Romance, Young Adult

Ça sonnait mieux dans ma tête | Nina Kenwood

Résumé :
Dans la tourmente du divorce de ses parents, Natalie, grande gaffeuse maladroite, n’a pas la tête à sortir avec des garçons. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Alex…
À dix-huit ans, Natalie termine sa dernière année de lycée et attend avec impatience de savoir dans quelle université elle pourra étudier. Mais pendant les vacances de Noël, ses parents lâchent LA bombe : ils divorcent. Pour fuir l’ambiance électrique, Natalie se réfugie chez ses meilleurs amis qui la poussent à profiter de la vie. Introvertie et très gaffeuse, Natalie n’a jamais embrassé personne et déteste aller en soirées, préférant la rêverie à la réalité. Mais quand elle tombe amoureuse du garçon qu’elle aurait dû éviter, sa vie se complique et la voilà obligée de sortir de sa coquille. Et si l’amour lui faisait enfin découvrir le monde réel ?

J’avais vu passer ce roman à sa sortie, mais c’est le résumé passionné de son éditrice qui m’a donné envie de me le procurer. Nina Kenwood évoque avec beaucoup de justesse des questions que beaucoup de jeune femme se sont sans doute déjà posé, l’image de la femme, le regard des autres, le tout mêlée aux premiers émois de la vie amoureuse de notre héroïne.

L’histoire débute par l’annonce du divorce des parents de Natalie le soir de Noël et même si elle est presque adulte, cette nouvelle va la chambouler et durant plusieurs semaines elle va voir son quotidien changé et ses certitudes s’effondrer. Pour oublier cette période compliquée, elle va se réfugier dans son cocon avec ses meilleurs amis et ces vacances étant dernières avant son entrée à l’université, elle va vivre malgré elle plusieurs aventures qui vont littéralement la sortir de sa zone de confort et exacerber sa maladresse.

Contre toute attente, elle va accepter de se rendre à une soirée, alors qu’elle déteste les fêtes et encore plus les inconnus, sur place ça va être un véritable cauchemar, jusqu’à ce que son chemin croise celui d’un garçon qui n’aurait pas pu être plus différent d’elle, mais qui pourtant lui donne la sensation d’être en sécurité. L’alchimie entre les personnages est évidente et chaque moment passé en compagnie l’un de l’autre m’a beaucoup plu. Ils avancent tous les deux doucement et malgré les incertitudes de Natalie, la jeune femme va se laisser porter par son cœur et vivre un premier amour qui en fera craquer plus d’un(e).

J’ai beaucoup apprécié les questionnements par lesquels passe Natalie, son adolescence l’a beaucoup fragilisé et certaines blessures ont laissé des séquelles à la jeune femme d’aujourd’hui. L’image de la femme dans les médias a de quoi faire complexer beaucoup d’adolescente et Natalie en est la preuve vivante, difficile de ne pas se comparer aux magazines, mais dans la réalité impossible de photoshoper les petits défauts et ça en vient à faire complexer les femmes qui sont différentes, car les modèles ne sont pas la norme. J’ai trouvé qu’on avait un bon équilibre entre le thème actuel et les problématiques d’une jeune femme en devenir, mais le côté un peu gauche de Natalie apporte également un peu d’humour et ça en fait un roman vraiment détente.

Mention spéciale au décor australien qui nous dépayse complètement avec des fêtes de fin d’année en été. J’ai beaucoup apprécié cette ambiance façon spring break américain où vacances de Noël riment avec bikini et vacances à la mer, et bien évidemment on prend plaisir à découvrir ce début de romance qui est toute douce et on déguste chaque scène où ils se retrouvent. La fin est peut-être un peu rapide et ça en dévient frustrant, mais l’absence d’épilogue fait sens, ils sont jeunes et c’est le début du reste de leur vie. Cette lecture aura apporté du soleil dans cette fin d’hiver morose à moitié confiné / déconfiné et personnellement c’est tout ce que j’espère de cette lecture.

New Adult

Confidence | Sarina Bowen & Elle Kennedy (WAGs #2)

Résumé :
Bouleversée par son récent divorce, Hailey consacre tout son temps à Fetch, le service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Si elle n’attend rien de la gent masculine, elle ne peut s’empêcher de flirter avec un certain Sniper87. Est-il possible de tomber sous le charme d’un parfait inconnu, par écran interposé qui plus est ? Justement, ce client anonyme pourrait bien être Matt Eriksson, le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto ! Leurs échanges demeurent purement virtuels, jusqu’au jour où Sniper87 demande à Hailey une chose qu’elle ne peut refuser…

Le premier opus l’avait laissé une forte impression, mais cette suite n’est absolument pas comparable et à mon sens elle la surpasse totalement. Blake était un personnage adorable, mais son extravagance était parfois trop prononcée, alors faire la rencontre du héros son exact opposé c’était beaucoup plus reposant et la douceur de l’histoire m’a séduite. Nous avons deux personnages touchants, drôles, sexy et leur attirance est évidente pour le lecteur, qui n’attend que le moment où ils vont se laisser porter par leur désir.

Hailey consacre tout son temps à Fetch, l’entreprise de service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Elle se donne corps et âme pour son travail en pleine extension pour oublier l’échec de son mariage. Afin de satisfaire les clients VIP, la jeune femme s’occupe elle-même de certaines demandes particulières et c’est dans ce contexte qu’elle fait la connaissance de Sniper87, un client fidèle avec qui elle échange depuis plusieurs mois. Bien que le nom de ce client figure dans les dossiers, elle n’a jamais cherché à découvrir qui était cet homme qui l’attire, mais malgré elle son esprit fait des suppositions et les indices montrent qu’il pourrait s’agir de Matt Eriksson le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto. Suite à un problème lié au service qu’elle propose, Hailey accepte de rendre service au jeune homme en acceptant une mission qui va donner un aspect plus réel à leurs échanges.

J’ai apprécié la vulnérabilité que les deux personnages dégagent lorsqu’ils évoquent leur divorce. Tous les deux s’étant séparés à la même période, ils vont commencer à échanger pendant une période où ils sont à fleur de peau et malgré les dix-huit mois écoulés, il est évident qu’ils voient leurs divorces comme l’échec de leur vie. Néanmoins il ne le gère pas de la même manière, Hailey n’étant pas prête à rencontrer d’autres hommes n’a jamais tenté de fréquenter un nouvel homme et lorsqu’elle fait la rétrospective de sa vie, elle panique en réalisant que son mari a été le seul homme qu’elle est fréquentée et son rapport à la sexualité la tient à distance des hommes. Sa rencontre avec le héros va complètement la déstabiliser et les sensations qu’elle ressent en sa présence vont chambouler ses certitudes. Sa timidité va nous valoir quelques scènes amusantes et j’ai apprécié leur rencontre.

Du côté du héros, il est à un tournant de sa vie et il réalise qu’il en a terminé avec les coups d’un soir et bien qu’il ne soit pas à la recherche d’une femme, il aimerait rencontrer une femme qui s’acclimate à son mode de vie. Bien qu’il soit la force personnifiée, son divorce à laisser des séquelles et les mots de son ex-femme sont resté gravé dans sa tête et il ne se croit pas assez bien pour être avec une femme. Lui qui n’a jamais réussi à comprendre les femmes, va s’avérer être d’une étonnante clairvoyance vis-à-vis de Hailey et sa patience envers elle, n’a fait qu’accentuer mon amour pour lui. Et il n’hésite pas à utiliser tous ses atouts pour convaincre la jeune femme.

Une suite avec beaucoup d’humour, de douceur et les personnages m’ont vraiment touché. L’histoire est simple et il n’y a pas de réel rebondissement, mais l’authenticité de l’histoire m’a convaincu et il ne m’en fallait pas plus pour apprécier ma lecture. J’étais persuadée qu’une suite était disponible donc je me suis empressée de vouloir lire le résumé, mais malheureusement je ne sais pas une suite est prévue, mais je le souhaite.