With You | Amélie C. Astier & Mary Matthews

Résumé :

Il y a quatorze ans, les vies de Reagan et de Vic se sont liées à jamais. Ils ont été kidnappés et séquestrés durant leur adolescence. Ensemble, ils ont vécu le pire, et en secret, ils se sont aimés malgré leur calvaire. Mais une fois que leur captivité a pris fin, la vie les a séparés.
Aujourd’hui, alors que la justice s’apprête à être rendue, leurs chemins vont se croiser de nouveau. Ils ont changé, et les stigmates de plusieurs années de souffrance ont forgé leurs existences. Lorsque le présent les replonge dans ce passé de cauchemar, Reagan et Vic vont découvrir que les blessures infligées à cet amour sont loin d’être refermées.
Merci aux éditions Milady pour ce service presse.
Ce roman est destiné à un public averti.

J’arrive un peu après la bataille, mais quelle découverte qui va laisser des séquelles. Lorsque ce roman est sortie en numérique les premiers retours ont immédiatement été élogieux, mais à mon sens c’est une lecture qu’il faut débuter à un moment où l’esprit est détendu, car c’est un récit difficile et le bord du précipice n’est jamais loin. Bien évidemment, les mois ont passé et d’autres livres sont venus se mettre entre nous, pour tout vous dire en découvrant la réédition dans le catalogue Milady, j’ai vu ça comme une opportunité à ne pas louper. Lorsque j’ai débuté ma lecture, j’ai reçu une pluie de commentaire encourageant et même si j’ai un peu honte de l’admettre cette lecture à la fois troublante et rempli d’espoir m’a complètement porté, sans m’épargner.

Le pouvoir des mots peut avoir plusieurs visages, d’une part l’horreur cette lecture est difficile et elle m’a marqué, mais en même temps, voir que d’un cauchemar peut naître la plus solide des relations c’est bouleversant. Il y a quatorze ans, Reagan et Vic ont vécue la plus terrible des expériences, kidnappés, séquestrés et torturé, ils ont passé le cap de l’adolescence dans la souffrance. Pendant quatre longues années, une souffrance indescriptible les a maintenu dans la terreur, pourtant, malgré leurs vies brisées, ils ont développé un lien unique qui leur permet l’espace de quelques heures, de s’échapper de leur calvaire avec simplement des moments de douceur. La fin de leur calvaire aurait dû être le début de quelques choses de beau, mais c’est sans compter sur leur famille près à tout pour maintenir un semblant d’équilibre. Aujourd’hui, après quatorze ans, le procès de leur bourreau va de nouveau les réunir et mettre à l’épreuve ce lien unique qui les relit l’un à l’autre.

Je me sens assez mal à l’aise en écrivant cette chronique, c’est l’éternel débat que je mène avec moi-même lorsque je lis des Dark Romance, difficile d’expliquer et d’assumer qu’on puisse aimer une lecture aussi écœurante. C’est déroutant comme sensation, on est face à des flash-back d’une extrême violence et à la limite du gerbant, pourtant il est important de se rappeler que même si certain récit retrace la réalité, cette histoire est une fiction, certes certains récits peuvent se rapprocher de la réalité, mais compartimenter la fiction est important. Ici on est face à un récit traumatisant et à chaque immersion, j’étais soulagé de retrouver le présent pour constater que malgré une épreuve, Reagan et Vic éprouvent toujours cette petite étincelle. Leur amour c’est une forme d’espoir, de soulagement, c’est la finalité et c’est ce qu’on leur souhaite de pouvoir être heureux ensemble.

With You, est un roman à ne pas mettre entre toutes les mains, en soi ce n’est pas tant la romance qui pose problème. Certes, les sentiments sont nés d’une manière particulière, mais je trouve ça plus accessible qu’un roman qui rapproche un bourreau et sa victime. Difficile de maintenir ses émotions stables, quand certains passages prêtes à sourire, la réalité de nos personnages revient comme un boomrang et la douleur est perceptible. La relation n’est pas perçue comme saine par l’entourage et pourtant, personne ne peut comprendre ce qu’ils ont traversé. Ils font au mieux pour s’en sortir et le soutien de l’autre, c’est comme un baume apaisant.

Le passé occupera toujours une place centrale dans leur vie, ce procès c’est l’occasion de réparer ce qui a été brisé il y a quatorze ans et même si c’est douloureux de replonger au cœur de la captivité, c’est également l’endroit où tout à commencer, l’endroit où ils sont devenu quelqu’un d’autre, mais où le destin les a réuni dans la souffrance. C’est un roman indescriptible et si vous appréciez les récits sombres et que la Dark Romance ne vous fait pas peur, c’est l’occasion de découvrir un roman bouleversant et en même temps rempli d’espoir. Je n’ai lu que très peu de romans de ces deux auteurs, mais la plume est très agréable et cela donne envie d’en lire davantage.

Publicités

Pointe | Brandy Colbert

ImpressionExcellentUne très belle découverte que j’ai eu la chance de découvrir grâce à Pretty Books, qui a su parfaitement cerner mon genre de lecture. J’avais repéré ce roman grâce à sa magnifique couverture, mais je regrette un peu que le résumé en dise autant. L’intrigue ne nous en apprend pas forcement davantage et l’effet de surprise est inexistant avec un résumé aussi détaillé.

Je suis assez surprise de découvrir un thriller young adult édité, par JC Lattès je n’ai pas l’habitude de regarder leur parution, car bien souvent je ne m’y retrouve pas. Des thèmes très difficiles vont être évoqués, notamment la séquestration, l’anorexie et la danse. On ne comprend pas toujours les informations qui nous parviennent, mais les réponses finiront par arriver. A première vus tous ces drames pourraient faire un peu trop, mais ôté vous cette idée de la tête, l’auteure réussit à nous garder captiver du début à la fin, au gré des révélations toutes plus terribles, les unes que les autres et on ne peut que s’accrocher jusqu’à enfin pouvoir respirer normalement.

Théo est danseuse et rien n’est plus important pour elle que de pratiquer son art. Elle recommence enfin à aller mieux, du moins en apparence, car ses troubles de l’alimentation dont tout le monde la croit sortie, n’ont pas totalement disparu. Et puis, ce n’est pas la réapparition de son meilleur ami qu’elle croyait mort depuis quatre ans qui va arranger les choses. De nombreuses questions sur sa disparition restent en suspens et ce n’est pas Donovan qui semble disposé à répondre à ses questions, car depuis son retour il est dans un total mutisme. On pourrait croire que la situation ne peut pas empirer, mais lorsque Théo découvre que le ravisseur n’est autre que son ex-petit ami, toutes ces certitudes vont voler en éclats, notamment concernant les conditions de l’enlèvement.

C’est quand même dingue de perdre toute notion du temps. Je me suis plongée dans ma lecture en fin d’après-midi et je n’ai pas vu le temps passé. En refermant mon livre, il était deux heures passées, ma batterie était à plat et j’avais enfin les réponses que j’ai attendues pendant tout le roman, la révélation qu’on attend depuis qu’on connaît les certains éléments. Théo est fragile et naïve quelque que part, pourtant elle va se poser les bonnes questions et prendre les bonnes décisions quand cela va s’avérer nécessaire. Les thrillers ne sont pas mon genre de prédilection, mais ce roman est bouleversant et j’avais tellement envie de faire comprendre la vérité à Théo, que toutes les réponses dont elle a besoin, sont là devant ses yeux et que sa propre histoire est le reflet de ce qui s’est vraiment passé.

Un roman poignant, qui vous gardera captivée jusqu’à la dernière page. On souffre avec l’héroïne, on doute et on se pose également beaucoup de questions, qui n’auront pas des réponses avant la fin. Je regrette seulement la fin, qui aurait mérité quelques pages supplémentaires pour en savoir un peu plus sur l’avenir de Théo. Juste éprouvant, addictif et j’en perds les mots. Ce livre est vraiment une perle que vous devez absolument découvrir, je recommande sans aucune hésitation.

Signature Lucie