut contenir des spoilers.
Date de sortie : 5 avril 2018

Je suis rarement prise de cours dans mes lectures, mais le tome précédent avait été une véritable découverte, tant en me sortant de ma zone de confort, qu’en me captivant et le final me laissait le souvenir d’une véritable claque. Beaucoup de questions demeuraient et c’est avec une grande impatience que j’ai dévoré ce dernier volume.

L’histoire reprend à l’endroit exact où le tome précédent s’est arrêté et les premières questions vont faire leur apparition. Alors qu’Emily était enfin en paix avec ses émotions, et qu’elle acceptait enfin d’accorder sa confiance à Reeve, les évènements liés à la fin du tome 1 vont venir tout remettre en question, accentuant les doutes et faisant ressortir les insécurités. Plus le danger semble se rapprocher et plus notre couple semble traverser des instants compliqués. Les non-dits vont contribuer à des incompréhensions et les secrets ne vont faire que contribuer à créer un climat intense où la seule échappatoire sexuelle n’apporte pas toujours le réconfort attendu.

J’ai adoré retrouver cette ambiance d’interdit qui se poursuit pendant l’intégralité du roman, mais Emily m’a agacé dans ses décisions. On ressent vraiment qu’elle n’est pas bien dans cette situation et qu’elle perd complètement le contrôle. Jusqu’ici sa relation avec Reeve avait dû surmonter quelques épreuves, mais cette fois-ci ils sont à un tournant de leur relation et la jalousie va ronger notre héroïne. Jusqu’ici Emily avait toujours renvoyé l’image d’une jeune femme épanouie et dans ce tome, elle est submergée par ses émotions. J’ai eu du mal à accepter certaines de ses insécurités quand il est évident qu’elle ne réfléchit pas de la bonne manière.

La domination occupe une place importante dans ce tome et revêt différents aspects. Le passé de nos héros va venir creuser un fossé dans la relation qu’ils s’étaient construit, d’un côté Emily se retrouve prise au piège de ses promesses et de l’autre Reeve, essaye de ne pas reproduire les erreurs de son passé, mais lorsque ces deux-là sont en contact l’un de l’autre, l’alchimie fait des étincelles. Pour le coup, les réactions de Reeve m’ont vraiment beaucoup plus séduites que dans le tome précédent, certes il a toujours ce côté dominateur qu’il faut apprécier, mais il pousse Emily à s’accepter sans avoir honte et surtout, il est attentif à sa sécurité, quitte à se faire violence sur certains aspects de sa personnalité pour s’améliorer quand il fait des erreurs.

La manipulation est perceptible dans ce tome et ça rend cette histoire assez particulière, il y a une forme de malaise quand on voit l’influence de certains personnages et rapidement ça en devient dérangeant, car ce n’est pas toujours un rapport sain. J’ai eu du mal à comprendre ce lien et cette loyauté, face à des amitiés clairement nocives. On évoque une forme d’ascendant, mais là encore sous différentes formes, d’un côté nous avons une relation qui vue de l’extérieur pourrait ne pas être bienvenue, mais quand on creuse un peu c’est totalement consenti et bien que les pratiques ne soient pas appréciées de tous, elles rendent heureux les protagonistes et de l’autre, nous avons une relation inexplicable, malsaine et avec une telle intensité qu’il n’y a que de l’intérieur qu’on ne voit pas la manipulation. Néanmoins, cela m’aura valu une étoile en moins.

Impossible de dire de cette histoire qu’elle est belle, pourtant nos personnages ne sont parfaitement trouvés et la passion débridée qui les réunit a quelques aspects romantiques quand ils sont en dehors de la chambre à coucher. Nous avons un mal Alpha, légèrement psychopathe, prêt à tout pour protéger celle qu’il aime et derrière son masque de dure à cuir c’est un cœur tendre, certes sa domination est assez flippante vue de l’extérieur, mais puisqu’il comble les besoins de sa partenaire, je trouve qu’on peut lui trouver des bons côtés. Après, on retrouve quelques longueurs et certains passages m’ont un peu déçue, notamment le manque de combativité d’Emily, mais globalement j’en ai eu des sueurs froides tellement j’étais captivée. Passion, amour, amitié, manipulation, trahison et révélations surprenantes sont au cœur de ce final. Très beau dyptique qui aura su me captiver.

Mon avis sur First Touch #1 ICI

First Touch | Laurelin Paige (Le Palace #1)

Résumé :
Après avoir laissé derrière elle son passé sulfureux et ses relations avec des sugar daddy en compagnie de sa meilleure amie Amber, Emily a aujourd’hui réinventé sa vie, elle est comédienne voix off pour une série télé à succès.
Tout va pour le mieux dans la vie d’Emily jusqu’au jour où elle reçoit un message vocal énigmatique d’Amber dont elle n’a plus de nouvelles depuis des années. Elle comprend que son amie est en danger et elle décide de tout mettre en oeuvre pour la retrouver.
Ses recherches la mènent à Reeve Salis, un homme aussi sexy que dangereux, propriétaire d’une chaîne d’hôtels de luxe et connu pour ses relations avec la mafia. Afin de retrouver Amber, Emily doit revenir à ses anciennes pratiques et user de ses charmes pour séduire Reeve. Mais plus elle semble convaincue que le riche hôtelier est responsable de la disparition de son amie, plus son attirance et sa dépendance à Reeve deviennent fortes, incontrôlables.
Merci à mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Une histoire surprenante mêlant romance sur fond de domination et thriller. Âmes sensibles s’abstenir, certaines scènes pourraient heurter la sensibilité. Personnellement j’ai adoré l’ambiance à la limite de la dark romance, mais toujours avec consentement mutuel donc c’est assez difficile à expliquer, seulement ce n’est pas à mettre entre toutes les mains et je suis d’ailleurs surprise de trouver ce titre dans la collection New Romance, car on est dans un récit très érotique. J’ai retrouvé cette même tension psychologique qui m’avait tant plu dans Fixed on you et cette noirceur qui accompagne le récit m’a totalement sorti de ma zone de confort.

Amber et Emily ne se sont pas parlé depuis des années et leurs chemins ont pris une route différente. Après un passé commun sulfureux, Emily a réussi à reprendre sa vie en main et après des années difficiles sa carrière de comédienne répond à toutes ses attentes. Malgré un simple rôle en voix off dans une série télévisée à succès est un vrai tremplin dans la carrière de la jeune femme. Un message vocal mystérieux laissé par Amber, laisse présager le pire, voilà des années qu’Emily n’avait pas entendu la voix de sa meilleure amie, mais la panique et le code d’alerte ne laissent aucun doute. Déterminée à la retrouver, la jeune femme se lance dans une enquête qui la conduira à Reeve Salis, son dernier petit ami en date. Déterminée à mettre toutes les chances de son côté, la jeune femme choisit d’endosser le rôle qu’elle a mis tant d’années à mettre de côté et cette rencontre va s’avérer explosive.

Emily est une héroïne inattendue, dès le début elle renvoie l’image d’une calculatrice prête à tout pour retrouver son amie. Pourtant derrière le masque de froideur se cache un arc-en-ciel d’émotions contradictoires. Ce projet va débuter de manière parfaitement maîtrisée et cette rencontre avec Reeve c’est le début de l’enquête, seulement elle n’avait pas pris en compte le paramètre humain. Un seul regard va suffire à troubler ses motivations et au contact de cet homme qui semble ne rien éprouver, elle va révéler sa vraie nature. Il y a certains aspects du caractère d’Emily parfois difficile à comprendre en tant que femme libre, mais ce sont des choix réfléchis et j’ai apprécié la voir accepter ses propres choix, sans avoir honte de qui elle est au fond d’elle-même.

Reeve se démarque avec un caractère sombre à la limite du psychopathe, pourtant malgré cette obscurité il laisse entrevoir un bon potentiel et même si, ses pratiques ne m’ont pas fait rêver. J’ai trouvé intéressant le parallèle qu’il est fait entre le caractère de dominateur et l’éventuel homme violent, on se pose beaucoup de questions sur les limites de ce personnage.Il va mettre du temps avant de réellement avoir quelque chose à offrir et l’intensité qui naît de la relation est absolument délicieuse. On est face à deux adultes, qui assument difficilement leur personnalité et qui à force de fréquenter l’autre vont repousser leur limite, pour finalement trouver un équilibre.

La sexualité dans ce roman occupe une place centrale et pour certain, l’abus de scènes de sexe pourrait être dérangeant. De mon côté, j’ai été grandement surprise de la manière dont sont abordées certaines pratiques. On est parfois à la limite du dérangeant, mais Emily est une jeune femme épanouie, qui prend seulement conscience d’une sexualité particulière et malgré un malaise flagrant quant à son désir, à aucun moment on n’entre dans une relation qui va contre la volonté de l’héroïne. La relation de domination qui va naître de cette relation va mettre du temps avant d’être pleinement assumé, il est question dans sexualité particulière et d’acceptation. Il n’y a pas de normes et on pourrait parler de sexualité débridée, mais ce roman met l’accent sur des désirs partagés entre des adultes consentants, certes pas du goût de tous, mais où les deux partenaires vont s’épanouir ensemble.

Je conçois qu’il y a beaucoup de scènes de sexe et que l’équilibre entre la romance et la partie thriller liée à l’enquête ne soit pas forcément équitable, mais de mon côté cette histoire m’a captivée du début à la fin. A force de lire des romances, il y a une grande part de prévisibilité et bien que ça ne soit pas dérangeant en soi, j’aime ne pas réussir à prédire la direction que va prendre l’histoire, simplement me laisser guider par mes émotions et l’addictivité du récit. On gagne en intensité au fil des pages, tant par la romance qui flirte avec le danger, que par l’enquête et ses révélations qui sèment le trouble. Les dernières pages ont fait de moi une vraie boule de nerfs, ce final est absolument grandiose et j’espère que la suite sera aussi entraînante.

Risk | Fleur Ferris

ImpressionExcellentCe roman est une lecture commune avec ma copine Aurélie du blog The Lovely Teacher. Je n’aime pas catégoriser mes lectures, mais ce roman fait vraiment réfléchir sur ce qu’offre Internet. Je recommande tout particulièrement aux adolescents, mais également à leurs parents. La plume est addictive et on est entouré de personnages qui se posent les bonnes questions, qui devront apprendre à vivre avec leur choix et ouvrir les yeux faces à un thème qui les dépassent, la cybercriminalité.

Lorsqu’on grandit avec la fille de la meilleure amie de sa mère, l’amitié est comme une évidence. Taylor et Sierra sont amies depuis toujours, bien que très différentes l’une de l’autre. Alors que Taylor est timide et réservée, Sierra est audacieuse et exubérante, ce qui crée parfois un sentiment de jalousie, alors quand Jacob Jones rencontré sur internet semble s’intéresse à Taylor, elle s’imagine enfin avoir été remarquée par le jeune homme, pourtant encore une fois c’est Sierra qui obtient un rendez-vous. Seulement lorsque la jeune fille ne rentre pas le lendemain, ni le jour suivant, la jalousie laisse place à un sentiment plus inquiétant et la panique va commencer à gagner Taylor.

Quinze ans c’est l’âge insouciant, alors personne ne va s’alarmer. Sans compter que Sierra n’est pas toujours très fiable, seulement, au fil des heures qui vont s’écouler, Taylor va commencer à se poser les bonnes questions et malgré les peurs d’une enfant, l’instinct va prendre le dessus et elle va avouer les circonstances liées à la disparition de sa meilleure amie. Les premiers chapitres sont le reflet de l’innocence des deux jeunes filles, à cet âge nous avons toute fait des erreurs seulement dans le cas de Taylor, elle va devoir apprendre à vivre avec ses choix. Au début du roman, j’avais peur face de ne pas accrocher car les réactions des deux adolescentes sont loin de mes préoccupations et puis, la disparition de Sierra va être un vrai coup de poing et ils en ressortiront grandis après ce drame. J’ai beaucoup aimé la relation avec les adultes, notamment la maman de Taylor, ou encore son professeur. Nous ne sommes pas dans l’accusation, Callum, Riley on conscience de la gravité de la situation et ils vont essayer de surmonter ce drame, chacun d’une manière différente et ils seront à jamais lié.

Je suis vraiment admirative de la manière dont est traité le sujet, ce qui fait la force du récit c’est l’objectivité de Fleur Ferris. On ne diabolise pas l’utilisation d’internet par les jeunes, seulement à un moment donné on comprend que parfois, bien que tout se passe à merveille pour certain, tout bascule pour d’autres. On les voit passer de l’enfance, à l’âge adulte malgré eux et c’est difficile de les voir culpabiliser. Lorsque Taylor va rentrer dans une phase d’acceptation, va naître une merveilleuse idée qu’elle va alimenter et voir grandir. La collection Hugo New Way est une véritable mine d’or, les sujets abordés sont indispensables et c’est également l’occasion de sensibiliser un jeune public.

Retrouvez la chronique de The Lovely Teacher ICI
Signature Lucie