Romance

La Loi du Coeur | Amy Harmon (The Law of Moses #1)

Le talent d’écriture d’Amy Harmon est indéniable et son imagination semble inépuisable. Encore une fois, l’auteure nous embarque dans une histoire hors du commun qui m’a surprise du début à la fin. L’écriture de cette chronique m’a demandé un peu de réflexion, j’ai eu du mal à trouver les bonnes tournures de phrases pour vous expliquer mon ressenti lors de ma lecture.

Pour éviter de trop vous spoiler, je vais rester en surface dans cette chronique et ça va peut-être vous sembler un peu mystérieux, mais pour le bien de l’intrigue il m’est difficile de trop vous en dire. La Loi du Coeur c’est l’histoire de Moïse, « un bébé crack » abandonné dans un Lavomatic par sa mère droguée et morte d’une overdose avant sa naissance. Ce bébé traîné d’un foyer à l’autre sans vraiment de repère, va finir par atterrir chez sa grand-mère dans la ville qui l’a vu naître. GG est une femme extra qui va prendre soin de son ado de petit-fils et lui apprendre le meilleur, notamment l’encourager dans la vie malgré ses problèmes et le soutenir lorsque tout le monde va l’abandonner ou lui tourner le dos.

Au cœur d’une petite ville d’Utah, il va faire la connaissance de la fille de ses voisins Géorgie, une passionnée de rodéo et qui ne vit que pour ses cheveux. Ayant la capacité de murmurer à l’oreille des chevaux, elle se destine à faire de grandes choses. La jeune fille va tout de suite succomber à la beauté de Moïse et rapidement face aux évidentes bizarreries de son voisin, Géorgie va tout tenter pour conquérir le jeune homme tel un cheval sauvage qui aurait besoin de douceur, de patience et de l’amour. Je pourrais vous dire que ce roman est une banale histoire d’amour entre deux adolescents, mais comme à son habitude Amy Harmon réussit à nous éblouir. Ce roman c’est bien évidemment une histoire d’amour, mais à travers un récit d’adolescent nous allons aborder des sujets difficiles.

Moïse est un artiste talentueux et incompris qui va tenter de donner la parole à ceux qui en sont privés par l’intermédiaire d’œuvres toutes plus bouleversantes les unes que les autres. Ce sont ces peintures qui vont permettre à Géorgie de l’approcher et son don avec les animaux va lui permettre d’être attentive au craintif jeune homme. J’ai beaucoup aimé l’obstination de la jeune femme qui est prête à tout pour montrer qu’elle a raison et c’est vrai j’ai mis plus de temps à apprécier Moïse. J’étais loin d’imaginer dans quoi je me lançais et je me suis faits quelques frayeurs. A commencer par le début du récit, qui traînait un peu trop en longueur c’était perturbant de ne pas comprendre où l’auteure voulait nous mener et j’ai craint d’être déçue pour la première fois. Pourtant le prologue était accrocheur, mais une simple phrase a suffit pour tout faire basculer et susciter bien plus que mon intérêt.

Je dirais simplement que ce roman est magnifique, bouleversant et très poétique. Amy Harmon nous offre encore une fois une belle leçon de vie. Une magnifique histoire d’amour, la naissance d’une superbe amitié et surtout la magie des liens du sang. Je crois que vous êtes loin d’imaginer à quel point cette histoire va vous prendre au cœur. Une histoire déchirante qui ne vous laissera pas indemne.

Lucie Signature

New Romance, Paranormal

Protège-moi | Maya Banks (Slow Burn #1)

ImpressionBonRien que le nom de l’auteure a suffit à me convaincre de lire cette nouvelle série, signée Maya Banks. En premiers lieux, j’ai été intrigué par le résumé qui me rappelait étrangement un tome de KGI et malheureusement l’histoire est trop similaire pour ne pas faire la comparaison tout au long du livre.

L’histoire commence par l’enlèvement de Tori Devereaux, complètement désespéré et ne voyant aucun recours susceptible d’être efficace, Caleb son frère, part à la recherche de Ramie St Claire, qui a un don de clairvoyance, qui a longtemps aidé la police à localiser les victimes. Aujourd’hui, la jeune femme vit recluse et a fui son passé. Alors qu’elle découvre Caleb sur son palier, elle va tenter de lui faire comprendre qu’elle ne peut pas l’aider, mais Caleb ne va pas lui laisser le choix. Et ce qu’il va découvrir du don de la jeune femme, va le faire culpabiliser. En effet, à chaque vision, la jeune femme subit une douleur physique et mentale, au même titre que ses victimes. Lorsque Tori est retrouvé, Caleb souhaite réparer le mal qu’il a causé à Ramie, mais il découvre qu’elle a une nouvelle fois fui.

Contre toute attente, c’est Ramie qui va contacter Caleb. Poursuivi par un dangereux psychopathe, elle n’a pas d’autre choix que de demander l’aide et la protection de Caleb. Et le jeune homme est bien décidé à réparer les erreurs qu’il a commises, en laissant libre cours à ses sentiments. La rapidité, avec laquelle le couple succombe est décevante, j’aurai aimé que Caleb apprivoise davantage Ramie, qui est apeurée et qui a toujours vécu en solitaire. La phase de séduction est ce que je préfère dans une romance et ici, à peine il se retrouve qu’ils sont déjà presque amoureux l’un, de l’autre sans avoir levé le petit doigt. Où est la séduction, la passion ?! Mais bon, j’admets qu’ils sont touchants, notamment Ramie qui a subi des choses horribles et qui réussit à se relever et se battre pour ce qu’elle croit juste.

Si on fait abstraction du fait, que l’histoire est un copier-coller de sa série KGI, l’intrigue est plutôt bien menée et l’univers sombre prend rapidement place dès les premières lignes. Le paranormal n’est pas le genre que je préfère, mais de temps en temps ça ne peut pas faire de mal et le dosage romance / fantastique est habilement amené, même si par moments certains passages manquent de crédibilité. Pourtant, l’intrigue est vraiment bien développée et on ressent vraiment bien l’ambiance pesante et effrayante. La plume de Maya Banks réussit à marier action et romance, même si le suspense est davantage exploité, au détriment de la romance et de ses personnages, qui laisse un sentiment d’inachevé, comme si tout restait en surface. J’ai le sentiment d’être insatisfaite, mais c’est principalement dû à ma comparaison avec KGI, donc je préfère garder le souvenir d’une jolie plume et me faire une idée définitivement, avec la suite des aventures des frères Devereaux.

Signature Lucie