Last Kiss | Laurelin Paige (Le Palace #2)

Résumé :
Emily Wayborn a pris une décision. Elle n’a peut-être pas entièrement confiance en Reeve Salis, mais il est la seule personne qui lui donne ce dont elle a besoin. Avec Reeve, elle peut enfin être elle-même. Être avec lui est la seule chose qui la maintient à la surface alors que le reste de sa vie s’écroule.
Mais Reeve, le riche et sexy hôtelier, est bien décidé à garder sous clé ses dangereux secrets. Tandis qu’Emily est déterminée à obtenir des réponses sur les activités de son amant et sur les circonstances de la disparition de son amie Amber, il semble que quelqu’un s’assure qu’elle ne les trouve pas… Le temps presse et elle remet en question tout ce qu’elle croyait savoir sur son couple avec Reeve et sur son amitié avec Amber. Plus que jamais son amie lui paraît toxique et elle doit maintenant faire un choix impossible entre suivre son coeur au péril de sa vie ou simplement survivre.
Un jeu de chat et de souris dans un univers empli de désirs inavouables et de sombres secrets.
Merci à mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.
Ce roman est le 2ème tome d’une dyptique, la chronique peut contenir des spoilers.
Date de sortie : 5 avril 2018

Je suis rarement prise de cours dans mes lectures, mais le tome précédent avait été une véritable découverte, tant en me sortant de ma zone de confort, qu’en me captivant et le final me laissait le souvenir d’une véritable claque. Beaucoup de questions demeuraient et c’est avec une grande impatience que j’ai dévoré ce dernier volume.

L’histoire reprend à l’endroit exact où le tome précédent s’est arrêté et les premières questions vont faire leur apparition. Alors qu’Emily était enfin en paix avec ses émotions, et qu’elle acceptait enfin d’accorder sa confiance à Reeve, les évènements liés à la fin du tome 1 vont venir tout remettre en question, accentuant les doutes et faisant ressortir les insécurités. Plus le danger semble se rapprocher et plus notre couple semble traverser des instants compliqués. Les non-dits vont contribuer à des incompréhensions et les secrets ne vont faire que contribuer à créer un climat intense où la seule échappatoire sexuelle n’apporte pas toujours le réconfort attendu.

J’ai adoré retrouver cette ambiance d’interdit qui se poursuit pendant l’intégralité du roman, mais Emily m’a agacé dans ses décisions. On ressent vraiment qu’elle n’est pas bien dans cette situation et qu’elle perd complètement le contrôle. Jusqu’ici sa relation avec Reeve avait dû surmonter quelques épreuves, mais cette fois-ci ils sont à un tournant de leur relation et la jalousie va ronger notre héroïne. Jusqu’ici Emily avait toujours renvoyé l’image d’une jeune femme épanouie et dans ce tome, elle est submergée par ses émotions. J’ai eu du mal à accepter certaines de ses insécurités quand il est évident qu’elle ne réfléchit pas de la bonne manière.

La domination occupe une place importante dans ce tome et revêt différents aspects. Le passé de nos héros va venir creuser un fossé dans la relation qu’ils s’étaient construit, d’un côté Emily se retrouve prise au piège de ses promesses et de l’autre Reeve, essaye de ne pas reproduire les erreurs de son passé, mais lorsque ces deux-là sont en contact l’un de l’autre, l’alchimie fait des étincelles. Pour le coup, les réactions de Reeve m’ont vraiment beaucoup plus séduites que dans le tome précédent, certes il a toujours ce côté dominateur qu’il faut apprécier, mais il pousse Emily à s’accepter sans avoir honte et surtout, il est attentif à sa sécurité, quitte à se faire violence sur certains aspects de sa personnalité pour s’améliorer quand il fait des erreurs.

La manipulation est perceptible dans ce tome et ça rend cette histoire assez particulière, il y a une forme de malaise quand on voit l’influence de certains personnages et rapidement ça en devient dérangeant, car ce n’est pas toujours un rapport sain. J’ai eu du mal à comprendre ce lien et cette loyauté, face à des amitiés clairement nocives. On évoque une forme d’ascendant, mais là encore sous différentes formes, d’un côté nous avons une relation qui vue de l’extérieur pourrait ne pas être bienvenue, mais quand on creuse un peu c’est totalement consenti et bien que les pratiques ne soient pas appréciées de tous, elles rendent heureux les protagonistes et de l’autre, nous avons une relation inexplicable, malsaine et avec une telle intensité qu’il n’y a que de l’intérieur qu’on ne voit pas la manipulation. Néanmoins, cela m’aura valu une étoile en moins.

Impossible de dire de cette histoire qu’elle est belle, pourtant nos personnages ne sont parfaitement trouvés et la passion débridée qui les réunit a quelques aspects romantiques quand ils sont en dehors de la chambre à coucher. Nous avons un mal Alpha, légèrement psychopathe, prêt à tout pour protéger celle qu’il aime et derrière son masque de dure à cuir c’est un cœur tendre, certes sa domination est assez flippante vue de l’extérieur, mais puisqu’il comble les besoins de sa partenaire, je trouve qu’on peut lui trouver des bons côtés. Après, on retrouve quelques longueurs et certains passages m’ont un peu déçue, notamment le manque de combativité d’Emily, mais globalement j’en ai eu des sueurs froides tellement j’étais captivée. Passion, amour, amitié, manipulation, trahison et révélations surprenantes sont au cœur de ce final. Très beau dyptique qui aura su me captiver.

Mon avis sur First Touch #1 ICI
Publicités

First Touch | Laurelin Paige (Le Palace #1)

Résumé :
Après avoir laissé derrière elle son passé sulfureux et ses relations avec des sugar daddy en compagnie de sa meilleure amie Amber, Emily a aujourd’hui réinventé sa vie, elle est comédienne voix off pour une série télé à succès.
Tout va pour le mieux dans la vie d’Emily jusqu’au jour où elle reçoit un message vocal énigmatique d’Amber dont elle n’a plus de nouvelles depuis des années. Elle comprend que son amie est en danger et elle décide de tout mettre en oeuvre pour la retrouver.
Ses recherches la mènent à Reeve Salis, un homme aussi sexy que dangereux, propriétaire d’une chaîne d’hôtels de luxe et connu pour ses relations avec la mafia. Afin de retrouver Amber, Emily doit revenir à ses anciennes pratiques et user de ses charmes pour séduire Reeve. Mais plus elle semble convaincue que le riche hôtelier est responsable de la disparition de son amie, plus son attirance et sa dépendance à Reeve deviennent fortes, incontrôlables.
Merci à mon partenaire Hugo New Romance pour l’envoi de ce roman.

Une histoire surprenante mêlant romance sur fond de domination et thriller. Âmes sensibles s’abstenir, certaines scènes pourraient heurter la sensibilité. Personnellement j’ai adoré l’ambiance à la limite de la dark romance, mais toujours avec consentement mutuel donc c’est assez difficile à expliquer, seulement ce n’est pas à mettre entre toutes les mains et je suis d’ailleurs surprise de trouver ce titre dans la collection New Romance, car on est dans un récit très érotique. J’ai retrouvé cette même tension psychologique qui m’avait tant plu dans Fixed on you et cette noirceur qui accompagne le récit m’a totalement sorti de ma zone de confort.

Amber et Emily ne se sont pas parlé depuis des années et leurs chemins ont pris une route différente. Après un passé commun sulfureux, Emily a réussi à reprendre sa vie en main et après des années difficiles sa carrière de comédienne répond à toutes ses attentes. Malgré un simple rôle en voix off dans une série télévisée à succès est un vrai tremplin dans la carrière de la jeune femme. Un message vocal mystérieux laissé par Amber, laisse présager le pire, voilà des années qu’Emily n’avait pas entendu la voix de sa meilleure amie, mais la panique et le code d’alerte ne laissent aucun doute. Déterminée à la retrouver, la jeune femme se lance dans une enquête qui la conduira à Reeve Salis, son dernier petit ami en date. Déterminée à mettre toutes les chances de son côté, la jeune femme choisit d’endosser le rôle qu’elle a mis tant d’années à mettre de côté et cette rencontre va s’avérer explosive.

Emily est une héroïne inattendue, dès le début elle renvoie l’image d’une calculatrice prête à tout pour retrouver son amie. Pourtant derrière le masque de froideur se cache un arc-en-ciel d’émotions contradictoires. Ce projet va débuter de manière parfaitement maîtrisée et cette rencontre avec Reeve c’est le début de l’enquête, seulement elle n’avait pas pris en compte le paramètre humain. Un seul regard va suffire à troubler ses motivations et au contact de cet homme qui semble ne rien éprouver, elle va révéler sa vraie nature. Il y a certains aspects du caractère d’Emily parfois difficile à comprendre en tant que femme libre, mais ce sont des choix réfléchis et j’ai apprécié la voir accepter ses propres choix, sans avoir honte de qui elle est au fond d’elle-même.

Reeve se démarque avec un caractère sombre à la limite du psychopathe, pourtant malgré cette obscurité il laisse entrevoir un bon potentiel et même si, ses pratiques ne m’ont pas fait rêver. J’ai trouvé intéressant le parallèle qu’il est fait entre le caractère de dominateur et l’éventuel homme violent, on se pose beaucoup de questions sur les limites de ce personnage.Il va mettre du temps avant de réellement avoir quelque chose à offrir et l’intensité qui naît de la relation est absolument délicieuse. On est face à deux adultes, qui assument difficilement leur personnalité et qui à force de fréquenter l’autre vont repousser leur limite, pour finalement trouver un équilibre.

La sexualité dans ce roman occupe une place centrale et pour certain, l’abus de scènes de sexe pourrait être dérangeant. De mon côté, j’ai été grandement surprise de la manière dont sont abordées certaines pratiques. On est parfois à la limite du dérangeant, mais Emily est une jeune femme épanouie, qui prend seulement conscience d’une sexualité particulière et malgré un malaise flagrant quant à son désir, à aucun moment on n’entre dans une relation qui va contre la volonté de l’héroïne. La relation de domination qui va naître de cette relation va mettre du temps avant d’être pleinement assumé, il est question dans sexualité particulière et d’acceptation. Il n’y a pas de normes et on pourrait parler de sexualité débridée, mais ce roman met l’accent sur des désirs partagés entre des adultes consentants, certes pas du goût de tous, mais où les deux partenaires vont s’épanouir ensemble.

Je conçois qu’il y a beaucoup de scènes de sexe et que l’équilibre entre la romance et la partie thriller liée à l’enquête ne soit pas forcément équitable, mais de mon côté cette histoire m’a captivée du début à la fin. A force de lire des romances, il y a une grande part de prévisibilité et bien que ça ne soit pas dérangeant en soi, j’aime ne pas réussir à prédire la direction que va prendre l’histoire, simplement me laisser guider par mes émotions et l’addictivité du récit. On gagne en intensité au fil des pages, tant par la romance qui flirte avec le danger, que par l’enquête et ses révélations qui sèment le trouble. Les dernières pages ont fait de moi une vraie boule de nerfs, ce final est absolument grandiose et j’espère que la suite sera aussi entraînante.

A la rescousse | Kristen Ashley (Rock Chick #2)

img_-r8qbsda-la-rescousseTrès-bonSi y a bien une série qui fait un bien fou au moral, c’est Rock Chick. L’auteure à la capacité à nous insuffler sa bonne humeur à travers des personnages à la fois touchants et déjantés.

Jet est une jeune femme effacée qui diffère un peu de Indy dans son caractère beaucoup plus secret, sa timidité et son manque de confiance ne font que lui donner envie d’être invisible, surtout lorsqu’elle est en contact avec de beaux spécimens, elle perd totalement ses moyens. Trouver ce travail au Fortnum’s a été une vraie bénédiction pour Jet qui a besoin d’argent pour subvenir à ses besoins et ceux de sa mère, elle est d’ailleurs contrainte de travailler comme serveuse au Smithie’s, un club de striptease et entend bien garder cette information secrète. Alors que jusqu’ici elle arrivait à se tenir en retrait des employées de la librairie, elle va complètement perdre ses moyens devant l’un des flics les plus sexy : Eddie. Convaincue d’être ennuyeuse et ordinaire, elle ne va même pas remarquer qu’elle lui a tapé dans l’oeil et qu’elle est loin d’être passé inaperçu avec son charme naturel.

Le retour de son père, va être le moment où sa petite vie tranquille va voler en éclat et bien qu’elle se soit toujours débrouillé pour s’en sortir par ses propres moyens, le danger va venir remettre en question ses choix et elle va pouvoir compter sur l’aide d’Eddie et leur groupe d’amis, bien décidés à conquérir la belle, avant qu’elle se fasse la malle. Comme dans le tome précédent, on ne peut pas dire que l’intrigue policière soit très crédible, mais on passe tellement un bon moment que le côté déjanté de cette histoire vient naturellement suivre le fil de l’intrigue. On retrouve le côté un peu aventurier et grâce à Indy, Jet va s’attirer également pas mal d’ennuis, qui vont la placer dans des situations pas toujours marrantes. Certains seront peut-être un peu agacés par le manque de confiance de Jet, moi j’ai trouvé ça touchant car elle a tendance à s’oublier et fait passer les autres avant elle, pour au final de plus voire l’essentiel.

Kristen Ashley va encore une fois trouver le parfait dosage pour son héros, Eddie est un flic qui n’obéit pas toujours aux règles, mais il est prêt à tout pour protéger ses proches. Immédiatement j’ai adoré son tempérament, il a cerné rapidement Jet et voyant qu’elle allait fuir s’il tentait d’y aller franco, il a préféré rester en retrait et plus ou moins l’observer pour déterminer le meilleur moment pour agir. La jeune femme va immédiatement perdre la tête en le côtoyant et il ne va pas hésiter à la taquiner plus que de raisons pour lui faire comprendre qu’il l’a remarqué, seulement Jet a tellement peu confiance en elle, qu’elle va s’imaginer qu’il s’acharne contre elle. Par contre même s’il a le sang chaud, sa manière de réveiller Jet ce n’est pas pour moi, la pauvre elle n’est pas du matin et c’est assez radical.

On retrouve la légèreté caractéristique de cette série et même si ce tome n’est pas autant porté sur l’action, que l’était le premier tome on retrouve les codes qui ont fait des merveilles précédemment. Des amis bien intentionné qui font que compliquer la situation, une famille envahissante qui n’est pas du tout discrète, un héros autoritaire qui est prêt à tout pour sa belle et évidemment, une jolie demoiselle en détresse, qui n’est pourtant pas décidé à se laisser protéger. Tout est peut-être un peu trop dans la caricature, mais c’est justement ce qui marche, puis rend la situation loufoque et attendrissante. Une vraie pilule de bonheur, j’ai beaucoup ri et j’ai aussi été une nouvelle fois jalouse de son héros.

Retrouvez mon avis sur A la diable #1 ICI
Lucie

Samantha ou Le chemin de l’amour est pavé de psychopathes | Louisa Méonis (Intégrale)

ImpressionTrès bonAvant de commencer cette chronique, je tiens à préciser que cette histoire se découpe en quatre volumes. En cette journée de St Valentin, je pense que je ne pouvais pas tomber sur une meilleure histoire. J’avais déjà complètement succombé à Lola et je dois dire que Samantha est également un personnage très attachant qui a vraiment réussi à me faire mourir de rire.

Comme dans son roman précédent, nous avons une héroïne qui a tout pour plaire et qui pourtant est complexé par son corps. Trop rousse, trop maigre, trop blanche… Tout est réuni pour la faire complexé et ce n’est pas ses relations chaotiques avec les hommes qui vont l’aider à prendre confiance en ses charmes. Ses études lui ont permis d’obtenir le diplôme de ses rêves et la conjecture l’a forcée à travailler comme caissière et retourner vivre chez ses parents, pas franchement encourageant. Nous avons des héros qui surréagisse et bizarrement ça n’a rien de dérangeant, au contraire c’est ce qui fait que certaine situation sont hilarante.

Samantha n’a qu’un souhait, enfin trouver l’Amour et lorsqu’elle va rencontrer un homme, ultra sexy les choses vont se compliquer et sa vie jusqu’alors simple, va prendre un tournant légèrement plus compliqué. A commencer par ce mec ultra-craquant, mais carrément bizarre et en même temps tellement adorable. Samantha va commencer à se monter un peu la tête, face aux petites manies un peu étranges et elle va finir par se demander si elle ne serait pas face à un psychopathe. Je dois dire que même si le jeune homme, a beau avoir quelques problèmes, ça n’empêche pas de tomber sous son charme, il est vraiment séduisant et ses maladresses sont adorables.

Le problème c’est qu’elle craque complètement pour lui et que le sexe avec lui est totalement incroyable. Je serais incapable de comprendre comment Louisa Méonis réussi à nous offrir une romance mignonne, des scènes de sensuelles, un humour parfaitement décalé et un peu d’action pour donner un peu de peps à l’histoire. Quand je lis que Louisa Méonis est une auteure délurée c’est totalement vrai. C’est l’une des rares auteurs qui arrivent à me faire rire pendant ma lecture, mais le genre de rire pas vraiment discret, celui où c’est plus fort que toi. Je ne crois pas que j’aurais pu choisir meilleure lecture. Un vrai bonheur, en attendant la fin m’a fait grincer des dents et je ne l’ai vraiment pas vu venir, c’est juste tellement frustrant, mais aussi tellement addictif !

Signature Lucie

Something Wicked | Nancy Bush & Lisa Jackson (Wicked #3)

ImpressionMoyenCe livre est le 3ème tome d’une saga, la chronique peut contenir des spoilers.

C’est toute contente que j’ai débuté ce troisième volet de la série Wicked et j’ai rapidement déchanté. Je l’ai trouvé complètement différent des précédents et à aucun moment je ne me suis attaché aux personnages et très sincèrement j’ai été un peu dépassé par l’intrigue, qui traîne en longueur.

Nous faisions la connaissance de l’inspecteur Savannah Dunbar dans le tome précédent, où nous apprenions qu’elle allait être la mère porteuse du bébé de sœur Kristina et son mari Hale. Difficiles avec un métier comme le sien d’être une femme, mais quand s’ajoute la grossesse les hommes deviennent des mufles, pourtant elle a réussi à concilier son métier et sa grossesse dans les meilleures conditions possibles. Je me souvenais vaguement que nous terminions le second opus avec la découverte du corps de Marie, appartenant à la communauté du Chant des Sirènes. Catherine sa sœur décide contre toute attente de demander de l’aide auprès du bureau du shérif, lors de cette visite elle décida d’accorder sa confiance à Savyy, pour découvrir l’ADN de la personne qui aurait tué sa Marie. A côté de ça, une série de meurtres voit le jour et Savyy s’occupe d’enquêter auprès de son beau-frère.

J’ai été assez perturbée par ce tome, d’abord je ne me souvenais pas du double meurtre qui est survenu dans le tome précédent et c’était la base de l’enquête. Ensuite, une seconde enquête voit le jour sur demande de Catherine et j’ai été un peu perdue par ses deux enquêtes. Sans compter qu’on s’intéresse à pas mal de personnages. Savyy, Hale, le meurtrier, Kristina ont la parole. Et je ne vous cache pas que j’ai été un peu dépassé par toutes ses informations qui arrivent et qui pour moi n’avaient aucun lien. L’histoire personnelle de Savyy va prend une place importante dans l’histoire, car Hale et Kristina sont en pleine crise et la grosse de Savyy est dans tous les esprits. Bien que l’héroïne ne soit pas issue du Chant des Sirènes, le paranormal est toujours très présente, notre meurtrier a soif de vengeance, il le fait savoir et abuse de son don à mauvais escient, ses victimes n’ont qu’a bien se tenir.

Après, qu’est-ce qui m’a dérangé ? Eh bien, tout d’abord le résumé qui est très éloigné de l’intrigue. L’enquête qui occupe le plus de temps à Savyy concerne le double meurtre et celle du Chant des Sirènes n’est que secondaire, on ne s’y intéresse réellement que lorsqu’un élément troublant vient aux oreilles de l’inspectrice. Ensuite, les personnages n’ont pas réussi à me convaincre, leurs relations sont superficielles, sans aucune profondeur. Et je ne parle pas même pas de Savyy / Hale, je cherche toujours le début d’attirance présenté dans le résumé. Leur relation est purement familiale et à aucun moment je n’ai senti d’ambiguïté comme annoncé. Il m’a manqué la petite étincelle.

En bref, une enquête qui n’a pas réussi à me convaincre. Je ne suis passé par aucune émotion et même lors du dénouement, je n’ai pas frissonné. Tout est creux et pour moi ça n’a pas fonctionné. Un troisième tome décevant pour lequel j’attendais plus d’émotion et qui n’a pas réussi à m’emporter. Je laisse une ultime chance au tome final. Je termine avec un goût d’inachevé, une pointe de déception.

Retrouvez mon avis sur Wicked #1  ICI
Retrouvez mon avis sur Wicked #2  ICI
Signature Lucie