Suspense / Thriller

Verity | Colleen Hoover

Résumé :
La vie a toujours souri à Verity Crawford.
Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.
La vie n’a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès.
Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. Et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.
Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

Je lis très peu de romance, mais en bonne collectionneuse qui se respecte je ne pouvais pas passer à côté du nouveau roman de Colleen Hoover. Je suis dans une période où j’ai besoin de découvrir des romans qui se démarquent et pour le coup, celui-ci m’a complètement sortie de ma zone de confort et c’est un franc succès. Du début à la fin, ce thriller psychologique m’a tenu en haleine.

Je n’ai pas vraiment de point de comparaison, mais ce thriller est vraiment bien construit avec des chapitres qui parviennent à maintenir une tension et plonge le lecteur dans une atmosphère pesante où illusion et réalité se confondent. J’ai beaucoup aimé le côté un peu angoissant où on est mal à l’aise, mais en même temps on ne veut pas en louper une miette pour ne surtout pas quitter ces sensations. Les chapitres courts contribuent à accentuer l’envie de tourner les pages et ce besoin viscéral d’obtenir des réponses après chaque chapitres.

J’ai beaucoup aimé les émotions ressenties durant ma lecture, il y a un côté perturbant car l’autrice nous a habitués aux romances contemporaines donc il y avait une part d’inconnu dans cette lecture et un côté intrigant qui m’a fait éprouver des émotions perturbantes. Colleen Hoover joue avec les nerfs de ses lecteurs en jouant avec le réel et l’imaginaire, contribuant à perturber, ne sachant pas vraiment différencier les deux mondes. Lowen Ashleigh est une autrice qui a des difficultés à vivre de son métier, alors lorsque son agent lui propose une opportunité professionnelle avec une grosse rémunération à la clé, elle hésite d’abord, mais se laisse finalement convaincre. On attend de la jeune femme de devenir co-autrice d’une saga à succès écrire par Verity Crawford. Afin de pouvoir s’imprégner des notes de l’autrice, Lowen accepte de passer quelques jours au sein de la famille de Verity et découvre une autobiographie glaçante.

J’y suis allez à l’aveugle sans lire le résumé et ça m’a permis de découvrir l’histoire sans a priori. Mon seul point de repère c’était une autrice que j’adore, qui prend le risque de se lancer dans un projet différent. Je pense que cette histoire va me marquer et je ressens encore le choc de ce que je viens de lire. Un thriller psychologique à découvrir et un suspense à savourer.

Romance, Young Adult

Toi + Moi + Lui | Tijan

Loin d’être une grande fan des triangles amoureux j’ai pourtant craqué pour cette adorable petite romance. J’ai trouvé que le résumé était un peu éloigné de mon ressenti de l’histoire, en effet l’histoire se déroule principalement à la fac et la cohabitation forcée est loin d’être aussi épicée comme annoncé, pour la simple et bonne raison qu’elle s’est déroulée l’année précédente suite à un remariage.

L’année dernière a été difficile pour Summer Stolz, elle a perdu sa mère des suites d’une longue maladie, son père s’est remarié et même si, il semble épanoui, l’heureuse élue n’est autre que la mère de celui dont elle est amoureuse depuis le collège Kevin Matthews. Il est aussi populaire qu’elle est invisible aux yeux de tous et ses sentiments ne vont faire que grandir, désormais la situation va changer puisqu’elle débute son année universitaire et elle est persuadée qu’elle a une occasion de pouvoir être avec son demi-frère.

Les choses ne vont pas se passer comme prévu puisqu’elle va réaliser que Kevin semble décidé à ne pas lui prêter attention et se consacre à sa toute nouvelle copine du moment. Bien que son cœur soit brisé, cette rencontre va la conduire à faire la connaissance de l’insaisissable Caden Banks qui semble avoir sa petite réputation sur le campus et qui malgré un premier contact houleux va s’avérer n’être pas aussi connard qu’elle l’imaginait. Il faut dire que Summer a tendance à se fier aux apparences et elle va se rendre compte qu’à l’inverse de son demi-frère certaine popularité sont différentes et à son contact, elle va réaliser que des sentiments vont voir le jour la plongeant dans une réflexion un peu confuse.

Summer est une héroïne qui manque parfois de maturité, mais qui globalement m’a laissé une très bonne impression, sa simplicité et sa manière de toujours trouver le mot pour rire en font un personnage qui favorise l’attachement, même si par moments j’avais envie de la secouer face à tant de naïveté, elle est guidée par des sentiments forts et c’est en partie à cause du comportement de Kevin. J’ai été ravie de la voir s’ouvrir progressivement au contact de Caden, malgré sa tendance à ne pas voir plus loin que le bout de son nez, elle va finir par se montrer désintéressé. Et le moins qu’on puisse dire c’est que son nouvel ami va s’avérer être un personnage qui ne passe pas inaperçu, un physique de bad-boy, un côté mystérieux et une capacité à toujours venir à son secours vont suffire pour me faire succomber à son charme.

L’addictivité et la fluidité du récit ont immédiatement agi sur moi, l’ambiance m’a contaminé. J’avais envie de poursuivre l’aventure et j’ai eu du mal à le reposer, je déplore quelques moments qui manquent de maturité et Summer se comporte parfois comme une sale gamine, néanmoins on a envie d’en savoir davantage et lorsque les mystères sont dévoilés on retrouve avec plaisir un thème touchant. Après je ne vous cache pas que j’ai été habituée à des émotions plus brutes, mais la mignonnitude de la relation est là et c’est tout ce qu’il me fallait pour passer un bon moment avec une collection chouchou.