A la rescousse | Kristen Ashley (Rock Chick #2)

img_-r8qbsda-la-rescousseTrès-bonSi y a bien une série qui fait un bien fou au moral, c’est Rock Chick. L’auteure à la capacité à nous insuffler sa bonne humeur à travers des personnages à la fois touchants et déjantés.

Jet est une jeune femme effacée qui diffère un peu de Indy dans son caractère beaucoup plus secret, sa timidité et son manque de confiance ne font que lui donner envie d’être invisible, surtout lorsqu’elle est en contact avec de beaux spécimens, elle perd totalement ses moyens. Trouver ce travail au Fortnum’s a été une vraie bénédiction pour Jet qui a besoin d’argent pour subvenir à ses besoins et ceux de sa mère, elle est d’ailleurs contrainte de travailler comme serveuse au Smithie’s, un club de striptease et entend bien garder cette information secrète. Alors que jusqu’ici elle arrivait à se tenir en retrait des employées de la librairie, elle va complètement perdre ses moyens devant l’un des flics les plus sexy : Eddie. Convaincue d’être ennuyeuse et ordinaire, elle ne va même pas remarquer qu’elle lui a tapé dans l’oeil et qu’elle est loin d’être passé inaperçu avec son charme naturel.

Le retour de son père, va être le moment où sa petite vie tranquille va voler en éclat et bien qu’elle se soit toujours débrouillé pour s’en sortir par ses propres moyens, le danger va venir remettre en question ses choix et elle va pouvoir compter sur l’aide d’Eddie et leur groupe d’amis, bien décidés à conquérir la belle, avant qu’elle se fasse la malle. Comme dans le tome précédent, on ne peut pas dire que l’intrigue policière soit très crédible, mais on passe tellement un bon moment que le côté déjanté de cette histoire vient naturellement suivre le fil de l’intrigue. On retrouve le côté un peu aventurier et grâce à Indy, Jet va s’attirer également pas mal d’ennuis, qui vont la placer dans des situations pas toujours marrantes. Certains seront peut-être un peu agacés par le manque de confiance de Jet, moi j’ai trouvé ça touchant car elle a tendance à s’oublier et fait passer les autres avant elle, pour au final de plus voire l’essentiel.

Kristen Ashley va encore une fois trouver le parfait dosage pour son héros, Eddie est un flic qui n’obéit pas toujours aux règles, mais il est prêt à tout pour protéger ses proches. Immédiatement j’ai adoré son tempérament, il a cerné rapidement Jet et voyant qu’elle allait fuir s’il tentait d’y aller franco, il a préféré rester en retrait et plus ou moins l’observer pour déterminer le meilleur moment pour agir. La jeune femme va immédiatement perdre la tête en le côtoyant et il ne va pas hésiter à la taquiner plus que de raisons pour lui faire comprendre qu’il l’a remarqué, seulement Jet a tellement peu confiance en elle, qu’elle va s’imaginer qu’il s’acharne contre elle. Par contre même s’il a le sang chaud, sa manière de réveiller Jet ce n’est pas pour moi, la pauvre elle n’est pas du matin et c’est assez radical.

On retrouve la légèreté caractéristique de cette série et même si ce tome n’est pas autant porté sur l’action, que l’était le premier tome on retrouve les codes qui ont fait des merveilles précédemment. Des amis bien intentionné qui font que compliquer la situation, une famille envahissante qui n’est pas du tout discrète, un héros autoritaire qui est prêt à tout pour sa belle et évidemment, une jolie demoiselle en détresse, qui n’est pourtant pas décidé à se laisser protéger. Tout est peut-être un peu trop dans la caricature, mais c’est justement ce qui marche, puis rend la situation loufoque et attendrissante. Une vraie pilule de bonheur, j’ai beaucoup ri et j’ai aussi été une nouvelle fois jalouse de son héros.

Retrouvez mon avis sur A la diable #1 ICI
Lucie

Publicités

Samantha ou Le chemin de l’amour est pavé de psychopathes | Louisa Méonis (Intégrale)

ImpressionTrès bonAvant de commencer cette chronique, je tiens à préciser que cette histoire se découpe en quatre volumes. En cette journée de St Valentin, je pense que je ne pouvais pas tomber sur une meilleure histoire. J’avais déjà complètement succombé à Lola et je dois dire que Samantha est également un personnage très attachant qui a vraiment réussi à me faire mourir de rire.

Comme dans son roman précédent, nous avons une héroïne qui a tout pour plaire et qui pourtant est complexé par son corps. Trop rousse, trop maigre, trop blanche… Tout est réuni pour la faire complexé et ce n’est pas ses relations chaotiques avec les hommes qui vont l’aider à prendre confiance en ses charmes. Ses études lui ont permis d’obtenir le diplôme de ses rêves et la conjecture l’a forcée à travailler comme caissière et retourner vivre chez ses parents, pas franchement encourageant. Nous avons des héros qui surréagisse et bizarrement ça n’a rien de dérangeant, au contraire c’est ce qui fait que certaine situation sont hilarante.

Samantha n’a qu’un souhait, enfin trouver l’Amour et lorsqu’elle va rencontrer un homme, ultra sexy les choses vont se compliquer et sa vie jusqu’alors simple, va prendre un tournant légèrement plus compliqué. A commencer par ce mec ultra-craquant, mais carrément bizarre et en même temps tellement adorable. Samantha va commencer à se monter un peu la tête, face aux petites manies un peu étranges et elle va finir par se demander si elle ne serait pas face à un psychopathe. Je dois dire que même si le jeune homme, a beau avoir quelques problèmes, ça n’empêche pas de tomber sous son charme, il est vraiment séduisant et ses maladresses sont adorables.

Le problème c’est qu’elle craque complètement pour lui et que le sexe avec lui est totalement incroyable. Je serais incapable de comprendre comment Louisa Méonis réussi à nous offrir une romance mignonne, des scènes de sensuelles, un humour parfaitement décalé et un peu d’action pour donner un peu de peps à l’histoire. Quand je lis que Louisa Méonis est une auteure délurée c’est totalement vrai. C’est l’une des rares auteurs qui arrivent à me faire rire pendant ma lecture, mais le genre de rire pas vraiment discret, celui où c’est plus fort que toi. Je ne crois pas que j’aurais pu choisir meilleure lecture. Un vrai bonheur, en attendant la fin m’a fait grincer des dents et je ne l’ai vraiment pas vu venir, c’est juste tellement frustrant, mais aussi tellement addictif !

Signature Lucie

Something Wicked | Nancy Bush & Lisa Jackson (Wicked #3)

ImpressionMoyenCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

C’est toute contente que j’ai débuté ce troisième volet de la série Wicked et j’ai rapidement déchanté. Je l’ai trouvé complètement différent des précédents et à aucun moment je ne me suis attaché aux personnages et très sincèrement j’ai été un peu dépassé par l’intrigue, qui traîne en longueur.

Nous faisions la connaissance de l’inspecteur Savannah Dunbar dans le tome précédent, où nous apprenions qu’elle allait être la mère porteuse du bébé de sœur Kristina et son mari Hale. Difficiles avec un métier comme le sien d’être une femme, mais quand s’ajoute la grossesse les hommes deviennent des mufles, pourtant elle a réussi à concilier son métier et sa grossesse dans les meilleures conditions possibles. Je me souvenais vaguement que nous terminions le second opus avec la découverte du corps de Marie, appartenant à la communauté du Chant des Sirènes. Catherine sa sœur décide contre toute attente de demander de l’aide auprès du bureau du shérif, lors de cette visite elle décida d’accorder sa confiance à Savyy, pour découvrir l’ADN de la personne qui aurait tué sa Marie. A côté de ça, une série de meurtres voit le jour et Savyy s’occupe d’enquêter auprès de son beau-frère.

J’ai été assez perturbée par ce tome, d’abord je ne me souvenais pas du double meurtre qui est survenu dans le tome précédent et c’était la base de l’enquête. Ensuite, une seconde enquête voit le jour sur demande de Catherine et j’ai été un peu perdue par ses deux enquêtes. Sans compter qu’on s’intéresse à pas mal de personnages. Savyy, Hale, le meurtrier, Kristina ont la parole. Et je ne vous cache pas que j’ai été un peu dépassé par toutes ses informations qui arrivent et qui pour moi n’avaient aucun lien. L’histoire personnelle de Savyy va prend une place importante dans l’histoire, car Hale et Kristina sont en pleine crise et la grosse de Savyy est dans tous les esprits. Bien que l’héroïne ne soit pas issue du Chant des Sirènes, le paranormal est toujours très présente, notre meurtrier a soif de vengeance, il le fait savoir et abuse de son don à mauvais escient, ses victimes n’ont qu’a bien se tenir.

Après, qu’est-ce qui m’a dérangé ? Eh bien, tout d’abord le résumé qui est très éloigné de l’intrigue. L’enquête qui occupe le plus de temps à Savyy concerne le double meurtre et celle du Chant des Sirènes n’est que secondaire, on ne s’y intéresse réellement que lorsqu’un élément troublant vient aux oreilles de l’inspectrice. Ensuite, les personnages n’ont pas réussi à me convaincre, leurs relations sont superficielles, sans aucune profondeur. Et je ne parle pas même pas de Savyy / Hale, je cherche toujours le début d’attirance présenté dans le résumé. Leur relation est purement familiale et à aucun moment je n’ai senti d’ambiguïté comme annoncé. Il m’a manqué la petite étincelle.

En bref, une enquête qui n’a pas réussi à me convaincre. Je ne suis passé par aucune émotion et même lors du dénouement, je n’ai pas frissonné. Tout est creux et pour moi ça n’a pas fonctionné. Un troisième tome décevant pour lequel j’attendais plus d’émotion et qui n’a pas réussi à m’emporter. Je laisse une ultime chance au tome final. Je termine avec un goût d’inachevé, une pointe de déception.

Retrouvez mon avis sur Wicked #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Wicked #2  ICI
Signature Lucie

Une fille parfaite | Mary Kubica

ImpressionJ’avais repéré ce roman depuis quelques temps, le résumé m’intriguait énormément, mais je crois que le book trailer m’a conforté dans mon idée qu’il me fallait absolument ce livre.  Le problème avec ce genre de roman, c’est qu’il faut être dans un état d’esprit positif avant de se lancer et je me sens fortement perturbée par cette lecture. Mais une perturbation positive grâce à l’intrigue génialissime.

J’ai été vraiment surprise par la narration, l’auteure fait le choix de donner la parole à trois de ses personnages et c’est à travers les yeux de ces personnages centraux, que nous allons découvrir Mia Dennett. A aucun moment, les pensées de Mia n’entre en jeu c’est donc par l’intermédiaire de Eve Dennett sa maman, l’inspecteur Gabe Hoffman et Colin Thatcher le kidnappeur que nous allons suivre l’intrigue. Par ailleurs, l’auteure joue avec nos nerfs puisqu’on alterne entre le moment de la disparition de Mia et son retour très perturbé dans sa famille, sans aucuns autres éléments pour nous éclairer.

Je suis tellement surprise par ce roman, que je ne sais même plus par où commencer. Mia est une jeune femme de 25 ans, enseignante d’art dans un lycée, elle mène une vie plutôt tranquille. Issue d’un milieu favorisé avec un père juge, elle a pris ses distances avec sa famille et quitté sa famille dès que son âge lui permettait. Un soir, Eve reçoit un appel inquiétant d’une collègue de sa fille lui indiquant que Mia ne s’est pas présentée à son travail. En premier lieu cela ne va pas inquiéter Eve, sachant que leurs rapports sont plutôt inexistants elle va prendre cette disparition plutôt à la légère, mais face à l’évidence elle va réaliser qu’il se passe quelque chose de grave et elle va prévenir la Police.

James Dennett voulant éviter le scandale ne va pas être ravi de l’arrivée de Gabe, qui est loin de faire des courbettes devant le juge. D’autant plus, qu’il comprend rapidement que sa femme est davantage un meuble et qu’il semble complètement indifférent face à la disparition de sa fille. Touchée de voir la détresse de Eva, il va tout tenter pour comprendre ce qu’il a pu arriver à Mia, même si son propre père semble croire qu’il s’agit d’une farce. Tous vont être affectés par l’enquête, Eve va réaliser que sa vie n’est pas telle qu’elle l’imaginait et elle va se remettre en question notamment sur son rôle de mère. En fait, je crois que je m’attendais pas à être tellement sur le cul avec cette histoire, que ça me perturbe.

Parallèlement l’enquête va hanter Gabe et l’envahir dans chacun de ses gestes du quotidien. La piste va remonter jusqu’à Colin et on va suivre la captivée de Mia à travers ses yeux. Je préfère garder le mystère sur ce personnage, qui se dévoile tout en douceur et ses confidences sont rempli de pudeur. Mary Kubica commence rapidement à jouer avec nos nerfs, alors que l’enlèvement de Mia commence à prendre forme et que les premières révélations voient le jour, un retournement va nous projeter à Noël où Mia, est ramené chez elle, totalement amnésique et plutôt léthargique.

L’alternance des temps m’a clairement rendue folle, car à chaque retour en arrière (ou en avant) un nouvel élément clé était révélé et clairement l’attente avant de savoir comment c’est arrivé m’a fait enrager un nombre incalculable de fois. On peut penser que l’intrigue en elle-même ne révèle pas beaucoup de surprise, seulement les évènements vont entraîner de nombreux chamboulements dans toutes les vies concernées par la disparition de Mia. Les personnages sont tous aussi touchants les uns, que les autres et l’auteure a réussi à me garder captive de son intrigue jusqu’à la dernière page et me surprendre jusqu’au dernier moment. L’épilogue est inattendu et m’a vraiment coupé le souffle

En bref, alors que je croyais avoir tous les éléments en main, Mary Kubica a su amener un dénouement très réussi. Et j’ai trouvé appréciable d’offrir le mot de la fin à Mia, qui apporte les éléments manquant et réponds à toutes les questions qu’il nous manquait pour conclure. A travers son récit, l’auteure réussi à apporter la touche d’originalité qui change tout et ses personnages ont fait la différence. Je crois que j’en encore toute retournée, j’ai senti les larmes venir sur les derniers chapitres, c’est toujours un moment particulier lorsque la mémoire d’un amnésique revient après un choc et les émotions arrivent à une telle vitesse, qu’on a l’impression de recevoir un coup à l’estomac. J’ai passé un moment vraiment excellent et je recommande fortement, cet excellent thriller psychologique.
Signature LuxnBooks

Pour briser le silence | Eileen Carr

ImpressionTrès bonAimée Gannon psychiatre passionnée par son métier, est réveillée au milieu de la nuit par un coup de fil de l’inspecteur Josh Wolf. L’une de ses patientes a été retrouvée près des cadavres de ses parents, totalement mutique et dans une détresse telle qu’elle s’est totalement renfermée sur elle-même. Le seul moyen d’élucider les origines des meurtres, c’est de réussir à comprendre le silence de Taylor. Et la présence de Josh, ne fait accentuer son attirance pour le sexy inspecteur qui est déterminé à connaître l’identité du tueur, quitte à soupçonner la jeune patiente que Aimée souhaite protège corps et âme.

Aimée, souhaite par tous les moyens à prouver que Taylor n’est pas à l’origine du meurtre de ses parents, alors que Josh la place en haut de la liste des suspects. Elle va s’investir totalement pour briser le silence dans lequel s’est muré la jeune femme, en étudiant le dossier de la jeune femme et cherchant l’origine des symboles qui apparaissent sur la scène de crime et dans des dessins. Parallèlement Josh et sa coéquipière Elise, vont enquêter avec les éléments qu’ils ont à leur disposition, étalant par la même occasion une belle amitié. Pour la première fois, l’intrigue s’éloigne des éternels tueurs en série. Je dois dire que j’ai adoré la manière dont l’enquête est menée, chaque élément est cohérent, chaque interrogatoire suit un schéma logique et apporte des preuves supplémentaires.

En parallèle de l’enquête principale, vient se mêler l’histoire personnelle de Aimée, qui a subis un traumatisme deux ans plus tôt. Alors qu’elle donne l’image d’une femme sûre d’elle et qui se bat constamment contre Josh, dans la sphère privée, c’est une femme apeurée qui n’arrive pas à oublier son passé et qui ne dort plus sur ses deux oreilles depuis que l’homme en question est sorti de l’hôpital depuis six semaines. Grâce à l’alternance des points de vue, on comprend que deux enquêtes s’entrecroisent et que le passé de Aimée revient la hantée, s’immisçant dans l’enquête en cours. La compassion de l’une et la détermination de l’autre vont les rapprocher, avec un but commun découvrir ce qui s’est passé lors de cette nuit macabre. Le passé et le présent de Taylor sont étroitement liés.

Un excellent thriller romantique, mené d’une main de maître, Eileen Carr a su trouver le bon dosage entre une romance adorable et une enquête captivante. Bien que la romance soit au second plan, les personnages réussissent à nous envoûter par leur histoire personnelle. Une lecture qui mélange frisson et sentiment, une enquête crédible et une romance agréable. Une auteure, qui sait où nous emmener.
Signature LuxnBooks