Cherche-moi | Geneva Lee (Royal Saga #4)

Date de sortie : 11 mai 2017

Je remercie Hugo Roman et ses attachées presse pour l’envoi de ce nouveau roman de Geneva Lee, bien que je garde un souvenir un peu flou de l’histoire précédente l’histoire conserve le côté addictif. J’ai eu du mal à situer les drames et l’épilogue m’a un peu sauvé la vie pour me rafraîchir la mémoire. Après un début un peu lent, j’ai rapidement été embarquée par la sensualité et l’érotisme du récit.

Afin d’aider sa famille à se sortir d’une passe difficile, Belle avait pourtant un plan tout trouvé et sa vie de future femme était pour elle une opportunité compte tenue de ses rapports avec son futur mari. En découvrant que Philip la trompe, le monde de Belle s’écroule et elle se retrouve seule et sans travail. Avec l’amitié de Clara et Edward, ainsi que le soutien de sa tante Jane, la jeune femme va se lancer dans un défi inédit : trouver un travail. Lorsqu’elle est embauchée par Maître Smith Price, la tension est palpable mais malgré les doutes elle accepte ce poste avantageux, qui pourrait lui permettre de voir son rêve se réaliser.

Je dois dire qu’après un début un peu difficile, j’ai bien cru que j’allais ressortir déçue de cette lecture. Puis au fil des pages, malgré un environnement un peu pauvre, j’ai fini par être aspirée par la passion. Ce n’était pourtant pas gagner, Belle est une femme à la beauté glaciale et après l’échec de sa précédente relation, elle a toutes les raisons de garder ses distances avec cet homme et n’entends pas se laisser faire face à l’arrogance de cet avocat. Ce caractère bien trempé, c’est tout ce que Smith aime chez une femme et malgré son désir de garder ses distances, le désir va tout changer et son besoin de contrôle tout emporter.

Dans une romance érotique, il est toujours un peu délicat de trouver le juste milieu entre les scènes passionnelles et la mise en place de l’intrigue. Je n’étais pas très convaincu lorsqu’ils ont commencé à se rapprocher et qu’ils ont cédé à leur pulsion, car je trouvais que c’était trop rapide et même si le cadre spatio-temporel n’est pas clairement évoqué il ne s’écoule que quelques jours lorsque leur relation débute. Dès le début, la nature de dominant de Smith est mise en avant et cela va valoir des scènes très chaude et sensuelle, sans jamais rentrer dans la vulgarité pour autant. L’intrigue a mis longtemps avant de voir le jour, mais lorsque les contours des secrets ont commencé à être plus net, mon intérêt s’est également réveillé, car au final on a une vague idée de ce qui se trame et ça promet d’être intéressant.

En bref, malgré un démarrage un peu lent j’ai retrouvé toute l’addictivité qui m’avait séduite dans les tomes précédents. Les héros ont des goûts similaires avec notre Majesté et ça donne des scènes torrides. Sans compter qu’on a le plaisir de découvrir l’évolution de notre couple royal et c’est toujours appréciable d’avoir des nouvelles, surtout quand elles sont aussi plaisantes. Très curieuse de découvrir ce que la suite nous réserve, le mystère qui entoure nos personnages est loin d’être éclairci et les hypothèses que j’élabore sont toutes assez farfelues pour être crédible. Une romance érotique, sexy, intrigante et addictive.

Retrouvez mon avis sur Royal Saga #1 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #2 ICI
Retrouvez mon avis sur Royal Saga #3 ICI

Notes Noires | Pam Godwin

J’ai été très heureuse de l’annonce de la sortie de ce roman érotique et dès qu’il est sortie les premiers avis ont été plutôt encourageants donc je n’ai pas hésité une seconde avant de me le procurer. Dès qu’il a rejoint ma bibliothèque, je n’avais qu’une envie me jeter sur cette romance érotique, il faut dire que j’apprécie particulièrement ce genre et ça faisait longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de me replonger dans une histoire aussi sensuelle. Le problème c’est qu’au moment où j’allais me lancer, j’ai eu la désagréable surprise d’apprendre qu’il y avait une erreur d’impression donc j’ai au moins eu la chance d’éviter la frustration ultime en commençant cette histoire sans pouvoir obtenir la fin.

Ivory Westbrook, est une jeune femme de dix-sept ans qui a de l’or au bout des doigts et grâce à son défunt père, elle a eu la chance d’intégrer une prestigieuse École de Musique. Cependant ses difficultés financières la place dans une position compliquée, notamment auprès des autres élèves, mais également une certaine rancœur auprès de la direction de l’établissement qui ne voit pas d’un bon œil, que sa meilleure élève soit issue d’un milieu aussi pauvre. Cette dernière année de terminale sera l’occasion pour elle de donner tout ce qu’elle a pour sa passion et malgré l’absence de sa meilleure alliée elle est déterminée à intégrer l’une des meilleures écoles de New York, afin d’être la meilleure parmi les meilleurs.

Ses plans vont être quelque peut chambouler, avec le remplacement de son mentor. Émeric Marceaux est issu d’une famille de privilégiés et après un scandale, se retrouver enseignant dans une école aussi prestigieuse est pour lui une chance. Ce virtuose du piano, va s’avérer être un professeur, autoritaire, directif et intraitable sur la qualité de ses élèves. Sa beauté fait également de lui l’un des professeurs les plus attirants et son jeune âge, ne fait qu’envoûter ses élèves. Il était déterminé à se consacrer à sa passion pour l’enseignement et ses certitudes vont vaciller quand son regard va croiser celui d’Ivory. Elle n’a rien à voir avec ses camarades et malgré l’interdit, ils vont tous les deux éprouver une attirance indescriptible.

Je dois dire qu’immédiatement l’intrigue a su attirer mon attention, l’auteur a fait le choix de mettre des bâtons dans les roues de nos héros dès le début. La relation élèves/professeurs accentue le côté interdit, mais c’est surtout l’environnement dans lequel évolue Ivory qui va être le plus gros obstacle. Je dois admettre que son parcours est un peu cliché et elle a eu une vie vraiment difficile, qui aurait pu la détruire et pourtant elle va tirer une force incroyable de ses épreuves. Malgré l’attirance physique, Ivory va conserver une distance avec son professeur et c’est tout à fait normal. Pourtant, même si elle baisse sa garde un peu rapidement face à l’alchimie, je n’ai pas pu m’empêcher d’être sous le charme de la relation.

Émeric est le dominateur par excellence, ont voit bien qu’il a l’habitude d’obtenir ce qu’il veut. Pourtant, malgré sa carapace d’homme autoritaire, c’est un homme blessé et il a conscience qu’une relation avec son élève est tout ce qu’il doit éviter. L’attirance va exercer une très forte emprise sur le jeune homme, mais c’est principalement son côté protecteur qui va prendre le dessus. Difficile de rester insensible à cette jeune femme qui a clairement des problèmes qui vont au-delà d’une attirance physique. Alors oui, il va s’intéresser à elle, pour des raisons égoïstes, mais j’ai trouvé son approche plutôt touchante et même s’il reste un homme avec des besoins, il a des valeurs. D’ailleurs dès le début il ne va pas hésiter à faire comprendre à Ivory son attirance, mais sans jamais dépasser les limites et avec une approche en douceur.

J’ai adoré ma lecture et le style est fluide du récit, mon seul reproche c’est l’emploi d’un langage assez vulgaire, mais par moments de manière décalé, pas forcément adapté. La manière dont l’auteur réussit à trouver un équilibre parfait entre érotisme et romance, m’a vraiment beaucoup plu et la fin illustre parfaitement la puissance de l’amour entre Ivory et Émeric. D’ailleurs, les soixante dernières pages manquantes dans la première version font partie des plus beaux moments de ma lecture et on voit un véritable amour, et au final la différence d’âge n’est pas un problème, car la jeune femme est vraiment très mature (malgré son émotivité) et ils vont éviter tous les obstacles pour avoir le droit de s’aimer.

Madame X | Jasinda Wilder (Madame X #1)

Madame-XAvant de commencer, je voudrais vous mettre en garde ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains et ils comportent des scènes avec un consentement ambigu qui pourrait en déranger certain. J’aurais peut-être dû m’attarder un peu plus longtemps sur le genre, car je ne m’attendais pas à une Dark Romance. Je n’étais pas du tout préparée à une telle histoire. La narration m’a au départ perturbé pour au final complètement m’embarquer et quelques heures plus tard je l’avais terminé.

Madame X est une héroïne unique, son rôle est de prendre en charge l’éducation des fils à papa incultes et superficiels. Ce service est protégé par un contrat qui lui garantit un parfait anonymat. Madame X dispose d’un grand nombre de connaissance et à travers sa froideur, elle ne va pas hésiter à user de domination sur ses clients. Dans le milieu, bien que discrète elle est réputée pour son sang-froid et elle peut conduire le pire des incultes à devenir un homme raffiné, ou détruire sa réputation.

Sous cette image implacable, personne ne perçoit la moindre faiblesse de la jeune femme. Pourtant du haut des ses vingts-six ans, X est plus perdu que jamais. Ses cauchemars viennent hanter ses nuits et sa mémoire lui fait défaut, son passé se résume aux six dernières années qu’elle a passées dans cet appartement, sans aucun souvenir de son identité ou celle de sa famille. Un seul homme est capable de réduire à néant son masque et il est sombre, il est loin d’être un homme bien. Pourtant ce séduisant homme d’affaires réussit à contrôler son corps et une partie de son âme. Il est à la fois son sauveur et son bourreau, elle le désire autant qu’elle le craint et cet homme demeure un mystère.

Prisonnière de sa tour dorée, elle va se raccrocher à sa routine et j’ai été ravie de sortir de ma zone de confort. On peut ne pas être d’accord avec l’histoire, mais l’intrigue est indéniablement bien menée. J’ai un nombre incalculable de questions qui se sont accumulé dans un coin de ma tête et cette première immersion dans cet univers inédit est très appréciable. C’est une lecture surprenante, sombre, addictive et l’originalité l’emporte sur la raison. Ce roman est délicieusement dérangeant, avec un degré d’addictivité qui vous attrapera dans ses filets et vous n’aurez qu’une envie, découvrir la suite.

Lucie Signature

Save me | Maisey Yates (5ème Avenue #1)

ImpressionBonMerci à la Masse Critique Babelio et aux Éditions Harlequin pour ce livre

Suite aux évènements de Take me, Austin, Hunter et Alex n’en sont pas ressortis indemnes et se sont éloignés les uns des autres, pour reconstruire ce qui peut l’être. Dix années se sont écoulées et leur rare rencontre se déroule tous les ans, à cette même date fatidique. Leur amitié n’est plus aussi forte et pourtant, une lettre va tout changer et ils vont décider de se venger de l’homme à l’origine du drame.

Austin n’a pas reparlé à son père depuis presque dix ans, plus les années passent et plus leurs ressemblances est flagrante. Alors qu’il se rendait à une soirée, il ne peut détacher le regard de Katy, cette sublime jeune femme en pleine discussion avec son père. Dès que leur regard se croise, l’attirance est immédiate et désireux d’oublier la réalité, ils vont se mettre d’accord pour une unique nuit débridée. La seule exigence d’Austin ? Qu’elle se donne corps et âme et surtout qu’elle obéisse à ses désirs. Cependant, une fois leur nuit terminée, la réalité reprend ses droits et lorsque leur identité est dévoilée, ils vont se découvrir un intérêt commun et un désir de vengeance envers le père d’Austin.

Le caractère des personnages est très intéressant, Austin un dominant qui ne s’assume pas et qui a peur de devenir un tyran comme son père. On découvre un homme avec des faiblesses, sa peur de céder à ses pulsions et qui préfère s’en tenir à des relations qui sont loin de la satisfaire. Lorsqu’il va apercevoir Katy, quelque chose va se passer et il va vouloir expérimenter ses désirs avec la jeune femme. De son côté, Katy s’est toujours pliée en quatre, pour satisfaire son entourage. Elle est à un tournant de sa vie et soutenir les autres, devient pesant pour elle, c’est pourquoi laisser le contrôle à Austin est idéal pour oublier les fantômes de son passé et les décisions qu’elle va devoir prendre.

Je ne remets pas en cause leur relation, car elle est légitime et leur rencontre bien que prématuré est comme une évidence. Le point qui m’a dérangée, concerne les émotions ou plutôt l’absence d’émotion dans l’évolution de leur sentiment. J’ai eu l’impression qu’on survolait la relation amoureuse, Katy fait des révélations importantes sur son passé et malgré la gravité, je n’ai éprouvée aucune empathie pour son histoire et à un moment, j’ai levé les yeux au ciel en me disant, pourquoi révéler ça, à ce moment précis comme si ça n’avait aucune importance ? En discuter comme une confidence aurait rendu ça tellement plus touchant et ça aurait permis de montrer le renforcement de leurs sentiments.

J’ai adoré l’intrigue secondaire, même si bien souvent on ne fait qu’évoquer cette histoire, sans vraiment agir. La romance prend une place importante dans l’histoire, mais parfois on replonge dans les révélations et j’espère que la suite nous donnera davantage d’information sur cette vengeance du trio, car dans l’épilogue ne résout rien. Malgré quelques bémols, je suis globalement satisfaite de l’histoire, qui est très sympathique. Je me laisserai probablement tenter par la suite, pour obtenir des réponses.

Retrouvez mon avis sur Take mey #0 ICI
Signature Lucie